La grande ligne du temps de l'histoire du monde

De -13,8 milliards à nos jours


Cette ligne du temps reprend tous les événements majeurs ayant marqué l'histoire du monde,
du Big Bang aux grandes découvertes de notre Siècle.
Voici un résumé complet des civilisations antiques, conquêtes, guerres, religions
et personnages illustres ayant influencé l'Humanité.



Le Big Bang

-13,8 milliards


Création de l'Univers

Tout ce qui existe dans l'Univers aujourd'hui est contenu dans une minuscule boule d'énergie. Pour des raisons que nous ne connaîtrons peut-être jamais, cette boule explose et passe de la taille d'un atome, à celle d'une galaxie en un temps record. En une fraction de seconde, le Big Bang crée toute l'énergie contenue aujourd'hui dans l'Univers. Cette énergie alimentera tout; des étoiles aux êtres vivants. L'Univers est en expansion. Il a donc bien fallu qu'à un moment donné, tout ce qui le compose soit rapproché dans un état infiniment dense et infiniment chaud. Cette période de l'Univers est nommée "ère de Planck", en hommage au physicien allemand Max Planck. A ces niveaux d'énergie, les lois connues de la physique sont incapables de décrire l'Univers. Si bien que l'on ne sait rien de ce qui précède ce "mur de Planck". Mais il y a 13,8 milliards d'années, l'Univers émerge de cet état et commence à se dilater et à se refroidir.

Les premières briques

380 000 ans après le Big Bang


Formation des atomes

Les températures de l'Univers descendent en dessous de 3 000 degrés. Ce qui permet aux électrons de s'assembler aux noyaux atomiques. Jusqu'à ce moment, les photons étaient continuellement absorbés et dispersés par le brouillard d'électrons libres. Donc la lumière ne pouvait pas voyager très loin. Lorsque les noyaux absorbèrent les électrons, la lumière fut soudain libérée. C'est la même lumière que nous voyons aujourd'hui. Elle est étirée par l'expansion de l'Univers et appelé rayonnement du fond diffus cosmologique. L'atome d'hydrogène est créé et constitue ainsi la première brique de l'univers.

Que la lumière soit !

180 millions d'années après BB


Apparition des premières étoiles

A partir de là, avec la chaleur et la pression, toute sorte d'atomes se créent. Les premiers atomes fusent dans l'univers primordial, mais ne se propagent pas de façon uniforme. Ils s'accumulent dans de petites poches. C'est là que la gravité (le grand sculpteur de l'Univers) va exercer sa magie ! Les nuages de gaz se contractent sous l'effet de la gravité. La pression et la chaleur augmentent considérablement. La température atteint dix millions de degrés. Les atomes d'hydrogène se percutent violemment et crée un nouvel élément: l'hélium. Cette fusion dégage une énergie colossale. C'est ainsi que naissent les premières étoiles. Que la lumière soit ! La formation des étoiles révèle une règle immuable. La rencontre de la matière et de l'énergie donne toujours naissance à des éléments plus complexes. Les premières étoiles étaient énormes, peut-être 1 000 fois plus massives que notre soleil. Elle furent vitales dans l'histoire de l'Univers. En effet, elles réchauffèrent et ionisèrent le gaz d’hydrogène autour d'elle. Au cœur de ces étoiles, de nouveaux éléments furent créés, avant d'être libérés dans l'Univers et recyclés en nouvelles étoiles. Puis finalement en planètes. Les premières étoiles vont exploser en supernova.

Toujours plus grandes !

500 millions d'années après BB


Formation des premières galaxies

Lorsque les premières étoiles explosent, elles laissent derrière elles des trous noirs qui grandissent en fusionnant. Autour de ces trous noirs se regroupe toujours plus de gaz, et un système d'étoiles se forme. Ce sont les premières galaxies, d'à peine quelques centaines d'années-lumières de diamètre, mais très denses. Ces proto-galaxies fusionnent les unes avec les autres. Elles vont ainsi devenir les galaxies plus grandes que nous connaissons aujourd'hui.

Notre voisinage

600 millions d'années après BB


La Voie Lactée

L'étoile HE 1523-0901 du halo de la Voie Lactée serait âgée de 13,2 milliards d'années, ce qui nous donne un âge minimum de notre galaxie. Le bulbe et le halo de la Voie Lactée se sont formés dans un premier temps. Les bras spiraux apparurent plus tard.

Azote, oxygène et carbone

-12 milliards


Apparition des éléments complexes

Il y a maintenant plusieurs milliards d'étoiles, mais pas encore de planètes. L'hydrogène et l'hélium ne suffisent pas. Les éléments complexes et plus lourds qui permettent de créer des objets solides: comme le fer et le carbone sont fabriqués au centre des étoiles. Les étoiles comme notre soleil, ne sont pas que des sources de lumières. Ce sont des usines. En leur cœur, l'hydrogène devient de l'hélium, qui devient à son tour du lithium. Quand les étoiles explosent en supernova, elles créent des éléments lourds qu'elles ne pouvaient pas fabriquer en leur cœur: l'or l'uranium, le cuivre etc.C'est ainsi que vont se former 25 des éléments les plus répandus dans l'Univers (dont le carbone l'oxygène et l’azote nécessaires à la vie).

L'énergie noire

-8 milliards


Expansion de l'Univers

Il y a 8 milliards d'années, quelque chose change dans l'Univers. L'expansion cosmique cesse de ralentir sous l'effet des forces de gravitation. Et elle va commencer à accélérer. Une force énigmatique est à l'œuvre. C’est l'énergie noire ! Aujourd’hui encore, elle continue d'accélérer l'expansion de notre Univers.

Premières planètes

-4,6 milliards


Naissance du système solaire

Pendant 8 milliards d'années, les usines stellaires vont poursuivre leur oeuvre créatrice. Les étoiles explosent et renaissent. Chaque génération produit des éléments plus lourds que la précédente. Mais il y a 4.6 milliards d'année, un événement décisif se produit. Une étoile est née: notre soleil. Il concentre 99% des gaz et des poussières de notre système solaire. Mais il reste encore de quoi fabriquer de petites choses. Les planètes !

Home sweet home

-4,5 milliards


Formation de la Terre

Notre planète la Terre est la 3ème en partant de l'étoile. Quand la terre se forme il y a 4.5 milliards d'années, les 2/3 de l'histoire de l'Univers se sont déjà écoulés. Les premières aubes se lèvent sur un monde hostile. La Terre tourne alors si rapidement que les jours ne durent que 6 heures. C'est une toute autre planète que ce que nous connaissons aujourd’hui. Le soleil éclaire une planète en fusion. Dans cette roche liquide, les éléments sont tous mélangés. Une fois de plus, la gravité va jouer un rôle majeur. Elle va mettre de l'ordre dans ce chaos. Les matériaux plus légers remontent à la surface pour créer une croûte solide. Les éléments plus lourds coulent vers le centre de la Terre. Ils vont former un noyau en fusion de fer et de nickel. Le mouvement du métal liquide crée un champ magnétique qui s'étend jusque dans l'espace. Tel un bouclier il va protéger notre planète des particules mortelles émises par le soleil. C'est lui qui va permettre à la vie de se développer. Plus tard il guidera les explorateurs...

Un impact bienvenue

- 4,468 milliards


Création de la Lune

Un objet de la taille de Mars percute la terre à 40 000 km/h. Notre Terre absorbe la majeure partie du planétoïde. Mais une nuée de débris a rebondit dans l'espace. En moins d'un an, la gravité accumule ses débris. Il forme alors une sphère en orbite autour de la Terre. La formation de la Lune va déterminer notre climat actuel. En effet, celle-ci stabilise la rotation de la Terre. Son attraction gravitationnelle empêche notre planète d'osciller. Elle évite ainsi de trop nombreux changements climatiques. L'impact a également incliné l'axe de la Terre. C'est cette inclinaison qui engendre la succession des saisons. L'attraction exercée par la Lune ralentit aussi la rotation de la Terre. Peu à peu les jours rallongent.

Pluies diluviennes

-4,4 milliards


Apparition des océans

A cette époque, il faisait trop chaud pour que l'eau existe à l'état liquide. Mais l'atmosphère était saturée de vapeur. La température va baisser. Pendant plusieurs millions d'années des pluies diluviennes vont s'abattre sur la planète. Elle forme des mares, puis des lacs et enfin des océans.

Les bactéries

-3,85 milliards


Apparition de la vie sur Terre

Sous la surface des océans primitifs, une révolution se met en marche. 6 éléments simples dont l'oxygène, l'hydrogène, le carbone et l’azote se combine. Ils vont créer les substances qui créent tous les êtres vivants passés et à venir. Le plus spectaculaire d'entre eux est l'ADN. Dans ces spirales, il renferme le code secret de la vie. Sept cent millions d'années après la formation de la Terre, la vie entre en scène. Nos ancêtres ne sont pas de puissants géants, mais de minuscules organismes: les bactéries (procaryotes). Celles-ci n'ont pas disparu. Chacun d'entre nous contient plus de bactéries qu'il y a d'humains sur terre. Pendant plusieurs milliards d'années, les microbes ont eu la Terre pour eux seul. Tout comme l'Univers en formation, les premiers êtres vivants étaient petits, simples et ouvert à tous les possibles.

La photosynthèse

-2,5 milliards


Production d'oxygène

Toute l’énergie crée dans l'Univers a été créé lors du Big Bang. Pour survivre, toute créature doit prélever une partie de cette énergie. Plus on l'exploite, plus on devient un être complexe. La quasi totalité de l'énergie que nous consommons vient du Soleil. Il y a 2.5 milliards d'années, une bactérie a trouvé comment capter l'énergie du soleil: la photosynthèse. Celle-ci va permettre de créer quelque chose de capital pour la vie: l'oxygène. A cette époque les océans sont saturés de particule de fer. Les bactéries utilisent l'énergie du Soleil pour générer de l'oxygène qui va rouiller le fer. Le fer rouillé s'accumule donc au fond des mers. Plusieurs milliards d'années plus tard, ces dépôts referont surface et l'homme en tirera le fer et l'acier. Une fois qu'il n'y a plus de fer à rouiller dans la mer, les bactéries doivent trouver une autre fonction à cet oxygène. Elles en produise tant, que les océans en sont saturés. L'oxygène va donc s'échapper dans l'atmosphère. L’oxygène est une source d'énergie extrêmement efficace. Cette révolution ouvre la voie à toute une série de développements. Au cours des 2 milliards d'années qui suivent, le vivant devient de plus en plus complexe. Le ciel prend une couleur bleue, de même que les océans qui le reflètent. Des continents émergent. La Terre prend un visage qui nous est familier.

Un affaire de compartiments

-2,1 milliards


Apparition des eucaryotes

Ce sont des organismes vivants constitués de cellules possédant des compartiments, en particulier un noyau. Contrairement aux procaryotes, qui n'ont pas ces compartiments intracellulaires. Les eucaryotes rassemblent quatre grands règnes : les animaux, les plantes, les champignons et les protistes. Les humains sont des eucaryotes.

Premiers poissons

-550 millions


Explosion cambrienne

Toute l’énergie crée dans l'Univers a été créé lors du Big Bang. Pour survivre, toute créature doit prélever une partie de cette énergie. Plus on l'exploite, plus on devient un être complexe. La quasi totalité de l'énergie que nous consommons vient du Soleil. Il y a 2.5 milliards d'années, une bactérie a trouvé comment capter l'énergie du soleil. C’est la photosynthèse. Celle-ci va permettre de créer quelque chose de capital pour la vie: l'oxygène. A cette époque les océans sont saturés de particule de fer. Les bactéries utilisent l'énergie du Soleil pour générer de l'oxygène qui va rouiller le fer. Le fer rouillé s'accumule donc au fond des mers. Plusieurs milliards d'années plus tard, ces dépôts referont surface et l'homme en tirera le fer et l'acier. Une fois qu'il n'y a plus de fer à rouiller dans la mer, les bactéries doivent trouver une autre fonction à cet oxygène. Elles en produisent tellement que les océans en sont saturés. L'oxygène va donc s'échapper dans l'atmosphère. L’oxygène est une source d'énergie extrêmement efficace. Cette révolution ouvre la voie à toute une série de développements. Au cours des 2 milliards d'années qui suivent, le vivant devient de plus en plus complexe. Le ciel prend une couleur bleue, de même que les océans qui le reflètent. Des continents émergent. La Terre prend un visage qui nous est familier.

La faune de Burgess

-510 millions


Première extinction de masse

Apparue il y a 528 Millions d'années, la faune de Burgess est d'une diversification et d'une richesse étonnante. Contrairement aux précédentes faunes, Burgess est représentée par des organismes très différents les uns des autres, dont certains ne ressemblent à rien de connu actuellement. La vie prend des formes dignes de films fantastiques ! Cette faune disparaît presque en totalité il y a 510 millions d'années.

Les amphibiens

-440 millions


La vie sort de l'eau

Pendant plusieurs milliards d'années, les plantes et les animaux sont restés confinés au milieu marins. Grâce à l'oxygène, une couche d'ozone se forme. Elle protège les êtres vivants des radiations. Les plantes sont les premières à coloniser la terre ferme.Puis les animaux vont leur emboîter le pas. Les premiers à découvrir les rivages vont être les amphibiens. C'est véritablement il y a 375 millions d’années, que l'on voir apparaître des modifications sur le squelette de certains poissons. Les nageoires sont rigidifiées avec des éléments squelettiques. Dans un premier temps, ces « débuts de pattes » devaient apporter un avantage décisif. En effet elles permettent de se déplacer dans un environnement boueux.

Extinction Dévonien-Carbonifère

-365 millions


Deuxième extinction de masse

De nombreux ammonites (sous classe des mollusques céphalopodes), brachiopodes et poissons disparaissent.

Les reptiles

-360 millions


Conquête des terres

Comme les grenouilles, les amphibiens restent dépendant du milieu aquatique. C'est là qu'ils pondent leurs oeufs. Mais certains vont se libérer de leur dépendance au milieu marin. Ils vont évoluer et pondre des oeufs capables de retenir l'humidité. Inutile, désormais d'aller jusqu'à l'océan pour trouver de l'eau. Ils la transporte avec eux. C'est ainsi que les amphibiens deviennent des reptiles. Ils peuvent donc s'éloigner des côtes sans risque. Le dernier lien avec leur milieu marin est tranché. Ils peuvent maintenant coloniser la Terre.

Période Carbonifère

-300 millions


Formation du charbon

La vie continuent de prospérer dans d'immenses marais tropicaux. Quand les plantes meurent, l'énergie crée par le Big Bang, irradiée par le Soleil est stockée en profondeur sous forme de charbon. C'est un cadeau que les humains exploiteront bien plus tard. Le charbon vient de l'accumulation et de la transformation très lente de végétaux. Cette matière végétale se retrouve prisonnière sous une nappe de roche imperméable. La matière va se déshydrater (perdre toute son eau), et il ne restera que le carbone. Celui-ci va se cristalliser (former un cristal). Le processus dure plusieurs millions d'années. Dans des morceaux de charbon, il est fréquent de trouver des traces en forme de feuille de fougère. Les gisements de charbon ont été formés pendant la période appelée: le carbonifère. Ce qui signifie « qui porte du charbon », il y a 300 à 350 millions d'années.

Extinction Permien-Trias

-250 millions


Troisième extinction de masse

C'est l'Apocalypse. L'activité volcanique atteint un niveau jamais égalé depuis la création de notre planète. L'atmosphère est saturée de dioxyde de carbone. L'extraordinaire biodiversité née de l'explosion cambrienne est stoppée nette. Prêt de la totalité des espèces disparaissent. L'ampleur de l'extinction permienne est sans égale. L'extinction est un phénomène récurrent dans l'histoire de notre planète. Depuis 500 millions d'années, 5 cataclysmes ont éradiqués les espèces dominantes. A chaque redistribution des cartes, de nouvelles créatures ont pris le dessus.

Les plus grands animaux terrestres

-230 millions


Le règne des dinosaures

Les dinosaures apparaissent et vont régner sur Terre pendant 160 millions d'années. Les vedettes de l'époque sont le tricératops et le tyrannosaure. Ils occupent le terrain avec les crocodiles, les serpents et les lézards. Parmi ces dinosaures disparus, beaucoup ne ressemblaient à aucun autre animal connu. Certains étaient énormes, et c'est même parmi les dinosaures que l'on trouve les plus grands animaux terrestres de tous les temps Il existe certains dinosaures qui possédaient des plumes, ce sont des dinosaures à plumes. Ces plumes ou poils leur servent le plus souvent d'isolant thermique. L'exemple le plus courant est le tyrannosaure. Cette période marque l'apparition des premières forêts de conifères. La Lune finit par stabiliser la rotation de la Terre et les jours durent maintenant 24 heures. Au début de l'ère des dinosaures, les continents sont soudés. Ils forment un supercontinent appelé Pangée. Mais ce continent va se disloquer. L'Afrique se détache de l'Amérique du Sud. L'océan Atlantique apparaît. C'est une barrière que les hommes parviendront un jour à franchir.

Une lutte pour la survie

-225 millions


Apparition des mammifères

Au pied des dinosaures, on trouve des créatures minuscules mais très importantes: des mammifères de la taille de souris. Ils volent les œufs des dinosaures. Leur développement est freiné par les dinosaures. Impossible de devenir plus gros qu'un chat avec ces mastodontes aux alentours. C'est à partir des reptiles mammaliens qu'émerge la branche des mammifères. Les caractéristiques principales étant le sang chaud et les poils.

Extinction Trias-Jurassique

-200 millions


Quatrième extinction de masse

La baisse du niveau des eaux, une énorme explosion volcanique ou un événement extra-terrestre. L’une de ces causes est à l’origine de la quatrième extinction. Les océans se vident de leur faune, et seuls quelques reptiles mammaliens survivent. Les continents commencent à s'écarter progressivement les uns des autres, séparant ou isolant des espèces qui vont évoluer différemment.

Fin du règne des dinosaures

-65 millions


Cinquième extinction de masse

L'impact d’un météorite près du Mexique est le responsable de cette extinction. L'extinction du Crétacé a fait disparaître tous les dinosaures, à l'exception des oiseaux, et les reptiles marins. Les mammifères ont profité de cette extinction. Ceux-ci vont prendre possession du terrain en 10 millions d'années. Ils vont conquérir de nombreuses niches écologiques, en multipliant les espèces. C’est à cette époque, que les mammifères vont croître en taille.

Une main à 5 doigts

-60 millions


Les premiers primates

Peu de temps après la fin des dinosaures, les premiers primates apparaissent. Ils ont déjà des yeux plaçés sur le devant de la tête. Ce qui permet une meilleures appréciation de la distance. Ils ont aussi des mains habiles. Ils ont 5 doigts comme nous et peuvent donc attraper des objets. A cette époque, les primates évoluaient sur une planète qui se réchauffait. Il fait d’ailleurs si chaud que les pôles sont couverts de végétation. Les continents continuent de dériver.

Collision continentale

-40 millions


Formation de l'Himalaya

La chaîne montagneuse de l'Himalaya est un exemple de collision continentale. Il y a 40 millions d'années, la plaque indienne rentre en collision avec la plaque Eurasienne. Les énormes forces de pression qui résultent de ce choc, provoquent un gigantesque soulèvement montagneux.

Les 2 Amériques reliées

-15 millions


L’isthme de Panama

Il y a entre 3 et 15 millions d'années, un isthme complet se forme entre l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord. Cela a pour conséquence un changement dans la circulation des océans. Ce qui conduit les courants chauds poussés par les alizés à prendre le sens inverse. On assiste à la création du Gulf Stream et un englacement du Groenland. Pour certains scientifiques, la fermeture définitive de l'isthme de Panama, en modifiant les circulations océaniques, a entraîné un changement climatique responsable des glaciations survenues au cours du Quaternaire.

Le travail du fleuve

-7 millions


Le Colorado creuse le Grand Canyon

Le travail du Colorado commence il y a 7 millions d'années. Ceci arrive à la suite d'un soulèvement du plateau vers le nord. L'eau emporte peu à peu les sédiments, fossiles et débris de grès et de calcaire sur son passage. Lentement, le fleuve se fraie un chemin à travers les formations paléozoïques et précambriennes. Il creuse ainsi son lit dans la pierre... jusqu'à former un canyon profond de 1.6 kilomètre !

Les grandes savanes

-7 millions


Les premiers hominidés

A cette époque, nos ancêtres primates vivaient sous les tropiques. Mais les prairies vont apparaitrent simultanément sur toutes les surfaces de la Terre: la savane africaine, les steppes d'Eurasie, les prairies d'Amérique du Nord et la Pampa argentine. En Afrique de l'Est, la savane remplace peu à peut les forêts traditionnelles des primates. Les arbres se raréfient et nos ancêtres doivent alors s'adapter. Ils sont de plus en plus nombreux dans le même arbre et il y a moins de nourriture. Il faut donc passer d'une source de nourriture à une autre en franchissant une zone de savane. Certains primates partent donc à la découverte de ce nouvel habitat. Cet environnement convient mieux à ceux qui peuvent marcher sur leur pattes arrières. Leur tête dépassant des hautes herbes, ils peuvent guetter les prédateurs. Cette posture est révolutionnaire car elle libère les mains. Et la main va modeler l'Histoire de l'Humanité. C'est l’apparition des premiers hominidés. Le titre de plus ancien hominidé est actuellement détenu par Sahelanthropus tchadensis, qui vivait dans ce qui est l'actuel Tchad. Son surnom: Toumaï. Celui-ci est bien trouvé, car il veut dire "Espoir de vie" dans un dialecte tchadien. Pour l'instant, une quinzaine d'espèces d'hominidés ont été décrites.

Plus proches parents des humains

-4 millions


Australopithèque

Apparition des Australopithèques qui ont vécu en Afrique, il y a entre 4,4 et 1 millions d'années. Les Australopithèques étaient les plus proches parents des humains du genre Homo, y compris notre propre espèce. Il en a existé plusieurs espèces. Les Australopithèques étaient assez petits pour la plupart, d'une taille comparable à celle d'un chimpanzé commun. Ils étaient cependant capables de marcher debout.2 Leurs bras montrent cependant qu'ils grimpaient encore facilement aux arbres. Les Australopithèques étaient omnivores. Ils se nourrissaient de baies, de graines, de racines, de petits animaux, et peut-être de charognes. Comme ils marchaient sur leurs deux jambes, ils pouvaient se servir de leurs mains. Ils ne savaient cependant pas encore fabriquer des outils. Les Australopithèques ont disparu bien avant l'apparition de l'Homme de Cro-Magnon, notre ancêtre, mais ils ont côtoyé d'autres espèces d'hommes préhistoriques, comme Homo habilis, ou Homo rudolfensis.

L'Homme habile

-2,8 millions


Homo Habilis

Il a maintenant disparu mais il vivait en Afrique, il y a entre 2.5 et 1.8 millions d'années. Son nom veut dire « Homme habile », car il était capable de fabriquer et d'utiliser des outils. Homo habilis mesurait entre 1 mètre 20 et 1 mètre 50. Il pesait de 30 à 40 kg, soit un peu plus petit que le chimpanzé. Il avait néanmoins un cerveau plus grand que ce dernier. Son cerveau plus développé lui permettait de se fabriquer des outils avec du bois ou de la pierre. Il était également capable de marcher presque parfaitement debout, ce qui n'est pas le cas du chimpanzé. Les dents de l'Homo habilis montrent qu'il était omnivore. Ce n'était pas un chasseur, mais plutôt un charognard : il se nourrissait de fruits, de racines, de petits animaux, et de charognes. Il fabriquait et utilisait des outils simples en pierre taillée, qui lui servaient à découper des morceaux de viande, et à briser les os. Homo habilis a côtoyé plusieurs autres espèces d'hommes préhistoriques, comme les Australopithèques, Homo rudolfensis ou Homo ergaster.

Le silicium

-2,5 millions


L'âge de pierre

Les hominidés parcourait des territoires parsemés de silicium. Cet élément a été créé au cœur des étoiles plusieurs milliards d'années plutôt. C'est le deuxième élément le plus abondant de la croûte terrestre. L'un de de ses caractéristiques est de pouvoir se lier à l'oxygène pour former des cristaux. Ceux-ci se combinent en une roche solide qui peut être taillée sans se briser. En taillant cette pierre, les hominidés obtiennent une arête tranchante. Ce petit + technologique leur permettra de survivre et d'évoluer. Le silex est la clé de la première révolution technique humaine, que l'on appelle l'âge de pierre.

Vers d'autres continents

-2 millions


Homo Erectus

Descendant d'Homo habilis, il apparaît en Afrique il ya 2 millions d'années. De là, il part vers d'autres continents, l'Asie et l'Europe, à la recherche de proies devenues rares à la suite de l'assèchement du climat en Afrique. Cette espèce d'homme préhistorique très répandue, a vécu avant l'Homme de Cro-Magnon, notre ancêtre.

Atapuerca

-420.000


Premiers rites funéraires

Les premières traces de rites funéraires datent de 420.000 ans avant notre ère avec la découverte du site préhistorique d’Atapuerca, en Espagne. Une trentaine de squelettes d’Homo Heidelbergensis y ont été découverts et il semblerait qu’ils aient été disposés à cet endroit dans une sorte de rite funéraire. La première tombe découverte jusqu’à aujourd’hui est vielle de 120.000 ans. Les hommes ne sont pas les seuls à effectuer des rites funéraires.

Unique dans l'univers ?

-400.000


Domestication du feu

Notre planète est peut-être la seule planète de l'Univers àune caractéristique: le feu. De toutes les planètes et lunes du système solaire, il semble que la Terre est la seule où le feu existe. La foudre et la lave sont bien présentes sur d'autres planètes. Mais à notre connaissance, seule la Terre dispose des deux éléments permettant au feu de brûler. Du combustible en quantité: les plantes et les arbres. Et une atmosphère riche en oxygène pour attiser les flammes. Si le feu n'avait pas été possible, nous ne serions pas là. Homo Sapiens va alors faire un bon de géant. Cette connaissance nous relie directement à l'origine du monde. Toute l'énergie présente a été créé lors du Big Bang. Et toute vie est un défi visant à récupérer cette énergie. Le feu permet de cuire les aliments. Le corps dépense alors moins d'énergie pour broyer la nourriture. Il peut ainsi stocker plus de calories. Au fil du temps, les premiers hommes se fortifient. Ce surcroît d'énergie alimente des cerveaux qui grossissent en conséquence. Le feu ouvre aussi la voie à toutes les technologies. Bientôt l'homme transformera l'argile en céramique. Le métal va permettre de fabriquer des armes. Et l'eau sera transformée en vapeur.

L'Homme moderne

-300.000


Homo Sapiens

Apparition de l'homo sapiens qui est une espèce de la famille des Hominidés. Plus communément appelé « Homme moderne », « Homme », « humain » ou encore « être humain », il est le seul représentant actuel du genre Homo, les autres espèces étant éteintes. Parmi les hominidés actuels, il se distingue du point de vue physiologique par sa bipédie quasi-exclusive, son cerveau plus volumineux et son système pileux moins développé. Il faut ajouter à ces critères, l’existence d’une ménopause chez la femme, contrairement aux autres hominidés. Du point de vue de l'éthologie, et par rapport au reste du règne animal, Homo sapiens se distingue par la complexité de ses relations sociales, l'utilisation d'un langage articulé élaboré transmis par l'apprentissage, la fabrication d'outils, le port de vêtements, la maîtrise du feu, la domestication de nombreuses espèces végétales et animales, ainsi que l'aptitude de son système cognitif à l'abstraction, à l'introspection et à la spiritualité. Certaines de ces caractéristiques étaient partagées par d'autres espèces du genre Homo. Il se distingue de toute autre espèce animale par la sophistication de ses réalisations techniques et artistiques, l'importance de l'apprentissage et de l'apport culturel dans le développement de l'individu, mais aussi par l'ampleur des transformations qu'il opère sur les écosystèmes. L'être humain est relativement fragile face à la nature : comme beaucoup d'autres animaux, il ne possède ni carapace, ni défenses, et il est de taille relativement modeste. Il vit en société organisée, souvent hiérarchisée. Cette organisation améliore la sécurité des individus, comme dans toute société animale.. Ce qui caractérise les sociétés humaines, c'est la persistance d'un patrimoine autre que génétique : la culture, qui se transmet à travers les générations sans être fixée dans les gènes. Ainsi les sociétés évoluent-elles en conservant l'expérience du passé : c'est ainsi que se bâtissent les civilisations.

L'intelligence humaine

-200.000


Développement du langage

Le larynx qui était situé plus haut dans la gorge de nos ancêtres est descendu. L'homme moderne peut désormais articuler des sons plus complexes. Ce sont les débuts du langage. Pour la première fois, des individus peuvent échanger des informations et les transmettre d'une génération à l'autre. Le partage des informations, signifie qu'ils n'ont plus besoin d'expérimenter les choses par eux même. Ils peuvent emprunter cette expérience à ceux qui les entourent. L'intelligence humaine connaît alors un développement exponentiel. Toutes les cartes ont donc été distribuées, une nouvelle partie peut commencer.

Une force redoutable

-200.000


L'Homme de Néandertal

Il a également disparu. Il a vécu à peu près à la même époque que notre ancêtre, l'Homme de Cro-Magnon (Homo sapiens). Son nom vient du lieu de sa découverte, au milieu du 19ème siècle : la vallée de Néandertal, entre Düsseldorf et Wuppertal, en Allemagne. L'Homme de Néanderthal était l'espèce la plus proche de l'Homme moderne. L'Homme de Néanderthal nous ressemblait beaucoup. Il existe pourtant quelques différences. Les scientifiques ont pu reconstituer le visage de l'homme de Néanderthal, grâce aux crânes qui ont été découverts. L'homme de Néanderthal avait des sourcils plus développé que le nôtre. Son front était fuyant, avec un crâne aplati. Sa mâchoire était également plus puissante que la nôtre, et il n'avait pas de menton. Son cerveau était un peu plus volumineux que le nôtre. L'homme de Néanderthal était en moyenne un peu plus petit que nous, mais il était nettement plus fort. Il était adapté aux climats rudes du nord de l'Europe. Les hommes de Néandertal vivaient il y a environ 200 000 ans jusqu'à il y a environ 30 000 ans. Comme nous, ils étaient omnivores, mais mangeaient beaucoup plus de viande, fournie par les animaux qu'ils chassaient, que de plantes. C'étaient des chasseurs-cueilleurs : ils ne cultivaient pas de plantes et ne pratiquaient pas l'élevage. C'étaient d'excellents chasseurs, de mammouths ou d'ours des cavernes. Ils confectionnaient des outils, en pierre taillée, comme l'Homme de Cro-Magnon.

Départ de l'Afrique

-150.000


L'homme quitte son berceau

L'homme quitte l'Afrique et part vers de nouvelles routes. La dérive des continents a lié l'Afrique à l'Europe et l'Asie pour créer un supercontinent: l'Afro-Eurasie. Il occupe 85 millions de kilomètres carré (plus de 2 fois la surface de la Lune). Pour les premiers hommes, cela signifie que plus de la moitié des terres émergées sont accessibles à pied. L'homme est l'un des rares primates a colonisé plus d'un continent. C'est un avantage, car l'homme est ainsi mieux protégé contre les grandes catastrophes. Celles-ci ayant déjà entraîné la disparition de grands mammifères. C’est donc une assurance contre l’extinction.

Le niveau de l'eau au plus bas

-100.000


L'ère glaciaire

La dernière période glaciaire caractérise la fin du Pléistocène, il y a 110 000 à 10 000 ans. Comme les précédentes glaciations, ce refroidissement concerne plus ou moins toute la planète. Il a notamment pour conséquence une régression marine (une baisse généralisée du niveau des mers) d'environ 120 mètres. Ainsi que l'établissement d'un climat périglaciaire en Europe, aboutissant à de profondes modifications de la faune et de la flore.

Sahul

-70.000


L'homme atteint l'Australie

Les premières populations humaines arrivent en Australie entre -70 000 et -50 000 ans. Durant la dernière période glaciaire, le niveau de la mer était beaucoup plus bas qu’aujourd'hui. La côte australienne s'est trouvée au plus proche à 80 km de Timor, et l’Australie et la Nouvelle-Guinée formaient un seul continent, appelé Sahul. Elles étaient reliées par un isthme situé au niveau de la mer d'Arafura, du Golfe de Carpentaria et du détroit de Torres. Selon la théorie actuelle, des groupes ancestraux auraient navigué à partir de l’actuelle Indonésie pour atteindre le Sahul. Puis, par voie terrestre, ils se seraient dispersés sur l’ensemble du continent.

Cro-Magnon = Homo sapiens

-40.000


Homme de Cro-Magnon

Ce nom est utilisé, pour désigner les hommes préhistoriques d'Europe entre 40000 et 10000 ans avant notre ère. Les premiers spécimens ont été découverts en 1868 en Dordogne. Dans l'abri sous roche de Cro-Magnon (Cro voulant dire creux) et Magnon étant le nom du propriétaire du terrain de la découverte. Contrairement à d'autres hommes préhistoriques, l'homme de Cro-Magnon appartient à la même espèce que la nôtre, Homo sapiens. Il est tout à fait semblable à l'homme moderne, au point que l'appellation « homme de Cro-Magnon » n'est plus guère utilisée. L’Homo sapiens sapiens est la même chose que l'homme de Cro-Magnon et l’Homo sapiens.

Passage par le Détroit de Béring

-30.000


L'Homme atteint l'Amérique du Nord

Pendant la période du paléolithique supérieur, Homo sapiens colonise l'Amérique. Il est aujourd'hui admis qu'il venait d'Asie sibérienne. Les déplacements entre les deux continents, ont pu se faire par le détroit de Béring qui formait alors un pont. Du fait du niveau plus bas de la mer (une partie de l'eau était absorbée par les glaciers très étendus). Ces déplacements qui ont débuté vers -30000 ont pu se faire sur plusieurs millénaires. Pendant longtemps, ces mouvements ont été bloqués par l'existence d'un glacier gigantesque. Celui-ci recouvrait tout le Canada (à partir de -22000). Pour progresser vers le Sud, certains immigrants ont peut-être longé la côte de l'océan Pacifique, plus basse qu'aujourd'hui. Certains ont attendu l'ouverture du passage dans le glacier avec radoucissement climatique (entre -9000 et -7000). En même temps que les hommes, les bisons et les mammouths ont fait le même trajet.

Le monde prend un air familier

-11.000


Fin de l'ère glaciaire

Les ponts de glace de l'ère glaciaire ont permis à l'homme de s'installer partout. Mais la glace fond et le niveau des mers remonte. Les hommes se trouvent isolés sur 2 hémisphères. En reculant les glaciers forment des rivières, des lacs et des baies. La carte du monde prend le visage que nous lui connaissons. En Afrique, les fortes précipitations font déborder les lacs Victoria et Albert et donne naissance au Nil. En Eurasie, d'autres rivières se forment, le Tigre et l'Euphrate en Mésopotamie (actuel Irak). Mais aussi l'Hindus dans le Pakistant d'aujourd'hui et le fleuve Jaune et le Yang Tsé en Chine. Ces fleuves vont devenir très importants. C'est sur les rives fertiles de ces fleuves que vont naître les premières civilisations.

Göbekli Tepe

-10.950


Premier observatoire

Bien avant l’avènement de l'agriculture et de l'écriture, des chasseurs-cueilleurs se seraient arrêter ici pour marquer le paysage de leur empreinte. Il s'agirait du plus ancien monument crée par les hommes. Gobekli Tepe est situé au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie. Lorsque les premières pierres de Gobekli Tepe ont été posées, la planète avait un autre visage. La plupart des humains se livraient principalement à la chasse (notamment au mammouth) et à la cueillette .La grande révolution agricole ne s'était pas encore étendue sur le Moyen-Orient, encore moins sur l'Europe. A cette époque, une comète géante se serait désintégrée dans l'espace. Un essaim de fragments aurait ensuite heurté la Terre. Il y aurait donc eu un important événement dans le ciel voici 12.950 ans. Les habitants de Gobekli Tepe auraient ainsi voulu préserver ce souvenir. Celui du "pire jour de l'histoire depuis la fin du dernier âge glaciaire." De cette interprétation, on peut ainsi déduire la fonctions de Gobekli Tepe : le premier observatoire !

Nouveau-Mexique

-9000


Culture Clovis en Amérique du Nord

Des traces d'Homo sapiens apparaissent dès 12 000 ans à Sandia au Nouveau-Mexique. Vers 9 000 ans, la culture Clovis se développe. Ce nom vient de la ville de Clovis au Nouveau-Mexique, où ont été trouvés, les premiers artefacts de cette culture dans les années 1920. Ces hommes fabriquent des pointes en forme de feuille d'une dizaine de centimètres de long. Au même moment Homo sapiens vit en Patagonie (Extrême sud de l'Amérique) et au Chili.

Sédentarisation

-9000


Sédentarisation

L'homme cesse de vivre au jour le jour. Il arrête de parcourir le monde en recherche perpétuelle de nourriture. Il se sédentarise, forme des communautés et prend pour la première fois réellement le contrôle de son environnement. C'est dans le croissant fertile, au Proche-Orient, avant l'agriculture et l'élevage, que sont apparus des villages puis les premières villes. Les foyers de sédentarisation sont multiples, et ne semblent pas liés à un climat particulier.

Jericho

-9000


Première ville

Jericho est considérée comme l’une des plus anciennes villes habitées dans le monde. Les archéologues ont mis au jour les restes de plus de 20 établissements successifs, et dont le premier remonte à 9000 ans avant J-C. La cité existe encore aujourd'hui et compte une population d'environ 27 000 habitants.

Révolution néolithique

-8500


Développement de l'agriculture

L'agriculture apparaît au moment de la « révolution néolithique », vers le 8e millénaire avant JC. Le Proche-Orient, plus précisément le Croissant fertile, est probablement la première région où l'agriculture fait ses premiers essais, il y a plus de 10 000 ans, en particulier dans la vallée du Jourdain, la région de Damas, le sud-est de la Turquie, les vallées du Tigre et de l'Euphrate et les Monts Zagros en Iran.

Domestication du chien

-8500


Naissance de l'élevage

Le premier animal domestiqué par l'Homme est le chien. L'élevage des caprins, bovins, ovins et porcins aurait débuté vers 8500 avant J-C au Proche-Orient. Cependant, plusieurs foyers de domestication seraient apparus simultanément. Le porc aurait été domestiqué en Chine et au Proche-Orient à la même époque. En revanche l'Afrique sub-saharienne et les Amériques ne disposent que de peu d'espèces sauvages domesticables. Cette différence est cruciale. Les peuples qui ont la chance de se trouver au bon endroit vont devenir puissants, et prendre une grande avance sur les autres.

Çatal Höyük

-8000


Premiers gratte-ciel

Des recherches archéologiques ont mis au jour une série de maisons à un étage. Ce qui montre l'ancienneté de cette technique architecturale. On suppose que le village de Çatal Höyük, est issu de l'agglutination rapide de différentes communautés vivant dans la plaine. Le climat s'est progressivement réchauffé et est devenu plus humide. Ces conditions très favorables ont permis le développement de l'agriculture. La rivière qui longeait Çatal Höyük fournissait de l'argile pour la fabrication de briques.

Les céréales de Çayönü

-7000


Utilisation de l'épeautre

Les habitants de Çayönü exploite l'épeautre (céréale proche du blé). Ils ne peuvent le cultiver qu'une seule fois par an. Ils apprennent à le stocker et apprennent à protéger ce stock.

-4600 à -2000

-4600


Âge du cuivre

Lors du chalcolithique, les sociétés s'ouvrent de plus en plus à l'usage des métaux: le cuivre et l'or. L'utilisation précoce du cuivre et de l'or s'explique, par le fait qu'ils sont constitués d'une matière ductile, c'est-à-dire malléable, donc pouvant se prêter au travail d'outils en pierre par martelage à froid. Aux outils de pierre qui demeurent encore largement utilisés, on voit apparaître des parures en or et des poignards en cuivre. Sur le plan social, l'âge de la métallurgie correspond à une plus grande hiérarchisation de la société. Les villages sont de plus en plus fortifiés, car la guerre semble se répandre. Ces tendances vont s'accentuer avec la généralisation du bronze.

Des peuplades dispersées

-3600


Période pré-dynastique en Egypte

Les populations d'Egypte sont répartis dans des petits villages sans pouvoir centrale. Au cours des siècles les pouvoirs principaux vont émerger. Dans la basse Egypte (au nord), le royaume de Bouto avec comme symbole l'abeille et la couronne rouge va s'imposer. Au Sud, se trouve le royaume de Hiérakonpolis avec comme symbole le roseau et la couronne blanche.

La cité d'Uruk

-3500


Première grande cité

Uruk est l'une des agglomérations majeures de la civilisation mésopotamienne, dans l'actuel Irak. Elle joua un rôle important durant toutes les phases de sa période. Elle passe pour être la plus ancienne agglomération à avoir atteint le stade urbain, dans la seconde moitié du IVe millénaire avant JC. C'est vraisemblablement pendant la période à laquelle elle a donné son nom (période d'Uruk), que l'écriture a été mise au point au même moment. Uruk joua un rôle très important sur les plans religieux et politiques pendant quatre millénaires.

Ça roule

-3500


Invention de la roue

La première utilisation attestée de véhicules à roues en Mésopotamie, date de 3500 ans avant JC. Le pot de Bronocice, découvert en Pologne en 1974, présente un pictogramme gravé qui est la représentation d'un chariot à quatre roues.

De -3500 à -2000

-3500


La civilisation Sumérienne

Les sumériens invente la roue et l'écriture. Ils divisent le temps en secondes et minutes. Ils conquièrent la nature et bâtissent des cités gigantesques. Les sumériens développent également des techniques d'irrigation. Ils vont favoriser la culture et les arts. Leurs caravanes traversent les déserts et tracent les routes commerciales. Leurs récits ont inspirés nos mythes fondateurs. La Bible a préservé une partie de leur mémoire.

Ecriture cunéiforme

-3400


Invention de l'écriture

Les scribes utilisent des roseaux taillés en biseau, pour dessiner des symboles en forme de points sur une tablette en argile humide. Il s'agissait à la base de pictogrammes. Mais plus tard, ils ont compris qu'ils pouvaient dessiner des symboles pour représenter des sons. Il s'agit de l'écriture cunéiforme. Au départ, l'écriture servait principalement à tenir les registres de comptabilité des greniers à grain.

Thinis, la première capitale egyptienne

-3300


Unification de la basse et haute Egypte

Les rois de la haute Egypte soumettent progressivement tous les royaumes du Sud. Ils établissent leur capitale à Thinis. C'est le début de l'unification culturelle et artistique de l'Egypte.

Hiéroglyphes d'Abydos

-3250


Apparition de l'écriture hiéroglyphe

La plus vielle trace d'écriture hiéroglyphique est trouvée dans une sépulture du temple d'Abydos.

Ménès, le roi des 2 terres

-3100


Premier pharaon

Le roi Ménès conquiert et unifie la basse et haute Egypte et devient le premier pharaon. Il sera coiffé des 2 couronnes du Sud et du Nord. Il est associé au dieu Osiris qui fera son apparition bien plus tard dans la religion égyptienne.

La cité de Mari

-3000


Citée mésopotamienne

Mari fut une importante cité mésopotamienne dès le IIIe millénaire av JC. Contemporaine de la civilisation sumérienne d'Uruk. Elle fut détruite successivement par les Akkadiens et les Babyloniens.

La ville d'Ur

-3000


Explosion démographique

La ville d'Ur dans l'actuel Irak, abrite 34 000 personnes On y trouve: ruelles places greniers et temples. Pendant ce temps là, en Occident, les hommes vivaient toujours à l'âge de pierre.

La légendaire dynastie Xia

-3000


La Chine avant l'Histoire

Vers 3000 avant JC, des agriculteurs s'installent dans les riches régions du Shanxi (vallée du Fleuve jaune). Les légendes chinoises parlent de la dynastie Xia. De nombreux héros légendaires chinois sont issus de cette période.

Civilisation harappéenne

-3000


Première grande civilisation de l'Inde

La civilisation de la vallée de l'Indus ou civilisation harappéenne, du nom de la ville antique de Harappa, est une civilisation de l'âge du bronze. Son territoire s'étendait autour de la vallée du fleuve Indus, dans l'ouest du sous-continent indien. Les raisons de son émergence, de sa prospérité rayonnante durant sept siècles, puis de son déclin brutal sont mal connues. La civilisation de l’Indus n’est pas considérée comme la première civilisation antique, elle est par contre celle qui connaît à son époque, la plus grande extension géographique

De-2950 à -2650

-2950


La première dynastie

C'est le début de la période de la dynastie Thinite. Ce nom fait référence à la première capitale des rois: Thinis. L'écriture est démocratisée et une administration centrale régie l'agriculture et les impôts. Ainsi que l'armée afin de protéger le territoire des invasions des peuplades nubiennes au Sud, libyenne à l'Ouest et sémites à l'Est. C'est le début de l'architecture égyptienne et de la métallurgie du cuivre. On assiste à une explosion de la démographie et à l'apparition des premières métropoles. Mais l'union n'est pas encore solide, et deux centres de pouvoir émergent. L'un au Nord à Memphis et l'autre au Sud à Abydos, aboutissant à la fin de la période thinite.

Monument mégalithique

-2800


Construction de Stonehenge

Stonehenge en Angleterre, est un monument mégalithique composé d'un ensemble de structures circulaires concentriques. Ce monument est érigé entre -2800 et -1100, du Néolithique à l'âge du bronze. Stonehenge a longtemps été étudié pour ses liens possibles avec l'astronomie ancienne. On a souvent dit que Stonehenge était un « observatoire ». Le monument peut avoir eu aussi une valeur astrologique ou spirituelle.

De -2700 à -1200

-2700


Naissance de la civilisation minoenne

Cette civilisation naît sur l’île de Crète. Elle doit son nom au légendaire roi Minos. Une vague de migration de peuplade venant d'Anatolie, amène avec eux les technologies suivantes: travail du bronze, techniques de potier et navale. Au fil du temps ces nouveaux arrivants, parviennent à unifier les peuples agricoles se trouvant sur l'île. Ils vont finir par dominer toute la mer Égée. Ils vont se développer en thalassocratie (un état dont le pouvoir est basé sur le contrôle des mers). Le taureau joue un rôle important dans cette civilisation. On leur doit également la hache à double lame (Labrys). La mythologie grecque s'inspire de la culture minoenne, notamment avec le mythe du minotaure. La crète resta relativement en paix, même si les minoens ne se gênaient pas pour aller faire la guerre ailleurs. La civilisation minoenne fut en relation avec la civilisation égyptienne.

De -2660 à -2180

-2660


Ancien empire égyptien

Le pharaon recentralise le pouvoir autour de sa personne. On assiste pour la première fois à la divinisation du roi. Il s'agit de la plus longue période de stabilisation de l'empire. C’est l’âge d’or de l’Egypte Antique. Le pharaon renforce son pouvoir et s'appuie sur des vizirs (sorte de hauts fonctionnaires locaux faisant partie de sa famille). La stabilité politique permet un essor économique et culturel, notamment au niveau de l'architecture et de la littérature. Les pharaons installent leur capitale à Memphis et conquiert la région du Sinaï et de la Nubie.

Le héro des sumériens

-2650


L'épopée de Gilgamesh

Gilgamesh est une figure réelle de l'histoire. Il est le 5ème roi d'Uruk. Il est le héros des sumériens.Ses récits fabuleux étaient connus dans toute la Mésopotamie. Dans la légende, il affronte le monstre Humbaba. Il parvient à lui trancher la tête et revient en héro à Uruk. Mais pour le punir, la déesse Inanna envoya le taureau céleste qui assécha les plaines et les fleuves. Les habitants furent dispersés sur la surface de la terre et ils cessèrent de construire des monuments. C'est le début du déclin de la civilisation Sumérienne.

Version sumérienne

-2600


Le déluge

Le récit biblique du Déluge ne serait peut-être pas une création hébraïque, mais bien sumérien. George Smith du British Museum, découvrit et déchiffra la tablette 11 de l'épopée babylonienne de Gilgamesh en 1862. Celle-ci décrit le récit du déluge.

Pyramide de Djéser

-2600


Construction de la première pyramide

La Pyramide de Djéser est dans l'histoire de l'architecture égyptienne, le second ouvrage édifié en pierre de taille. Il marque une évolution importante de l'architecture monumentale. En effet, le tombeau du pharaon prend pour la première fois et après de multiples modifications, la forme d'une pyramide. Cette innovation marque la naissance d'un nouveau type de sépulture.

De -2000 à -1100

-2600


L'âge du bronze

À partir de production de cuivre, il sera possible de procéder à des alliages, notamment avec de l'étain. Ce qui permettra d'obtenir du bronze. La production du bronze témoigne de relations d'échanges bien organisées. Ainsi qu’une complexité grandissante de la société. Le bronze ancien du Proche-Orient fut produit avec de l'étain. Celui-ci provenait des mines de Cornouailles en Angleterre. Soit un voyage de plus de 5 000 kilomètres. Les techniques métallurgiques de l'âge du bronze se répandent en Europe, dans le courant du 3ème millénaire. Elles sont introduites en Europe, par des peuples en migration depuis les steppes eurasiatiques : les indo-européens. Il s'agit d'une famille de peuples agro-pastoraux ayant domestiqué le cheval. Ce sont de bons guerriers comme le montre leur hache de combat. Ils vont s'imposer aux communautés agricoles de l'âge du cuivre. Tant en Europe continentale qu'en Méditerranée. Dotés de l'épée en bronze, ils peuvent d'autant mieux s'imposer sur des communautés paysannes mal défendues.

1er merveille du monde antique

-2560


La grande Pyramide de Khéops

Aussi appelée grande pyramide de Gizeh, elle fut construite par les Égyptiens de l'Antiquité. Elle forme une pyramide à base carrée. C’est le tombeau présumé du pharaon Khéops. Elle fut édifiée il y a plus de 4 500 ans, sous la IVe dynastie, au centre du complexe funéraire de Khéops se situant à Gizeh en Égypte. Elle est la plus grande des pyramides de Gizeh. Elle est la seule des Sept Merveilles du monde à avoir survécu jusqu'à nos jours. Elle est également la plus ancienne. Durant des millénaires, elle fut la construction humaine de tous les records : la plus haute, la plus volumineuse et la plus massive.

Littérature égyptienne

-2500


5ème dynastie égyptienne

Lors de la 5ème dynastie, la construction des pyramides est remplacée par la construction de temples, en hommage aux principaux dieux: Ra le dieu solaire et Ptah le dieu créateur. Les "textes des pyramides" sont les plus anciens écrits religieux retrouvés. Ils marquent le début de la littérature égyptienne.

C'est du propre

-2500


Invention du savon

Le savon a très probablement été inventé par les Sumériens il y a de cela 4.500 ans. Il était fabriqué à base de graisse et de carbonate de potassium. Suivirent les savons plus doux faits à partir d’huile d’olive et de soude par les Syriens il y a 3.000 ans. Aujourd’hui, les composés chimiques sont souvent à l’usage avec notamment les tensioactifs synthétiques des gels douches.

De -2334 à -2279

-2334


L'Empire Akkadien

Le premier empire Akkadien fut créé par le souverain Sargon d’Akkad. Celui-ci unifie par la force les principales cités de Mésopotamie sous son autorité.

Babylone

-2300


L'empire babylonien

Création de Babylone, l'une des plus importante ville antique de Mésopotamie. A son apogée, l'empire s'étendra jusqu'en Méditerranée. Pour la babyloniens, les étoiles étaient des dieux. Nous leur devons les 12 constellations telles que nous les connaissons aujourd'hui. Leurs connaissances limitées en médecine, les poussent à appliquer la compassion envers les malades afin de soulager l'esprit. Ils développent également de bonnes connaissances en mathématiques.

Le Minotaure

-2200


Construction du palais de Knossos

Dans la légende, le roi Minos dont la femme est tombé enceinte en s’accouplant avec un taureau, décide de faire construire un labyrinthe sous son palais par son architecte Dédale, afin d'y enfermer la créature que sa femme à enfanté: le minotaure (mi homme, mi taureau). Le légendaire héro Thésée, qui était tombé amoureux de la fille du roi Minos: Ariane décide d'aller tuer la bête. Celle-ci lui donne un fil d'or (le fil d'Ariane) qui lui permettra de retrouver son chemin dans le labyrinthe. Plus tard l'architecte Dédale tombera en disgrâce auprès du roi. Il sera voué à l'exil avec son fils Icare et isolé sur une île. Dédale créera pour Icare des ailes lui permettant de s'échapper de l'île. Malheureusement celui-ci, grisé par le vol s'approchera trop près du soleil.

La fin d'une époque

-2180


Effondrement de l'ancien empire égyptien

Les facteurs sont multiples: une plus grande autonomie régionale des grands administrateurs. Ceux-ci s'émancipent de l'autorité du pharaon et prennent plusieurs titres: comme roi, dictateur ou même prophète. Plusieurs années de sécheresse fragilise l'agriculture avec des crues du Nil quasi inexistantes. Des invasions asiatiques devant la fragilité militaire de l'empire.

La ziggurat sumérienne

-2112


La mythique tour de Babel

Selon la Bible, peu après le Déluge, alors qu'ils parlent tous la même langue, les hommes atteignent une plaine dans le pays de Shinar et s'y installent tous. Là, ils entreprennent par eux-mêmes de bâtir une ville et une tour dont le sommet touche le ciel, pour se faire un nom. Alors Dieu brouille leur langue afin qu'ils ne se comprennent plus, et les disperse sur toute la surface de la Terre. La construction cesse. La ville est alors nommée Babel. Une origine possible, pourrait être la déportation à Babylone d’une partie de la population juive en 586 avant l'ère chrétienne, après la prise de Jérusalem par Nabuchodonosor II (-604 -562). Les Juifs auraient été subjugués par la grande ziggurat du dieu Marduk. La ziggurat en elle-même était appelée l’Etemenanki : « temple-fondation du ciel et de la terre ». Elle aurait été construite par le roi sumérien Ur-Nammu. Elle était conçue comme « le pivot qui réunissait le ciel et la terre, et assurait l’unité de l’Univers ». Les ziggurats ont été construites dans toute la Mésopotamie, de la fin du troisième millénaire à l’occupation achéménide. La ziggurat de Etemenanki était exceptionnelle par ses dimensions. Elle avait une base de 90 mètres de côté et peut-être une hauteur équivalente. Cela devait en faire un des monuments les plus spectaculaires de toute l’Antiquité. Elle comptait probablement 7 étages, colorés par des parements de briques émaillées.

L'écriture linéaire A

-2100


L'écriture minoenne

Le « linéaire A » est une écriture encore non décryptée, qui fut utilisée dans la Crète ancienne. Cette écriture était composée de quatre-vingt-cinq signes et idéogrammes. On suppose qu'il transcrit la langue des Minoens.

De -2022 à -1786

-2022


Réunification de l'Egypte

Après 150 ans de chaos, la réunification de l'Egypte commence avec le pharaon Montouhotep II. C'est le début du culte d'Amon. C'est ainsi que va renaître l'union de la haute et la basse Egypte, avec le concept du dieu Amon Ra (Amon: dieu caché de Thèbes et Ra, dieu soleil de Memphis). Les pharaons avec leur grands vizirs, suppriment les pouvoirs régionaux qui passent sous l'administration de fonctionnaires fidèles à la couronne. Ce qui amène à la constitution d'une nouvelle classe sociale: la bourgeoisie comprenant les scribes et les artisans. La domination sur la Nubie s'intensifie. L'Egypte va contrôler des territoires plus au Sud comme la Palestine. C'est le retour de la stabilité et de l'architecture, notamment la construction du grand temple de Karnak. La littérature évolue avec notamment les grandes sagas mythologiques : les récits d'Osiris, Seth et d'Horus.

Le déclin

-2000


Fin de la civilisation sumérienne

L'élément qui était à la base de la puissance des sumériens: l'irrigation, contribua également à leur perte. L'eau qui avait régulièrement infiltré les champs pendant 3000 ans, en s'évaporant à fait remonter le sel des profondeurs de la terre. Une couche blanchâtre stérilisa les champs ne permettant plus au blé de pousser... Malgré ce déclin, le savoir des sumériens sera transmis aux autres grandes civilisations.

2000 ans de construction

-2000


Construction du grand temple de Karnak

Situé à Thèbes, aujourd’hui Luxor, près de 30 pharaons ont contribué à la construction du temple de Karnak. C'est le plus vaste complexe religieux de l'Egypte antique. Il fut reconstruit et développé pendant plus de 2 000 ans.

La plus ancienne religion

-2000


Fondation de l'hindouisme

L'hindouisme est la religion la plus répandue en Inde. Elle est une des plus vieilles religions du monde. Les hindous sont polythéistes : ils croient en plusieurs dieux qui ne sont en fait que les différentes facettes d'une seule entité, le brahman. On peut ainsi aussi parler de brahmanisme. Les hindous croient à la réincarnation de l'âme en fonction des actions accomplies dans les vies antérieure et actuelle. L'hindouisme a organisé la société indienne traditionnelle en castes. On pense que l'hindouisme dérive du védisme, une très ancienne religion introduite en Inde par les envahisseurs aryens (arya, « noble » en sanscrit) [théorie controversée] dans la première moitié du deuxième millénaire avant Jésus-Christ. Les croyances religieuses de ces peuples étaient transcrites dans les védas (Savoirs) qui, pour les hindous, sont d'inspiration et de transmission divines. Cette religion a progressivement intégré les croyances indigènes et s'est transformée en brahmanisme dans la seconde moitié du deuxième millénaire, puis en hindouisme au début du premier millénaire. Les hindous croient à la réincarnation. Le but suprême de la vie est de se libérer du cycle des réincarnations : cette délivrance s'appelle Mokhsa, ou Nirvana (« Extinction » des réincarnations). Les morts sont incinérés, puis les cendres sont versées dans le Gange. Selon les Indiens, ce rite permet à toute l'essence de la personne d'être purifiée par le feu ; le cadavre des jeunes enfants et des ascètes (sadhu) n'est pas brûlé, mais enterré, car on les considère comme purs. Aujourd'hui, plus de 80 % des Indiens sont hindous, ce qui représente près de 900 millions de personnes. Les dieux hindous sont très nombreux, mais les trois principaux sont Brahma (création), Vishnu (préservation) qu'on prononce vishnou, et Shiva (destruction) : ce sont les dieux de la trinité hindoue. Chaque dieu est prié pour une raison spécifique. Par exemple, Ganesh l'est à chaque fois que l'on commence quelque chose de nouveau : son soutien lui est demandé afin de réussir ce projet.

Civilisation Lapita

-2000


Une civilisation au cœur du Pacifique

Les îles polynésiennes que «découvrent» les navigateurs espagnols sont, en fait, déjà occupées par des peuples de marins et de pêcheurs formant une civilisation spécifique et structurée, bien loin de l’état de «sauvages». Il y a quatre mille ans, une vague de peuplement,venue du sud-est asiatique, se déploie sur l’ensemble des îles mélanésiennes et micronésiennes. L’origine asiatique de ces populations qui se déplaçaient par migrations maritimes successives est attestée par les vestiges archéologiques qu’a laissés la civilisation dite de la poterie «Lapita».

Texte des sarcophages

-1950


Apparition des rites funéraires

Propagation des rites funéraires, autrefois réservés au pharaon et à sa famille. Ils sont maintenant disponibles pour tous. Apparition des textes des sarcophages. Ces textes présentent des formules magiques pour guider les âmes dans l'au-delà, et préserver le défunt des dangers auquel il sera confronté.

Abraham, le patriarche

-1850


Début de l'Histoire des Hébreux

Abraham est le principal patriarche des religions juive, chrétienne et musulmane. Il est la figure centrale du Livre de la Genèse, et il est nommé Ibrahim dans le Coran. Considéré comme le père du peuple juif et du peuple arabe, il fait partie des premiers patriarches de la Bible. Initiateur du monothéisme, aïeul du judaïsme et du christianisme, il est considéré comme un grand prophète dans l'islam. Dans le Livre de la Genèse, son nom est initialement Abram (« le Père est exalté ») puis devient Abraham, ce qui signifie « père d'une multitude de nations ». Dans les premiers chapitres de la Genèse qui relate le début de son histoire, Abraham, habitant de Ur est un descendant de Sem, fils de Noé. À l’âge de 75 ans, sur ordre de Dieu, Abraham quitte Harran avec sa femme Saraï, son neveu Loth (confer Sodome et Gomorrhe), ses bergers et ses troupeaux, et va dans le pays de Canaan, où Dieu lui dit qu'il donnera ce pays à sa descendance. Abraham y construit un autel, puis atteint le Néguev d’où une famine le chasse vers l’Égypte. Dieu s'adresse à Abraham par une vision et conclut avec lui une alliance. Abram se plaint de ne pas avoir d'enfant, d'avoir pour seul héritier son serviteur Éliézer de Damas, et Dieu lui promet une pléiade de descendants. Lorsque Abraham lui demande comment il saura que le pays de Canaan lui appartient, Dieu lui donne une liste d'animaux à lui procurer. Abraham les coupe en deux, sauf les oiseaux, puis chasse des rapaces qui fondent sur les cadavres. Dieu ajoute alors que ses descendants seront pendant quatre cents ans esclaves d'un autre pays, dont ils sortiront avec de grands biens pour revenir dans le pays de Canaan qu'il leur a donné, et qui s'étend du Nil à l’Euphrate. Treize ans après, Abraham a 99 ans, Dieu apparaît et lui propose à nouveau une alliance. Il lui promet de nombreux descendants parmi lesquels des rois qui régneront sur le pays de Canaan. En échange, Abraham et ses descendants devront le reconnaître comme leur Dieu, et pratiquer la circoncision à l'âge de huit jours de tous leurs mâles, esclaves et étrangers compris. Dieu change le nom de Saraï en Sarah et lui dit qu'elle enfantera dans un an Isaac, par lequel passera l'alliance, puis s'éloigne après lui avoir dit : "Il enfantera douze princes et je le donne pour grande nation". Le jour même, Abraham circoncit tous ses mâles, dont lui-même, son premier fils Ismaël et ses esclaves. Alors qu'Abraham est âgé de cent ans, son fils Isaac naît. Abraham le circoncis à l'âge de huit jours, "comme le lui avait ordonné Dieu. Plus tard Dieu éprouvera la foi d'Abraham en lui demandant de sacrifier son fils Isaac. Sa main sera retenue par le Créateur juste à temps. Un bélier sera sacrifié à sa place. Selon la Bible, il meurt heureux à 175 ans. Isaac et Ismaël l'enterrent dans la grotte de Makpéla, à côté de Sarah.

Berceau de la civilisation chinoise

-1800


La dynastie Shang-Yin

Les Chinois sont installés dans la grande plaine alluviale, formée par l'immense delta du Huang He. La capitale est Ngan-Yang. La population vit de pêche, de chasse et d'agriculture. Le bœuf, le cheval, le chien, la chèvre, le mouton et le porc sont domestiqués. Le travail du bronze apparaît. La noblesse guerrière combat sur des chars et se fait enterrer avec chars, chevaux et serviteurs sacrifiés. Les Chinois utilisent une écriture encore proche de la pictographie. Ils pratiquent la divination (on a retrouvé de nombreux os et écailles de tortues recouverts d'inscriptions). On a découvert des observations astronomiques. Les Chinois pratiquent le culte des ancêtres. La dynastie agrandit l'espace chinois vers le sud jusqu'au fleuve Chang Jiang (autrefois Yang tse Kiang), au nord vers le Shanxi et vers le Shaanxi à l'ouest. Elle doit faire face aux guerriers nomades Xiongnu installés en Mongolie. Ces remarquables cavaliers-archers sont combattus par les Zhou (dynastie vassale des Shang) qui renversent la dynastie Shang vers 1122.

Le grand tremblement de terre

-1700


Première destruction des palais minoens

Une grande catastrophe détruit les trois grands palais minoens, selon toute vraisemblance, un tremblement de terre qui toucha plusieurs pays d'Asie mineure à la même période. Une autre théorie, veut qu'il y ait eu un conflit entre les palais dont Knossos sortit vainqueur.

La chute d'une météorite ?

-1700


Destruction de Sodome et Gomorrhe

Il y a 3700 ans, la chute d'une météorite aurait provoqué la disparition des peuples qui vivaient sur le littoral de la mer Morte depuis au moins 2500 ans. Ces populations auraient disparu en quelques instants seulement, dans l'explosion d'une météorite. L'analyse des échantillons de minéraux prélevés dans la région, et leur datation radiocarbone, ont permis aux chercheurs de conclure qu'une puissante déflagration avait instantanément détruit, toute forme de vie présente dans un rayon de 25 kilomètres autour du point d'impact. C'est-à-dire dans une zone qui forme actuellement une plaine située dans la vallée du Jourdain, sur le territoire actuel de la Jordanie. Dans le texte sacré, les deux villes, Sodome et Gomorrhe, sont symboles de lieu de maltraitance des étrangers, mais aussi de débauche de la part de ses habitants. De nombreuses pratiques, considérées comme des péchés d’immoralité, y sont régulièrement commis. « Les habitants de cette ville offensaient gravement le Seigneur par leur mauvaise conduite », raconte la Genèse. Des habitants de Sodome s’adonnent ainsi à l’homosexualité, considérée alors comme une déviance sexuelle. «Vous ne devez pas coucher avec un homme comme on couche avec une femme ; c'est une pratique monstrueuse», est-il ainsi expliqué. A Gomorrhe, certains habitants commettent des viols. Furieux, Dieu décida alors de détruire les deux villes. «Les accusations contre les populations de Sodome et Gomorrhe sont graves, leurs péchés sont énormes» justifiait-il. «Le soleil se levait sur la terre quand Lot entra dans le Tsoar. Alors l'Éternel fit tomber sur Sodome et sur Gomorrhe une pluie de soufre et de feu ; ce fut l'Éternel lui-même qui envoya du ciel ce fléau. Il détruisit ces villes et toute la plaine, et tous les habitants de ces villes», raconte le récit biblique.

La pierre d'Hammurabi

-1694


Le code sumérien

Le roi Hammurabi fit rédiger le code qui porte son nom (un recueil de toutes les lois sumériennes). Celui ci fut graver dans la pierre. Le code traître des transactions commerciales, du mariage, des successions, etc.. L'un des articles dit: "si un homme crève l'oeil d'un homme, alors son oeil devra être crevé". Adage célèbre ayant inspiré la Bible.

2ème période intermédiaire égyptienne

-1674


Invasion des Hyksos en Egypte

Ces peuples venus d'Anatolie envahissent l'Egypte et prennent Memphis et obligent les pharaons à se replier sur Thèbes. Les Hyksos régneront sur le Nord de l'Egypte et adopteront la culture locale. C'est la deuxième période intermédiaire égyptienne. Le peuple égyptien mettra 50 ans pour repousser les Hyksos.

De -1650 à -1100

-1650


Naissance des héros mythologiques grecs

Mycénnes (la légendaire cité du roi Agamemnon) et Troie sont les deux principales cités de la civilisation mycénienne. Et également le récit des aventures raconté par le poète Homère dans l'Iliade. La civilisation mycénienne est composée de nombreuses cités états qui rivalisent entre elles mais partagent la même langue, une culture et des traditions communes. Le souvenir de la civilisation mycénienne existait toujours du temps de la Grèce classique. Néanmoins les ré!its étant tellement anciens, ils ont été altérés pour rentrer dans la mythologie. C'est ainsi que de nombreux héros fondateurs tels que Percé, Jason, Thésée, Achille ou Héraclès (Hercules) se trouvaient être des demi-divinités racontant une période historique très ancienne appelée: l'âge des héros. Les grecs, quand ils composent la mythologie, ne font que raconter d'une manière allégorique l'histoire des illustres ancêtres de la civilisation mycénienne.

Ville des cyclopes

-1650


Construction de la ville de Mycènes

Mycènes est le royaume du héros homérique Agamemnon, chef des Achéens lors de la guerre de Troie. Elle entourée de murs cyclopéens (assemblage de blocs énormes sans mortier). Ce qui fait que les grecs de l'époque classique attribuait ce genre de construction aux cylopes. Selon la mythologie grecque, Mycènes est fondée par Persée à la suite de l'homicide accidentel d'Acrisios, roi d'Argos. Alors que la ville lui revient légitimement, Persée préfère céder cette royauté à Mégapenthès, neveu du défunt, et part fonder une nouvelle ville, qu'il baptise « Mycènes » soit en allusion au pommeau de son épée, soit en allusion au champignon qu'il trouve sur place.

Période de prosperité

-1540


Nouvel-Empire Égyptien

Ahmès Ier va expulser les Hyksos d'Egypte. Le territoire égyptien est à nouveau unifié. L'empire va s'étendre jusqu'au pays de Canaan et établir sa domination jusqu'en Syrie. Les richesses du au pillage des conquêtes et l'exploitation des territoires soumis par l'empire amènera des décennies de prospérité jamais égalé. C'est également le début du commerce dans la Méditerranée avec les Minoens, les Mycéniens et le proche-orient. Reprise de la construction des temples de Karnak.

Tombeaux des pharaons

-1539


Vallée des rois

C'est au sein de la vallée des rois que résident les tombeaux des pharaons du Nouvel Empire, de Thoutmôsis Ier à Ramsès XI. Ces tombeaux correspondent aux demeures d'éternités des pharaons qui y sont enterrés. Ces tombeaux ne sont pas seulement consacrés aux rois de l'Égypte antique, mais aussi aux reines.

La civilisation s'étend vers l'Ouest

-1500


Les Hittites dominent l'Anatolie

A son apogée, l'empire Hittite rivalisait avec l'Egypte pour le contrôle du Proche-Orient. La situation géographique est moins favorable qu'en Mésopotamie. Mais leur degré de contrôle, d'organisation sociale et de discipline leur permet de s'installer dans la région. Les rois Hittites construisent un des plus puissants royaumes du Moyen-Orient, dominant l'Anatolie jusqu'aux alentours de 1200 avant JC. Ils réussissent même à faire passer la majeure partie de la Syrie sous leur coupe, ce qui les met en rivalité avec d'autres puissants royaumes du Moyen-Orient : l'Égypte, le Mittani et l'Assyrie.

Le disque de Phaistos

-1500


Invention de l'imprimerie

Disque énigmatique en terre cuite de 16 cm de diamètre. C'est le plus ancien exemple de texte imprimé. Il s'agit bien d'un texte utilisant la même méthode que celle utilisée lors de l'invention de l'imprimerie plusieurs millénaires plus tard. Tous les signes figurant sur le disque ont été imprimés à l'aide de poinçons. Son déchiffrement n'a toujours pas été réalisé.

-1500 à - 900

-1500


Les Aryens en Inde

Les Aryens venus du Nord de l'Asie Centrale arrivent dans la vallée de l’Indus et se mêlent avec la civilisation harapéenne. C'est à cette époque que se développent les textes sacrés (appelés Vedas) qui sont transmis de génération en génération oralement et qui sont toujours utilisés dans l'Hindouisme aujourd'hui. Le système des castes est crée. Il y a 4 castes: les prêtres (brahmanes), les guerriers, les marchands et les pauvres. Ce système fait partie du Védisme, la religion primitive de l’Hindouisme.

Migrations maritimes

-1500


Les peuples austronésiens

Entre 1 000 à 1 500 av JC, ces peuples dits «austronésiens» poursuivent leur migration plus à l’Est notamment en Nouvelle-Calédonie et vers les îles de la Polynésie occidentale (les actuelles îles Fidji, Samoa et Tonga).

Le grand raz-de marrée ?

-1450


Deuxième destruction des palais minoens

Les palais sont de nouveaux détruits, ce qui marque le début du déclin de la civilisation minoenne. Pendant longtemps, la fin de la civilisation minoenne fut associée à l'explosion du volcan de Santorin, qui aurait entraîné une série de séismes dévastateurs, déposé une couche de cendres volcaniques et déclenché un puissant raz-de-marée qui balaya toute la côte nord de la Crète, anéantissant la flotte minoenne. Cette théorie est remise en question. Une des raisons pourrait être : le soulèvement des Crétois contre un dynaste achéen venu du continent ou une révolte de la plèbe minoenne contre une monarchie à tendance militariste.

Ecriture linéaire B

-1450


L'écriture mycénienne

L'écriture de la civilisation est le linéaire B (fortement influencée par l'écriture minoenne antérieure: le linéaire A qui n'a pas encore été déchiffré).

Aton, le disque solaire

-1355


Réforme religieuse du pharaon Akhenaton

Akhenaton se lance dans une grande réforme religieuse dédiée au dieu Aton (le disque solaire). Cette révolution religieuse ne survivra pas à sa mort et les anciens cultes reviennent. Le trouble dans l'empire va faire perdre l'emprise égyptienne sur le Proche-Orient au profit de l'empire Hittite.

Le tombeau bien préservé

-1327


Toutankhamon, l'enfant roi

Mort de Toutankhamon, pharaon de l'Égypte ancienne, né vers -1345, mort vers -1327 à l'âge de 18 ans. Ce roi est le onzième de la XVIIIe dynastie (Nouvel Empire égyptien). Appelé très jeune sur le trône, il rétablit le culte du dieu Amon. Sous son règne, Memphis, au nord de l'Égypte, redevient la capitale de l'empire. Son tombeau sera découvert en 1922 par l'archéologue britannique Howard Carter. Cette tombe se distingue de toutes les autres par son contenu, resté pratiquement intact depuis l'Antiquité.

La paix durable de Ramses II

-1279


Bataille de Qadesh

Après la bataille de Qadesh, Ramsès II établi une paix durable entre l'empire égyptien et l'empire Hittite. Ramsès II régnera de -1279 à -1213 et fut l'un des plus grand pharaon de l'Egypte.

Version biblique

-1270


Les israélites quittent l'Egypte

Selon les récits bibliques, sous le règne de Ramsès II, les esclaves israélites, conduits par Moïse, s'échappent d'Egypte pour le pays de Canaan. Cependant, ceci est incohérent historiquement étant donné que le Proche-Orient était sous domination égyptienne à cette époque. On ne quitte pas l'Egypte pour aller en Egypte. De plus aucunes preuves archéologiques n'ont encore été trouvées.

La naissance du monothéisme

-1270


Moïse et l'Exode

Dans la Bible et la Torah, le livre de l'Exode raconte comment Dieu commanda à Moïse de libérer le peuple d’Israël retenu en esclavage depuis 400 ans par le pharaon d'Egypte Ramsès II. Celui-ci refusant de laisser partir les israélites, est confronté à la colère de Dieu qui fait s’abattre sur l'Egypte les 12 plaies. Lorsque toues les nouveaux-nés d'Egypte périssent, le pharaon consent à les laisser partir. Mais il lance ses troupes à leur trousses. Avec l'aide de Dieu, les israélites parviennent à traverser la Mer Rouge à pied. Les eaux se referment sur les soldats du pharaon. Moïse mène son peuple à travers le désert dans l'espoir de rejoindre la "terre promise". Les israélites en fuite atteignent la région du Sinaï. Dieu apparaît à nouveau à Moïse sur le mont Sinaï et lui donne deux tables de la loi portant, gravés dans la pierre, les dix commandements. Ils établissent le rapport des hommes à Dieu et constitue en même temps un fondement éthique de la civilisation. Le décalogue commence ainsi: "Je suis l’Éternel, ton Dieu qui t'ai fait sortir d'Egypte, d'une maison d'esclavage. Tu n'auras point d'autres dieux que moi. Tu ne te feras point d'idoles, ni d'images quelconques”. Ces commandements choquent par leur caractères novateurs. En ces temps là, toutes les civilisations aux alentours croient en innombrables divinités. Seuls les israélites doivent croient en un dieu si grand, qu'il n'y a pas de place pour d'autres dieux que lui et que rien ne saurait le représenter. Les israélites errent pendant 40 ans dans le désert. Moïse meurt sur le mont Nébo et ne verra jamais la "terre promise".

Le premier roi d’Israël

-1200


La conquête du pays de Canaan

Selon la Bible et la Torah, les israélites pénètrent dans le pays de Canaan et entrent en conflit avec de nombreux peuples. Ils vont conquérir le pays. Partout où ils vont, ils emportent avec eux l'Arche d'Alliance qui contient les dix commandements. A la recherche d'un site permanent pour leur sanctuaire, ces anciens nomades se sédentarisent. . Mais la Torah n'est pas un récit historique, c'est un livre de foi décrivant la naissance d'un peuple. Les archéologues remettent en question beaucoup d'épisodes bibliques. De nombreux lieux évoqués dans les textes en rapport avec la conquête de Canaan n'existait pas encore et n'était pas encore habités. Après la conquête du pays de Canaan, les 12 tribus du peuple d’Israël se partagent le pays sans véritable cohésion. Les israélites sont insatisfaits explique la Bible, mécontents d'être gouvernés par les "juges": leur chef de tribu. Ils exigent un roi. Saül devient le premier roi d’Israël en -1050 et la société tribale cède la place à un état.

Les Olmèques

-1200


Première civilisation précolombienne

Les Olmèques sont la première civilisation de la Mésoamérique. Ils ont vécu de -1200 à -500 sur la côte du golfe du Mexique, dans le bassin de Mexico, et le long de la côte Pacifique. Équivalant à l'influence de la Grèce Antique sur le monde latin et occidental, la civilisation est considérée comme la racine des cultures Maya et Zapotèque et plus tard Aztèque. Olmèque signifie « les gens du pays du caoutchouc », ce mot est lié à la découverte de la première tête colossale olmèque, en 1862.

Choc entre l'Orient et l'Occident

-1194


La guerre de Troie

Les commerçants grecs commencent à s'aventurer sur les côtes de l'Asie Mineure, en particulier jusqu'à la ville de Troie. La bataille qui a résulté du choc de l'Orient et l'Occident fut immortalisée par le poète grec Homère dans l’Iliade et l'Odyssée. Au cours du siècle suivant, la civilisation grecque étant son pouvoir. La mythologie de la guerre de Troie a bel et bien des fondements historiques. La guerre de Troie est entreprise à la suite de l'enlèvement d'Hélène, épouse du roi de Sparte, Ménélas, par le Troyen Pâris, fils de Priam, roi de Troie, et de son épouse Hécube. En effet, Hélène avait été promise à Pâris par Aphrodite, en remerciement pour le jugement du mont Ida, lui attribuant la pomme d'or. Le grand héro de cette épopée est Achille. Héro presque invincible car sa mère l'aurait baigné dans le Styx (le fleuve des enfers). Seul son talon ne fut pas immergé dans les eaux magiques car c'est par là que sa mère le tenait. Une flèche plantée dans son talon lui fut fatale.

Les envahisseurs venus de la mer

-1186


Ramsès III vain les peuples de la mer

Après 6 années de guerre, Ramsès III parvient à défaire le "peuple de la mer", un ensemble de peuples semant le chaos dans toutes la Méditerranées (similaire aux invasions des Huns plusieurs siècles plus tard). Le puissant empire Hittite ayant été détruit par les peuples de la mer, Ramsès III a le champ libre pour reconquérir d'anciens territoires.

Le principal dieu des babyloniens

-1125


Le Dieu Marduk

Marduk siégeait à Babylone dans son sanctuaire: l'Esagil « le temple au pinacle surélevé », auquel était adjoint la ziggourat Etemenanki, passée à la postérité comme la Tour de Babel. Il devient le Dieu principal du Panthéon et acquiert toute son importance sous le règne de Nabuchodonosor Ier, souverain de Babylone de 1125 environ à 1104 avant.JC. On lui associe le dragon, la planète Jupiter et le nombre 50. Dans la cosmologie babylonienne, au terme d'une longue guerre, le jeune dieu Marduk tranche la mère des dieux Tiamat, incarnation de la Déesse du Chaos primordial: de son torse et sa tête, il créé les cieux, de ses jambes et membres inférieurs il créa la terre. De Tiamat naît l'eau venue en nuages et ses larmes deviennent la source du Tigre et l'Euphrate. Kingu, fils de Tiamat ainsi que son mari, périt lui aussi, et de son sang, Marduk crée les premiers hommes. Après avoir vaincu la déesse primordiale Tiamat, Marduk devint le souverain des dieux.

L'empire Mède

-1100


Les Mèdes

Les Mèdes étaient un ancien peuple iranien qui vivait dans une région connue sous le nom de Médie et qui parlait la langue Mède. Aux alentours de 1100 à 1000 avant JC, ils ont habité la région montagneuse du nord-ouest de l'Iran et la région nord-est et orientale de la Mésopotamie et située dans la région de Hamadan. Les récits relatifs aux Mèdes rapportés par Hérodote ont laissé l'image d'un peuple puissant, qui aurait formé un empire au début du VIIème siècle avant JC. qui dura jusqu'en 550 avant JC, jouant un rôle déterminant dans la chute du puissant empire assyrien et rivalisant avec les puissants royaumes de Lydie et Babylone.

Incendies et bouleversements économiques

-1100


Fin de la civilisation mycénienne

La civilisation mycénienne était à son apogée lorsque sa chute arriva. Plusieurs palais (dont celui de Mycènes) furent incendiés et détruit. Les sites furent désertés par la population. Il y a de nombreuses théories. La civilisation se serait effondrée de l'intérieur du au système politique inégalitaire des palais et d'un bouleversement économique du commerce méditerranéen de cette époque. Une autre théorie est l'invasion des "peuples de la mer" qui ont ravagé toute la méditerranée.

Du XI au IIIe siècles avant JC

-1100


La dynastie Zhou

Les Zhou sont originaires du Shaanxi, région la plus à l'ouest du monde chinois à cette époque. Les empereurs Zhou divisent la Chine en près de 1700 fiefs qu'ils accordent à des familles qui leurs sont liées. Mais vers 770 avant. JC, une invasion venue du Nord-Ouest oblige les Zhou à quitter le Shaanxi pour s'installer plus à l'Est, à Lo-Yang (nord du Henan). Leur autorité diminue, la suprématie de l'empereur n'est reconnue que dans le domaine religieux, (l'empereur est le « fils du Ciel ») par les nombreux États rivaux qui se créent. La division de la Chine s'accentue dans la période dite des « royaumes combattants » qui dure du début du Vème siècle avant. JC à 221 avant JC. Sept royaumes se disputent alors la première place : Le Qin dans le Shaanxi, le Qi dans le Shandong, le Chu dans le Hubei, le Han et les trois royaumes issus du Jin dans le Shanxi. Finalement, deux royaumes restent face à face : dans le sud, le Chu ; et dans le nord, le Qin. Cette période troublée est néanmoins riche en progrès. Vers 300 avant JC, l'empereur commence la construction d'une muraille de terre et de pierres pour contenir les envahisseurs nordiques. La métallurgie du fer est introduite au Vème siècle avant JC, les Chinois disposent d'une monnaie de cuivre et de bronze. L'irrigation se développe. L'armée se transforme, l'infanterie prend la première place. Les fantassins disposent de nouvelles armes comme l'arbalète et les catapultes apparaissent. C'est surtout dans le domaine intellectuel que les changements sont importants. Vers 500 avant. JC, Lao Zi fonde le Taoïsme et Kong Zi développe le confucianisme, son enseignement pour régler les rapports sociaux sur le respect de l'autorité.

Décadence de l'empire

-1080


Fin du nouvel-empire égyptien

La lente dégradation de l'empire est en marche. L'Egypte se fracture avec deux pouvoirs qui vont apparaître: les grands prêtres d'Amon à Thèbes (Luxor) et les seigneurs de guerre qui installent leur dynastie dans la ville de Thanis (au Nord). C'est le début de la 3ème période intermédiaire. Une lente descente aux enfers où les pharaons se succèdent passant aux mains des dynasties libyennes (-945 à -850) avec les pharaons berbères, ensuite la dynastie Koushite venue de Nubie (-730 à -656: les pharaons noirs). Les assyriens conquiert le territoire. Les pharaons d'Egypte ne sont plus que des vassaux de l'Assyrie.

Jérusalem, capitale des israélites

-1010


David et Goliath

Selon les récits bibliques, parmi tous les ennemis du roi Saül et de son jeune royaume, les philistins représentent une menace majeure. A plusieurs reprises ce peuple marin doté d'une puissance armée parvient à s'emparer de l'Arche d'Alliance. Dans le conflit entre les 2 nations, un jeune berger prénommé David va faire parler de lui. Il aurait, armé d'une simple fronde terrassé le géant Goliath, champion des philistins. Le roi Saül voyant en lui un rival capable de l'évincer, le fait bannir. En exil, David acquiert une réputation de guerrier impitoyable. David et ses hommes sont dans le désert quand un messager vient à lui. Celui-ci lui remet la couronne du roi Saül, mort au combat contre les philistins. Peu après David est couronné roi. Il va conquérir la ville de Jébus, alors au main des jébuséens. Dès lors, elle portera le nom de Jérusalem. Il repousse les philistins. La ville de Jérusalem devient la capitale et il y installe le saint des saints des israélites: l'Arche d'Alliance.

Le temple perdu

-1000


Construction du temple de Salomon

Selon la Bible, le roi David veut construire un temple pour célébrer l'Eternel, mais Dieu refuse. "Ce n'est pas à toi d'élever un temple à mon honneur, car tu as fait couler beaucoup de sang sur la terre". C'est donc Salomon, son fils qui fait construire le temple. L'Arche d'Alliance sera placée au centre du temple. Seul la Bible atteste de l'existence de ce temple et une campagne de fouille est impossible pour des raisons religieuses et politiques car sur son site présumé se trouve des édifices musulmans; le dôme du rocher et la mosquée Al Aqsa.

Le fils de David

-931


La sagesse du roi Salomon

Salomon se rend célèbre par ses jugements sages. Un jour, deux femmes prétendant être la mère d’un même bébé lui sont amenées. Salomon ordonne que le garçon soit coupé en deux et que chacune en reçoive une partie. L’une accepte, mais l’autre supplie immédiatement que l’enfant soit confié à sa rivale. Déduisant que la femme qui a pitié du bébé est la vraie mère, Salomon le lui donne. Bientôt, tout Israël entend parler de cette décision. Tous reconnaissent que la sagesse de Dieu est en Salomon. Toujours selon la Bible, à la mort du roi Salomon en -931, son royaume est divisé en 2: Israël au Nord et Juda au Sud. Pendant 2 siècles, les 2 royaumes existent côte à côte en rivaux.

Les Tables de la loi de Moïse en Ethiopie

-930


La reine de Saba

Selon la légende, il était une fois une reine belle et sage au pays des Sabéens, qui régnait sur un vaste territoire s’étendant de la mer Rouge à l’océan Indien. Elle se rendit un jour en pèlerinage au pays de Judée, que son père lui avait tant vanté et que gouvernait alors le roi Salomon. Fasciné par la beauté de sa visiteuse, le roi lui offrit bientôt la charge de lui donner un fils. Mais la sage reine ne sachant que lui opposer un refus obstiné, le roi conçut un petit stratagème : il lui demanda la promesse de devenir sienne immédiatement s’il lui advenait d’emporter du palais quoi que ce soit qui ne lui appartienne pas. Et survint le soir où, après un repas particulièrement épicé, la ;reine, torturée par la soif ne put résister à la tentation d’une coupe de cristal remplie d’une eau limpide qui se trouvait non loin de sa couche. A peine en eut-elle absorbé quelques gorgées que le roi Salomon, aux aguets, s’empressa de lui rappeler son serment. Retour au pays, la reine devait accoucher d’un fils neuf mois plus tard. Parvenu à l’âge d’homme, il se rendit à son tour au royaume de Salomon, qui l’accueillit avec grande joie et lui transmit les précieuses Tables de la loi de Moïse. C’est ce fils qui devait ensuite succéder à la reine de Saba, sous le nom de Ménélik Ier. Depuis lors, les souverains éthiopiens revendiquent la descendance directe du roi Salomon de Judée, c’est pourquoi la croix et le lion de Juda s’entremêlent sur les armoiries royales.

De -900 à -400

-900


Le brahmanisme

En Inde, le Védisme évolue en Brahmanisme (appelé aussi Hindouisme ancien). La population croit en un Dieu unique qui est en toute chose (énergie universelle). Ces populations vont se disperser dans toute l'Inde.

L'épopée des héros grecs

-850


Homère écrit l'Iliade et l'Odyssée

Ces deux poèmes très populaires sont parvenus jusqu'à nous. Ils évoquent de violentes batailles et des combats épiques. Les principaux protagonistes sont des héros; des personnages mythiques dont la force leur confère le pouvoir et la gloire. L'Iliade raconte une épopée qui se déroule pendant la guerre de Troie dans laquelle s'affrontent les Achéens venus de toute la Grèce et les Troyens et leurs alliés. Les héros sont Achille, Hercule et Ulysse.. Ulysse, roi d'Ithaque est marié à Pénélope dont il a un fils, Télémaque. Au moment du déclenchement de la guerre de Troie, Ulysse, persuadé par les arguments de Ménélas et Agamemnon, quitte Ithaque pour prendre part à la guerre dans le camp achéen — alors qu'une prophétie lui a prédit un retour semé d'embûches. La guerre de Troie ayant pris fin, Ulysse ère sur la mer après avoir provoqué le courroux de Poséidon. Ses errances comprennent notamment l'épisode des sirènes poussant grâce à leurs chants enchanteurs, les navires vers les récifs ; Ulysse, prévenu par Circé, demande à son équipage de se boucher les oreilles avec de la cire ; quant à lui, il se fait attacher au mât du bateau car il voulait écouter leur chant. Dans un autre épisode, Ulysse lutte contre le cyclope du nom de Polyphème, un fils de Poséidon, dont il crève l'œil grâce à un pieu après l'avoir enivré. Au cours de nouvelles aventures, Ulysse rencontre la nymphe Calypso qui le garde sur son île durant sept ans et lui offre l'immortalité.

La fusion

-800


L'âge du Fer

Bien que très répandu dans la nature, le fer n'est pas utilisé avant le IIe millénaire à cause du degré élevé de fusion qu'il requiert. Les outils et les armes de l'âge du fer seront nettement plus efficaces que ceux de bronze. Ce dernier conservera surtout une fonction ornementale et prestigieuse. L'usage du fer se répand en Europe en même temps que s'épanouit la culture celte.

L'alphabet phénicien

-800


Invention de l'alphabet

A son commencement, l’écriture était à base d’images, d’illustrations représentant le désigné, cela s’appelle le stade pictographique. Ce n’est que quelques siècles plus tard, que ces "signes" se sont simplifiés afin de représenter certaines syllabes pour laisser place à l’écriture moderne dite syllabique. L’alphabet phénicien, apparu au XIIIe siècle avant notre ère serait la base de beaucoup d’autres alphabets, comme les alphabets hébreu et arabe.

L'occasion de devenir un héro

-776


Naissance des jeux olympiques

Organisés tous les 4 ans à Olympe, tout le monde peut y participer. Un roi peut se battre avec un poissonnier lors des épreuves. La chance est donnée à tout un chacun de devenir un héro comme dans l'odyssée d'Homère. Il n'y avait pas de réelle récompense, hormis une couronne d'oliviers et une gloire éternelle. Les Grecs parcouraient des centaines de kilomètres pour y assister. Les femmes étaient interdites.

Romulus et Rémus

-753


Romulus fonde Rome

Romulus et Rémus, 2 frères jumeaux abandonnés à leur naissance et élevés par une louve entreprennent la construction d'une ville sur une berge du Tibres. Mais au moment de décider qui la gouvernera, une querelle survient. Romulus tue son frère de ses mains et donne son nom à la ville. Ce ne sera pas la dernière fois qu'un assassinat ouvrira la voix à un nouveau souverain. A l'origine, Rome n'est qu'un des innombrables petits royaumes qui luttent pour le pouvoir centrale en Italie. Mais contrairement à ses voisins, qui se méfient des étrangers, Rome est un havre de sécurité pour les parias ambitieux. Romulus s'est dit: puisqu'il n'y a pas d'habitants, je vais créer une zone libre pour tous les esclaves et les brigands en fuite. Qu'ils viennent construire ce grand rêve qu'est Rome. Dès les début, les romains étaient donc très ouverts. Cette largesse d'esprit favorise l'échange d'idées entre cultures.

-700


Naissance et essor des Polynésiens

Isolées dans un espace insulaire, ces populations de souche austronésienne acquièrent pendant environ 10 siècles une identité polynésienne spécifique. Poursuivant ensuite le mouvement de peuplement vers l’Est pour des raisons que l’on ignore encore aujourd’hui, ces Polynésiens peuplent, entre 700 et 500 av. JC, les îles de la Polynésie orientale (Îles Cook, archipel de la Société, Marquises, Hawaï ...). Différentes théories s’affrontent toujours sur ces migrations. Pour certains chercheurs, la première vague en provenance des îles Samoa et Tonga peupla d’abord l’archipel des Marquises. Pour d’autres, ce fut d’abord les îles de la Société. Ce que l’on peut dire, c’est que les archipels de la Polynésie orientale ont été colonisés presque simultanément, deux à trois siècles avant notre ère.

Alternative au troc

-700


La monnaie métallique

On suppose que le troc et l’échange étaient déjà pratiqués durant la Préhistoire. Cependant, la vraie évolution eut lieu avec la mise en place de la monnaie métallique par le peuple grec au VIIe siècle avant J.C. Cette pratique s’exporta très vite puisque seulement deux siècles plus tard des pièces de monnaie étaient présentes à Marseille.

Thalès

-625


Le premier scientifique

Thalès est un philosophe et savant Grec. C'est l'un des Sept sages de la Grèce Antique et le fondateur présumé de l'école milésienne. Lors d'un voyage en Egypte, il mesure la hauteur de la grande pyramide. Pour ce faire, il s'est placé à côté de la pyramide et a mesuré son ombre au moment ou elle avait exactement la même taille que lui. Ensuite il a mesuré la taille de l'ombre de la pyramide et en a déduit sa hauteur. C'est en fait l'application d'un théorème de géométrie beaucoup plus complexe.

Nabuchodonosor II

-605


Le roi maudit de la Bible

Nabuchodonosor II était le roi de l'Empire néo-babylonien entre 605 et 562 avant JC. A cette époque, son empire s’étendait jusqu'à Jérusalem et jusqu'à l'Egypte. La Bible parle de Nabuchodonosor: "Dieu exaspéré par l'arrogance de Babylone aurait métamorphosé Nabuchodonosor en bête sauvage".

Ancienne merveille du monde

-600


Les remparts de Babylone

Bien avant que la liste canonique des sept merveilles du monde ne soit définitivement adoptée, d'autres liste des monuments qui marquèrent leurs époques furent dressées. Certaines contenaient les remparts de Babylone. Cette information n'est pas si anodine que ça dans la mesure où l'existence des jardins de Babylone est contestée, et que par ailleurs Babylone, capitale de la Mésopotamie fut une cité brillante à son apogée, sous Nabuchodonosor II. La ville possédait divers monuments dont le principal était sans conteste ses remparts, unanimement décrits comme très impressionnants. Les remparts de Babylone masquent donc dans les écrits ou dans les représentations les jardins qui sont alors relégués au deuxième plan.

Un égout encore utilisé aujourd'hui

-600


Construction du Cloaca Maxima

En empruntant la théorie des Etrusques (construction de routes, adduction d'eau par des tunnels, érection de larges murailles), Rome devient une puissance locale. Leur première grande construction est le Cloaca Maxima, un immense égout collecteur toujours utilisé aujourd'hui. Le Cloaca Maxima entraîne les eaux usées vers le Tibre. Les ingénieurs utilisent également la canalisation souterraine pour assécher les marais qui séparent les 7 collines. C'est là que sera bâti le Forum, le centre ville de la Rome Antique.

Le roi Byzas

-600


Fondation de Byzance

La ville de Byzance est une ancienne cité grecque et est nommée ainsi en l'honneur du roi Byzas. La ville est située près de ce détroit entre l'Asie et l'Europe que l'on nomme Bosphore.

Les Grecs phocéens

-600


Fondation des premières villes du Sud de la France

Les Grecs Phocéens fondent successivement Massalia (actuelle Marseille, d'où son appellation de « cité phocéenne ») en 600 avant JC, près de l'embouchure du Rhône, puis Avenio (actuelle Avignon), Agathè Tychè (Agde), Antipolis (Antibes) ou encore Nikaïa (Nice), puis Alalia (actuelle Aléria).

La 2ème des 7 merveilles du monde

-590


Les jardins suspendus de Babylone

Les jardins suspendus de Babylone sont un édifice antique, considéré comme l’une des Sept Merveilles du monde antique. Ils apparaissent dans les écrits de plusieurs auteurs grecs et romains antiques qui s'inspirent tous de sources plus anciennes disparues, dont le prêtre babylonien Bérose. C'est à ce dernier que l'on doit l'histoire de la construction de ces jardins par Nabuchodonosor II afin de rappeler à son épouse, Amytis de Médie, les montagnes boisées de son pays natal. L'existence des jardins reste encore aujourd'hui un mystère.

Babel, la pêcheresse

-586


Exil des israélites à Babylone

Les Babyloniens capturent la ville sainte de Jérusalem en se servant de tours mobiles, de frondes et sont protégés par des cuirasses métalliques. Nabuchodonosor est impitoyable, il massacre les assiégés par milliers et ramène les survivants en esclavage à Babylone. C'est ce que les juifs appellent la terrible catastrophe, la colère de Dieu. Ce grand traumatisme biblique fait de Babylone, Babel la pécheresse.

Célèbre théorème

-582


Pythagore

Pythagore était un réformateur religieux et philosophe présocratique qui serait né aux environs de 580 avant JC à Samos, une île de la mer Égée au sud-est de la ville d'Athènes. On établit sa mort à l'âge de 85 ans. Il aurait été également mathématicien et scientifique selon une tradition tardive. Hérodote le mentionne comme « l'un des plus grands esprits de la Grèce. Le sage Pythagore ». Il conserve un grand prestige. On dit qu'il était « le premier maître universel». Pythagore serait le premier penseur grec à s’être qualifié lui-même de « philosophe». Le théorème de Pythagore est un théorème de géométrie euclidienne qui met en relation les longueurs des côtés dans un triangle rectangle. Le carré de la longueur de l’hypoténuse, qui est le côté opposé à l'angle droit, est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés. Cependant le résultat était connu plus de mille ans auparavant en Mésopotamie.

La porte d'Ishtar

-580


La merveilleuse porte de Babylone

La porte d'Ishtar est une des huit portes de la cité intérieure de Babylone, elle fut construite au nord de la cité en 580 av JC sur ordre du roi Nabuchodonosor II. Cette porte est dédiée à la déesse éponyme Ishtar. La porte d'Ishtar a été reconstruite au musée de Pergame (Berlin).

Siddhartha Gautama

-563


Naissance de Bouddha

Siddhartha (Bouddha) est né autour de 563 avant JC. dans la ville de Kapilavastu (située aujourd'hui au Népal). Les parents de Siddhartha étaient le roi Shuddhodana et la reine Maya, qui dirigeaient le clan des Sakyas. L'histoire de sa naissance est miraculeuse... Une nuit la reine Maya rêva qu'un éléphant à six trompes portant dans sa trompe une fleur de lotus rentra en elle par le côté droit, au même moment un fils fut conçu. Les Brahmanes (religieux) vinrent et interprétèrent le rêve de la manière suivante. cet enfant sera soit le plus grand roi du monde soit le plus grand des ascètes ( saint homme qui pratique l'abandon de l'égo). Le futur enfant fut nommé Siddhartha, ce qui signifie "celui dont le but est accompli"" Plus tard quand la reine Maya était en route pour la maison de son père afin de préparer la naissance, elle fit arrêter son chariot dans le jardin de Lumbini et s'appuya sur une branche d'arbre pour se reposer. A cet instant , Siddhartha sortit de son sein droit sans aucune aide. L'enfant marcha sept pas dans les quatre directions, et des fleurs de lotus surgirent là ou son pied touchait terre. Alors l'enfant déclara, "Je n'aurai plus de vie futures à endurer, ceci est ma dernière incarnation. Maintenant puisse je détruire et arracher les racines cause de la souffrance des renaissance successives." Sept jours plus tard la reine Maya mourut. Mahaprajapati, la soeur de maya s'occupa de Siddhartha. Le roi Shuddhodana évita à Siddhartha toutes les formes de souffrance. Quand siddhartha eu 20 ans , il épousa Yasodhara, la fille de l'un des ministres, et un an après ils eurent un fils nommé Rahula (ce qui signifie "entrave" ou "empêchement"). A l'âge de 29 ans, Siddhartha demanda à son conducteur de char , Channa, de l'emmener deux fois hors de la cité sans l'assentiment du roi. Durant ces deux voyages, Siddhartha vit "Les quatre spectacles" qui changèrent sa vie. Pendant son premier voyage, il vit la vieillesse, la maladie et la mort. Dans le second, il vit un saint homme errant, un ascète, sans possessions. Siddhartha commença à questionner le saint homme, lequel était rasé, vêtu d'une seule robe déchirée jaune, et s'aidant d'un bâton de marche. L'homme lui déclara, "Je suis... terrifié par la ronde incessante des vies et des naissances et ai adopté cette vie de pauvreté afin d'atteindre la libération... Je cherche l'état béni dans lequel la souffrance, la vieillesse et la mort sont inconnus." Cette nuit là, Siddhartha silencieusement embrassa sa femme et son fils, et ordonna à Channa de le conduire dans la forêt. En lisière de forêt, Siddhartha sortit son épée incrustée de joyaux, et se coupa les cheveux et la barbe. Il ôta tous ses habits princiers et enfila la robe jaunes des saints anachorètes. Il ordonna à Channa de rapporter toutes ses possessions à son père. A partir de ce moment Siddhartha erra à travers le nord est de l'Inde, visitant des saints hommes, et étudiant les concepts de Samsara (réincarnation), Karma (loi de cause à effet), et Moksha (délivrance) . Attiré par les idées sur Moksha, Siddhartha s'installa sur les rives de la rivière Nairanjana , et pratiqua de sévères austérités, restant constamment en méditation. Après six années passées à boire et à manger juste suffisamment pour rester en vie, Son corps était émacié, et il devint très affaibli. Cinq autres saints hommes se joignirent à lui, espérant apprendre de son exemple. Un jour, Siddhartha réalisa que ces année d'austérité n'avaient fait qu'affaiblir son corps, et qu'il n'arrivait plus à méditer efficacement. Quand il marcha vers la rivière pour prendre son bain, il était devenu trop faible pour avancer, et les arbres inclinèrent leurs branches afin de le soutenir. A cet instant, une jeune fille nommée Nandabala vint et lui offrit un bol de lait et du riz, que Siddhartha accepta. A cette vue les cinq compagnons de siddhartha le quittèrent. Régénéré par cette nourriture, Siddhartha s'assit sous un figuier (connu sous le nom d'arbre de la bôdhi, ou arbre d'illumination) et résolu de trouver une réponse à la question de la souffrance. Pendant qu'il méditait, Mara (le diable) envoya ses trois fils et filles pour tenter Siddhartha avec la soif, l'appétit, le mécontentement, et la tentation des plaisirs. Siddhartha, inébranlable, entra dans une profonde méditation, et obtint le souvenir de toutes ses naissances, comprenant l'infini cycle des naissances et des morts, et avec une certitude absolue il rejeta les passions et l'ignorance générateur de la naissance. C'est là, que Siddhartha atteint l'éveil et devint le Bouddha (l'illuminé). Désirs et souffrances s'étant éteint devenu Bouddha, il expérimenta le Nirvana... "Il y a un lieu qui n'est ni la terre, ni l'eau, ni le feu, ni l'air...qui n'est pas ce monde ou un autre monde, ni le soleil ou la lune. qui ne va et vient, endurant naissance ou mort. C'est l'absolu fin de toutes les souffrances." Néanmoins plutôt que de rejeter ce corps et cette existence le bouddha fit un acte de grand sacrifice. Il retourna vers le monde, déterminé à partager son illumination autrui de manière à ce que tous puissent mettre fin aux cycles des souffrance causées par le cycle incessant des renaissances. Bouddha vint à la citée de Sarnath et retrouva dans le parc des cers les cinq ascètes qui l'avaient quitté. quand ils virent le bouddha, Ils réalisèrent qu'il avait atteint le plus haut état de sainteté.. Le bouddha commença à leur enseigner ce qu'il avait appris. Il fit un cercle sur le sol avec des grains de riz, représentant la roue de la vie que l'on parcours existences après existences. Cette enseignement fut appelé le sermon du parc des cerfs, ou encore "La mise en mouvement de la roue de la Loi." Siddhartha révéla qu'il était devenu un Bouddha, il décrivit les plaisirs qu'il avait connu en tant que prince, et sa vie de sévères pratiques ascétiques. Aucun de ces chemins ne pouvait mener vers le Nirvana. Le chemin juste est la Voie du Milieu, qui consiste à rester loin des extrêmes. "Répondre aux exigences de la vie n'est pas condamnable," enseigne le Bouddha. "Garder le corps en bonne santé est un devoir, autrement nous ne serons pas capable d'allumer la lampe de la sagesse et de garder notre esprit ferme et clair." Bouddha leur enseigna alors le Dharma, qui consiste dans les quatre nobles vérités et l'octuple sentier. Les cinq ascètes et d'autres se joignirent au bouddha et l'accompagnèrent partout. Comme de plus en plus les rejoignait, le Bouddha organisa une Sangha, une communauté de bhikkus (moines ordonnés et plus tard de nonnes). La Sangha préserva le Dharma, et permit aux bhikkus de ce concentrer sur le but que représentait le Nirvana. A la saison des pluies ils s'installaient dans des Viharas (lieux de retraite). Upasaka, les disciples qui croyaient dans les enseignements du Bouddha, mais ne pouvaient suivre les strictes règles de la Sangha, étaient encouragés à suivre les cinq préceptes. Le Bouddha retourna à son lieu de naissance Kapilavastu, son père fut mortifié de voir venir son fils lui mendier de la nourriture. Bouddha embrassa le pied de son père et dit, "Vous appartenez à une noble lignée de roi. Mais j'appartiens à la lignée des Bouddhas, et tous ont vécu d'aumônes." le roi Shuddhadana se remémora alors la prophétie des brahmanes et se réconcilia avec son fils. La femme du Bouddha son fils et plus tard son cousin Ananda rejoignirent alors la Sangha. Quand le bouddha eu 80 ans, un forgeron du nom de Cuanda lui offrit de la nourriture qui le rendit malade. Le Bouddha se forçat à voyager vers Kushinagara, il s'allongea sur le côté droit pour se reposer dans un bosquet d'arbres shala. Comme une foule de fidèles se rassemblait, les arbres fleurirent et répandirent des pétales sur le Bouddha. Le Bouddha dit à Ananda, "Je suis vieux et mon voyage s'approche de sa fin. Mon corps est comme une charrette délabrée maintenu ensemble par quelques courroies de cuir." Trois fois, le Bouddha demanda si l'on voulait lui poser des questions, mais tous restaient en silence. Finalement le Bouddha dit, "Tout ce qui est créé est sujet au déclin et à la mort. Tout est transitoire. Travailler pour votre libération avec diligence. Passant successivement par plusieurs états de méditation, Bouddha décéda et atteint le Parinirvana (la cessation des perception et de la sensation).

La 4ème des 7 merveilles du monde

-560


Le temple d'Artémis

Le temple d'Artémis est dans l'Antiquité l'un des plus importants sanctuaires d'Artémis, déesse grecque de la chasse et de la nature sauvage. Il était considéré dans l'Antiquité comme la quatrième des Sept Merveilles du monde.

Le fondateur de l'empire Perse

-559


Cyrius II le Grand

Défenseur de la tolérance religieuse et culturelle, libérateur des juifs de Babylone. Il est considéré comme un souverain humaniste, successeur du royaume mède. Il appartient à la dynastie des Achéménides. Son règne a été marqué par des conquêtes d'une ampleur sans précédent. Après avoir soumis les Mèdes, il a placé sous sa domination le royaume de Lydie et les cités grecques d'Ionie. Puis l'Empire néo-babylonien (comprenant alors la Mésopotamie, la Syrie, les cités phéniciennes et la Judée). Il trouva la mort au cours d'une campagne militaire contre les Massagètes. Son règne marque un tournant dans l'histoire du monde antique. Il meurt sur le champ de bataille en -530 avant d'avoir pu lancer la campagne qui aurait fait de la Perse la superpuissance de l'Antiquité. Lorsqu'il meurt, l'empire Perse a 3 capitales: Babylone, Suse et Ecbatane. Il choisit d'être enterré à Pasargades, la ville qu'il a créé, dans une tombe qui lui ressemble: modeste, simple et élégant, ce qui montre son humilité.

De -550 à  -330 AV JC

-550


L'empire achéménide

L'Empire achéménide est le premier des empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient durant le Ier millénaire av JC. Le nom « Achéménides » se rapporte au clan fondateur qui se libère vers 550 av JC de la tutelle des Mèdes, auparavant leurs souverains, ainsi qu'au grand empire qui résulte ensuite de leur fusion. L'empire fondé par les Achéménides s'empare de l'Anatolie en défaisant la Lydie, puis conquiert l'Empire babylonien et l'Égypte, unissant les plus anciennes civilisations du Moyen-Orient dans une seule entité politique de façon durable. L'Empire achéménide menace par deux fois la Grèce antique et s'effondre, vaincu par Alexandre le Grand, en 330 av JC, non sans léguer une partie de ses traits culturels et politiques.

Un gentil tyran

-550


Pisistrate et l'épanouissement du peuple Athénien

Un homme à cheval à l'allure noble accompagné d'une belle femme qu'il présente comme la déesse Athena se voit remettre le contrôle de la cité d'Athènes car il bénéficie de la protection d'une déesse. Il comprend que si il veut conserver le pouvoir, il doit se trouver des alliés. Il se tourne vers le peuple et bouleverse les règles de l'aristocratie (aristocrate veut dire: classe qui a le pouvoir). Il diminue l'impôt, instaure des prêts gratuits au peuple pour construire des fermes. En donnant aux athéniens la possibilités d'accéder à la prospérité, il commence à transformer la cité. Le développement de l’agriculture à Athènes s'accélère. La culture de la vigne et l'olivier se développe. Le commerce avec les autres civilisations prend son essor. La célèbre poterie grecque se répand à travers la méditerranée.

Pasargades

-546


La première capitale de l'Empire perse

Cyrius fonde une cité antique bâtie à 1 900 mètres d'altitude dans le Zagros. La grande vénération de Cyrus pour Pasargades venait de ce qu'il avait livré sur l'emplacement de cette ville la dernière bataille dans laquelle Astyage le Mède avait été vaincu, bataille décisive qui avait transporté entre ses mains l'empire de l'Asie. C'était même pour consacrer à tout jamais le souvenir de cet événement qu'avait été fondé et bâti le palais de Pasargades.

Premier Pairi Daiza

-540


Le jardin persan

Le premier Pairi Daisa, d'où découle le mot "Paradis", qui n'est autre que le célèbre jardin persan, est construit à Pasargades. Sa disposition rectangulaire est l'ancêtre du parc moderne tel que nous le connaissons.

Cyrius, le messie libérateur

-539


Cyrius libère les juifs de Babylone

Cyrius prend le contrôle de Babylone. Il entre dans la ville en libérateur. Il y accomplis un acte sans précédent: il libère les juifs de Babylone retenus depuis la prise de Jérusalem par Nabuchodonosor. Personne avant lui n'avait jamais fait une chose pareil, ni après lui d'ailleurs. Cyrius cherchait à crée un état tampon entre son empire et l'Egypte hostile.

Début de la rédaction de la Torah

-538


Retour des juifs à Jérusalem

Après avoir été libérés par Cyrius, les juifs de retour à Jérusalem décide de mettre par écrit les traditions fondatrices: la création du monde, les premiers hommes, le grand déluge, les révélations et commandement de leur dieu. C'est ainsi que naît la Torah, le livre des enseignements et de la loi. Cet ouvrage est au cœur du judaïsme. Mais la Torah n'est pas seulement important pour les juifs. Son texte correspond aux 5 premiers livres de l'Ancien Testament, qui lui même correspond à la première partie de la Bible chrétienne. La Torah est l'une des rares sources évoquant les origines du peuple juif.

L'humanisme chinois

-527


Confucius

La famille de Confucius vit dans la pauvreté. Dès l’âge de dix-sept ans, Confucius a le goût pour les livres et les rites. Il se marie à vingt-quatre ans et a trois enfants (un fils et deux filles). La légende veut qu’en rencontrant son épouse Lao Zi, il en aurait été si fortement impressionné, qu’il n’aurait plus parlé pendant trois jours. Après la mort de sa mère en -527, il enseigne sa connaissance des textes anciens au groupe de disciples qui le suit. Après quelques emplois à la cour de son prince, il part en -496 pour quatorze ans d’errance, à la recherche d’un souverain capable de l’écouter. Il rentre définitivement à Lu pour se consacrer jusqu'à sa mort, en -479, à l’enseignement et au regroupement de textes anciens. Confucius constate qu’il n’est pas possible de vivre avec les oiseaux et les bêtes sauvages, et qu’il faut donc vivre en bonne société avec ses semblables. Il tisse un ensemble de valeurs dont le but est l’harmonie des relations humaines. A son époque, la Chine était divisée en royaumes indépendants en lutte. L’ancienne dynastie des empereurs au pouvoir (les Zhou) a perdu de son efficacité. Le pays n’est plus uni et n’est plus en paix. Confucius veut donc transmettre la sagesse ancienne pour restaurer la paix en semant les graines de l'humanisme chinois. Confucius place l’homme au centre de ses préoccupations et refuse de parler des esprits ou de la mort. Ainsi, il n’a pas fondé de religion, même si un culte lui a été dédié par la suite. Il a cherché à fonder une morale positive, structurée par les « rites » et par la « sincérité ». Confucius représente pour les Chinois jusqu'en 1950 (avant la Révolution Culturelle) l’éducateur. Pourtant il n’a pas voulu se faire passer pour un maître à penser. Au contraire il voulait développer chez ses disciples l’esprit critique et la réflexion personnelle. « Je lève un coin du voile, si l’étudiant ne peut découvrir les trois autres, tant pis pour lui. ». L’homme doit se montrer noble du cœur, selon Confucius. Son enseignement est prévu principalement pour les futurs hommes de pouvoir, mais il est ouvert à tous: les paysans comme les princes. La pensée de Confucius a eu beaucoup d’influence en Chine et en Extrême-Orient. Jusqu’à la fin de l’Empire, en 1911, le système des examens est basé sur les textes de Confucius. L’influence du Confucianisme est toujours présente à l’époque actuelle, mais il y a des périodes d’oubli et des retours. Ainsi pendant la dynastie Song, le Confucianisme a intégré des aspects de la pensée taoïste et du Bouddhisme.

Le roi bâtisseur

-522


Darius Ier

Après la mort de Cyrius, l'empire Perse est en perdition. Un lointain cousin de Cyrius, Darius accède au trône et met fin aux troubles. Il devient le plus grand roi que la Perse ai connu et l'un des plus grands bâtisseurs de tous les temps. Sitôt sur le trône, il fait reconstruire l'ancienne capitale: Suse. Il y ajoute de superbes bâtiments ornés de briques vernies, au point que la magnificence de la ville fut citée dans Bible. Parallèlement à ces travaux de grandes ampleurs, Darius poursuit l'extension de l'empire. La perse devient un territoire gigantesque: elle englobe le Pakistan, l'Iran, l’Afghanistan, l'Arménie, la Turquie, la Syrie, l'Egypte, le Liban, la Jordanie et une partie de l'Asie Centrale. Il crée une route de 2500 km pour relier les confins de l'Empire, et un canal entre la Mer Rouge et la Méditerranée. Il tente de conquérir la Grèce mais est stoppé à la bataille de Marathon. Il meurt quelques années plus tard lors d'une rébellion en Egypte.

Entre la mer rouge et le delta du Nil

-520


Le canal des Pharaons

Vers -520, Darius Ier, le conquérant perse de l’Égypte, confie à Scylax, géographe et dessinateur, la mission de descendre l'Indus et de chercher une route maritime ramenant vers l'Égypte. Darius a commémoré sa réalisation par diverses stèles de granit disposées sur les rives du Nil, dont celle de Kabret, à 200 km de Pie, retrouvée par Ferdinand de Lesseps plus de deux mille ans plus tard, lors du percement de l'actuel canal de Suez. L'inscription de Darius dit : « Le roi Darius a dit : je suis un Perse en dehors de la Perse, j'ai conquis l'Égypte. J'ai ordonné ce canal creusé depuis la rivière appelée Nil qui coule en Égypte à la mer qui commence en Perse. Quand ce canal a été creusé comme je l'ai ordonné, mes bateaux sont allés de l'Égypte jusqu'en Perse, comme je l'avais voulu. » Il faudra 7 années de travail et une armé de tailleurs de pierre et d'ouvrier égyptiens pour achever les 200 kilomètres de ce canal. C'était un canal en "pointillé". Sur certains tronçons, les navires étaient hissés hors de l'eau et tiré sur la terre ferme jusqu'au prochain point.

Nouvelle capitale de l'Empire perse

-518


Création de Persépolis

Darius crée la ville de Persépolis. Il y fait bâtir une plateforme monumentale qui symbolise la grandeur de l'Empire. Darius voulait que la cité se voit de loin. Il la créa donc sur une terrasse surélevée. Dans l'antiquité, de tels projets nécessitaient une armée d'esclaves. Mais Darius rémunéra les travailleurs.

Parcourir l'Empire perse en 7 jours

-515


La voie royale perse

Darius Ier fait construire la voie royale perse. Il construit cette route pour faciliter une communication rapide tout au long du vaste empire, de Suse à Sardes, soit environ 2 683 km. Elle traverse des montagnes, des forêts, des déserts. Le sol était damé pour le durcir. Les perses n'avaient pas d'asphaltes, mais ce servait de graviers. La route était surélevée pour qu'une première couche absorbe l'eau. 111 relais sont installés. Tous les 25 km environs, les voyageurs peuvent changer de chevaux. Des gardes surveillent la route pour que les voyageurs puissent circuler en sécurité. Il fallait compter 7 jours pour rejoindre le cœur de l'Iran en partant de la Turquie.

Clisthène

-510


Les fondements de la démocratie

Hippias, le fils de Pisistrate retire des libertés octroyés par son père. Le peuple athénien est à nouveau soumis à la tyrannie. Clisthène, malgré le fait qu'il a été élevé dans un palais et issue de l'aristocratie comprends rapidement que le peuple et la cité ne peut s'épanouir en servitude. Clisthène organise un complot contre le tyran Hippias. Celui-ci sera banni d'Athènes à jamais. A peine Clisthène est-il au pouvoir, qu’un conspirateur du nom de Isagoras aider de soldat spartiate lui reprend le pouvoir et l'exile de la cité. En -508, le peuple athénien prend son destin en main: c'est la révolution. Isagoras est chassé. On fait revenir Clisthène qui est chargé de former un gouvernement. Il ne peut se contenter de remettre un groupe d'aristocrates au pouvoir, ou de se nommer tyran. Il instaure un système révolutionnaire. Un grand hémicycle existe sur le flanc d'une colline: le Pnyx. Ici dans l'ombre de l’Acropole, les citoyens d'Athènes peuvent se réunir afin de débattre du futur de leur cité. Clisthène invente le vote. Un galet blanc pour approuver, un galet noir pour rejeter. Par ce concept simple, Clisthène institue la volonté populaire, une forme de gouvernement nommée: démocratie.

La salle d'audience

-509


Création de l'Apadana de Persépolis

L'Apadana est la salle d'audience de Darius. A l'origine les Perses étaient un peuple de nomades qui vivaient dans des tentes. Les poteaux de bois qui soutenaient les toiles deviennent des colonnes en pierres, les tentures du toit sont remplacées par des toitures en cèdre. L'Apadana ressemble donc à une tente en pierres.

Les cités états

-500


Les cités grecques

La Grèce compte plus d'un millier de cités états, s'affrontant entre elles dans une lutte de pouvoir. Il n'y a aucune unité politique. Chaque cité cherche à conserver son indépendance. Les Corinthiens dominent le commerce maritime. Argos est parvenu à maintenir sa dominance pendant 10 siècles et ses premiers citoyens remontent à l'époque de Troie. Sparte détient le pouvoir militaire.

Spiritualité chinoise

-500


Création du taoïsme et du confucianisme

Lao Zi fonde le taoïsme et Kong Zi développe le confucianisme, son enseignement pour régler les rapports sociaux sur le respect de l'autorité.

A 'cheval' entre l'Asie et l'Europe

-490


Traversée de l'armée perse au détroit du Bosphore

Darius Ier soumet quelques villes de la côte turques qui se sont soulevées soutenues par Athènes. Pour donner une leçon à cette dernière, il décide de l'attaquer. Mais pour ce faire, il doit traverser le détroit du Bosphore (entre l'Asie et l'Europe). Il jette un pont flottant sur des bateaux rangés bord à bord. 70 000 soldats purent ainsi traverser et attaquer la Grèce.

Une course crevante

-490


Euclès crée le 1er marathon

Euclès est envoyé de Marathon à Athènes (42 km) pour les prévenir de la victoire et meurt d'épuisement à l'arrivée après quelques heures de course.

Philippides

-490


De l'aide aux spartiates

Le soldat Philippides est envoyé à Sparte pour chercher de l'aide avant la bataille de Marathon. Il aurait parcourus au moins 250 km en 36 heures!

1er guerre médique (entre Perses et Grecs)

-490


Bataille de Marathon

Darius Ier a traversé le Bosphore avec son armée et a déjà conquis la Macédoine. Il s'apprête à attaquer le général grec Thémistocle et son armée d'athéniens et de corinthiens à Marathon. Les Perses sont nombreux: 140 000 hommes. Les Grecs se battent donc à 1 contre 10. Les forces grecques se séparent en 2 et ouvrent 2 fronts. Entraînés dans un piège sanglant, les perses accusent des pertes sévères et battent en retraite. Une grande victoire pour les Grecs.

Le père de l'Histoire

-485


Hérodote, le premier historien

Hérodote est un historien et géographe grec. Considéré comme le premier historien, il a été surnommé le « Père de l’Histoire » par Cicéron, en tant qu’il est l’auteur d’une grande œuvre historique, les histoires. Enfin, Hérodote prétend rivaliser avec le poète épique Homère, en se proposant de commémorer les exploits des hommes (allusion à l’Iliade). Hérodote a également participé à l’élaboration de la liste des Sept Merveilles du Monde grâce à ses nombreux voyages Notamment un séjour en Égypte avec un déplacement à Cyrène et un retour par la Syrie et par Tyr, une visite sommaire de l'empire perse, de Babylone (dans l'actuel Irak), de la Colchide (dans la Géorgie moderne), d’Olbia (dans l'Ukraine actuelle) et la Macédoine. Aucun de ces voyages ne semble l'avoir mené en Méditerranée occidentale.

Xerxes fils de Darius

-480


Xerxes, l'homme qui perdit un empire

Xerces succède à Cyrius l'innovateur, et Darius l’expansionniste (son père). Il écrase une rébellion à Babylone et une autre en Egypte et s'attaque ensuite aux grecs pour venger la défaite de son père Darius Ier, 10 ans plutôt à Marathon.

Sur les traces de son père

-480


Le détroit des Dardanelles

S'inspirant des exploits de son père Darius, Xerxes aligne 674 bateaux retenus par des câbles pour faire traverser ses 240 000 hommes. Après 10 jours de travaux, toute l'armée perse foule le sol européen.

Léonidas et la bataille des Thermopyles

-480


300 spartiates

C'est l'un des plus célèbres faits d'armes de l'Histoire Antique. L'armée grecque, environ 7 000 hoplites, tente de retenir l'armée perse de Xerxès Ier. Celle-ci compte selon les estimations modernes entre 70 000 et 300 000 soldats. L’armée perse est bloquée à l'entrée du défilé des Thermopyles (un passage très étroit) qui commande l'accès de la Grèce centrale, le long de la mer Égée. À la suite d'une manœuvre de contournement par les Perses, la plupart des Grecs pris sur leurs arrières abandonnent le champ de bataille à cause de la trahison d'un des leurs. Seul le contingent spartiate commandé par le roi Léonidas Ier et ses "300 spartiates", décide de combattre jusqu'au sacrifice. Et ce malgré une infériorité numérique prononcée, pour laisser aux Grecs le temps d'organiser leur défense. Cette bataille devient l'une des emblèmes de la résistance grecque face à l'envahisseur. Grâce à elle, et malgré la prise d'Athènes par les Perses, les Grecs conservent leur indépendance après leurs triomphes à Salamine, le 22 septembre 480 av JC.

Xerxes brûle Athènes

-480


L'incendie d'Athènes

Mécontent d'avoir perdu autant d'hommes aux Thermopyles face à Léonidas et ses 300 spartiates. Xerxes rompt avec la tradition de tolérance des ses prédécesseurs et donne l'ordre d'incendier Athènes. Il regrette immédiatement son acte et décide de la reconstruire le lendemain, mais il y sera empêcher après sa défaite dans la baie de Salamine par les Grecs.

Le génie militaire de l'Antiquité

-480


Thémistocle

A cette époque, l'Empire perse est la plus grande puissance militaire. Mais la démocratie athénienne prend de l'ampleur. Une menace que les tyrans perses ne peuvent tolérer. Thémistocle a combattu à la bataille de Marathon, mais il sait que la guerre contre les Perses est loin d'être finie. Celui ci parvient à convaincre les athéniens de construire un grand nombre de trirèmes afin de doter Athènes d'une puissance maritime qui permettra de vaincre les perses lors de leur retour 10 ans plus tard. Malgré le fait qu'il aura sauver Athènes de l'invasion perse, il sera ostracisé (banni à vie de la cité) quelques années plus tard. C'est la méthode utilisé par les athéniens pour protéger leur démocratie. C’est à dire qu’ils expulsent tout individu qui menace de devenir trop puissant. Thémistocle n'y échappera pas.

Piégé la baie de Salamine

-480


Défaite de l'armée perse

Depuis la défaite de Darius Ier à Marathon, les grecs ne sont plus impressionnés par les perses. Xercès s'allie aux forces carthaginoises et décide de vaincre les grec en mer. Son plan est de submergé l'armée grecque sur terre et sur mer grâce à l'avantage du nombre. Une fois de plus, Thémistocle dirige l'armée grecque. Il sait qu'il ne peut vaincre les perses sur terre, ainsi il décide de piéger la flotte perse. Il quitte la bataille avec le gros des troupes, ne laissant que 300 spartiates derrière lui. Il vaincra l’armé perse dans la baie de Salamine en encerclant les bateaux perse avec leurs puissantes trirèmes conçues pour l'éperonnage.

Sophocle et la tragédie grecque

-470


Le premier théâtre

Les grecs s'inspirent des poèmes racontés par les Aèdes (poètes ambulants racontant les épopées d'Homère) et en font des pièces de théâtre. Le théâtre de Sophocle approfondit les aspects psychologiques des personnages. Ses pièces mettent en scène des héros, souvent solitaires et même rejetés (Ajax, Antigone, Œdipe, Électre), et confrontés à des problèmes moraux desquels naît la situation tragique. Comparé à Eschyle, Sophocle ne met pas ou peu en scène les dieux, qui n'interviennent, sur le mode de l'ironie tragique, que par des oracles dont le message obscur trompe souvent les hommes.

La 3ème merveille du monde

-466


La statue de Zeus à Olympie

La statue chryséléphantine (faite de plaques d'or et d'ivoire) de Zeus à Olympie est une œuvre du sculpteur athénien Phidias, réalisée vers 436 av JC à Olympie. Aujourd'hui disparue, elle était considérée dans l'Antiquité comme la troisième des Sept Merveilles du Monde. Phidias eu l'idée d'utiliser un mélange à base de vinaigre afin de ramollir les plaques d'ivoire pour les modeler. Zeus est le dieu suprême dans la mythologie grecque. Il est le Fils du roi des titans: Cronos. Averti par la prophétie qu'un jour l'un de ses enfants le détrônerait, Cronos enferma sous terre les géants et les cyclopes et dévora ses enfants. Hestia (déesse du feu sacré), Déméter (déesse des moissons), Héra (déesse du mariage), Hadès (dieu des enfers) et Poséidon (dieu des mers). Lorsque arrive le sixième enfant, Rhéa (la femme de Cronos), sur le conseil de sa mère Gaïa, cache l'enfant en Crète et le remplace par une pierre que Cronos engloutit directement. Ce sixième enfant portant le nom de Zeus. Il grandit loin de ses parents dans une grotte en Crète. Le temps venu, Zeus accomplit la prophétie en renversant son père : avec l'aide de ses frères, des Cyclopes et des Géants. Avec Gaïa, il s'arrange pour les faire recracher à son père.

Le visionnaire d'Athènes

-460


Périclès

Il a dirigé Athènes quand elle était au sommet de sa puissance et de son rayonnement artistique. On lui attribue d'avoir porté la démocratie athénienne à son apogée. Il lance la création du Parthénon en -447. Sous sa direction, Athènes devient le centre intellectuel du monde antique. Mais il va entraîner Athènes dans la guerre du Péloponnèse afin de renforcer la puissance d'Athènes en Méditerranée. Il convainc les habitants de quitter leur terre pour s'abriter dans les murs de la cité. Le ravitaillement se fera par la mer protégé par la puissante marine athénienne. Les spartiates mettent le feux aux champs environnants. Après 1 an de conflit, les bateaux de ravitaillement amène avec eux la peste. L'épidémie se répand comme une traînée de poudre. Plus d'1/3 de la population sera décimé. Périclès meurt également. Après sa mort la corruption se répand dans toute la ville. La guerre contre Sparte s'éternise sur une décennie. La victoire sera pour Sparte.

Le Nord de la France

-450


L’expansion Celtique

Le peuple des Celtes longe le Danube et vient s'installer dans tout le Nord de la France. La civilisation celte se développe avec leurs dieux, leurs druides et leur langue celtique. Les Celtes s'établissent en Gaule mais aussi en Belgique et dans les îles britanniques. Avant l'arrivée des Celtes, les tribus autochtones, appelées «peuples mégalithes», étaient installées sur le territoire que, plus tard, Jules César nommera «la Gaule». Les tribus mégalithes vivent de la cueillette et de la chasse et sont en grande partie nomades. L'arrivée des Celtes s'effectue progressivement et le brassage de population entre les Celtes et les peuples mégalithes se déroule de manière globalement harmonieuse. En effet, ces deux peuples ont des coutumes communes et un mode de vie similaire, bien que les Celtes aient développé une société bien plus hiérarchisée et codifiée.

Un temple et un trésor

-432


Construction du Parthénon (-447 à-432)

Réalisé entièrement en marbre pentélique, le Parthénon est à la fois un temple et un trésor. Il fut conçu pour abriter la statue de la déesse Athéna œuvre monumentale de Phidias, à laquelle les Athéniens présentaient leurs offrandes. Athéna était la déesse protectrice de la cité.

L'épée de Damoclès

-430


Damoclès

L’origine de cette expression est liée au courtisan Damoclès qui avait exaspéré son maître Denys l’Ancien, le tyran de Syracuse. Il ne cessait de répéter que le bonheur de son souverain était parfait. Or ce dernier souffrait de paranoïa. Denys l'Ancien, tyran de Syracuse, vivait dans un château cerné d'une fosse et sans cesse sous la surveillance de nombreux gardes. Denys, toujours sur le qui-vive, évoluait alors au milieu de courtisans qui devaient le flatter et le rassurer. Parmi eux, Damoclès, roi des orfèvres, ne cessait de flatter son maître sur la chance qu'il avait d'être le tyran de Syracuse. Agacé, celui-ci lui proposa de prendre sa place le temps d'une journée. Au milieu du festin, Damoclès leva la tête et aperçut une épée suspendue au-dessus de lui ; cette épée était retenue par un crin du cheval de Denys. Et, ainsi, il montra à Damoclès que son rôle de tyran possédait deux faces, c'était à la fois un sentiment de puissance et le risque d'une « mort » pouvant frapper à tout moment.

Anaxagore

-428


Anaxagore et la lune

Anaxagore est un scientifique grec. Il est le premier à comprendre que la lune est éclairée par le reflet du soleil. Anaxagore fut condamné à mort à l’issue d’un procès pour asébie. Ses adversaires lui reprochaient sa théorie cosmique : là où le regard théologique voyait des dieux dans les astres, lui ne les considérait que comme des masses incandescentes.

La plus grande défaite des athéniens

-415


Expéditions de Sicile (-415 à -413)

Les Athéniens se lance dans une campagne dans la lointaine Sicile dans le but de sauver une colonie grecque assaillie par Syracuse (l'allié de Sparte). Cette guerre est purement intéressée et a pour but d'humilier Sparte. C'est un énorme échec et un massacre. Les chefs de guerre ne parviennent pas à se mettre d'accord. 50000 athéniens furent tués.

Fin de la suprématie d'Athènes.

-404


Les spartiates remportent la guerre du Péloponnèse

Les spartiates sont un peuple militaire. Dès la naissance, ils sont élevés pour devenir des soldats. Élevés en casernes loin de leur famille, ils sont privés de tout confort. Ils ne possèdent rien, hormis leur cape, leur épée et leur bouclier. Ce sont des conquérants. Ils dominent les régions aux alentours de Sparte et ont soumis les populations en esclavage: les hilotes. Régulièrement des commandos de nuit commettent des massacre auprès des hilotes afin de limiter la population. Ils finissent par gagner la guerre du Péloponnèse avec à leur tête le général Lysandre. La guerre du Péloponnèse (-431 à -404) est le conflit qui oppose la ligue de Délos, menée par Athènes, et la ligue du Péloponnèse, sous l'hégémonie de Sparte. Provoquée par trois crises successives en peu de temps, la guerre est cependant principalement causée par la crainte de l'impérialisme athénien chez les alliés de Sparte. Ils parviennent à détruire les murailles de la cité et brûle la flotte athénienne.

Etude des les lois du monde

-400


Naissance de la science

Pendant des millénaires, l'humanité a cru que les astres étaient des dieux, des esprits. Avec les Grecs s'annonce la fin du règne des divinités et commence celui de la raison. Ils ont compris que les étoiles n'étaient pas des dieux mais des objets. Le monde est régi par un ordre globale que l'esprit peut comprendre. C'est la naissance de la science.

Pétra, beauté du désert

-400


Les Nabatéens

Le site antique de Pétra en Jordanie, dont le nom signifie « pierre » en grec, a été, du IVe siècle avant JC au plus tard à 106 après JC, la capitale du royaume des Nabatéens. Ces pasteurs nomades d'origine arabe, enrichis grâce au commerce des parfums et des aromates acheminés depuis l'Arabie Heureuse, ont étendu leur souveraineté, selon les époques, sur tout ou partie de la région qui s'étend du Hijaz au sud à Damas au Nord.

Socrate et l'empire de la raison

-399


Socrate, le premier philosophe

Socrate arpente les rues d'Athènes et parle à ses concitoyens. Ce qui l'intéresse est la réflexion. Il instaure une révolution de la pensée. Il se consacrera à étudier ses semblables. L'autre devient un objet d'étude. A ses yeux la liberté de pensée est d'une importance capitale, même si elle bouleverse les idées reçues. Socrate est également l'un des seul à s'être élevé contre la guerre du Péloponnèse lancée par Périclès. Après la défaite de cette guerre, les Athéniens humiliés cherchent un bouc-émissaire. C'est Socrate, qui a osé critiquer leur rêve de suprématie. Aux yeux de ses concitoyens, il a affaibli les valeurs de la société. Il est arrêté pour avoir mis en doute la religion officielle et corrompu la jeunesse de la cité. Socrate sera jugé par un tribunal tiré au sort. Il campera sur ses positions et sera condamné à boire la ciguë (un puissant poison). Il aura défendu sa philosophie jusqu'au bout: L'usage de la raison et la remise en question perpétuelle du monde. "Une vie que l'on n'examine pas, ne vaut pas d'être vécue". Après sa mort, ses disciples continueront son oeuvre. Pendant des siècles, les Grecs ont cru en un seul idéal: le héros guerrier. Avec Socrate, ils découvrent une nouvelle figure emblématique à vénérer.

Alexandre le Grand

-356


Naissance du plus grand conquérant de tous les temps

Alexandre est le fils de Olympias et du roi de Macédoine Philippe II. Selon les légendes il serait descendant d'Achille, d'Héraclès ou encore de Zeus (dans l'antiquité, les familles royales s'inventaient couramment des origines divines afin de justifier leur accès au pouvoir). Son précepteur n'est autre que Aristote. C'est à l'âge de 16 ans que Alexandre reçoit sa première mission. Protéger le royaume en l’absence de son père partit en campagne. Aux yeux des Grecs la Macédoine est un petit royaume arriéré aux mœurs barbare. Philippe II (son père) crée une grande armé et colonise les régions aux alentours. Les élites d'Athènes (où règne la démocratie) se sentent menacé par ce nouveau conquérant. Une guerre éclate. Alexandre prend part à la bataille au côté de son père à la tête de la cavalerie royale La victoire revient au Macédoniens et c'est à Alexandre que l'on attribue le mérite. Le roi de Macédoine négocie ensuite une alliance entre toutes les cités-états de Grèce (à l'exception de Sparte): la ligue de Corinthe. Le but de cette alliance est de faire un front commun contre l'empire perse. Alexandre devient le nouveau roi de Macédoine et le commandant en chef des armées grecques à la mort de Philippe II victime d'un attentat (commandité par Olympias). Les cités grecques (sentant une faiblesse) en profitent pour se rebeller contre Alexandre. Celui-ci mate la rébellion et détruit Thèbes.

La 5ème des 7 merveilles du monde

-353


Le Mausolée d'Halicarnasse

Il s'agit du tombeau du roi Mausole, perse achéménide de Carie (Asie Mineure), mort en 353 av JC. Le monument était admiré dès l'Antiquité pour ses dimensions et sa décoration, si bien qu'on appelle « mausolée » tout tombeau de grande dimension. Haut d'environ 45 mètres, le Mausolée d'Halicarnasse était orné de sculptures sur ses quatre côtés, chacun réalisé sous l'autorité d'un grand sculpteur grec.

Une société idéale

-348


Platon

Platon est un philosophe antique de la Grèce classique, contemporain de la démocratie athénienne et des sophistes, qu'il critiqua vigoureusement. Il reprit le travail philosophique de certains de ses prédécesseurs, notamment Socrate dont il fut l'élève. Il est généralement considéré comme l'un des premiers philosophes occidentaux, sinon comme l'inventeur de la philosophie. Platon tente de formuler une société idéale.

Campagne contre les Perses

-334


Alexandre le Grand attaque et défait l'empire perse

Alexandre promet aux peuples vaincus une paix durable et une constitution bâtie sur le modèle athénien. Il libère les anciennes colonies grecques: Éphèse, Halicarnasse, Milet, etc.. La grand bataille contre les Perses à lieu dans la plaine d'Issos. Darius III, le roi des Perses prend la fuite. Son armée est en déroute. Il va soumettre les cités phéniciennes de la méditerranée (alliées de l'Empire perse). Il entre également en Egypte, alors aux mains des Perses. Il vaincra définitivement Darius III en -331 à la bataille de Gaugamèles. Alexandre fait de Babylone le siège de son pouvoir. Il s'empare ensuite de Suse et de Persepolis.

La plus grande ville de l'Antiquité

-331


Alexandre fonde Alexandrie en Egypte

Fondée en -331 par Alexandre le Grand, la cité a été durant l'époque hellénistique la plus grande ville du monde grec. Surnommée le « comptoir du monde », elle formait un pôle commercial majeur, aboutissant à la formation d'une population cosmopolite de l'ordre d'un demi-million d'habitants, presque inégalée durant l'Antiquité.

Vengeance de l'incendie d'Athènes

-330


L'incendie de Persépolis

Alexandre le Grand ou l'un de ses soldats met le feu au palais de Persépolis. La ville brûlera. Cette incendie va à l'encontre de la politique que Alexandre voulait mener. Mais pour son armée, il s'agit là d'une juste vengeance pour l’incendie d'Athènes un siècle plutôt en -480. Darius III est retrouvé mort. La guerre contre les Perses est officiellement terminée.

Empoisonné à Babylone

-323


Mort d'Alexandre le Grand

Alexandre agrandit son empire jusqu'en Afghanistan et en Inde. Il fonde de nouvelles villes et épouse la jeune princesse perse: Roxane. Bloqué par une montagne en Inde après 8 ans de campagne, il n'a d'autre choix que de faire demi-tour. 135 000 personnes auront suivi Alexandre dans son expédition sur plus de 200000 km. Il aura repoussé les limites du monde connu. Les Grecs se rende compte que le monde est bien plus vaste que ce qu'ils pensaient. Alexandre fait demi tour en empruntant une autre route inconnue. Il divise son armée en deux. L'une retourne par la voie maritime. Lui revient par la voie terrestre en traversant une énorme région désertique. Une fois revenu à Babylone, il a perdu plus d'hommes morts de soif et de maladie que pendant toutes ses batailles. Six mois plus tard, il tombe malade à son tour. Il meurt victime du paludisme ou de l'eau empoisonnée. Il n'a pas le temps de choisir un successeur. Il sera inhumé à Alexandrie. L'emplacement exact de sa sépulture est tombé dans l'oubli. Son empire ne lui survivra pas longtemps et finira par se disloquer.

Aristote

-322


Naissance de la biologie

Aristote étudie la nature créant ainsi la biologie et la zoologie. Avec Platon, dont il fut le disciple à l'Académie, il est l'un des penseurs les plus influents que le monde ait connu. Il est aussi l'un des rares à avoir abordé presque tous les domaines de connaissance de son temps : biologie, physique, métaphysique, logique, poétique, politique, rhétorique et de façon ponctuelle l'économie. Chez Aristote, la philosophie est comprise dans un sens plus large : elle est à la fois recherche du savoir pour lui-même, interrogation sur le monde et science des sciences.

L'âge d'or de l'Inde

-321


L'Empire Maurya

Avec l'arrivée de Alexandre le Grand (qui fera demi-tour une fois arrivé en Inde), les petits royaumes qui composent l'Inde vont décider de s'unir afin de se défendre contre les forces extérieurs et vont créer l'Empire Maurya qui va représenter l'âge d'or de l'Inde.

Toutes les routes mènent à Rome

-312


Construction de la Via Apia

La première route nationale de Rome s'étend sur 210 km (de la capitale jusqu'à la province de Campanie au Sud).

Les cités états

-300


Naissance de la civilisation Maya

Les Mayas sont des Amérindiens du Mexique et de l’Amérique centrale. Entre 250 et 1500 après JC, ils développèrent une civilisation très avancée. Pour des raisons incertaines, la civilisation maya connut un déclin rapide après 900. Les Mayas vécurent d’abord dans des villages, puis dans des villes. Celles-ci comprenaient des temples, des pyramides, des palais et de vastes cours de réception. Les Mayas coupèrent les arbres de la forêt tropicale pour créer des champs de maïs, de haricots et de courges. Les Mayas inventèrent une écriture à base de hiéroglyphes, avec des dessins au lieu de mots. Par ailleurs, grâce à l’observation des planètes et des étoiles, ils mirent au point un calendrier très précis. Ils développèrent aussi un système arithmétique. La civilisation Maya était divisée en de nombreuses cités états (un peu comme l'était la Grèce Antique). On parle donc de civilisation Maya et pas d'Empire Maya. Ces cités étaient rivales et s’entouraient d'alliés et de vassaux. Grandeur et décadence des cités état rythmait les équilibres des terres mayas qui s'étendaient sur 5 de nos pays modernes: le Mexique, Guatemala, Belize, Honduras et le Salvador. Les Mayas ne connaissaient pas la roue. Ils n'utilisaient pas non plus des métaux pour faire des outils. Mais ils pratiquaient l'écriture, l'astronomie et les mathématiques. Leur économie reposait sur l'agriculture (en particulier la culture du maïs) et du cacao (la fève servait de monnaie d'échange). Ils tissaient le coton et travaillait l'or, le cuivre et l'argent et même les pierres de jade pour créer des bijoux et des parures. Leur société était divisée en classe et dirigée par des souverains héréditaires. Ils adoraient plusieurs dieux liés à la nature. Leurs prisonniers de guerre étaient sacrifiés ou réduit en esclavage.

La plus longue construction humaine

-300


Début de la construction de la Grande Muraille

Elle a été construite du IIIe siècle av JC au XVIIe siècle après JC. On trouve les vestiges de barrières successives réparties sur un espace d'environ 1000 km de large du nord au sud, entre l'actuelle frontière russe et la grande plaine de la Chine du Nord. Si l'on comptabilise toutes ces barrières on obtient environ 50 000 km de long. Pendant des siècles la « muraille » fut en fait des levées de terre parfois renforcées par une armature interne en branches. La brique et la pierre ne sont utilisées qu'à partir du XVIe siècle. La première muraille fut construite pendant la période de la dynastie Qin, qui gouvernait le pays, au IIIe siècle av JC pour éviter les conflits avec les tribus voisines. Elle faisait alors plus de 5 700 km. Puis elle fut prolongée sous la dynastie Han sous le règne de l'empereur Wudi, afin de repousser les Xiongnu en Mongolie extérieure. Elle protégeait ainsi le trajet de la route de la soie. Les envahisseurs mongols qui fondèrent au XIIIe siècle la dynastie Yuan la contournèrent par l'ouest. C'est sous la dynastie Ming (entre les XIV° et XVIIe siècles) que la muraille prend son allure actuelle. C'est la plus longue construction humaine au monde : elle parcourt environ 6 700 kilomètres, de la frontière entre la Chine et la Corée, jusqu'au désert de Gobi, à l'ouest du pays. En raison de sa longueur, elle est surnommée en chinois "La longue muraille de dix mille li". Elle a d'abord été construite avec de la terre, des pierres, du bois et des tuiles, puis plus tard avec des briques. Sa largeur est entre 5 et 7 mètres en moyenne et sa hauteur est entre 5 et 17 mètres. Elle possède des tours de guet et des fortifications sur toute sa longueur. Les déplacements des soldats se faisaient à l'aide de chevaux.

De -300 à 300

-300


La civilisation Yayoi au Japon

Des envahisseurs venant du sud de la Corée et de la Chine s'installent dans l'île de Kyushu (au sud du Japon). Ils créent la civilisation « Yayoi ». Ils introduisent la culture du riz irrigué et fabriquent des poteries avec un tour de potier ; puis, progressivement, ils introduisent la métallurgie du fer et du bronze. Dans le nord de l'archipel apparaissent les Aïnous venus de Sibérie. Les Yayoi, organisés en petits groupes, les chefferies, incinèrent leurs morts et habitent des maisons sur pilotis. Progressivement, ils refoulent les Jomons vers le nord de l'archipel.

La 6ème des 7 merveilles du monde

-292


Le colosse de Rhodes

Le colosse de Rhodes était une statue d'Hélios, le dieu Soleil, en bronze, dont la hauteur dépassait trente mètres. C'est une œuvre de Charès de Lindos.

La 7ème des 7 merveilles du monde

-289


Le phare d'Alexandrie

C'était un phare situé à Alexandrie, en Égypte. Il a servi de guide aux marins pendant près de dix-sept siècles (du IIIe siècle av JC au XIVe siècle ap JC). Sa construction aurait duré une quinzaine d'années. Les travaux sont commencés par Ptolémée Ier mais il meurt avant la fin du chantier qui est achevé sous le règne de son fils Ptolémée II.

Le souverain Grec et Perse

-281


Antiochos 1er

A la mort de ce souverain d'origine Grec et Perse, un temple est construit sur un tumulus. Il est orné de statues de divinités grecques qui regardent vers l'Ouest, et de divinités perses qui regardent vers l'Est.

Propagation du bouddhisme

-273


L'empereur Ashoka, le pacifique

Ashoka, le troisième empereur de la dynastie indienne des Mauryas. Il accède au pouvoir en 273 av JC et s'efforce tout d'abord de consolider et d'agrandir l'empire hérité de son père Bindusâra. À la suite de la conquête meurtrière du Kalinga, il adopte les principes non-violents (ahimsa) du bouddhisme. Dès lors l'empire n'est plus troublé par la guerre et en souverain pacifique, il s'emploie à l'organiser grâce à un corps important de fonctionnaires et une police efficace ainsi qu'au travers d'édits gravés sur des rochers ou des colonnes dispersés dans tout le pays (colonne d'Ashoka). Il interdit les sacrifices, promeut le végétarisme et encourage la diffusion du bouddhisme en Inde et dans toute l'Asie. Il est très tolérant avec le Jaïnisme, le brahmanisme.

Les éléments

-270


Euclide et les mathématiques

Euclide est un mathématicien grec. Il est probablement né vers 325 av JC à Athènes. Il étudia tout d'abord à « l'école des successeurs de Platon » dans sa ville natale. Puis il fut invité par Ptolémée Ier à la grande « école d'Alexandrie » (en Égypte). Il y dirigea une équipe de mathématiciens. Il mourut vers 270 av JC à Alexandrie. Le domaine de recherche principal d'Euclide était la géométrie. Il écrivit une encyclopédie composée de 13 livres, « Les éléments », ce sera la base de la géométrie pendant plus de 2 000 ans. C'est l'ouvrage le plus édité après la Bible. Euclide s'intéressait aussi à l'arithmétique. Il invente un algorithme célèbre qui porte le nom d'algorithme d'Euclide, permettant de calculer le PGCD (plus grand diviseur commun) de deux nombres. Il a apporté à la science de l'antiquité, une œuvre qui rassemble toutes les connaissances de son époque auxquelles il a ajouté son savoir. Il a aussi permis à des savants de grandes découvertes. Plus tard Archimède de Syracuse profitera de son travail pour découvrir la quadrature du cercle.

Le premier copier-coller

-240


Les manuscrits de la Mer Morte

La découverte de ces quelque 970 manuscrits, dont il ne reste parfois que d'infimes fragments, copiés entre le IIIe siècle av JC et le Ier siècle apr JC a été faite dans douze grottes où ils avaient été entreposés. Parmi les documents découverts figurent de nombreux livres de l'Ancien Testament. Antérieurs de plusieurs siècles aux plus anciens exemplaires du texte hébreu connus jusqu’alors, ces manuscrits présentent un intérêt considérable pour l'histoire de la Bible.

L'eau courante

-226


Le premier aqueduc romain

Le premier aqueduc est celui de l'Aqua Alexandrina. L'aqueduc va révolutionner la vie des Romains. 11 aqueducs apporte un flot régulier d'eau fraîche aux habitants de Rome. Elle est captée dans les montagnes situés à plusieurs kilomètres. L'eau était tellement abondante qu'une énorme population pouvait vivre dans la ville (près de 1 million) en leur assurant propreté et confort. L'utilisation d'arches pour consolider les aqueducs permettent de répartir le poids de chaque coté et ainsi construire un niveau supérieur. Au bout du voyage l'eau est répartie dans 3 citernes: une qui sert aux fontaines publiques, une autre pour les thermes et la dernière pour l'empereur et les riches qui paient pour avoir l'eau courante.

De -221 à -206 av JC

-221


La dynastie Qin unifie la Chine

En 221 av JC, le roi de Qin, Ying Zheng, conquiert les différents royaumes chinois et devient l'empereur Qin Shi Huangdi, c'est lui qui donne son nom au pays dans de nombreuses langues dont le français : la Chine. Son œuvre est considérable mais bien souvent prend des aspects brutaux. Afin de briser les tentatives de révoltes, les châteaux et les murailles des villes sont détruites. La noblesse est obligée de résider dans la capitale impériale Xianyang. L'empire est divisé en petites unités administrées par des représentants de l'empereur. L'unification se fait aussi par l'adoption des poids et mesures identiques, par une uniformisation de l'écriture et même de la largeur des essieux des chars. Un réseau de routes impériales est créé et grâce au travail forcé de milliers de paysans, on commence la construction de la Grande muraille pour interdire les incursions des Xiongnu. Les lettrés (intellectuels) mécontents de ces réformes protestent. En 213, l'empereur ordonne la destruction des livres (sauf les livres pratiques et divinatoires) et persécute les lettrés. Qin Shi Huangdi meurt en -210 et est enterré dans un tombeau gigantesque. Un de ses fils et son neveu lui succèdent mais en 206 av JC, la dynastie Qin est renversée par un aventurier qui fonde la dynastie Han.

Le coq des Celtes

-220


Les romains rencontrent les Gaulois

Les Tomains envahissent le territoire des Grecs de Phocée et arrivent en contact avec les Celtes qu'ils vont appeler les Gaulois. Pourquoi ce nom ? Les Celtes ont pour emblème le coq (Gallus en latin).

Développements des monastères bouddhistes

-220


L'empire de Satavahana

Après le déclin de l'empire de Ashoka, l'Empire de Satavahana prend le pas dans le Sud de l'Inde. Ces rois protégeaient le bouddhisme et se montraient accueillants. Sous leur règne, furent créés ou agrandis de nombreux monastères, tant à l'ouest du Dekkan (grottes taillées dans les escarpements) que à l'Est (stupas géants).

Le père de la stratégie

-218


Hannibal traverse les Alpes avec son armée

Hannibal est un général et homme politique carthaginois, généralement considéré comme l'un des plus grands tacticiens militaires de l'histoire. Il grandit durant une période de tension dans le bassin méditerranéen, alors que Rome commence à imposer sa puissance en Méditerranée occidentale : après la prise de la Sicile et de la Sardaigne, conséquence de la première guerre punique. Les Romains envoient des troupes en Illyrie et poursuivent la colonisation de l'Italie du Nord. Il est, selon ses ennemis, à l'origine de la deuxième guerre punique que les Anciens appelaient d'ailleurs « guerre d'Hannibal ». À la fin de l'année 218 av JC, il quitte l'Espagne avec son armée et traverse les Pyrénées, puis les Alpes pour gagner le Nord de l'Italie. Pourtant, il ne parvient pas à prendre Rome car il ne possède alors pas le matériel nécessaire à l'attaque et au siège de la ville. Néanmoins, il réussit à maintenir une armée en Italie durant plus d'une décennie sans toutefois parvenir à imposer ses conditions aux Romains. Une contre-attaque de ces derniers le force à retourner à Carthage où il est finalement défait à la bataille de Zama, en 202 av JC. On lui donne le surnom de « père de la stratégie » du fait que son plus grand ennemi, Rome, adopte par la suite des éléments de sa tactique militaire dans son propre arsenal stratégique.

Eurêka

-212


Archimède

Archimède fut le premier à mettre en équations mathématiques les faits faciles à observer dans la nature. Ses livres démontrèrent à l'aide des figures géométriques et des proportions, comment sont faits les équilibres, ou les centres de gravité des corps solides, quelles longueurs doivent avoir des leviers pour soulever les poids. Des récits de Plutarque, de Tite-Live et d'autres décrivent des machines inventées par Archimède pour la défense de Syracuse contre l'ennemi romain comme la catapulte, le palan et un système de miroirs servant à brûler les navires ennemis en réfléchissant les rayons du soleil. Il aurait été tué par un soldat romain lors de la prise de sa cité, pendant qu'il réfléchissait à un problème de géométrie. Il a mis également au point un système d'irrigation encore utilisé aujourd'hui permettant, grâce à un mouvement de rotation, de faire monter l'eau vers un point situé plus haut. Ce système a été surnommé "vis d'Archimède" en son hommage. Principe de la vis d'Archimède, servant à élever l'eau. Ses théorèmes fondamentaux sont relatifs au centre de gravité des figures planes et spatiales. Son plus célèbre théorème, qui donne le poids d'un solide immergé dans un liquide, est appelé le principe d'Archimède. Il a fait de grandes découvertes scientifiques : Approximation de pi. Formule de l'aire d'un disque. La poussée d'Archimède (pourquoi un objet flotte-t-il ?). Machines de tractions (palans, poulies, grues, catapultes). Machines de guerre. On lui prête la célèbre citation « Eurêka ! » (j'ai trouvé !) qu'il prononça lorsqu'il comprit le principe de la poussée d'Archimède. Il l'aurait dite quand il prenait son bain. Son théorème lui permit de prouver que la couronne du roi Hiéron n'avait pas été confectionnée totalement avec de l'or mais en le mêlant à de l'argent beaucoup moins lourd.

De -206 à 220

-206


La dynastie Han

La dynastie des Han a été fondée par Liu Bang, originaire du Jiangsu, un paysan devenu homme de guerre. En 206 av JC, il devient empereur sous le nom de Gaozu. 28 empereurs Han lui succèdent jusqu'en 220 ap JC. Pendant les deux premiers siècles ce sera les empereurs Hans occidentaux (jusqu'à 9 ap JC). Leur capitale est dans le Shaanxi. Le confucianisme devient la doctrine officielle de l'empire. L'administration est confiée à des mandarins recrutés par un examen. L'État augmente les impôts sur le sel, l'alcool et le fer. L'irrigation est développée. La médecine chinoise progresse avec la pratique de l'anesthésie générale. La navigation en haute mer devient plus sûre grâce au gouvernail. L'expansion territoriale et considérable surtout pendant le règne de l'empereur Wu di (141-87 av JC). La lutte contre les Xiongnu se poursuit difficilement mais sera finalement victorieuse vers 100 av JC. Les Chinois soumettent la Chine du Sud et pénètrent au Tonkin (Viêt Nam), ils s'implantent en Corée et pénétrant en Asie centrale ils ouvrent la route de la soie vers l'Europe. Des contacts sont pris avec Rome. De 9 à 22, une éphémère dynastie Xin règne sur la Chine. Puis les Han reviennent au pouvoir mais transportent leur capitale à Lo Yang dans le Henan. C'est la période dite des Hans orientaux. L'empire se désorganise car souvent les empereurs sont de jeunes enfants, les eunuques de la Cour et les mandarins se disputent le pouvoir central. La noblesse en profite pour se rendre indépendante. La très forte fiscalité impériale et les troubles politiques provoquent des révoltes paysannes comme celle de Turbans jaunes en 184. La dynastie disparaît en 220. Pendant cette période le bouddhisme pénètre en Chine (en progressant par la route de la soie). Les Chinois inventent le papier et le sismographe.

Zeus remplace la Torah

-178


Prise de Jérusalem par les Grecs

Les successeurs d'Alexandre le Grand s'empare de Jérusalem. Ils dédient le temple de Salomon au dieu Zeus. La lecture de la Torah et la circoncision sont interdits. Les troupes contraignent la population à adorer les dieux grecques. Juda parvient à reconquérir le mont de temple et à chasser les Grecs. Selon la légende, il ne reste plus qu'une petite fiole d'huile, mais le chandelier à 7 branches: la Menorah brille pendant 8 jours. Depuis les juifs célèbrent Hanouka, la fête des lumières. Pendant 8 jours on allume des lumières sur un chandelier spéciale: une lumière de plus chaque jour.

Rome défait Carthage

-149


Bataille de Carthage

La bataille de Carthage est le fait majeur de la troisième guerre punique, ultime conflit opposant la cité de Carthage et la République romaine. Elle consiste essentiellement en un siège débutant en 149 av JC et s’achevant au printemps 146 av JC. La victoire contre Carthage donne à Rome une nouvelle province : l’Afrique. Carthage reste en ruines plus d’un siècle avant de renaître sous l’Empire. Quant aux historiens, ils débattent encore du comportement de Rome qui a détruit sa rivale alors qu’elle était pourtant prête à se soumettre à son autorité.

L'éruption du Vésuve

-79


La destruction de Pompéi

Pompéi est ensevelie sous des mètres de cendres et de pierre ponce après l'éruption du Vésuve en 79 av JC. Près de la côte de la baie de Naples, ce site bien conservé comprend des ruines excavées que les visiteurs peuvent explorer librement.

L'esclave révolté

-73


Spartacus

Spartacus était un Thrace libre, né vers -100 av JC, enrôlé de force dans l'armée romaine, qu'il déserta ensuite pour devenir brigand (certaines versions disent qu'il est fait prisonnier de guerre). Devenu esclave et vendu comme gladiateur à Lentulus Batiatus, il se soulève et s'enfuit sur le Vésuve avec plus de 70 de ses compagnons. Il devient chef des esclaves révoltés contre Rome. Il mena le plus grand soulèvement d'esclaves de l'Antiquité grâce à son armée (qui fut composée au plus fort de 120 000 hommes) et tint en échec l'armée romaine pendant deux ans (73 à 71 av JC, année de sa mort). Il fut vaincu et tué par les légions dirigées par Crassus, qui plus tard fait partie du premier triumvirat avec Jules César et Pompée.

Rome annexe la Judée

-66


Hérode le grand

Le général romain Pompée conquiert l'Asie Mineure en -66. La Judée est annexée à l'Empire romain. Hérode devient le roi de Judée. Il fonde la ville maritime de Césaré. Il essaye de se créer des alliés: les juifs orthodoxes et fait bâtir un ambitieux temple Celui-ci est construit sur le second temple de Jérusalem construit au retour des juifs de Babylone en -536. Celui-ci également bâti sur les ruines du 1er temple du roi Salomon en -1000. Hérode parvient à mettre d'accord les différents groupes religieux. Ce temple augmente la renommée juive à travers le monde et donne un nouvel essor au commerce en Judée. L'esplanade du temple est toujours visible aujourd'hui.

Romains VS Gaulois

-52


Vercingétorix, chef de la résistance gauloise

Le peuple celte (que les Romains appellent Gaulois) est composé de multiples clans rivaux qui se font la guerre. Jules César va utiliser la rivalité entre ces clans pour conquérir toute la Gaule. La résistance va se former autour de Vercingétorix, le chef des Arvènes. Ceux-ci vont combattre pendant 10 mois les forces romaines mais suite à la défaite du siège d'Alésia, Vercingétorix va se livrer à César et va mourir étranglé dans une prison de Rome. La Gaule devient donc un protectorat romain.

La beauté fatale

-51


Cléopâtre, reine d'Egypte

Elle règne sur l’Égypte entre 51 et 30 av JC. avec ses frères-époux Ptolémée XIII et Ptolémée XIV, puis aux côtés du général romain Marc Antoine. Elle est célèbre pour avoir été la compagne de Jules César puis d'Antoine, avec lesquels elle a eu plusieurs enfants. Partie prenante dans la guerre civile opposant Antoine à Octave, elle est vaincue à la bataille d'Actium en 31 av JC. Sa défaite va permettre aux Romains de mener à bien la conquête de l’Égypte, événement qui marquera la fin de l'époque hellénistique. Bien qu'elle était reine d'Egypte, pas une goutte de sang égyptien ne coulait dans son sang. C'était une grecque de Macédoine. Alexandrie, la capitale de son royaume était une ville grecque et on parlait le grec à sa cour. Elle grandit dans un monde de violence au milieu des intrigues de palais. Elle devient reine à l'âge de 18 ans à la mort de son père et partage le pouvoir avec son frère Ptolémée XIV (âgé de 10 ans). Mais 2 ans plus tard, le jeune Ptolémée influencé par un trio d’intrigants la force à s'exiler en Syrie. Celle-ci leva aussitôt une armée et tenta de re-traverser le désert pour reconquérir son trône. En 48 Av Jc, elle rencontre Jules César en pénétrant dans son palais, caché dans un tapis. Même si la beauté légendaire de Cléopâtre est discutable, elle était remarquable de par son érudition. Elle parlait 6 langues et connaissait bien l'Histoire, la littérature et la philosophie grecque. Habile diplomate et stratège de premier ordre. Elle avait aussi le sens de la mise en scène. Son courage et son charme suffirent à convaincre César de la remettre sur le trône. Cette alliance donna naissance à un fils: Césarion (le seul fils du dictateur. Le plan ambitieux était de réunir Rome et l'Egypte dans un vaste empire régit par César, Cléopâtre et leur descendance. Quand César fut assassiné en 44, nul ne sait si Cléopâtre eu un profond chagrin. Toujours est il que quelques années plus tard, Marc-Antoine vint à Alexandrie et y passa l'hiver. Il repartit au printemps et au bout de 6 mois, Cléopâtre donna naissance à des jumeaux. Alors âgée de 33 ans, elle allait accompagner Marc-Antoine dans tous ses projets de conquête. En lutte ouverte avec Octave, héritier légal de César, Marc-Antoine finit par se suicider. Tombée vivante aux mains de l’ennemi, elle fut placé sous bonne garde et prévenue que si elle mettait fin à ses jours, ses enfants seraient massacrés. Elle fut retrouvée morte dans ses appartements, mordues par un serpent. Quand la conquête de l'Egypte par Octave fut célébrée à Rome, on exposa une statue de Cléopâtre avec un serpent enroulé autour du bras. Ce fut dès lors la fin de l'Egypte antique et d'une certaine manière la fin de règne du dernier pharaon. L’Égypte devint alors une province romaine.

Naissance de l'Empire romain

-49


Jules César

Son destin exceptionnel marqua le monde romain et l'histoire universelle. Ambitieux et brillant, il s'appuya sur le courant réformateur et démagogue pour son ascension politique. Stratège et tacticien habile, il repoussa les frontières romaines jusqu'au Rhin et à l'océan Atlantique en conquérant la Gaule. Puis il utilisa ses légions pour s’emparer du pouvoir. Il se fit nommer dictateur à vie, et fut assassiné peu après par une conspiration de sénateurs. Il fut divinisé et son fils adoptif Octave, vainqueur de Marc Antoine, acheva la réforme de la République romaine, qui laissa place à l'Empire romain. Pendant son règne il a doublé la taille de l'Empire romain. Le règne de César est un tournant majeur dans l'histoire de Rome. La consolidation de son pouvoir marque la fin des consuls et sénateurs élus démocratiquement. C'est la naissance d'un empire dominé par des souverains tyranniques.

Auguste

-27


Le premier empereur romain

Le successeur de César est son petit neveu: Octave Il prend le nom de Auguste et sera le premier empereur de Rome. Sous son règne le réseau routier s'étend jusqu'aux confins de l'empire. Les villes de style romain surgisse partout, avec leurs forums, leurs amphithéâtres, leur basiliques, etc..Pour les habitants des provinces nouvellement conquises, les nouvelles villes sont la séduisant vitrine du mode de vie romain. Les gens accourent dans ces centre urbains qui sont le symbole de la civilisation. Les peuples conquis finissaient par épouser les idéaux romains. Ces villes romaines ont survécus jusqu’à aujourd'hui: Londres, Rome, Paris, Bonn.

Les Gallo-Romains

-27


Division de la Gaule

Sous le règne d'Octave Augustus, la Gaule est divisée en 3. La Gaule Aquitaine, la Gaule Lyonaise et la Gaule Belgique. Lugdunum (Lyon) devient la capitale des 3 Gaules. Les Gaulois vont au fur et à mesure se fondre dans la culture romaine et deviennent des Gallo-Romains

Le Messie

0


Jésus de Nazareth

Selon l’évangile, un jour, une jeune fille du nom de Marie reçu la visite de l'ange Gabriel. Tout d'abord effrayée, l'ange lui expliqua qu'il était l'envoyé de Dieu et que Marie parmi toutes les femmes avait été choisie pour porter l'enfant de Dieu et que ce dernier devra avoir pour nom Jésus, qu'il deviendra grand et sera roi, tout comme David. Mais plus encore car ce sera pour l'éternité et son royaume n'aura pas de fin. Marie n'était alors pas encore mariée mais déjà enceinte, fécondée par le Saint-Esprit. Elle se rendit alors à Nazareth, son village natal afin d'épouser Joseph, un homme plus âgé qui dans un premier temps refusa de l'épouser, voyant sa femme déjà enceinte. Mais l'ange Gabriel lui apparut lui expliquant qu'il pouvait l'épouser sans craintes car elle portait le fils de Dieu et qu'elle était bénie. Une loi promulguée par l'Empereur Auguste de Rome ordonna un recensement de la population de Judée. Joseph et Marie se mirent en route pour Bethléem, la ville natale de Joseph pour le recensement. Ils ne trouvèrent pas de place au sein de la ville et Marie s'apprêtant à accoucher, ils trouvèrent une place dans une étable. C'est donc ici au milieu des bêtes que Jésus est né. Des anges apparurent dans les cieux afin d'annoncer la bonne nouvelle: le Christ sauveur était né pour sauver l'humanité. Pendant ce temps, 3 astrologues venus d'Orient, appelés les rois mages: Balthazar, Melchior et Gaspard suivirent une étoile brillante qui les conduirent jusqu'au lieu de naissance de l'enfant sauveur. Mais en cours de route, ils s’arrêtèrent à Jérusalem et rencontrèrent le roi Hérode qui leur demanda de venir le prévenir une fois qu'ils auraient trouvé l'enfant. C'était bien sûr dans le but de le tuer car la rumeur annonçait que l'enfant serait roi des Juifs. Les rois mages trouvèrent l'enfant Jésus et lui offrirent des présents. Ils furent avertis par un ange de ne pas retourner voir le roi Hérode. Ce dernier, furieux, ordonna un infanticide des enfants de moins de 2 ans. Mais Joseph averti par un ange, partit avec Marie et Jésus se réfugier en Egypte pour ne revenir qu'après la mort d'Hérode le Grand. Plus tard, à l'âge de 12 ans, Jésus voyagea à Jérusalem avec ses nombreux frères et sœurs (ou plutôt demi-frères) pour la fête de la Pâques juive. Il se rendit au temple de Jérusalem et parla avec une grande intelligence aux prêtres du temple. Par la suite, Jésus devint charpentier jusqu'à l'âge de ses 30 ans jusqu'au moment où il partira et sera baptisé dans le Jourdain par Jean le Baptiste. C'est alors que le Saint Esprit se manifesta et que Jésus se retira 40 jours dans le désert et affrontera Satan par 3 fois. Il reviendra pour commencer son "ministère" en rencontrant ses premiers disciples: André, Pierre et Nathanaël. Il se rendirent ensemble à Cana et lors d'un mariage, Jésus accompli son 1er miracle en changeant l'eau en vin. De retour à Jérusalem, il se mit très en colère en voyant le sacrifice des animaux et le commerce pratiqué au sein du temple. Alors il chassa les animaux et prit des cordes comme fouet et punis les prêtres et les marchands en prononçant la phrase : "Hors d'ici, c'est la maison de mon père, n'en faite pas une maison de commerce". Jésus se rendit ensuite en Samarie et déclara que son message s'adressait à tous les peuples sans distinction de race. C'est par la suite, sur une montagne où il enseignait que Jésus choisit les 12 apôtres et professe l'arrivée du royaume de Dieu sur terre. Commença alors le long périple d'où il ressuscita des morts et rendu la vue aux aveugles, soigna des malades, se battit contre la lapidation des femmes et bien d'autres choses. Jésus appris un jour la mort de Jean le Baptiste qui fut décapité et il en fut très affecté. C'est ce soir là qu'intervint l'un des plus grands miracles de Jésus, lorsqu'il nourrit la foule de disciples (100 000 personnes) avec seulement 5 pains et 2 poissons qu'il multiplia en priant Dieu (miracle qu'il renouvellera d'autres fois). Le soir même, Jésus ordonna à ses apôtres de traverser la mer de Galilée par bateau, mais survint une terrible tempête. C'est alors que les disciples terrifiés virent Jésus marcher sur l'eau et venir à leur rencontre pour les sauver. Par la suite, Jésus continua son enseignement en donnant des leçons d'humilité à ses disciples, tout en continuant d'accomplir de nombreux miracles et de soigner des malades. Âgé de 33 ans, il annonce à ses fidèles qu'il doit se rendre à Jérusalem et que c'est là bas qu'il sera mis à mort, mais qu'il ressuscitera. Le groupe se mit alors en route. Arrivé à Jérusalem, il monta sur un âne comme les anciens rois juifs. Il fut accueilli par la foule en liesse et tous le réclamèrent comme roi. Mais Jésus leur expliqua que son règne ne commencerait pas tant qu'il serait sur terre. Deux jours plus tard, Jésus s'était réfugié sur le mont des oliviers avec 4 de ses apôtres car les choses en ville commençaient à se gâter: les prêtres voulaient se saisir de Jésus et le mettre en prison. Jésus expliqua que son rôle était de mettre fin à la méchanceté des hommes et que cela arriverait quand il reviendrait dominer en tant que roi mais cela seulement après des guerres sanglantes, des épidémies, des famines et des tremblement de terre. Le jeudi, les apôtres se réunirent pour manger le repas Pascal. Juste après, Jésus entama un repas d'une tout autre nature. Il tendit du pain à ses apôtres en disant "Ceci est mon corps qui va être donné pour vous", puis tendit une coupe de vin en disant "Ceci est mon sang qui va être répandu pour vous". Cet épisode est appelé la Cène du Seigneur et c'est à ce moment que Jésus annonce à ses disciples que l'un d'entre eux va le trahir. Judas Iscariot se rendit aux autorités du temple pour conduire les soldats à Jésus pour la modeste récompense de 30 pièces d'argent. Jésus se rendit au jardin de Gethsémani (jardin des Oliviers) où il invita ses disciples à prier. Quelques temps plus tard, des soldats surgirent en compagnie de Judas qui se désigna vers Jésus pour le désigner par un baiser (d'où l'expression: le baiser de Judas). Les soldats s'emparent de Jésus, non sans résistance des apôtres. Jésus leur ordonne d'arrêter avec la phrase "Celui qui vit par l'épée, mourra par l'épée". Une fois arrêté, il subit les premiers sévices. On l'emmena dans la maison de Caiphe, le grand prêtre du temple.S'en suivi, un simulacre de procès avec quelques faux témoignages. Les prêtres demandèrent la mise à mort de Jésus. Mais seuls les Romains avaient le pouvoir de condamnation à mort à cette époque (terre de Judée soumise à l'Empire romain). Le vendredi matin, Jésus fut emmené chez Ponce Pilate gouverneur de Judée pour demander sa mise à mort. Ponce Pilate dit "je ne le trouve coupable d'aucuns crimes". Pilate l'envoya alors chez Hérode Antipas qui ne trouva pas non plus motif à condamnation qui le renvoya chez Ponce Pilate. Ce dernier bien ennuyé, car les prêtres réclamaient la mise à mort de Jésus et la situation précaire du pays pouvait dégénérer en révolte. Pilate avait l'habitude de gracier un condamné par an au moment de la Pâques juive.Il proposa donc au peuple de libérer, soit Barabas, un criminelle notoire, violeur récidiviste ou Jésus. Le peuple choisit de sauver Barabas. Pilate se lava alors les mains pour ne pas être responsable symboliquement de cette condamnation. Dans les différentes églises est représenté le chemin de croix ou les 14 stations de la passion du Christ (le dernier voyage de Jésus de sa condamnation à sa crucifixion). 1ère station. Jésus est condamné devant Ponce Pilate. 2. Jésus est chargé de sa croix et commence son long périple. 3. Il tombe sur le poids de la croix pour la première fois. 4. Il rencontre sa mère. 5. Simon de Cirène l'aide à porter sa croix. 6. Véronique, une passante essuie le visage de Jésus maculé de sang. 7. Jésus tombe pour la 2ème fois. 8. Jésus console les filles d'Israël en larme devant lui. 9. Jésus tombe pour la 3ème et dernière fois. 10. Jésus est dépouillé de ses vêtement et les soldats jouent sa tunique au dés. 11. Jésus est cloué sur la croix et placé entre 2 voleurs. 12. Jésus meurt sur la croix par un coup de lance du soldat Longimus 13. Jésus est descendu de la croix et remis à sa mère et à ses disciples. Et 14ème station: Jésus est mis au tombeau. 3 jours après sa mort, Jésus ressuscita et se montra à ses disciples pendant une quarantaine de jours. Ensuite Dieu envoya l'Esprit Saint sur les disciples afin que ceux-ci puissent continuer l'oeuvre de Jésus et écrire les Évangiles.

Le début de la persécution des juifs

33


La trahison de Judas

A la mort de roi Hérode, la révolte gronde. Hérode avait unifié le royaume mais à présent Rome divise la nation. A Jérusalem, les partis religieux se disputent la suprématie. Au temple, lieu le plus sacré de la ville, les divergences éclatent. Beaucoup espère la venue du Messie, le sauveur qui les délivrera de la domination étrangère: les romains, et leur donnera enfin la paix éternelle. Le mécontentement s'accentue contre l romains mais aussi contre les couches supérieures de la société juive. Leurs attitudes face à la religion donne de vives critiques. L'animation devant le temple constitue aux yeux des juifs orthodoxes, un outrage envers Dieu. Aux yeux de ses disciples, le prédicateur Jésus est le Messie. Les romains en revanche le considère comme un agitateur et le crucifie. Pourtant la mort de Jésus n'est pas imputée aux romains, mais aux juifs. La figure du traître Judas Iscariote devient l'incarnation du traite cupide et peu à peu du juif par excellence. A travers les temps, beaucoup s'appuieront sur cette caricature pour justifier leur aversion pour les juifs. Même si ils oublient que Jésus lui même était juif.

Auguste

41


L'empereur Claude le bègue

Défiguré et bègue, Claude est la risée de tous avant son ascension au trône. En 41, une grande partie de la famille impériale est assassinée en représailles du règne sanglant de Caligula (le cousin de Claude). Celui-ci est le seul survivant et est proclamé empereur. Durant son règne, l'empire fait de grands progrès. Il conquiert l'île de Bretagne. Il fait construire 2 nouveaux aqueducs. Son bilan d'homme publique est positif, mais en privé, ses choix le mèneront à sa perte. Il était totalement dévoué aux femmes. Il épouse sa propre nièce, la sœur de Caligula, l'habile Agrippine (la Cléopâtre de son temps). Celle-ci fera de son fils unique le successeur de l'empereur. Claude sera empoisonné un peu plus tard. Comme prévu le fils d’Agrippine accède au pouvoir: il s'appelle Néron: un apprenti tyran de 16 ans qui va provoquer un cataclysme.

Néron, le dément

54


L'empereur Néron (54 à 68)

Fils d’Agrippine, il est mis au pouvoir par celle-ci dès l'âge de 16 ans après l’empoisonnement de l'empereur Claude. Celui-ci se comportera comme un tyran absolu et ses actes feront croire à sa démence (incendie de Rome, sa propre femme enceinte battue à mort, etc). Il finira par assassiner sa mère Agrippine qui l'avait pourtant habillement et sournoisement placé au pouvoir. Celle-ci est la mère la plus dominatrice de l'Antiquité. Elle comptait partager le pouvoir avec son fils. Après avoir tenté à de nombreuses reprises d'empoisonner sa mère, Néron a l'idée de faire couler son bateau. Mais Agrippine nage jusqu'au rivage. Finalement, Néron enverra ses propres gardes pour la tuer. Au centurion venu pour la tuer, celle-ci lui dit "Frappe au ventre, il a porté Néron". L'attitude scandaleuse de Néron durant son règne provoqueront sa chute. Le sénat le déclare "ennemi public" et sera pourchasser par ses propres gardes. A leur approche, Néron se tranchera la gorge. Ses derniers mots seront "quel grand artiste meurt avec moi".

Néron, le pyromane

64


L'incendie de Rome

Un violent incendie fait rage pendant une semaine et détruit des quartiers en cendres. Des milliers de sans-abris airent dans les rues de Rome. 3/4 de la ville fut détruit. Le suspect numéro est l'empereur Néron. Celui-ci aurait été vu en train de jouer de la lyre alors que Rome était en flammes. Après l'incendie, il confisque 1/3 de la cité brûlée pour son usage personnel afin d'y construire un palais au centre de Rome. Néron désigne les coupables: les chrétiens, des adeptes d'un nouveau culte religieux. Des centaines d'entre eux sont jetés aux lions ou brûlés vif.

Première utilisation de la voûte

65


Construction du palais de Néron

Construit sur les cendres de Rome, le palais gigantesque est construit par des esclaves (1/3 de la population est esclave dans la Rome Antique) et avec des fonds publique. Cet ensemble monumentale présente une innovation démontrant toute la maîtrise technique des romains: la voûte. A la mort de Néron, le palais sera enfuit sous la terre, et l'empereur fait construire de vastes thermes. Il restera enfuit 1300 ans.

L'empereur du peuple

69


L'empereur Vespasien

De César jusqu'à Néron, tous les empereurs ont appartenu à la même famille. A la mort de Néron, pour la première fois, la couronne est à prendre. La lutte pour le pouvoir oppose de grands généraux dont les armés s'affrontent dans des batailles meurtrières. Vespasien, un général qui à commander les régions romaines en Judée, l'emporte. Il est à l'opposé de Néron, c'est un dur à cuire qui déteste la prétention. Il va faire travailler les plus grands architectes de Rome pour le peuple en leur faisant construire le Colisée.

Le mur des lamentations

70


Destruction du temple de Jérusalem par les Romains

Les Zélotes, un groupe religieux radical, se sont emparés du pouvoir. Ils veulent libérer le pays du joug des Romains. La ville de Jérusalem est assiégée depuis 2 ans. Pour éviter les épidémies, seuls les morts peuvent sortir de la ville dans des cercueils en bois. Un rabbin parvint à sortir de la ville dissimulé dans un cercueil et fonda la ville de Yavné afin de créer un nouveau centre spirituel et sauvegarder la religion et le savoir de son peuple. Peu de temps après, les Romains prennent d'assaut la ville et détruise le temple. Le mont du Temple brûla jusque dans ses fondements. Le mur occidentale, dit "mur des lamentations" est l'unique vestige de l'incendie. D'après la légende juive, des anges auraient déployé leurs ailes pour le protéger. Ce mur est devenu à la fois synagogue à ciel ouvert et lieu de pèlerinage. C'est le lien entre symbolique entre le judaïsme et le judaïsme des temps anciens, entre tous les Juifs dispersés à travers le monde.

Les Juifs en esclavage

70


L'empereur Titus pille Jérusalem

L'empereur romain Titus fait 97000 prisonniers lors de la guerre contre les Zélotes qui avaient crées une rébellion à Jérusalem. La plupart finissent sur le marché aux esclaves. Il organise une marche triomphale à Rome en exposant les trésors pillés à Jérusalem, dont la Ménorah: le chandelier à 7 branches. Le butin fut si grand que la valeur de l'or diminua de moitié. L'empereur Vespasien et son fils Titus se servent de ce butin pour construire d'imposants monuments, dont le Colisée.

Le plus grand amphithéâtre du monde

72


Construction du Colisée

L'Empereur Vespasien récupère l'espace occupé pour l'usage privé du despotique Néron (l'emplacement du lac de son palais) et le transforme en un lieu publique destiné à toute la population. Depuis des siècles, les gladiateurs versent leur sang pour l'amusement du publique. A présent Rome, veut des spectacles plus grandioses, plus violents. L'amphithéâtre est financé par la vente de précieuses reliques issues du pillage du temple de Jérusalem par Titus (le fils de Vespasien). 12000 prisonniers juifs sont amenés pour bâtir le monument. Des grues en bois sophistiquées sont utilisées pour soulever les blocs de pierres. En 8 ans à peine, l'édifice atteint 48 mètres de haut, dépassant tous les autres constructions de la Rome Antique. 70 000 spectateurs peuvent entrer et sortir en un temps records. L’auvent rétractable appelé "Vélarium" permet d'abriter les spectateurs du soleil". Vespasien n'assistera pas à l'inauguration de son chef-d'oeuvre car il est mort l'année précédente. C'est son fils Titus qui ouvre la cérémonie. Pendant 100 jours consécutifs, le carnage atteint tous les records: 5000 animaux sont massacrés en 1 seul jours, des milliers de prisonniers sont tués. On a jamais vu un tel bain de sang, sauf pendant la guerre. Mais au Colisée, c'est un divertissement. Même si les gladiateurs attirent la foule, le clou du spectacle est la naumachie: une bataille navale avec de vrais navires armés en conséquence dans un Colisée inondé pour l'occasion.

Le dernier bastion de la résistance juive

72


La forteresse de Massada

Après la chute de Jérusalem, certains juifs se replient dans la forteresse de Massada. Rome envoi 8000 légionnaires pour prendre la forteresse. Pendant 3 ans, les Juifs assiégés tiennent tête à l'armée romaine. Mais ceux-ci font construire une immense rampe d'assaut à flanc de montagne puis font hisser un bélier jusqu'au sommet et se lance à l'assaut. Selon la légende, les rebelles juifs tirent au sort 11 hommes qui tuent près d'un millier d'hommes, femmes et enfants avant de se suicider à leur tour. Massada est devenue le symbole de la résistance du peuple juif.

Pline l'Ancien

77


L'Histoire naturelle

L’Histoire naturelle (en latin Naturalis Historia) est une œuvre en prose de 37 livres de Pline l'Ancien, qui souhaitait compiler le plus grand nombre possible d’informations et de culture générale indispensables à l’homme romain cultivé. Publiée vers 77, du vivant de son ami l'empereur Vespasien, elle est dédiée à son camarade de camp Titus, Pline étant alors un officier de cavalerie. Pline avait conscience que la vie d’un homme était éphémère et que le bonheur n’existait pas. Il considérait que l’homme devait utiliser le temps à bon escient afin de ne pas réduire sa capacité d’apprendre. Cette œuvre révèle que Pline est un stoïcien mêlé d’un sceptique. Elle reflète la vision romaine du monde et de la politique impériale de l'époque. Cette monumentale encyclopédie, dans laquelle Pline a compilé le savoir de son époque, a longtemps été la référence en matière de connaissances scientifiques et techniques. Pline y a également recueilli des éléments merveilleux et des miracles mais tout en mettant de la distance par rapport aux faits rapportés. Pour la réaliser, Pline dit avoir consulté 2 000 ouvrages dus à 500 auteurs différents (la plupart des traités originaux sont perdus). Il rapporte aussi des techniques expérimentées au cours de ses campagnes militaires, comme la meilleure façon pour un cavalier de lancer son javelot. Selon son neveu Pline le Jeune, sa méthode de travail consistait à prendre des notes tandis qu'un de ses esclaves lui lisait un livre à haute voix.

Rome en travaux

98


Trajan, l'empereur populaire

L'Empereur Trajan étant les limites de l'Empire (notamment la Datie). Il rapporte énormément d'argent de ses conquêtes. Trajan mène de grands travaux de construction. Il est surtout connu pour son vaste programme de construction publique qui a remodelé la ville de Rome et laissé plusieurs monuments durables tels que les thermes, le forum et les marchés de Trajan, ainsi que la colonne Trajane. Il renforce aussi le rôle prépondérant de l’Italie dans l’Empire et poursuit la romanisation des provinces. Trajan par son oeuvre architecturale et ses conquêtes est l'un des empereur les plus populaire de l'Empire.

Cai Lun

105


L'invention du papier

Cai Lun est un eunuque haut fonctionnaire de la cour impériale chinoise pendant la dynastie des Han orientaux. Cai est un personnage célèbre de l'histoire chinoise car on lui attribue, par tradition, l'invention du papier, ou tout au moins l'amélioration de sa technique de fabrication. Il aurait eu l'idée, en l'an 105, de remplacer les supports anciens de l'écriture, c'est-à-dire les tablettes de bambou et la soie, par un papier réalisé à partir d'une pâte à base d'écorce d'arbres (notamment de mûrier à papier), de lin et de chanvre.

Le mur d'Hadrien

117


Hadrien, l'Empereur défensif

Hadrien succède à son père adoptif l'Empereur Trajan. C'était un militaire accompli mais il avait compris que l'Empire ne pourrait conserver ses frontières élargies. Il ne chercha donc pas à réaliser de nouvelles conquêtes mais à préserver ceux qu'il avait. Il fit construire un mur défensif de 120 kilomètres de long au nord de la Grande Bretagne, pour séparer les Romains des Barbares. Durant les 20 ans du règnes d'Hadrien, jamais on aura autant bâti de monuments: le plus mémorable étant le Panthéon.

Le temple dédié au dieux romains

127


Construction du Panthéon à Rome

Hadrien fait construire le chef-d'oeuvre de l’architecture romaine: le Panthéon. Ce qui le rend si unique est sa rotonde. Ce dôme de 43 mètres de diamètres forme une sphère parfait et ce, sans le support de colonnes ou de contreforts. Durant 18 siècles, le dôme du Panthéon demeura la plus grande structure auto-portée du monde. Sa caractéristique la plus connue est l’oculus: une ouverture sommitale de 9 mètres de diamètre. Il élimine la poussée du béton au point le plus fragile du dôme et illumine l'intérieur comme le soleil éclaire la terre.

Nouvel exil

135


Les Juifs se dispersent à travers le monde

L'Empereur romain Hadrien écrase la dernière révolte juive. Les Romains érigent une nouvelle ville sur les ruines de Jérusalem. La Judée, province romaine est nommée Syrie Palestine. Il est interdit aux Juifs de s'y établir. En grand nombre, ils trouvent refuge dans des communautés déjà existantes. Ils se dispersent à travers le monde.

La Terre au centre de l'Univers

169


Ptolémée et le modèle géocentrique

Ptolémée est un astronome et astrologue grec qui vécut à Alexandrie (Égypte). Il décrit le modèle géocentrique. Selon ce modèle, la Terre se trouve immobile, au centre de l'univers.

La plus importante ville Maya

200


La pyramide de Tikal

Tikal, le plus important centre urbain de la civilisation maya précolombienne atteint son apogée de 200 à 900 de notre ère. Tikal possède le plus haut temple de l'ère maya (70 m de haut). Les monuments étaient principalement peint en rouge. Les pyramides n'étaient pas forcément construites pour des dieux, mais pour la glorification et le culte des rois. Comme les pharaons égyptiens, les rois mayas se font ensevelir dans les pyramides et organisent le culte après leur mort. Les rois ont un statut divin.

Les thermes publics de Caracalla

216


Caracalla le fratricide

Son père, l'Empereur Septim Sévère voulait que ses deux fils règnent ensembles. Mais Caracalla et son frère Geta se détestent. Caracalla fait tuer son frère sous les yeux de sa mère. Le pouvoir retombe à nouveau sous les mains d'un tyran qui règne avec la terreur. Il décide de laisser une oeuvre dont la postérité se souviendra, rivalisant avec le Colisée de Vespasien, le forum de Trajan et le Panthéon d'Hadrien. Il fait construire d'immenses thermes qui deviennent le lieu de rendez-vous de toute la population car ils étaient gratuits. Ce sera la dernière grande réussite architecturale de l'Empire romain. Il décide d'envahir l'Arménie afin d'agrandir l'Empire.

De 220 à 589

220


Morcellement et invasions de la Chine

La chute de la dynastie Han provoque l'éclatement de l'Empire chinois. Trois royaumes se forment. Celui des Wei l'emporte en 265 et le roi fonde la dynastie Jin. Mais pour endiguer la pression des peuples extérieurs l'Empereur Jin confie la garde des frontières à certains d'entre eux (système pratiqué à la même époque par l'Empire romain). En 311 les Xiongnou ravagent le Nord de la Chine et obligent des Jin à s'enfuir dans le sud à Nanjing (Nankin). Pour plusieurs siècles, la Chine va être coupée en deux parties. Au Nord, en 386, un peuple turc les Tuola fondent la dynastie Wei, qui en 534 se divise en deux royaumes. Le bouddhisme devient la religion officielle. Au sud les Jin sont remplacés à partir de 420 par plusieurs dynasties chinoises successives (Song, Qui, Liang, Chen), là aussi la progression du bouddhisme permet de maintenir l'unité culturelle de la Chine (à défaut d'unité politique). La route de la Soie étant coupée des relations maritimes permettent des contacts avec l'Inde. En 577, un général du Nord, Sui Wendi, réunifie le Nord de la Chine puis il conquiert la Chine du Sud réalisant ainsi la réunification entière du monde chinois.

Le clan Yamato

300


Invasion des cavaliers-archers au Japon

Les Yayoi sont dominés par des cavaliers-archers venus de Corée. Ces envahisseurs enterrent leurs morts dans de grands tumulus. Ils introduisent le chamanisme sibérien et sont divisés en clans qui progressivement se regroupent en royaumes. Le clan Yamato, installé dans la région de Nara (au sud du Tokyo actuel), s'impose et son chef prend le titre d'empereur (le « Tenno »). On note l'arrivée de Coréens qui introduisent le travail de la soie, la poterie vernissée, le confucianisme et le taoïsme.

Le triangle polynésien

300


A la conquête des dernières terres

Après une période d’installation et d’adaptation dans ce nouvel environnement, les Polynésiens partirent peupler Hawaï, au nord (entre 300 et 400 apr. JC) et l’île de Pâques (400 à 500 apr. J.C.). Enfin, plus tardivement, une ultime vague de migrations sans doute partie de l’archipel de la Société, donna lieu au peuplement de la Nouvelle- Zélande (entre 700 et 800 ap. J.C). Enfin, il est probable que les Polynésiens eurent des contacts avec les côtes qui bordent la Cordillère des Andes, en Amérique du Sud. La patate douce, '?mara ou k?mala qui a fortement contribué à la nourriture de ces populations insulaires, est en effet d’origine sudaméricaine. L’hypothèse d’un peuplement des îles polynésiennes par des populations en provenance du continent américain, un temps avancée par l’ethnologue et navigateur Thor Heyerdall, est, aujourd’hui, abandonnée. Le Triangle polynésien est formé par l’île de Hawaï au Nord, la Nouvelle-Zélande à l'Ouest et l'île de Pâque à l'Est.

L'Empire Gupta

320


Premiers temples en pierre de l'Inde

La dynastie des Gupta régna sur l'Inde de 320 à 480. L'Inde des Gupta a connu une période de paix et de prospérité (augmentation des richesses) qui se traduit par un développement artistique et culturel. Par exemple, le site d'Ajanta, qui réunit des monuments creusés dans la falaise, réunit 28 cavernes recouvertes de peintures sur les parois. Les Gupta sont de grands mécènes dans le domaine de l'art et de la science. Ils favorisent le développement en astronomie, en mathématique, en médecine et en grammaire. Chandragupta, en 320, installa sa capitale dans Pataliputra. Les Gupta sont doués d'un très bon sens artistique. Sous le règne de ces rois eut lieu la construction des premiers temples en pierre de l'Inde. Sous leur règne, l’hindouisme devient la religion dominante et prend la place sur le bouddhisme.

Fondation de l'Eglise chrétienne

325


Le concile de Nicée

Au début du christianisme, les chrétiens formaient de petites communautés dispersées dans l'Empire romain. Leurs pratiques évoluèrent de façon indépendante, et bien que se reconnaissant comme d'une même religion, elles étaient parfois en désaccord sur certains points. En 312, l'empereur romain Constantin se convertit au christianisme, puis fait en sorte que la religion chrétienne soit tolérée dans l'Empire 1. Son souhait est que les différentes communautés se mettent d'accord sur une théologie commune, aussi réunit-il tous leurs évêques.Les décisions du concile de Nicée sont encore d'actualité dans le christianisme. Elles portent sur la définition de l'essentiel des croyances et sur le calendrier des fêtes religieuses.La date des principales fêtes, en particulier celle de Pâques, fut fixée à cette occasion. Par contre, celle de Noël fut établie quelques années plus tard, en 354. Le Credo (ce qui veut dire « je crois », en latin) est la profession de foi chrétienne, qui résume ses croyances principales. 1. La croyance en un Dieu unique en trois personnes de même nature : Dieu le Père, créateur de l'Univers ; Jésus-Christ, son Fils ; et le Saint-Esprit, inspirateur des prophètes. (le mystère de la Trinité). 2. La croyance en l'incarnation humaine de Jésus, à sa mort et sa résurrection. 3. La croyance en un jugement dernier à la fin du monde, où les hommes seront jugés puis connaîtront la vie éternelle. 4. la croyance en la sainteté de l'Église et au baptême pour le pardon des péchés.

Constantinople, la nouvelle Rome

330


Byzance devient Constantinople

Après 2 décennies d'une guerre civile meurtrière, l'Empereur Constantin prend le contrôle total de l'Empire romain. Il hérite d'un vaste empire divisé en deux et va le réunifier. 6 semaines seulement après son accession au pouvoir, il se rend au confins de l'Empire dans la Turquie actuelle. Avec sa lance il dessine sur le sol les plans d'une future ville: Constantinople, la nouvelle Rome. Il déplace ainsi le centre de l'Empire romain pour s'éloigner de Rome et des ses anciennes rivalités et querelles intestines. Au contraire de ses prédécesseurs, il va exploiter le pouvoir d'un autre roi: Jésus Christ. L'Empire romain compte maintenant un grand nombre de chrétiens. Et la reconnaissance de Jésus Christ est un geste politique logique. Le christianisme orthodoxe était le fondement de la création et de l’existence de Constantinople. Le plus grand aqueduc du monde est construit pour alimenter la ville en eau. Il fait 650 km et est aussi long que tous les aqueducs romains mis bout à bout. Comme les romains, les artisans byzantins ornent leur monuments de structures religieuses. En revanche, leurs symboles sont chrétiens et non païens.

Les peuples germaniques envahissent l'Empire romain

408


Les invasions barbares

Attila le Hun décide de conquérir le monde. Il va crée un immense empire en Europe et repousser les peuples germaniques vers l'Ouest. Les Wisigoths, les Burgondes, les Alamands, les Vandales et les Francs vont alors s'éparpiller sur tout l'Empire romain et s'y installer. C'est ce qu'on appelle les invasions barbares. Les tribus germaniques n'étant pas chrétiennes, elles étaient considérées par l'Empire romain comme des Barbares.

Invasion des Huns

415


Fin de l'Empire de Gupta

Les Huns venus de Mongolie envahissent l'Empire Gupta en Inde et l'affaiblissent. Les Huns profiteront du déclin de cet empire pour revenir en 500. Les agglomérations de petits royaumes vont s'unifier pour les repousser en 528.

Le mur théodosien

447


Attila le Hun attaque Constantinople

Tandis que l'Occident décline, l'Orient et Constantinople rayonnent. Mais les richesses de la ville suscitent les convoitises. Attila le Hun et son armée venue des steppes mongoles tentent de prendre la ville. Ce sont des Barbares mais de redoutables et habiles cavaliers. Ils ont inventé l'étrier leur permettant de chevaucher debout et de tirer des flèches. Après avoir traversé la Chine, l'Inde et piller l'Europe, ils arrive aux portes de Constantinople. Mais le mur théodosien (les remparts les plus solides de l'Antiquité tardive) semble rendre la ville imprenable. Après plusieurs tentatives infructueuses, Attila va tenter une nouvelle fois sa chance après qu'un violent séisme ait détruit une partie du mur et de nombreuses tours. Cependant l'Empereur Théodose fait reconstruire le mur en un temps record et améliore encore les fortifications. Attila arrive trop et renonce face à la muraille. Pendant 1000 ans, ce mur protégera l'Empire byzantin des invasions des Huns, des Arabes, des Russes et des Turques.

La dynastie Mérovingienne

448


Mérovée, le roi légendaire des Francs saliens

Mérovée est considéré comme le deuxième roi des Francs saliens. Son existence est entourée de tant d'obscurité que certains historiens en ont fait un roi légendaire. Il aurait régné de 448 à 457. Mérovée a donné son nom à la dynastie des Mérovingiens. A la tête des Francs saliens, il aurait aider l'empire romain à repousser les attaques de Attila le chef des Huns et des armée-Turquo-Mongoles.

Protection du port de Constantinople

450


La chaîne géante de la Corne d'Or

Afin de protéger le port de la ville, les ingénieurs de Constantinople ont l'idée de construire une chaîne géante en fer de 750 mètres de long qui peut être halée à travers la Corne d'Or. Avec cette chaîne et le mur théodosien, Constantinople est enfin protégée et peut prospérer.

La plus grande ville du monde

450


Teotihuacan

À 40 kilomètres au nord-est de la ville de Mexico, le site de Teotihuacán abrite les ruines de la principale métropole méso-américaine de la période Classique. À son apogée, entre 450 et 600 de notre ère, elle occupait environ 20 kilomètres carrés. Peuplés, d'après les estimations des archéologues, par plus de cent mille habitants, auxquels s'ajoutaient de nombreux marchands, visiteurs et pèlerins, attirés par son prestige et son importance économique, politique et religieuse. Teotihuacan aurait été un état multiethnique. Des fouilles archéologiques ont en effet montré que Teotihuacan comportait des quartiers distincts pour les Zapotèques, les Mixtèques ou les Mayas.

Défaite des Huns en Gaulle

451


La bataille des champs catalauniques

Les Huns envahissent la Gaule et sont repoussés par une alliance de tous les nouveaux peuples lors de la bataille des champs catalauniques. Après cette victoire, les cultures germanique et gallo-romaine vont se mélanger.

Le premier roi mérovingien

457


Childéric 1er

Le premier roi mérovingien reconnu historiquement parlant est Childéric. Sous son règne l'Empire romain d'Occident s'écroule. Seul reste l'Empire romain d'Orient qui tente de reconquérir les terres.

Fin de l'Antiquité

476


Chute de l'Empire romain

L'Empire sombre progressivement dans obscurité. Les théories sur son déclin sont nombreuses: la décadence et la consanguinité de la classe supérieure, l'absence d'une armée entraînée d'ou une défense inexistante. Les tribus germaniques mettent à sacque Rome à plusieurs reprises, exigeant de l'or et des terres. Les aqueducs sont détruits. Sans eau, la population dans la capitale chute de 99 %. Les anciens Romains étaient souvent violents, avides et égocentriques mais les magnifiques monuments qu'ils ont laissés témoignent de la puissance de leur civilisation. La date habituellement prise pour indiquer la fin de l'Antiquité, et donc le début du Moyen Âge, est la chute de l'Empire romain d'Occident, marquée par la déposition de l'Empereur d'Occident Romulus Augustule en 476. Elle correspond donc à la disparition de l'Empire romain d'Occident en tant qu'entité politique.

Le vase de Soissons

486


Clovis 1er, roi de tous les Francs

A la chute de l'Empire Romain, de nombreuses tribus germaniques avaient envahis les anciens territoires de l'Empire. Il s'agit des Wisigoths, les Ostrogoths, les Francs saliens.. A cette époque Clovis est hissé sur le bouclier (confer Astérix) à Tournai (en Belgique) pour être sacré 1er roi des Francs. Il réunit 2 tribus voisines afin de former une alliance et attaquer la ville de Soissons en 486. Il va triompher des Romains. Habituellement le butin était partager parmi les chefs de guerre. Mais Clovis va substituer un vase afin de le remettre à l’évêque de Reims (Saint Rémy) afin de plaire au clergé catholique et ainsi obtenir les reines du pouvoir. Un guerrier Franc n'accepta pas cette substitution et accusa Clovis publiquement tout en brisant le vase en deux. Clovis ne dit rien sur le moment, mais 1 an plus tard il retrouva le soldat et lui coupa la tête tout en disant "Souviens toi du vase de Soissons". Clovis se convertit au Christianisme. A la base le symbole sur le bouclier de Clovis était orné de crapaud, mais un ange lui apparut et lui dit de remplacer les crapauds par des fleur de lys d'or (ce qui resta le symbole officiel de la monarchie Française jusqu'en 1830). Cette conversion était stratégique car le peuple Gallo-Romain était pour majorité catholique, hors les Francs étaient païens. L"église de Rome (bien que l'Empire ai chuté) était encore toute puissante. Clovis choisit donc de son convertir afin d'utiliser la religion catholique comme une arme de pouvoir. Il devint ainsi le premier roi chrétien de l'Histoire et fut fortement favorisé par l'Eglise car il combattait en son nom. Tous les rois de France furent ensuite couronné à Reims (là ou Clovis fut baptisé). Clovis repoussa les Wisigoths en Espagne dessinant ainsi les futurs contours de la France moderne. Il meurt à Paris, ville anciennement romaine qu'il avait choisi comme capitale. A sa mort, son royaume est divisé entre ses 4 fils. L'unité Mérovingienne fut perdue et les territoires qui seront formés allaient se défier pendant des querelles de générations en générations.

La pyramide El Castillo

500


Chichén-Itzá

Des Mayas, peut-être venus des basses terres du Yucatán, fondèrent Chichén-Itzá vers les années 500. Vers l’an 1000, les Itzá, influencés par les Toltèques, l’envahirent, puis la prirent pour capitale et y construisirent de nouveaux bâtiments. Ces nouveaux venus apportèrent en pays maya des conceptions religieuses, sociales et artistiques nouvelles, telles que les cultes astraux, les sacrifices humains, la suprématie des guerriers.

Les chrétiens ariens

507


Les Wisigoths

Les Wisigoths étaient des chrétiens ariens. Cela veut dire que contrairement à l'Eglise catholique de Rome, ils ne reconnaissaient pas en Jésus Christ, un être divin, mais juste un homme mortel porteur d'un message. L'Eglise voulait donc absolument détruire les Wisigoths. Clovis et ses alliés burgondes déclencha une guerre contre eux. Lors de la bataille de Vouillé (près de Poitiers) en 507, Alaric II, le roi des Wisigoths fut tué des propres mains de Clovis.

La citerne de Constantinople

532


La citerne Basilique

La citerne fut construite par l'empereur Justinien dans le sous-sol d'un grand bâtiment à portiques, la Basilique, Elle est l'un des monuments les plus spectaculaires encore visibles aujourd'hui à Istanbul. Avec ses 366 colonnes de 8 mètres de haut, elle peut contenir l'équivalent de 26 piscines olympiques. Grâce à cette immenses réserve d'eau, la vie peut accueillir près de 500 000 habitants. A cette époque, aucune ville de l'Europe occidentale ne s'y approchait.

Le massacre de hippodrome

532


Justinien et Théodora

Constantinople était la ville la plus riche du monde. Pratiquement toutes les routes commerciales s'y croisent. Les richesses de l’Égypte, la Chine ou la Russie transite par la capitale byzantine. Cependant les ennemis de l'Empire romain dévaste les campagnes et l'empire rétrécit de plus en plus. En 476, le dernier empereur abdique et c'est la fin de l'Empire romain. Mais est ce vraiment le cas ? Justinien devient l'empereur de l'Empire romain d'Occident et règne à Constantinople. Il épouse une ancienne prostituée et la nomme co-impératrice. Elle se nomme Théodora. ensemble ils vont gouverner l'empire en égaux. A l'Ouest il reprend les territoires perdus, à Constantinople, il lance une grande campagne de travaux et lève des impôts très lourds. Il décide de supprimer toute forme de célébration païenne: l'étude des anciens philosophes grecs, le jeu, la prostitution, l'adultère, les chrétiens qui ne pensent pas comme lui et les juifs. La population se rebelle à l'apogée de l'impopularité de l'Empereur Justinien et ses impôts écrasants. La révolte tourne à l’insurrection et une partie de la ville est en cendre. Justinien est sur le point de s'enfuir mais Théodora le convint de lutter. Il va inviter les rebelles dans l'hippodrome suggérant qu'il pourrait faire des concessions: c’est un piège. Les troupes impériales les encerclent et les massacrent. L'hippodrome devient un charnier de 30 000 corps en quelques minutes. Justinien va reconstruire la ville en ruine après la révolte.

La plus grande coupole du monde

537


Construction de la basilique de Sainte-Sophie

L'Empereur Justinien lance la construction de la basilique quelques semaines seulement après la révolte. Au centre se trouve un gigantesque dôme qui semble flotter dans les airs. Il s'élève à 56 mètres (10 de plus que la Statue de la Liberté). Seules 5 années auront été nécessaires pour construire ce magnifique édifice. L'Empereur Justinien aura établi un centre religieux et solidement établi Constantinople comme capitale de la chrétienté. Sainte Sophie est la plus grande église chrétienne, le plus grand dôme jusqu'à la Renaissance, un édifice qui écrase tous les bâtiments antiques de l'ancienne Rome.

Introduction du bouddhisme au Japon

538


Entrée du Japon dans l'Histoire

Le bouddhisme apporté par des Coréens s'installe. On considère alors que le Japon rentre dans l'Histoire.

L'armée de Théodoric

555


Les Ostrogoths

Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique venu des confins de la Baltique et établi au IVe siècle en Ukraine et en Russie méridionale, au nord de la Mer Noire - l’autre faction étant celle des Wisigoths. Ils jouèrent un rôle considérable dans les événements de la fin de l’Empire romain. Ils furent vaincus par l'armée byzantine qui avait conclus une alliance avec les Francs de Clovis.

Création de L'Islam

570


Naissance du prophète Mahomet

Selon le Coran, Mahomet le prophète de l'Islam voit le jour dans la ville de la Mecque. Il devient orphelin à l'âge de 6 ans. Il est confié à son oncle, un riche marchand et chef du clan Banû Hâchim dont les membres sont les protecteurs du sanctuaire le plus important d'Arabie : la Kaaba. Dès qu'il est en âge de voyager, il rejoint son protecteur dans des expéditions caravanières et apprend ainsi les rudiments du commerce. Plus tard, il deviendra lui aussi marchand. A 40 ans, il vit avec une riche d'affaire mecquoise: Radija. Plusieurs semaines par an, il se retire loin de la ville pour méditer dans une petite grotte sur les flancs de la montagne Hira. C'est là que selon la tradition l'ange Gabriel lui serait apparu pour la première fois. Mahomet apprend qu'il a été choisi par Allah, autrement dit Dieu pour devenir son prophète. Le dernier d'une longue et prestigieuse lignée comme Adam, Abraham ou encore Jésus. Trois ans plus tard après une seconde révélation, il sait maintenant s'évertuer à transmettre la parole divine au plus grand nombre. Il commence alors à prêcher publiquement. Mais ses débuts son difficiles et il ne parvient à convaincre qu'une poignée de fidèles. Ce succès marginale suffit cependant à lui attirer les foudres d'un certain nombre d'individus influents. La Mecque est alors un important centre religieux polythéiste où les païens de toute l'Arabie ont l'habitude de venir en pèlerinage. Il ne faut donc pas longtemps pour que certains voient en ce prophète monothéiste, un élément perturbateur menaçant la vie religieuse et les intérêts économique de la ville. Si il n'avait pas bénéficié de la protection de son oncle et du clan, il aurait certainement été éliminé rapidement. Il peut donc continuer à prêcher en toute sécurité. Malheureusement, alors qu'il commence à se faire un nom sur la scène religieuse, il perd son immunité. En 619 sa femme et son oncle meurent. Le clan Banû Hâchim passe sous le contrôle d'Abû Lahab et ce dernier ne veut rien avoir à faire avec Mahomet. A partir de maintenant, le prophète est seul face à ses ennemis. En 622, il apprend que ces derniers préparent son assassinat. Si il reste à la Mecque, il est un homme mort. Disposant de soutien à Yathrib (l'actuelle Médine) il décide d'aller s'y réfugier avec ses disciples. A Médine, il est respecté pour son impartialité et est régulièrement appelé pour arbitrer des différents entre factions rivales. En fin stratège il profite de ce rôle de médiateur pour fédérer autour de lui les différentes tribus arabes et juives de la ville. Cette alliance est officialisée par la dite "Constitution de Médine". Une série de documents fixant les droits et les devoirs des différentes forces en présence. Le prophète est maintenant guide spirituel, leader politique et chef militaire de toute une communauté: l'Ummat. Malgré ce statut Mahomet est confronté à un problème de taille: les autorités de la Mecque se sont emparés de tous ses biens et des biens de ses fidèles. Sans aucune richesse, l'Islam (terme voulant dire soumission) naissant est pour ainsi dire confronté à une crise économique qui menace son existence. Pour se tirer de cette mauvaise passe, le prophète et ses hommes lancent une série d'attaques contre les caravanes se rendant à la Mecque et s'empare de toutes leurs marchandises. Les Mecquois ne tardent pas à réagir et la guerre éclate. Ce conflit est l'occasion pour les combattants musulmans de s'illustrer par leur foi et leur détermination. Le prestige martial qui en découle permet à Mohammed de s'attirer de plus en plus de partisans. Ces derniers étant convaincus qu'il est bien le messager de Dieu et qu'il jouit à ce titre d'une protection divine. Mahomet créa la première mosquée et imposa à ses fidèles 5 prières par jour. Mohammed raconta à ses fidèles qu'une nuit il était aller à Jérusalem là ou se trouve aujourd'hui le dôme du rocher et qu'il était monté voir Allah pour négocier le nombre de prières quotidiennes que devait récité le croyant. Allah en exigeait 50, mais Mahomet le rusé commerçant de la Mecque marchanda et finit par en obtenir 5. A Médine, Mahomet interdit les excès alimentaires, l'alcool, le jeu et même le chant, la danse, la musique, la peinture et la sculpture. Ces interdits sont encore en vigueur dans les états islamistes les plus extrêmes. La raison de cette loi est évidente: il fallait éviter que sous l'emprise de la boisson les fidèles ne révèlent les plans de leur prophète. Mais il y avait aussi le fait que la vigne et le commerce du vin était aux mains des Juifs de plus en plus enclins à se moquer de Mahomet l’illettré. Il avait déjà chassé 2 tribus juives de Médine. Il s'occupa ensuite de la troisième: il massacra les hommes, confisqua leurs biens, et réduisit en esclavage les femmes et les enfants. En 630, le prophète a enfin rallié à lui, suffisamment d'hommes pour lancer l'offensive finale contre la Mecque. Face aux 10 000 musulmans qui se pressent à ces portes, la ville dépose presque immédiatement les armes. La victoire est éclatante et permet à Mahomet d'encrer solidement l'Islam en Arabie. Pour s'assurer le soutien du plus grand nombre et stabiliser son pouvoir il prend soin d'amnistier ses ennemis et les invite à rejoindre l'Ummat. Il distribua 6000 femmes captives à ses anciens adversaires. Deux ans plus tard, en 632 il effectue son premier pèlerinage à la Mecque. La ville est à présent le centre de l'Islam et sa Kaaba est passée du statut de monument païen à celui de l'édifice le plus important du culte musulman. Son séjour terminé, le Prophète retourne comme prévu à Médine. Mais il est en proie à une forte fièvre et de violents maux de tête, il a été empoisonné. Après plusieurs jours d'agonie il s'étend finalement à l'âge de 62 ans. Il mourut dans les bras de Aïcha, l'une de ses 11 femmes qu'il avait épousé quand elle avait 6 ans. Le harem de Mahomet se divisa en deux factions, préfigurant les 2 sectes de l'Islam qui allait s'opposer par la suite sur le plan politique et religieux. D'un coté les aristocrates des nobles tribus de la Mecque qui soutenant Ali (le fils de Mahomet) et de l'autre Aïsha, la femme du prophète. Ce furent les prémisses de la séparation de l'Islam entre chiites et sunnites.

Les Lombards en Italie

571


Les Lombards

Peu après la mort de Justinien, les Lombards attaquent l'Italie et vont conquérir beaucoup de territoires. En 629, ils sont évincés d'Espagne et du Maghreb.

De 589 à 618

589


La dynastie Sui

La dynastie Sui est fondée par l'empereur Sui Wendi. Malgré sa brièveté, elle joue un rôle considérable. Elle réunifie la Chine et fait de Xian sa capitale. Certains Chinois du sud reviennent au Nord. L'empereur Sui Wendi reconstruit et allonge la Grande Muraille, il fait creuser le Grand Canal qui réunit la Chine du Nord et celle du Sud. Mais ces travaux sont faits à l'aide du travail forcé des paysans. L'expansion territoriale reprend à l'Ouest vers le bassin du Tarim ce qui permet la réouverture de la Route de la Soie. Cependant l'expédition militaire en Corée est un échec coûteux (les paysans se mutilent pour ne pas être mobilisés comme soldats). Les impôts trop élevés, le refus de la conscription militaire, les intrigues sanglantes de la Cour impériale provoquent des révoltes qui finissent par abattre la dynastie.

De 600 à 800

600


La période Asuka

Durant la « période Asuka » (du milieu du VIIe siècle au début du VIIIe siècle), les Japonais adoptent les techniques chinoises, copient l'art chinois et surtout le gouvernement encourage l'introduction du bouddhisme. Cette orientation est soutenue par le clan Soga qui domine alors ; mais elle est combattue par le clan Mononobe qui souhaite le retour à la religion nationale, le shinto, et l'isolement du Japon. Le clan Soga est éliminé en 645 par le clan Nakatomi, originaire du Yamato. Celui-ci soumet les autres clans et installe en 702 un état centralisé en confisquant les fiefs des petits seigneurs et en regroupant les terres dans de grands domaines confiés à des fonctionnaires de rang élevé.

Le prophète Mahomet quitte la Mecque

622


Début du calendrier musulman

En 622, le prophète Mahomet apprend que ses ennemis préparent son assassinat. Si il reste à la Mecque, il est un homme mort. Disposant de soutien à Yathrib (l'actuelle Médine) il décide d'aller s'y réfugier avec ses disciples. Ce grand départ est appelé l'Hégire. Il tient une part très importante dans l'Islam et marque le début de calendrier musulman.

Jérusalem devient musulmane

638


Les guerriers d'Allah prennent Jérusalem

Les guerriers d'Allah s'emparent de Jérusalem et renouvellent l'interdiction déjà faite par les Romains aux Juifs d'habiter la ville. Pour sceller leur pouvoir, les musulmans érige le dôme du rocher sur le Mont du Temple. C'est la que le prophète Mohamed serait monté aux cieux sur sa jument. Après la Mecque et Médine, Jérusalem devient la 3ème ville sacrée de l'Islam.

A mis sa culotte à l'envers

639


Le roi Dagobert

A la mort du roi Dagobert, le pouvoir des rois francs est très limité, ce qui provoque le morcellement du royaume. Selon la légende, Dagobert était tellement distrait qu'il avait l'habitude de mettre ses culottes (ses pantalons) à l'envers. Myope, Dagobert avait l'habitude de se prendre les pieds dans les tapis et de chuter, sous les regards médusés des témoins.

Le légendaire empereur Jimmu

710


Ecriture de l’« Histoire » du Japon

Les empereurs font rédiger l’Histoire du Japon. On y fait remonter la création du pays à l'empereur Jimmu, souverain légendaire du Japon en 660 av JC, petit-fils de la déesse du soleil Amaterasu (dont Akihito, empereur actuel du Japon, se considère comme le descendant). En 710 commence la « période Nara », du nom de la nouvelle capitale. Elle va durer jusqu'en 794. L'influence des sectes bouddhistes est très importante, surtout à la cour impériale. C'est à ce moment que sont rédigés les récits « historiques » (plus exactement légendaires) qui retracent les débuts du Japon. On rédige également les fondements de la religion shinto. Afin de financer le luxe de la cour impériale, les impôts frappent les paysans des domaines impériaux. Ils fuient et se réfugient auprès des grands seigneurs et des monastères. Progressivement apparaît une petite noblesse militaire très turbulente.

Cordoue, la capitale musulmane

711


L'Islam atteint l'Europe

Les armées des maures et des berbères atteignent la péninsule ibérique (Espagne). Une partie de la région reste pour les siècles à venir sous domination islamique. De nombreux Juifs saluent l'arrivé de musulmans. Ils espèrent que l’oppression de leur peuple par les chrétiens va enfin prendre fin. Car les Juifs, tout comme les musulmans sont "un peuple du livre" et donc des personnes protégées. Cordoue devient la capitale de l'Andalousie musulmane et un important foyer juif.

Massacre de la population indienne

712


Les conquêtes musulmanes des Indes

Les Musulmans envahissent l'Inde par le Nord. Ces invasions musulmanes successives sont marquées par des massacres de grande ampleur de la population indienne indigène alors considérée comme mécréante et la destruction des édifices religieux bouddhistes, jaïns et hindous.

Charles Martel stoppe les Arabes

732


La bataille de Poitiers

En seulement un siècle, l'Empire arabe s'est énormément étendu jusqu'en Catalogne. Cependant les Sarrasins (saraceni en latin veut dire les Orientaux) sont stoppés à Poitiers par les Francs, dirigés par Charles Martel. Celui-ci sera considéré par l'Eglise comme le gardien de la chrétienté et va prendre la tête du royaume.

Le premier royaume noir de l'ouest africain

734


L’Empire du Ghana

La première mention écrite de l'empire du Ghana est due à un voyageur arabe au VIIe siècle. Il nomme le Ghana pays de l'or. Des commerçants arabo-berbères arrivent au Ghana en 734. Ils commencent le trafic de l'or et des esclaves à travers le Sahara en direction de l'Afrique du Nord et de la mer Méditerranée. À la fin du VIIIe siècle, le roi (plus ou moins légendaire) Wagadou Kaya Magan Cissé expulse les arabo-berbères. Il réalise l'unité des Soninkés et fonde en fait le premier royaume noir de l'ouest africain. Au xie siècle l'empire du Ghana est attaqué par les musulmane rigoristes, les Almoravides qui détruisent la capitale en 1076. Le royaume survit tant bien que mal jusqu'au milieu du XIIIe siècle où après sa conquête par le royaume du Sosso. Il est intégré dans l'empire du Mali qui vient de se constituer.

Les prédécesseurs des Aztèques

750


Les Toltèques

À l'origine des Toltèques il y a une tribu nomade qui, après avoir pillé Teotihuacan en 750, s'est sédentarisée. Ils avaient une religion polythéiste comme les Grecs ou les Romains. Les Aztèques considèrent les Toltèques comme leurs prédécesseurs et ancêtres. Les Toltèques vécurent en Amérique centrale entre 900 et 1200. Leur capitale était Tula, située au Mexique. Le mot Toltèque vient du nahuatl et veut dire "maîtres bâtisseurs". En 1168, leur capitale Tula est conquise par les Chichimèques. Bientôt la civilisation toltèque va s'effondrer.

La dynastie de Carolingiens

751


Pépin le Bref

Pépin le Bref a l'intention de devenir le roi des Francs alors qu'il n'est pas l'héritier de la couronne. Le royaume des Francs est constitué d'une multitude de principautés et régie depuis des générations par les Mérovingiens. Toutefois Pépin le Bref qui fait partie de la dynastie des Pippinides dispose de bons arguments pour convaincre les princes à l'aider à renverser la dynastie des Mérovingiens. Il obtient l'appuis du souverain pontife à Rome pour délégitimer Childéric III, le roi Mérovingien. Pépin fit la promesse au Pape de protéger Rome contre tous ceux qui la menaçait. Il prit ainsi le rôle de protecteur de l'Eglise. Il reçut en échange l’onction papale qui sacre les rois. Avant de mourir, il remet le royaume des Francs aux mains de ses deux fils Carloman et Charles (dit Charlemagne). Chacun hérite d'une partie du royaume.

Le père de l'Europe

768


Charlemagne

A la mort de son père Pépin le Bref, Charles se sent lésé par le partage du royaume définit par son père à sa mort. Il convoite le territoire de son frère Carloman. Des tensions éclatent. En 769 une révolte éclate aux frontières du royaume, mais les deux frères ne vont pas s'unir pour combattre l'envahisseur (venant de l'Aquitaine), comme c'est la coutume. Carloman refuse d'aider son frère et souhaite secrètement sa défaite. Cependant Charlemagne obtient la victoire et va annexer l'Aquitaine qui revenait à son frère. Bertrade, sa mère se rend en secret en Italie dans le but de faire une alliance avec le roi de Lombardie, ancien ennemi des Francs. Charles est censé épousé la fille du roi de Lombardie, ce qui n'est pas du goût du Pape Etienne III. Cette alliance avec la Lombardie entravera le territoire de son frère Carloman. Celui-ci meurt à l'âge de 20 ans dans des circonstances mystérieuses et une guerre fratricide est évitée de justesse. Charles va renoncer au mariage avec la princesse de Lombardie. Il épousera à la place Hildegarde, fils d'un compte de la noblesse Alémanique. Elle lui donnera 9 enfants. Charlemagne déclenche une guerre contre les Saxons dans le but de leur imposer la chrétienté. Il fait brûler Irminsul, l'arbre sacré des Saxons. Il les force ensuite à se convertir aux christianisme et à renoncer à leurs dieux païens. Pendant ce temps, la veuve de Carloman s'est réfugié en Lombardie avec ses enfants qu'elle veut faire légitimer par le Pape. Celui-ci refuse et soutient Charlemagne qui part en guerre en traversant les Alpes avec 3000 hommes en plein hiver. Après un siège vain de 9 mois aux portes de Pavie, Charlemagne décide d'aller rendre visite au Pape à Rome afin d'obtenir son soutien. Quand il revient devant les murs de Pavie, les épidémies et la peste ont eut raison de la ville assiégée qui est contrainte à la capitulation. Il obtient ainsi à ses yeux une victoire divine. Par la suite chacune de ses conquêtes sera faite au nom de Dieu. Il meurt à l'âge de 66 ans (37 ans de plus que la moyenne de l'époque). L'étude de ses ossements lui donne une taille de 1.8 mètre, bien plus grande que la moyenne. L'empire Carolingien deviendra la grande puissance de l'Europe.

La chanson de Roland

778


Mort de chevalier Roland

Charlemagne part en campagne en Espagne. Après un siège infructueux de la ville de Saragosse, il décide de piller la ville de Pampelune. En représailles, les guerriers Vascons attaquent et massacrent dans les Pyrénées le bataillon tenu par son plus proche compagnon d'arme: le chevalier Roland. Les troubadours travestissent la défaite et idéalise l'histoire en rédigeant un poème épique retraçant cette histoire: la chanson de Roland. Le manuscrit de Saint-Gall écrit sur parchemins au 13ème siècle retrace également cette histoire. Illustré de précieuses enluminures, c'est l'un des plus beaux ouvrages de la littérature médiéval. D'après la légende, le compte Roland sonne du cor pour appeler à l'aide Charlemagne, mais celui-ci arrive trop tard.

Influence de la Chine et du bouddhisme

784


La période Héian

Pour se soustraire à l'influence des sectes bouddhistes, l'Empereur du Japon quitte Nara et fait construire une nouvelle capitale à Héian, actuelle Kyoto (inaugurée en 794). Commence alors la « période Héian » qui va durer près de quatre siècles. L'influence de la Chine et du bouddhisme se renforce. La cour impériale vit dans le luxe et l'oisiveté. À partir de 758, en mariant ses filles aux empereurs, le clan Fujiwara accapare le pouvoir avec le titre de kampaku (« régent »). Au début, le Japon connait la paix et la prospérité, mais le groupe des guerriers se renforce et le régent a du mal à empêcher les dégâts commis par les petits seigneurs regroupés dans des clans qui sont continuellement en guerre (en particulier les clans Taïra et Minamoto aux XIe et XIIe siècles).

Widukind , le cauchemar de Charlemagne

785


Les Saxons contre les Francs

Charlemagne aura défait un grand nombres de fois les païens saxons. A chaque défaite, ceux-ci se sont convertis pour mieux se rebeller plus tard. Le chef des Saxons: Widukind devient le cauchemar de Charlemagne. Charles fera décapité jusqu'à 4000 Saxons dans le but de mater la rébellion. En 785, Widukind finit par se rendre et fut gracié. Il renonça au paganisme et se fit baptiser. Charlemagne était son parrain. Les Francs et les Saxons finirent par se convertir en un seul peuple.

Qui a eu cette idée folle ?

789


Charlemagne et l'école

Contrairement à la légende populaire, Charlemagne n'a pas inventé l'école qui existait déjà (Platon avait déjà crée l'Académie en 387 av JC, et Aristote le Lycée en 335 av JC). Certes il a encouragé le mouvement appelé "Renaissance carolingienne" en encourageant un renouveau culturel dans le royaume. En 789, il rédige un capitulaire ordonnant au clergé d'ouvrir les écoles pour tous. Il souhaite développer l'apprentissage de la culture, de l'écriture et du calcul. C'est la naissance de la future école gratuite et obligatoire laïque.

La plus vieille cathédrale d'Europe du Nord

790


Construction de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle

La cathédrale d'Aix-la-Chapelle est la plus vieille cathédrale d'Europe du Nord. Depuis les débuts de sa construction au VIIIe siècle sous le règne de Charlemagne qui fera d'Aix-la-Chapelle sa capitale, l'édifice n'a jamais cessé d'être admiré. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978. C'est là que seront couronnés 31 rois de Germanie.

Abandon des grandes cités mayas

800


Déclin de la civilisation maya

Au 8ème au 10ème siècle, les grandes cités mayas sont abandonnées progressivement sans que l'on sache pourquoi: Tikal, Palenque, Copan. Les cités du Nord: Chichén Itzá, Uxmal continuent cependant à prospérer pendant quelques siècles. Le déclin est probablement dû à un conflit ou à une sécheresse.

Le bouddhisme en Indonésie

800


Construction du temple de Borobudur

Le bâtiment remonte aux alentours de l’an 800. Il semble avoir été abandonné vers 1100. Il a été retrouvé dans la forêt en 1814, durant la brève période d'administration britannique de l'île. Lors d'une tournée d'inspection, le gouverneur de l’île, Thomas Stamford Raffles, entendit parler d’un grand monument dans la forêt près du village de Bumisegoro. Pendant deux mois, les explorateurs abattirent des arbres, firent brûler la végétation et mirent au jour le monument. Le temple est à la fois un sanctuaire dédié au Bouddha et un lieu de pèlerinage bouddhiste. C’est à la fois un stupa et, vu du ciel, un mandala. Il forme un carré d’environ 113 mètres de côté. Il est constitué de quatre galeries couvertes de bas-reliefs, d'une longueur totale d’environ 5 kilomètres, relatant les divers épisodes de la vie du bouddha Sakyamuni. Ces bas-reliefs ont été taillés dans de la pierre volcanique grise.

Les futures France et Allemagne se dessinent

840


Division de l'Empire des Francs

A la mort de Charlemagne, son fils Louis le Pieux hérite de l'immense empire. Il ne réussira pas à maintenir l'unité du royaume de Francs. Il meut en 840. A la suite d'une querelle de succession, ses 3 fils se partage l'empire; la Francie occidentale qui donnera naissance à la France, la Francie orientale qui deviendra le Saint Empire romain Germanique et la Francie médiane.

Le siège de Paris

845


Paris est pillé par les Vikings

En mai 841, le viking danois Oscher, trouvant la Seine libre, s'avance jusqu'à Rouen, qu’il prend le 12 mai, puis qu’il pille, ruine et brûle avant de piller les abbayes de Saint-Ouen et Jumièges. Par la suite, les incursions des pillards vikings deviennent régulières et les envahisseurs poussent rapidement plus loin à l’intérieur des terres et des fleuves. En 845, Ragnar « aux braies velues », était à la recherche de nouvelles terres à conquérir et de nouveaux trésors à acquérir. Il décide de faire voile avec une flotte de 120 navires, transportant de 5 000 à 6 000 Vikings, jusqu'à l'embouchure de la Seine, aux environs de l'actuel emplacement de la ville du Havre. Les Normands remontent la Seine, s'emparent de Rouen, dévastent toute la région et en particulier les monastères et les églises, riches en objets précieux, qui excitaient la convoitise de ces pillards. En mars, Ragnar Lodbrok, décidé à poursuivre ses raids, remonte le long de la Seine pour arriver à Paris.

Pillage des lieux sains

846


Sac de Rome par les Sarrasins

En l'an 846, la ville de Rome est mise à sac par les troupes sarrasines. Elles pillent les environs de Rome y compris le Vatican, s'en prennent à la basilique de Constantin ainsi qu'à la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs mais sont empêchées d'entrer dans la ville elle-même, bloquées par le mur d'Aurélien.

Les chiffres arabes

850


Al-Khwarizmi, le père de l'algèbre

Al-Khwarizmi est un mathématicien, géographe, astrologue et astronome d'origine iranienne et de confession musulmane. Ses ouvrages sont écrits en arabe. Il fut connu en premier comme astronome puis comme mathématicien. On lui doit : le mot et la notion d'algorithme, dérivé du nom de ce mathématicien persan. Le mot et la notion d'algèbre, dérivé du nom d'un de ses ouvrages. L'invention du zéro (les mots chiffre et zéro sont issus du même mot arabe). La diffusion dans le Moyen-Orient et en Europe de la numération et des chiffres indiens, sous le nom de chiffres arabes. Il n a sans doute pas la célébrité en Europe qu il mérite.

Les Varègues

860


Origine de l'Empire russe

Les Varègues étaient des Vikings de l'Est. C'était des Scandinaves qui vivaient du commerce et parfois du pillage et de la piraterie. Au début des années 860, trois frères, Riourik, Sinéous et Trouvor, partirent fonder une ville chacun, le long de la Volga. L'aîné, Riourik, fonda Novgorod, et ses deux frères fondirent deux villes autour. Sinéous et Trouvor moururent deux ans plus tard, laissant Riourik maître des lieux. Ce dernier se proclama Prince de Novgorod. Avant de mourir en 879, il envoya deux chefs varègues fonder une autre ville plus au Sud. Ils choisirent de s'établir à Kiev, pour son avantage géographique. À la mort de Riourik en 879, son fils, Igor, hérita de Novgorod. Il était trop jeune et choisit comme régent Oleg, un parent de Riourik.

Planeur

875


Le premier vol

A l'âge de 65 ans Abbas Ibn Firnas se fait confectionner des ailes en bois recouvertes d'un habit de soie qu'il avait garni de plumes de rapaces. Il se lance d'une tour surplombant une vallée, et, même si l'atterrissage est mauvais (il s'est fracturé les deux jambes), il resta dans les airs pendant une dizaine de secondes. Il fut observé par une foule qu'il avait par avance invitée. Il comprit par la suite son erreur : il aurait dû ajouter une queue à son appareil.

La Russie de Kiev

880


Les Russes attaquent les Grecs

Oleg, régent de l'héritier Igor 1er, partit pour Kiev vers 880 rejoindre les anciens compagnons de Riourik, Askold et Dir. Oleg les amena à l'extérieur de la cité, et les tua. Il réquisitionna Kiev et en devint le nouveau dirigeant. En 907, il décida d'attaquer les Grecs. Il réunit de nombreuses tribus varègues et partit piller. L'expédition fut un grand succès, les Grecs furent en grande difficulté. Une paix fut conclue en 911, qui permit aux Russes d'avoir des comptoirs commerciaux dans la capitale byzantine. Après ce traité de paix, la Rus' de Kiev apparaît sur les cartes européennes et s'élève au titre d'État à part entière. Oleg mourut un an après le traité, en 912. Sa mort permit au jeune Igor de montrer sur le trône de la Rus' de Kiev. Le début du règne d'Igor fut marqué par l'apparition d'un peuple de pilleurs à cheval, les Petchenègues. Ils s'installent sur le rivage nord de la mer Noire, devenant des voisins directs des russes. Igor, conscient du danger, conclut plusieurs traités avec les Petchénègues. Désireux de faire comme Oleg, il partit tenter de piller Constantinople. Ce fut un grand échec pour les russes, leurs bateaux furent incendiés par le feu grégeois des Byzantins. Igor rentra bredouille et recommença à piller divers tribus au bord de la mer Caspienne. Igor mourut en 945, tué par les Drevalines, outrés des impôts excessifs d'Igor.

Fin de l'Empire Carolingien

888


Début de la féodalité

Les Carolingiens sont une des plus grandes dynasties du Haut Moyen-âge, leur succès et leur prestige est symbolisé par l'Empereur Charlemagne qui a régné sur une bonne part de l'Europe occidentale. L'Empire carolingien parait bien installé quand le fils de Charlemagne, Louis I le Pieux devient Empereur en 814. Mais la situation commence à se dégrader, l'Empire n'est plus à l'offensive mais bien plutôt sur la défensive par exemple face aux premières incursions normandes. En fait il apparaît assez rapidement que Louis I le Pieux n'a pas l'envergure nécessaire pour gouverner cet empire qui est soumis à des forces centrifuges accentuées par les conflits entre Louis et ses fils. A sa mort l'Empire explose en trois parties (Traité de Verdun 843), réparti entre ses fils : la Lotharingie attribué au fils aîné de Louis, Lothaire, ce territoire se décomposa ensuite en plusieurs parties: Flandres, Luxembourg, Lorraine, Alsace, Suisse, Italie. Puis la Germanie attribuée à Louis le Germanique, c'est l'origine de l'Allemagne. Et enfin, la Francie de l'Ouest attribuée à Charles le Chauve, c'est l'origine de la France. Dans la Francie de l'Ouest, Charles le Chauve est confronté à l'émergence de grandes dynasties aristocratiques qui développent leur pouvoir à l'occasion des troubles en Bretagne et en Aquitaine. Tous ces mouvements sont à l'origine de la féodalité. La féodalité est un système politique, ayant notamment existé en Europe entre le Xe siècle et le XIIe siècle, dans lequel l'autorité centrale s'associe avec les seigneurs locaux et ceux-ci avec leur population, selon un système complet d'obligations et de services.

Création du duché de Normandie

911


Siège de Chartres par les Vikings

À la suite de sa victoire, Charles le Simple décide de négocier avec le chef normand Rollon. Un accord entre les deux hommes est conclu à Saint-Clair-sur-Epte. Le Viking reçoit les pays voisins de la Basse-Seine, à charge pour lui de les défendre au nom du roi des Français. Nous ne connaissons pas exactement l’extension de ce territoire.

De 960 à 1279

960


La dynastie Song

De 960 à 1127, les Song contrôlent la totalité de la Chine depuis leur capitale Kaïfeng. Mais de 1127 à 1279, ils abandonnent la Chine du Nord à la dynastie Jin (d'origine mongole). Repliée au Sud, leur capitale est alors Hangzhou. L'empire Song est gouverné à l'aide d'une bureaucratie formée et très centralisée. La Chine connaît de grandes transformations. Le commerce devient une activité importante. Les marins-commerçants chinois, utilisant la boussole, sont en relations avec le Japon, l'Inde, l'Arabie et l'Égypte. La monnaie de papier est développée pour favoriser le développement commercial. Un nouveau système de pont, avec armature en bois, sans piles dans le lit du cours d'eau, est mis au point afin de faciliter les échanges avec l'intérieur sans gêner la navigation fluviale. L'imprimerie permet aux commerçants de bénéficier de l'éducation jusque-là réservée aux mandarins pratiquant la calligraphie. La métallurgie du fer prend une grande ampleur. Les Chinois inventent la poudre à canon et le canon. Les villes qui étaient jusque-là des centres politiques et administratifs deviennent des centres de commerce et d'industrie. Le bouddhisme persécuté à la fin de la dynastie Tang décline tandis que le confucianisme impose l'idée que l'autorité est la base de l'organisation sociale (le peuple doit obéir au roi, l'enfant à son père, les jeunes aux personnes âgées). L'immobilisme social et politique se met ainsi en place.

Premier européen en Amérique

982


Erik le Rouge découvre le Groenland

Érik le Rouge, de son vrai nom Eirikr Thorvaldsson, est un Viking né en Norvège vers 940 et mort vers 1010. Vers 15 ans, Érik quitte la Norvège avec sa famille pour s'installer en Islande. En 982, accusé d'un meurtre, il doit quitter l'Islande avec une trentaine de compagnons. Faisant route vers l'ouest, au niveau du 66e parallèle, il vient se heurter à la côte ouest d'un île inconnue, qui est isolée par les glaces de la banquise. Il bifurque vers le sud et aidé par des courants marins puissants il atteint le sud de île (le cap Farewell). Le sud de l'île bénéficie d'un plus long ensoleillement que l'Islande et bénéficie d'une végétation forestière avec des saules, des bouleaux et des sorbiers. Il y a également des pâturages. Les rivières abondent de poissons et le gibier est nombreux. La découverte est nommée Groenland ou « Terre verte ». Les Vikings passent deux hivernages dans ce lieu. Deux ans après sa découverte Erik le Rouge revient en Islande. Surnommé « le Rouge » à cause de la couleur rousse de ses cheveux, il est le père de Leif Eriksson, qui découvrira l'actuel Canada (surnommé par ses soins Vinland).

Hugues Capet est choisi par l'Eglise

987


Les Capétiens

Les Capétiens forment traditionnellement la troisième dynastie des rois de France (également appelée « troisième race »), après les Mérovingiens et les Carolingiens. Ils règnent aussi sur d’autres États européens (comme le Portugal, la Bourgogne, Naples, l’Espagne, la Hongrie, la Pologne, le Luxembourg, etc). Avec l'accession d'Hugues Capet au trône de France, ses descendants règnent sur la France sans interruption jusqu'en 1792. La dynastie capétienne est la dynastie qui a le plus influencé les peuples d'Europe durant le Moyen Âge. C'est la première fois qu'un roi est choisi directement par l'Eglise. Le roi est dorénavant le représentant de du Christ sur terre. L'Eglise a donc un très gros pouvoir.

Fin du Haut Moyen Âge (de 476 à1000)

1000


Début du Moyen Âge centrale

Le haut Moyen Âge est la première des trois subdivisions principales du Moyen Âge avec le Moyen Âge central et le Moyen Âge tardif. Par convention, le haut Moyen Âge, est une période historique qui commence en 476 avec la déposition du dernier empereur romain d'Occident, Romulus Augustule, par Odoacre à Ravenne. Si autrefois on le faisait terminer en l'an 1 000, cette date symbolique n'est plus vue comme charnière par les historiens. En fonction des spécialistes, la transition entre le haut Moyen Âge et le Moyen Âge central se fait en 888, qui correspond au début de la période d'alternance entre des rois carolingiens et robertiens. Mais également au début de la société féodale et des raids vikings, ou en 987 avec le début de la dynastie capétienne. Il inaugure une époque médiévale durant laquelle, en Occident, la culture latine est transmise dans les monastères. Le latin vulgaire se transforme progressivement et donne les langues romanes.

Premier européen en Amérique

1000


Un viking en Amérique

L'explorateur viking Leif Eriksson dont le père, né en Norvège, était le Viking Erik le Rouge nait vers 970 en Islande et meurt vers 1021 au Groenland, que son père avait découvert vers 985. Vers la fin du Xe siècle ou le début du XIe, il découvrit la plus à l'ouest des terres explorées par les Vikings : le Vinland (« Terre de vignes »), en Amérique du Nord. Les historiens supposent généralement qu'il s'agissait de Terre-Neuve, mais certains pensent qu'il s'agissait de Percé et de l'île de Bonaventure, ou bien encore de Québec et de l'île d'Orléans. Dans tous les cas, Leif aurait à la finale découvert l'Amérique environ cinq siècles avant Christophe Colomb, et le premier enfant européen y serait même ensuite né...

L'armée des aveugles

1014


Basile II et la renaissance byzantine

En Europe le pouvoir s'est déplacé au Nord: en France et dans le Saint-empire Romain Germanique. Constantinople après avoir essuyé les guerres contre les Wisigoths, les Perses et les Arabes reprend du poil de la bête. Basile II reprend des territoires perdus et prend le contrôle les Balkans. Il redonne ainsi son éclat à Byzance. Il invente une nouvelle arme de siège: le trébucher. Cette arme surpuissante pouvant projeter des pierres de 200 kilos lui donne un avantage certain. Il prend sa revanche contre le Tsar Samuel (qui l'avait défait 25 ans plus tôt en Bulgarie). Basile capture l'armée bulgare : 14 000 hommes. Sa vengeance sera brutale. Il leur crève les yeux, laissant un œil à 1 homme sur 100 pour les reconduire en Bulgarie.

1030


Création du style architectural roman

L'architecture romane est le premier grand style universel que l'Europe ait créé au Moyen Âge depuis le déclin de la civilisation gréco-romaine. La spiritualité des routes de pèlerinages dans une Europe rendue à la paix aboutit à la naissance de l'art roman et contribuent à en faire un style vraiment neuf et doué d'une profonde originalité.

Construction de Mayapan

1050


Tentative d'unification de la civilisation maya

Bien que divisée, la civilisation aura connu de nombreuses tentatives d'unification. Notamment la construction de Mayapan dont le but était d'unifier les différentes états mayas au sein d'une fédération mais elle ne parviendra jamais a regrouper une part suffisamment importante de la civilisation maya. Mayapan se situe dans le Yucatán, au Mexique. Fondée dès 1050, Mayapan était la capitale politique des Mayas dans la péninsule du Yucatan de la fin des années 1220 jusque dans les années 1440.

Catholiques VS orthodoxes

1054


Le Grand Schisme

Le pouvoir de l'Eglise crée des tensions. Un conflit concernant la question du Filioque va provoquer le Grand Schisme. La querelle du Filioque est le différend théologique qui oppose l'Église romaine et l'Église grecque, à propos du dogme de la Trinité. L'Eglise va se séparer en deux courants: les catholiques et les orthodoxes.

La période anglo-normande.

1066


La bataille d'Hastings

Elle a lieu dans le Sussex et oppose le dernier roi anglo-saxon d'Angleterre, Harold Godwinson, au duc Guillaume de Normandie qui remporte une victoire décisive. Harold est tué par Guillaume le Conquérant qui devient roi d'Angleterre. La bataille dure du matin jusqu'au soir du 14 octobre. Postées au sommet de la colline de Caldbec, les troupes anglaises résistent aux premiers assauts ennemis. Les Normands ont alors recours à une ruse : l'aile gauche feint de fuir avant de se retourner sur les Anglais lancés à leur poursuite. L'armée anglaise finit par céder et se débander après la mort d'Harold, et la victoire revient à Guillaume. Grâce à sa victoire, le duc de Normandie peut marcher jusqu'à Londres, et il est sacré roi d'Angleterre le jour de Noël à Westminster. Même si la conquête normande de l'Angleterre n'est véritablement achevée que plusieurs années plus tard, la bataille d'Hastings marque un tournant dans l'histoire de l'Angleterre, dont elle inaugure la période anglo-normande.

La réforme Grégorienne

1075


Lutte du sacerdoce et de l'Empire

Dès la conversion de Constantin au christianisme au IVe siècle s’était posé le problème des relations entre le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel : il s’agissait de savoir qui dirige au nom de Dieu, le Pape ou l’Empereur. L’effacement du pouvoir impérial avait dans un premier temps permis au saint pontife d’affirmer son indépendance. Mais, à partir de 962, l’Empereur du Saint-Empire romain germanique prend le contrôle de l’élection pontificale et nomme lui-même les évêques de l’Empire, affirmant la prééminence de son pouvoir sur celui de l’Église. Cependant la mainmise des laïcs sur le clergé est telle qu’elle finit par susciter une réaction de l’Église. Commence alors au milieu du XIe siècle la réforme grégorienne. En 1059, le pape Nicolas II réserve l’élection du pape au collège des cardinaux. Puis, en 1075, Grégoire VII affirme dans les dictatus papae qu’il est le seul à posséder un pouvoir universel, supérieur à celui des souverains et leur retire la nomination des évêques. Commence alors une lutte féroce entre la papauté et l’empereur que les historiens ont appelé la « querelle des investitures ». Le conflit rebondit sous le règne de Frédéric Barberousse avec la lutte du sacerdoce et de l’Empire. Il prend un tour particulièrement violent sous son règne et celui de Frédéric II. Le Saint-Empire romain germanique en sort très affaibli. Toutefois, la papauté ne parvient pas plus à imposer sa vision d’une théocratie mondiale.

Les Turcs Seldjoukides prennent Jérusalem

1078


Jérusalem, interdite aux chrétiens

Les Turcs Seldjoukides prennent Jérusalem aux Arabes fatimides qui y étaient installés depuis 970. La ville Sainte était jusqu'alors ouverte aux pèlerins chrétiens. Ceux-ci sont désormais massacrés ou réduits en esclavage par les Turcs.

Godefroy de Bouillon devient Roi de Jérusalem

1095


La première croisade

En 1095, au concile de Clermont, le pape Urbain II décide de lancer la première croisade. Celle-ci s'est déroulée de 1096 à 1099 à la suite, entre autres, du refus intervenu en 1078 des Turcs seldjoukides de laisser libre le passage aux pèlerins chrétiens vers Jérusalem. Cette croisade s'achève par la prise de Jérusalem et la création du royaume chrétien de Jérusalem. Urbain II promet le pardon de leurs péchés aux chevaliers qui "prendraient la croix" pour porter secours aux chrétiens d'Orient et libérer le tombeau du Christ. Le peuple de France répond au-delà des espérances du pape. Des prédicateurs tel Pierre l'Hermite déchaînent les foules au cri de "Dieu le veut". En 1096, alors que l'appel de Clermont s'adressait principalement aux nobles du royaume. Une "Croisade populaire" se met en marche vers Jérusalem. Durant leur périple, ces pèlerins pillent de nombreuses villes et persécutent les juifs d'Europe. Désorganisée et mal armés, la Croisade Populaire est écrasée par les hommes de Kilij Arslan, Sultan de Roum dès son passage au Bosphore. Pendant ce temps, les grands féodaux de France s'organisent avec rigueur sous l'égide d'Urbain II. A la tête des guerriers méridionaux, on trouve Raymond de Saint-Gilles, compte de Toulouse ayant contribué à la Reconquista Espagnole en 1087. Les chevaliers du Nord sont commandés par Godefroy de Bouillon duc de Basse-Lorraine secondé par son frère Baudoin de Boulogne. Comme pour se rappeler l'unité de l'époque de Charlemagne, les croisés se désignent dès lors par le nom de "Francs". En 1097, après un voyage pénible mais sans incident majeur, les différentes armées (30 000 hommes) se rejoignent à Constantinople. Le premier objectif des Croisés est Nicée, cité située sur l'autre rive du détroit (prise par les Seldjoukides en 1077). Les Turques se rendent presque immédiatement. Les Seldjoukides attaquent les Francs dans un étroit défilé. Il y a 3000 morts du coté des Turques et 4000 du coté des Francs. Mais ceux-ci parviennent à faire reculer les Seldjoukides. Les croisés arrivent ensuite sur le territoire des chrétiens arméniens. Ceux-ci étant encerclés par les musulmans voient l'arrivée des Francs comme une bénédiction et leur fournissent vivres, mercenaires et chevaux. En 1098, les croisés parviennent grâce à une ruse à s'infiltrer dans la ville de Antioche (Syrie) réputée imprenable avec ses dizaines de tours de défense. Quelques heures plus tard, une grande armée de Turques arrive de Mossoul. Les Francs se retrouvent ainsi prisonniers de leur conquête. Dans Antioche, la famine, la maladie règnent. La défaite Franque semble inéluctable. Cependant le 10 juin, l’évêque Pierre Barthélémy prétend avoir retrouvé la relique de la "Sainte Lance" (celle qui a tué le Christ) dans les souterrains de l'église Saint-Pierre d'Antioche. Cette découverte redonne courage aux Francs qui décident sur le champs de tenter une sortie. Les Turcs pensaient trouver une armée affaiblie par des mois de siège, mais les Francs sont déchaînés. Les soldats Turcs abandonnent leurs positions et se dispersent. En 1098, Adhémar de Monteil est emporté par le typhus. Sa mort porte un coup d'arrêt à la Croisade. Les ambitions personnelles des chefs prenant alors le dessus sur l'objectif initial. Les armées reprennent finalement la route vers Jérusalem. Les premiers Francs arrivent devant la ville Sainte 4 ans après l'appel du Pape. La cité est alors tenue par les Égyptiens Fatimides qui l'avaient reprise aux Turcs un an plus tôt. Le siège de Jérusalem s'annonce difficile, le gouverneur Iftikhâr Al-Dawla ayant efficacement fortifié la cité. Une flotte génoise apporte alors aux troupes Franques un ravitaillement plus que bienvenu, notamment du matériel de siège. 13 juillet, une attaque générale est lancée. Après 24 heures, les troupes de Godefroy parviennent à percer les défenses de la muraille Ouest. Les Francs envahissent la cité et se livrent au pillage et au meurtre. Godefroy de Bouillon dont le comportement fut exemplaire pendant toute la campagne est choisi pour devenir Roi de Jérusalem. Mais celui-ci refuse ce titre et prend celui de "défenseur du Saint-Sépulcre". "Je ne porterai pas une couronne d'or, là où le Christ a porté une couronne d'épines"; déclare t-il. Un peu plus tard une armée Fatimide provenant d'Egypte débarque en Palestine avec pour objectif la reprise de Jérusalem. Godefroy décide de marcher immédiatement l'ennemi pour le surprendre. Il n'a pu réunir que 10 000 hommes, beaucoup de Croisés étant repartis vers la France une fois leur pèlerinage effectué. Cependant ses hommes ont bon moral, marchant derrière les reliques de la vraie croix, découverte à Jérusalem. Les Fatimides sont 4 à 5 fois plus nombreux mais mal organisés. Ceux-ci perdent la bataille. Godefroy de Bouillon meurt le 18 juillet 1100, peut-être empoisonné alors qu'il revient d'une campagne contre le Sultan de Damas. Des chansons en sont honneur sont composées et il devient immédiatement un personnage légendaire dans tout l'Occident. Dès qu'il apprend la mort de son frère, Baudoin de Boulogne quitte son compté d'Edesse pour rejoindre Jérusalem. Dépourvu de scrupules et prenant de vitesse les autres prétendants, il se fait couronner Roi de Jérusalem le 25 décembre 1100. A l'issu de la première Croisade, quatre états Francs (ou Latins) furent donc crées: le Comté d'Edesse, la principauté d'Antioche, le royaume de Jérusalem et le Comté de Tripoli. Modifiant de manière foudroyante le cours de l’Histoire, une "France" du Levant se constituait alors. Celle-ci allait perdurer durant près de deux siècles.

L'Empire khmer

1113


Angkor Vat

Angkor est l'ancienne capitale de l'Empire khmer, dont l'existence s'est étendue du IXe au XVe siècle L'ancien complexe hindou d'Angkor Vat était dédié à Vishnou. Il fut construit par le roi Suryavarman II, qui régna de 1113 à 1150. Dès 1177, Angkor fut pillé par les Chams, ennemis traditionnels des Khmers. Au XIVe ou XVe siècle, le temple fut converti au culte bouddhiste, avec de notables remaniements du sanctuaire central. Aujourd'hui encore, le temple est fréquenté par des moines bouddhistes.

Les moines guerriers

1129


L'ordre des Templiers

L'ordre des Templiers est crée dans le but de défendre la Terre Sainte et les pèlerins.

Le temps des cathédrales

1140


Apparition du style gothique

L'architecture gothique est d'origine française et se développe à partir de la seconde partie du Moyen Âge en Europe occidentale. L'apparition du style gothique correspond au temps des cathédrales. De nombreux monument sont construits dans ce style: Notre Dame de Paris, les cathédrales de Chartes, d'Amiens, des Strasbourg.

Radicalisme religieux

1147


Les Almohades envahissent l'Espagne

Des musulmans radicaux, venus du Maghreb: les Almohades déferlent sur la péninsule ibérique. Dans leur sillage, une vague de conversions forcés s’abat sur la région. De nombreux juifs s'enfuient vers le Nord sous domination chrétienne, d'autres tentent de joindre l'Afrique du Nord.

Une croisade pour des prunes

1147


La deuxième Croisade

La deuxième croisade commença en 1147 après avoir été lancée en décembre 1145 par le pape Eugène III à la suite de la chute d'Édesse en 1144. Elle s'acheva en 1149 par un échec total pour les croisés, qui rentrèrent en Europe sans avoir remporté de victoire militaire en Orient. On raconte, et ce n'est pas une boutade, que les croisés revenant défaits de Damas en Syrie, en rapportèrent une variété de prunier à pruneaux, nommée de ce fait prunier de Damas. On les critiqua alors, en disant qu'ils étaient allés là-bas « pour des prunes », expression actuelle signifiant : pour « pas grand-chose », voire « pour rien ».

La période kamakura

1160


Les guerriers samouraïs

Les Fujiwara sont éliminés en 1160 et, en 1185, Minamoto no Yorimoto triomphe, et se débarrasse de ses adversaires Taïra et se fait nommer shogun (c’est-à-dire général en chef) par l'empereur. Il transfère le siège du pouvoir réel à Kamakura (près de l'actuelle Tokyo). Pendant la « période kamakura », la vassalité s'impose dans la société japonaise. Les guerriers samouraïs, totalement soumis à leur seigneur (le daimyo), adoptent le code d'honneur du bushido (ne pas avoir deux maîtres ; ne pas avoir deux paroles ; être prêt à mourir). C'est pendant cette période qu'est crée la philosophie bouddhiste du zen très appréciée des guerriers. En 1219, le clan Hojo, déjà régent du Japon, s'empare du shogunat. Ils font face avec succès à de multiples tentatives d'invasions chinoises dirigées par l'empereur mongol Koubilaï Khan.

La Croisade des rois

1189


La troisième Croisade

Guy de Lusignan, le successeur de Baudoin V de Jérusalem subit une écrasante défaite à Hattin, près du lac de Tibériade par Saladin (Sultan d'Egypte et de Syrie) le personnage le plus important du monde Musulman à cette époque. Lors de cette défaite, la relique de la Croix est capturée. Quelques mois plus tard Saladin prend Jérusalem. Cette nouvelle se répand rapidement en Occident. En conséquence le pape Grégoire VIII appela à la troisième Croisade. Mais entre les souverains français et anglais le moment était très mal choisit pour partir. La rivalité entre les deux états était intense. Mais le Pape fit promettre aux deux souverains (Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste) et de laisser leur rivalité de côté le temps de la Croisade. Frédéric Barberousse (empereur du Saint-Empire romain germanique) répondit aussi à l'appel du Pape. Cette Croisade fut appelée la Croisade des Rois car elle voyait à sa tête les plus illustres souverains d'Occident. Arrivé en Asie Mineure, 1 an après son départ, Barberousse se noya en traversant une rivière emporté par le poids de son armure. La 3ème Croisade sera donc une affaire Française et Anglaise. Les 2 armées prirent la ville de Saint-Jean-d'Âcre. Philippe auguste décida de retourner en France dans le but de récupérer des terres prises par les Anglais. Sur le chemin du retour il attrape la suette (une sorte de grippe qui lui fit perdre ses cheveux et ses ongles). Il rentra à Paris en 1191. Resté seul en terre Sainte, Richard Cœur de Lion ne fut pas capable de battre Saladin. Une trêve fut alors conclue entre les 2 hommes en 1192. Jérusalem resterait aux mains des musulmans et en retour Saladin s'engagerait à protéger les pèlerins chrétiens voulant se rendre dans la ville Sainte. Richard Cœur de Lion quitta Jérusalem en 1192. La troisième Croisade fut malgré tout un succès avec la prise de Saint-Jean-d'Acre, la conquête de Chypre et la reconquête du littoral qui permit aux Etats Latins d'Orient de survivre encore pendant un siècle.

Le tribunal ecclésiastique

1199


L'inquisition médiévale

L’Inquisition médiévale est un tribunal ecclésiastique chargé de lutter contre les hérésies. Elle est introduite devant les tribunaux ecclésiastiques par le pape Innocent III en 1191 et atteint son apogée lors de la répression du catharisme, à la suite de quoi son activité décline, concurrencée par les juridictions nationales. L'Inquisition se caractérise avant tout par la procédure à laquelle elle recourt : l’inquisitio, par laquelle le juge peut entamer une action d'office, par opposition à l’accusatio, dans laquelle le juge n'instruit un dossier qu'à la suite d'une accusation. Pour autant, l’inquisitio n'est pas réservée à l'hérésie : par exemple, les procès concluant à la nullité des mariages d'Henri VIII d'Angleterre relèvent tous de cette procédure. L'Inquisition médiévale participe aujourd'hui d'une mauvaise image du Moyen Âge. Au XVe siècle, l'Inquisition médiévale disparaît et est remplacée par d'autres formes d'inquisition : l'Inquisition espagnole, l'Inquisition portugaise et l'Inquisition romaine, le Saint-Office.

Les sacrifices de masse

1200


L'Empire Aztèque

Quand les Espagnols abordèrent pour la première fois le continent américain, ils entendirent parler d'un empire tout-puissant, à la fois craint et haï, et qui tenait tous les peuples sous sa loi. Cet empire avait son centre « derrière les montagnes », dans la lointaine vallée de Mexico. C'est lui que les conquérants allaient combattre et détruire. Ils furent si impressionnés, émerveillés même, par sa puissance et ses réalisations qu'ils eurent tendance à attribuer aux Aztèques tout ce qu'ils voyaient. Ceux-ci n'étaient pourtant que les derniers venus ; ils appartenaient à une puissance jeune, héritière d'un long passé et qui n'était arrivée à l'hégémonie que depuis peu, grâce à une politique de conquêtes et d'expansions. Les Aztèques (de 1200 à 1521) étaient un peuple cruel. Ils se livraient à des sacrifices de masse fournis par une chasse intensive de prisonniers chers les peuples soumis ou ayant le malheur de se trouver à leur portée. Ils avaient ainsi développer des techniques de combat dont le but n'était pas de tuer mais de faire un maximum de prisonniers. Les malheureux étaient sacrifiés au sommet de la pyramide: le cœur arraché, le corps décapité et jeté depuis le haut de l'escalier avant d'être dévoré. L'une des raisons de ces nombreux sacrifices est religieuse. Le Soleil devait être nourri de sang afin de lui permettre de poursuivre sa course et ainsi retarder l’Apocalypse tout en maintenant un équilibre dans le cosmos. Les Aztèques connaissaient l'écriture. Ils savaient fabriquer du papier et pratiquait l'astronomie. Le commerce était très développé dans l'Empire. Les Aztèques étaient contemporains des Incas.

L'Empire latin d'Orient

1202


La quatrième Croisade

La quatrième croisade est une campagne militaire qui fut lancée de Venise en 1202. Levée à l'origine en vue de reconquérir les lieux saints, elle aboutit cependant à la prise de Constantinople par les croisés et à la fondation de l'Empire latin d'Orient en 1204 avec pour capitale Constantinople, qui parvint à se maintenir jusqu'en 1261, avant d'être reconquis par les Byzantins. Cette Croisade est détournée et aboutit à une guerre entre les chrétiens d'Orient et d'Occident. La chute de Constantinople jouera un rôle important dans la Renaissance. En effet le sac par les croisés, puis sa prise par les Ottomans 2 siècles plus tard pousse beaucoup d'érudits à immigrer en Italie en emportant avec eux des manuscrits.Là dans cette culture qui leur parait barbare, ils s'efforcent à faire circuler leurs idées et leur écrits.

Le second Moïse

1204


Moïse Maïmonide

Il est considéré comme l’une des plus éminentes autorités rabbiniques du Moyen Âge.il est l’auteur du Mishné Torah, l’un des plus importants codes de loi juive. Philosophe, métaphysicien et théologien, il entreprend comme son contemporain Averroès une synthèse entre la révélation et la vérité scientifique, laquelle est représentée de son temps par le système d’Aristote dans la version arabe d’Al-Fârâbî. Médecin de cour et astronome, il publie aussi des traités dans ces domaines qui accroissent son prestige parmi ses contemporains juifs et non juifs. Il est cependant accueilli avec plus de circonspection voire d’hostilité en France et en Espagne, où ses écrits et son rationalisme sont sujets à controverses des siècles durant.

Conquête du sultanat ayyoubide d’Égypte

1217


La cinquième Croisade

La cinquième croisade (1217–1221) est une campagne militaire dont le but était d’envahir et de conquérir une partie du sultanat Ayyoubide d’Égypte afin de pouvoir échanger les territoires conquis contre les anciens territoires du royaume de Jérusalem se trouvant sous contrôle ayyoubide. Malgré la prise de Damiette, cette croisade fut un échec, à cause de l’intransigeance du légat Pélage et de sa méconnaissance de la politique locale, ce qui le conduisit à refuser les négociations au bon moment. Cette croisade est un échec et n’a permis aucune progression et a même failli tourner à la catastrophe. Elle a mis en évidence le décalage important entre l’esprit de la croisade, qui anime de nombreux européens pour qui il faut conquérir de nouveaux territoires. Et l’esprit colonial animant les Francs d’Orient, qui sont conscients de leur infériorité numérique, et qui doivent prendre en compte les réalités politiques du Proche-Orient. La cinquième croisade met également en évidence la volonté de l’Occident (papauté en 1220, puis l’empire germanique une décennie plus tard) de gouverner et prendre en mains les destinées de l’Orient latin sans tenir compte ni des institutions de la Syrie latine ni des réalités politiques.

Le plus vaste empire de tous les temps

1220


Gengis Khan et l'Empire mongol

Issu d'un chef de clan de la tribu Bordjigin, il utilise son génie politique et militaire pour rassembler plusieurs tribus nomades de l'Asie de l'Est et de l'Asie centrale sous l'identité commune de « Mongols ». Il en devient le khan (dirigeant), puis le Tchingis Khagan (empereur ou chef suprême). En 1220, après avoir réussi à unifier les tribus de Mongolie et régner sur un territoire qui couvrait la moitié de la Chine, il se tourna vers l'Asie Centrale. Cette invasion va semer la terreur dans le monde musulman. Il est considéré par les populations du Proche-Orient comme le responsable de la destruction totale des plus grandes villes d'Asie Centrale, et du monde islamique. Les habitants des villes assiégées sont chassés, les maisons pillées et les lieux saints profanés. Il continuera sa progression vers l'Ouest et pille Bagdad où se trouvait la plus ancienne des maisons de la Sagesse. L'Empire mongole couvrait 33 millions de kilomètres carrés (presque 1/4 des terres émergées de la planète). 100 000 millions d'êtres humains vivaient sous la domination des Mongols. Après sa mort, l'empire est considérablement agrandi par ses successeurs qui le dirigent encore pendant plus de 150 ans. Son petit-fils, Kubilaï Khan, est le premier empereur de la dynastie Yuan en Chine. Pour les Mongols, qui le considèrent comme le père de leur nation, Gengis Khan est une figure légendaire entourée d'un grand respect. Mais, dans nombre de régions d'Asie ravagées par ses guerres ou celles de ses successeurs, il est considéré comme un conquérant impitoyable et sanguinaire. Il a établi des lois en faveur des femmes, pour éviter les conflits entre tribus. Ainsi, l'interdiction d'enlever des femmes, de les vendre à des époux et l'interdiction de l'adultère sont les principes de son empire.

La ré-unification de la France

1223


Philippe Auguste reprend les terres aux anglais

Le roi Philippe Auguste réussit à reconquérir tous les territoires qui avaient été grappiés par les anglais et à réunifier la France.

François d'Assise

1224


L'ordre des Franciscains

François d'Assise, religieux catholique italien, fonde l'ordre des Franciscains. Il est issu d'une famille de riches marchands d'Ombrie. Il vit une jeunesse fougueuse et dissipée, rythmée par les fêtes et les escapades, et veut se faire adouber chevalier. Il fait la guerre à la noblesse et est emprisonné pendant un an. Peu après, François fréquente de moins en moins ses amis ; il voulait devenir chevalier et entrer dans une armée, mais un de ses amis le convainc de ne pas faire la guerre. Un jour, entrant dans l'église, une « voix » lui dit de restaurer le toit d'une chapelle endommagée : il dépense des fortunes et son père furieux exige des comptes, ne craignant pas de l'assigner en justice. Finalement il s'expliquera devant l'évêque d'Assise qui le prendra sous sa protection. Petit à petit, François se retire du monde et vit en ermite. Le 17 septembre 1224, il reçoit les stigmates de la Passion : les plaies du Christ sur la croix lui apparaissent. Il voit des trous dans ses mains et ses pieds. A partir de cet épisode, François souffre de diverses maladies violentes. Il meurt le 3 octobre 1226 dans la chapelle du Transito à Assise.

Les Tatars en Russie

1226


L'invasion des Mongoles

En 1226, un peuple venu de Mongolie nommé Tataros-Mongols envahit les principautés. Les Tatars réduisent en cendre les principales villes comme Vladimir, Kiev, Rostov et Moscou. Les habitants sont tués ou réduits en esclavage. Seule Novgorod résiste à l'invasion.

La Croisade non reconnue

1228


La sixième Croisade

La sixième croisade se déroule de 1228 à 1229. Elle est dirigée par l'empereur germanique Frédéric II. C'est une croisade originale, car l'empereur était excommunié par le pape. De plus, plutôt que de les combattre Frédéric II a surtout cherché à s'entendre avec les musulmans, ce qui a profondément choqué les catholiques (cette croisade n'est d'ailleurs par reconnue comme telle par l'Église catholique).

Soundiata Keita

1235


Création de l'empire du Mali

L'empire du Mali a été fondé au début du xiiie siècle par le mandingue Soundiata Keita. Le mot Mali provient d'un mot mandingue qui signifie « hippopotame », ce qui fait référence à la légende de la mort du roi Soundiata Keita qui se serait noyé dans la rivière Sankarani (en Guinée de l'est). Les habitants de la région appellent leur pays Manden. Soundiata Keita, est le fils de Naré Maghann Konaté roi du Kiri (en Guinée). Il est né vers 1190. Fils de la seconde épouse du roi, il naît handicapé, mais retrouve l'usage de ses jambes à l'âge de sept ans. À la mort de son père en 1218, il doit s'exiler avec sa mère et ses sœurs, pour échapper aux persécutions de son frère aîné devenu roi. Mais Soumaoro Kanté, roi du Sosso (région de Koulikoro au Mali) s'empare des différents royaumes de la région et y fait régner la terreur. Les Mandingues font appel à Soundiata Keita pour organiser la riposte. Vers 1230, Soundiata unit toutes les tribus malinkées (mandingues). En 1235, il vainc Soumaoro Kanté et est proclamé moussa, c'est-à-dire roi des rois. Il fonde alors l'Empire du Mali. En 1240, Soundiata Keita attaque l'empire du Ghana, détruit sa capitale et intègre le pays dans son empire, ce qui lui permet de s'emparer des riches gisements d'or du Bambouk (au Sénégal).

La Croisade du roi Saint-Louis

1248


La septième Croisade

La septième croisade se déroule de 1248 à 1254. Elle a été dirigée par Louis IX le roi de France. Elle débute en Égypte où Louis IX est battu à Mansourah en 1250 et gardé prisonnier jusqu'au paiement de sa rançon. Une fois libéré Louis IX se rend en Palestine, où il séjourne pendant quatre ans. Considéré comme le roi de fait, il fortifie le pays. Il quitte la Palestine en 1254.

La mort de Saint Louis

1270


La huitième Croisade

Cette croisade est due à la menace d'une force arabe (mamelouke) sur les territoires occupés, victorieuse sur les Mongols de Gengis Khan en 1260 en Terre Sainte, et ainsi libre de chasser les croisés. C'est la seconde croisade de Saint-Louis, et dans laquelle il meurt à Tunis en 1270. Une fois de plus, le résultat pour les croisés est nul.

La dernière Croisade

1271


La neuvième Croisade

C'est la dernière croisade en Terre Sainte. La raison est la même que pour celle de la septième croisade. Édouard Ier d'Angleterre, dit Édouard le Sec, en est le commandant. Le résultat est nul.

De Venise à Pékin

1271


Marco Polo part pour la Chine

Né à Venise dans une riche famille de marchands, il sera élevé par son grand père car son père (Niccolo) et son oncle (Matéo) se sont installés à Constantinople pour y pratiquer le commerce avec l'Orient. Ceux-ci ont profité de la 4ème Croisade pour s'y installer. En 1259, ces deux-ci quittent Constantinople (les Vénitiens ne sont plus les bienvenus dans la capitale byzantine). Ils partent pour Soldaia (en Crimée). Cette ville a été conquise quelques années auparavant par Gengis Khan et fait maintenant partie du grand Empire Mmngole. 4 ans plus tard, ils partent pour l'Ouzbékistan. La bas ils rencontrent un émissaire qui leur conseille de partir vers l'Orient. Après deux ans de voyage, il atteignent l'actuel Pékin et y rencontre le chef de la dynastie Yuan Kubilai Khan. Marco Polo a quinze ans lorsque son père et son oncle reviennent en 1269 de ce long voyage. Kubilai Khan leur a proposé le monopole de toutes les transactions commerciales entre la Chine et la Chrétienté et demande en échange l'envoi d'une centaine de savants et artistes pouvant illustrer l'Empire des chrétiens. Ils sont porteurs d'un message de sympathie et de cette demande pour le pape, qui voit dans ces tribus (appelées alors Tartares en Occident) depuis 1250 un possible allié dans la lutte contre l'Islam. En 1271, à titre de commerçant mais aussi d'ambassadeurs, ils quittent à nouveau Venise pour retourner en Chine avec le jeune Marco. Ils sont accompagnés de deux dominicains menant une mission diplomatique au nom du pape. Mais ceux-ci abandonneront l'expédition à Lajazzo par peur des rumeurs de guerre. À partir du comptoir vénitien de l'Ayas, ils empruntent la plus septentrionale des routes de la soie. Après trois ans de voyage, Marco Polo est reçu avec ses parents à la très fastueuse cour mongole. Marco Polo devient ensuite un enquêteur-messager du palais impérial suzerain de la Chine, de l'Iran et de la Russie. À ce titre il accomplira diverses missions pour le grand khan, tant en Chine que dans l'océan Indien : Corée, Birmanie, Sumatra, Cambodge, Viêt Nam (par contre il ne mentionne l'île de Cypango, le Japon, que par ouï-dire). Vers la fin du règne de Kubilai Khan, Marco Polo et ses parents obtiennent le droit de retourner dans leur pays contre un dernier service officiel. En 1291 ils embarquent à destination de l'Iran, où ils accompagnent la princesse Kokejin, promise par Kubilai Khan à l'ilkhan Arghoun d'Iran. En 1292, bloqué par la mousson d'hiver, il fait escale durant cinq mois à Perlak dans le nord de l'île de Sumatra (dans l'actuelle Indonésie). Il arrive à Ormuz au printemps 1293 et séjourne en Perse durant plusieurs mois. À Trébizonde, plus ou moins sous l'influence des Génois, il est dépouillé d'une partie de sa fortune. Rentrés à Venise en 1295, Marco et ses parents sont méconnaissables après un quart de siècle d'absence. La légende veut que, pour frapper l'imagination, ils aient offert à leurs parents et amis un grand banquet à l'issue duquel Marco se serait saisi des misérables vêtements tartares dont il était habillé et en aurait défait les coutures pour en extraire des pierres précieuses en quantité. En 1296, la guerre ayant éclaté entre Venise et Gênes, Marco Polo fait armer une galère afin de participer au combat. Il est fait prisonnier, probablement. Au cours de ses trois années de prison, devant l'intérêt que suscitent ses souvenirs d'Orient. Il décide de les faire mettre par écrit par son compagnon de captivité.

De 1271 à 1368

1271


La dynastie Yuan

La dynastie Yuan introduit une grande nouveauté : pour la première fois la Chine est gouvernée par des non-chinois. La Chine devient une partie de l'immense Empire mongole créé par Gengis Khan. En 1234, les Mongols s'emparent de la Chine du Nord contrôlée par la dynastie Jin. En 1271, Kubilaï Khan, petit-fils de Gengis Khan, fonde la dynastie chinoise Yua. En 1279, il s'empare de la Chine du Sud dirigée par la dynastie Song. Désormais toute la Chine est sous le contrôle des Mongols. Kubilaï très attiré par la civilisation chinoise fait reconstruire Beijing (Pékin) que son grand-père avait ravagée. Il en fait sa capitale (Kanbalik). Il fait prolonger le Grand canal jusqu'à Beijing, réouvre la route de la soie (même si les territoires mongols de l'ouest se séparent de la Chine). Cette réouverture permet l'arrivée d'Européens (Marco Polo entre autres en 1275). Le développement scientifique est important (invention de la clepsydre et de la sphère armillaire). Kubilaï échoue dans ses deux tentatives d'invasion du Japon (1274 et 1284), il en est de même au Viêtnam et à Java. Les Mongols favorisent le bouddhisme et sont tolérants pour les autres religions (en particulier l'Islam et le Christianisme). La dynastie Yuan est mal acceptée par les Chinois. Les Mongols pratiquent une politique de ségrégation ethnique. Ils interdisent les mariages des Mongols avec les Chinois. Ils hiérarchisent la société en quatre castes : les Mongols et les peuples non-chinois venus d'Asie centrale sont dans les deux premières castes qui se réservent les bonnes places de l'administration. Les Chinois du Nord et les Chinois du Sud forment les deux dernières castes et sont systématiquement exclus (au moins jusqu'en 1315) de l'administration. Les Mongols sont tenus pour responsables des calamités naturelles de la forte fiscalité rendue nécessaire par les expéditions militaires (désastreuses). La dynastie Yuan doit faire face à la révolte des Turbans rouges à partir de 1356. Cette révolte est dirigée par un paysan Zhu Yuanzang qui en 1368 chasse de Chine les Mongols et fonde la dynastie Ming.

Moscou

1300


L'expansion de la principauté de Moscou

De 1300 à 1500, la principauté de Moscou, ou Moscovie, envahit peu à peu toutes les autres principautés environnantes. En 1380, le prince Dimitri Donskoï vainc les Mongols à la bataille de Koulikovo. En raison de conflits entre les princes, une guerre civile éclate entre 1425 et 1453. En 1462, Ivan III devient roi. Il libère la principauté de Moscou et ses alentours des Mongols, puis annexe toutes les autres principautés. Quand Vassili III (le fils de Ivan III) monte sur le trône en 1505, la principauté de Moscou est quatre fois plus grande. Ensuite, pendant environ 40 ans, la principauté ne cesse de s'agrandir, jusqu'à devenir le Tsarat de Russie en 1547.

Hérésie, sodomie et idolâtrie

1307


Massacre des Templiers

Les commanderies templières couvrent l'ensemble de l'Europe médiévale d'une véritable toile d'araignée. Elles abritent les moines-soldats, avec aussi une vocation caritative. L'opinion européenne commence à s'interroger sur la légitimité du Temple. Le roi Philippe le Bel lui-même a souvenance que les Templiers ont refusé de contribuer à la rançon de Saint-Louis lorsqu'il a été fait prisonnier au cours de la septième croisade. Il entend aussi quelques méchantes rumeurs sur les moeurs prétendument dépravées et diaboliques des moines-chevaliers...Le roi presse le pape d'agir contre l'Ordre et, finalement, décide d'arrêter les Templiers sous l'inculpation d'hérésie, sans prendre la peine d'en référer au pape. C'est ainsi que tous les Templiers de France sont arrêtés au petit matin par les sénéchaux et les baillis du royaume au terme d'une opération de police conduite dans le secret absolu par Guillaume de Nogaret. Ils sont interrogés sous la torture par les commissaires royaux avant d'être remis aux inquisiteurs dominicains. Parmi les 140 Templiers de Paris, 54 sont brûlés après avoir avoué pratiquer la sodomie ou commis des crimes extravagants comme de cracher sur la croix ou de pratiquer des « baisers impudiques ». L'opinion publique et le roi lui-même y voient la confirmation de leurs terribles soupçons sur l'impiété des Templiers et leur connivence avec les forces du Mal.

La capitale aztèque

1325


Fondation de Tenochtitlan

Mexico-Tenochtitlan ou, de manière abrégée, Tenochtitlan, est l'ancienne capitale de l'empire aztèque. Elle fut bâtie sur une île située sur le lac Texcoco. Elle était coupée par de longues avenues, traversée par des canaux et reliée au continent par des chaussées.

Début du Moyen Age tardif

1328


Fin du Moyen âge central

Philippe VI fonde la Dynastie des Valois. De nombreuses épidémies et révoltes apparaissent. Vers 1300, la croissance et la prospérité de l'Europe stagnent. Une série de famines et des pestes, comme la grande famine de 1315-1317 et la peste noire, réduisent la population européenne de moitié. La France et l'Angleterre connaissent de graves révoltes paysannes : la Jacquerie et la Révolte des paysans, ainsi que plus d'un siècle de conflits intermittents : la guerre de Cent Ans. L'unité de l'Église catholique est également brisée par le grand schisme d'Occident. Collectivement, ces événements sont ce que l'on appelle parfois la « crise de la fin du Moyen Âge ». Malgré ces crises, le XIVe siècle est synonyme de progrès dans les arts et dans les sciences avec la redécouverte des textes de la Grèce antique et de la Rome antique : c'est le début de la Renaissance italienne, qui aboutira à la réforme protestante. La période coïncide par ailleurs avec les grandes découvertes, qui font suite à l'extension de l'Empire ottoman et la chute de Constantinople en 1453, coupant toute possibilité de commerce avec l'est et conduisant les Européens à trouver de nouvelles routes commerciales.

Musulmans Vs hindouistes

1328


L'Inde est divisée en deux

Au Nord, les musulmans avec le sultana de Bahmani et au Sud l'Empire hindouiste Vijayanagara. La guerre entre ces deux empires va durer près de 2 siècles.

Les deux empereurs

1333


Les Ashikaga

En 1333, l'empereur Go-Daïgo renverse les shoguns Hojo grâce à l'appui du clan Ashikaga. Mais, dès 1338, ces derniers renversent l'empereur qui se réfugie dans la région montagneuse du Yoshino. Les Ashikaga nomment un autre empereur qui réside à Muromachi, à côté de Kyoto. Pendant 56 ans, le Japon aura deux empereurs. Finalement, les Ashikaga triomphent en 1392.

France VS Angleterre

1337


La guerre de cent ans

La guerre de Cent Ans est un conflit entrecoupé de trêves plus ou moins longues, opposant de 1337 à 1453 la dynastie des Plantagenêt à celle des Valois, et à travers elles le royaume d'Angleterre et celui de France. La guerre de Cent Ans est l'un des plus célèbres conflits du Moyen Âge. Le conflit peut se diviser en deux périodes au cours desquelles le trône de France est sur le point de basculer sous la tutelle anglaise, avant d'observer une reconquête quasi-totale. A chacune de ces périodes, une figure emblématique, un héros, incarne le sursaut français. La première période du conflit voit l'Angleterre victorieuse à Crécy et à Poitiers où le roi de France est capturé. Le sursaut français s'effectue grâce à Bertrand du Guesclin et à son roi Charles V. La seconde période du conflit voit naître une guerre civile : les Armagnacs contre les Bourguignons. Cette lutte favorise l'Angleterre, victorieuse à Azincourt. Le trône est alors promis au roi d'Angleterre. C'est Jeanne d'Arc qui déclenchera le réveil des forces françaises et leur course vers la victoire.

La mort noire

1348


La peste noire

Une grande épidémie touche l'Asie, le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord et l'Europe. Elle est la première grande épidémie de l'Histoire à avoir été bien décrite par les chroniqueurs contemporains. On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans (1347-1352) faisant environ vingt-cinq millions de victimes. Cette épidémie eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d'autant qu'après cette première vague, la maladie refit ensuite son apparition dans les différents pays touchés.

La fin du système féodale

1358


La grande Jacquerie

Des paysans affamés se révoltent contre le système féodal. Elle a lieu lors de la guerre de Cent Ans dans un contexte de crise politique, militaire et sociale. Le roi Jean est prisonnier des Anglais et le Royaume connaît une grave crise politique. Les grandes compagnies, lorsqu'elles ne guerroient pas pour l'un ou l'autre des partis, pillent les villages et rançonnent les villes. Au-delà, la pression fiscale, due au versement de la rançon du roi, la mévente des productions agricoles placent les paysans dans une situation intolérable qu'aggravent les exigences des seigneurs qui cherchent à compenser l'effondrement de leurs revenus. L'issue de la révolte fut marquée par une grande violence. Cette révolte tire son nom de Jacques Bonhomme, figure anonyme du vilain, puis sobriquet désignant le paysan français, probablement du fait du port de vestes courtes, dites jacques. Elle eut pour chef un dénommé Guillaume Carle aussi nommé Jacques Bonhomme. Cette révolte est à l'origine du terme « jacquerie » repris pour désigner toutes sortes de soulèvements populaires.

De 1368 à 1644

1368


La dynastie Ming

Après la période mongole, l'époque Ming apparaît comme un retour aux traditions chinoises. La capitale d'abord fixée à Nanjing (Nankin) est transférée en 1421 à Beijing (Pékin) où commence la construction de la Cité interdite. Hongwu, le fondateur de la dynastie, un paysan devenu chef de guerre, réalise une réforme agraire en confisquant les grands domaines, en les morcelant et en les louant à de petits paysans. Une nouvelle classe de petits propriétaires réapparaît. Le confucianisme redevient la doctrine qui règle la société chinoise. L'empereur concentre de plus en plus de pouvoir. Contrairement à la période mongole l'administration est confiée à des fonctionnaires recrutés sur examen. Un cadastre est établi afin de mieux percevoir les impôts. La population est assignée à résidence, nul ne peut s'éloigner de son domicile sans un passeport. Entre 1405 et 1433, Zheng He dirige sept expéditions maritimes vers l'Afrique et dépasse le Cap de Bonne Espérance et pénètre dans l'Atlantique. Marins et commerçants créant un grand réseau commercial permettent à l'influence chinoise de s'étendre vers les îles de la Sonde (Indonésie) et l'Inde. Cependant, en 1513, les Portugais arrivent en Chine et en 1553, ils s'installent à Macao. En 1582, des missionnaires catholiques sont présents en Chine. Le théâtre chinois se développe avec des pièces à sujet sentimentaux, historiques ou fantastiques. La céramique polychrome devient un objet d'exportation. Les empereurs Ming consacrent une grande énergie à contenir la pression des peuples voisins. En 1529, 1530, 1542 puis 1550, les Mongols font des raids en Chine du Nord, malgré le doublement de la grande muraille. Les Japonais en 1592-1593 puis 1597-1598 tentent de s'installer en Chine et ravagent périodiquement les côtes chinoises. Puis en 1620, les Ming perdent la Mandchourie. C'est le début de la conquête par les Mandchous, qui en 1644 s'emparent de Beijing puis en 1651 sont maîtres de la totalité de la Chine.

Les premières expéditions chinoises

1405


L'amiral Zheng He

Fils du gouverneur de Yuhan en Chine, Zheng He suit les traces de son père musulman et de son héritage. Le Yuhan étant sous domination Mongole depuis le 13ème siècle, l'armée impériale décide de l'envahir pour récupérer ses terres. Le père de Zheng He est tué et le jeune homme âgé de 13 ans est castré avant d'être envoyé à la cour de l'Empereur où il tissera des liens assez forts avec ce dernier. Musulman comme son père, il s'intéresse néanmoins au Bouddhisme, ce qui le conduit à être nommé "Grand Eunuque Impérial". Zheng He est entraîne malgré lui dans une formidable aventure, car l'Empereur Ming Yongle veut étendre son pouvoir et projette de lancer de grandes expéditions diplomatiques un peu partout. Pour diriger sa nouvelle flotte de 30 000 hommes et d'une centaine de navires, l'Empereur décide de nommer Amiral, Zheng He qui n'a jamais mis les pieds sur un bateau. L'Empereur veut découvrir un maximum de territoires et surtout tisser des liens commerciaux et politiques forts avec d'autres puissances. Il crée ainsi un institut de langues étrangères pour former des diplomates que la flotte éparpiller un peu partout dans le monde. Le 11 juillet 1405, la flotte part pour sa première expédition en direction de l'Océan Indien qui est la première d'une longue liste: 7 en tout, qui s'allongent sur une période de 28 ans. Avec ses immenses navires pouvant contenir des centaines d'hommes, des potagers, des poulaillers,etc. L'Amiral parcours des distances énormes. Au total, c'est plus de 300 messagers et 9 rois que Zheng He mène à bon port. Cela lui permet d'ouvrir des relations avec beaucoup d'îles situées dans l'Asie du Sud Est :Java, Sumatra, le Siam, le Sri Lanka, l'Inde, le Yémen, l'Arabie Saoudite et la côte africaine du Kenya à la Somalie. L'Amiral fait même un petit détour par la Mecque. En plus de devenir l'un des premiers grands navigateurs de l'Histoire, Zheng He brille également sur le plan militaire. C'est ainsi que la plus part des pirates japonais qui sévissaient dans ces eaux se font exterminer. Le bilan de ces expéditions est extrêmement positif pour la Chine et les voies commerciales. En 1414, Zheng He ramène au pays une girafe prise au Kenya. A la 7ème expédition Ming Yongle meurt et son successeur et met fin temporairement aux expéditions. Zheng He se voit octroyer une dernière expédition à l'âge de 62 ans. Celui-ci meurt lors de cette expédition et rentre dans la légende.

Le palais impérial de Pékin

1407


Construction de la Cité Interdite

La Cité interdite est l'ancien palais impérial de Pékin - son nom complet est la « Cité pourpre interdite ». Sa construction débute en 1407 et s’achève en 1420, sous l’empereur Yongle, troisième empereur Ming. Le palais, placé au centre de la cité, couvrait 72 hectares. Il a accueilli 24 empereurs des dynasties Ming et Qing. Il est aujourd’hui un véritable musée. La dernière fois qu'il a été habité date de 1785. Il a été inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1987.

L'Empire du soleil

1418


Fondation de l'Empire inca

Les incas ne connaissaient ni l'écriture, ni le fer, ni la roue mais ils régnaient sur un immense royaume qui s'étendait le long de la Cordillère des Andes. Leur empire était très structuré. Leur société fut l'une des plus organisée et disciplinée qui ait jamais existé. Ils vouaient un culte au soleil. L'empereur que l'on appelait "Inca" était considéré comme le fils du soleil. La capitale de l'Empire était Cuzco.

Mort de la Pucelle d'Orléans

1431


Jeanne d'Arc

Cette jeune fille de dix-sept ans d'origine paysanne affirme avoir reçu de la part des saints Michel, Marguerite d'Antioche et Catherine d'Alexandrie la mission de délivrer la France de l'occupation anglaise. Elle parvient à rencontrer Charles VII, à conduire victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, à lever le siège d'Orléans et à conduire le roi au sacre à Reims, contribuant ainsi à inverser le cours de la Guerre de Cent Ans. Capturée par les Bourguignons à Compiègne en 1430, elle est vendue aux Anglais par Jean de Luxembourg, comte de Ligny, pour la somme de dix mille livres. Elle est condamnée à être brûlée vive en 1431 après un procès en hérésie. Le tribunal lui reproche par défaut de porter des habits d'homme, d'avoir quitté ses parents sans qu'ils lui aient donné congé, et surtout de s'en remettre systématiquement au jugement de Dieu plutôt qu'à celui de « l'Église militante », c'est-à-dire l'autorité ecclésiastique terrestre. Les juges estiment également que ses « voix », auxquelles elle se réfère constamment, sont en fait inspirées par le démon.

Le prince sanguinaire

1431


VLAD III, dit Dracula

Dracula a bien existé, c'était un prince roumain dénommé VLAD III Tepes dit Dr?culea. Dr?culea signifie « le dragon » ou « le diable ». On l'a aussi surnommé DRACULA. Ce prince était de son temps un véritable monstre, il massacrait les gens de façon cruelle et semait une telle terreur que personne n'osait jamais se dresser contre lui. On lui attribue la mort de milliers de personnes. On prétendait même qu'il buvait le sang de ses victimes, qu'il « sauçait » son pain avec! Il marqua tellement les esprits que son souvenir perdura après sa mort. Les moines qui traversaient l'Europe relataient de part le monde combien il avait été cruel... Ces horribles histoires finirent par inspirer l'ecrivain Bram Stoker, qui inventa le personnage de DRACULA pour un de ses romans en 1897. Il ne relata pas la véritable histoire du comte Vlad Tepes, mais son livre eut un tel succès que l'histoire réelle du prince fut confondue avec celle d'un vampire sanguinaire, qui lui par contre n'a jamais existé.

Florence, la Silicone Valley de la Renaissance

1436


Fin de la construction de la cathédrale Santa Maria del Fiore

La cité-Etat de Florence est devenue un pôle de savoir ou enseignent l'élite des érudits venus d'Orient et où se côtoient artistes et savants. C'est ici qu'est crée la cathédrale Santa Maria del Fiore, la plus grande et la plus belle église du monde chrétien. Son dôme de 45 mètres de diamètres est le plus vaste jamais construit. 4000 m2 de fresques ornent la coupole. A l'époque du Moyen âge et des cathédrales gothiques, tout reposait sur les épaules du maître d'oeuvre. Plusieurs successions de bâtisseurs pouvaient se succéder sur un même bâtiment. Tout se passait dans leur tête. A la Renaissance, les choses changent. La conception et la construction sont bien différenciés. Des plans sont conçut et permettent la réalisation de projets mieux conçus. A cette époque, les architectes ne sont plus anonymes comme au Moyen âge. Ils sont acclamés et font partie de l'élite. Après la peste noire de 1348, 1/5 de la population seulement a survécu. Cette épidémie a eu un effet sur la mentalité des gens. Beaucoup de survivants veulent profiter de la vie et cela se fait ressentir dans l'art: c'est le début de l'art érotique et du retour au nu exprimé dans de nombreux chef-d'oeuvre de Michel-Ange.

La naissance de la communication de masse

1450


L'imprimerie de Gutenberg

Johannes Gutenberg a l'idée de réunir dans un seul système les techniques déjà connues de reproduction et d'impression. Au coeur de son procédé: le moule, permet de fondre rapidement et avec précision des caractères en plomb. C'est l'invention de l'imprimerie moderne et la communication de masse. Cette invention est l'une des plus importantes du millénaire. L'accès à la lecture progresse. La diffusion des idées est facilitée et contribue à la Renaissance. 400 éditions de la Bible sont imprimées. Les tracts et pamphlets sont très populaires. Les premières caricatures voient le jour et servent à diffuser les opinions. L'église qui avait l'habitude de définir le bien et le mal ne peut plus censurer un pamphlet déjà en circulation. C'est l'essor de la pensée libre de la Renaissance.

La chute de Constantinople

1453


La fin de l'Empire byzantin

Les Ottomans lancent une nouvelle attaque contre les murs imprenables de Constantinople. La pierre et les briques ne résisteront pas à la poudre et aux canons. Les murs fortifiés de Constantinople qui avaient tenus 1000 ans sont franchis. Désormais la reine de l'Orient s'appelle Istanbul. C'est la fin de l'Empire Byzantin. Quand on pense Empire, on pense à une puissance politique, mais l'empire Byzantin était également une puissance culturelle. Une société intellectuelle très sophistiquée. La chute de Constantinople et l'envoi de ses livres en Occident a contribuer à l'avènement de la Renaissance.

Les Anglais sont boutés hors de France

1453


Fin de la Guerre de Cent Ans

Charles vII, le Dauphin se fait sacré à Reims en 1429 grâce à Jeanne D'Arc qui aura aider à lever le siège de la ville d'Orléans. En 1453 à la bataille de Castillion, les Anglais sont repoussés. Ce qui met fin à la Guerre de Cent ans.

Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon

1469


Les rois catholiques d'Espagne

Isabelle de Castille épouse le roi Ferdinand d'Aragon (Espagne). Mais devenue reine de Castille, elle refuse la fusion des deux royaumes. Avec son mari, en 1492, elle termine la Reconquista en s'emparant de Grenade, dernier royaume musulman d'Espagne. En 1492, elle finance, avec d'autres armateurs privés, le premier voyage de Christophe Colomb et lance ainsi l'Espagne dans l'aventure des Grandes découvertes. Elle lutte contre les non-catholiques de Castille et d'Andalousie et renforce l'Inquisition pour les pourchasser. Pour cette raison, en 1494, le pape lui décerne, ainsi qu'à son époux, le titre de Rois catholiques.

Le tribunal du Saint-Office

1478


L’inquisition espagnole

Elle fut crée à la demande des Rois catholiques. Conçue à l'origine pour maintenir l'orthodoxie catholique dans leurs royaumes, elle avait des précédents dans d'autres institutions similaires en Europe depuis le XIIIe siècle. Elle a élargi le champ de ses justiciables (musulmans, protestants, sectes…), réprimé les actes qui s'écartaient d'une stricte orthodoxie (blasphème, fornication, bigamie, pédérastie…) et combattu la persistance de pratiques judaïsantes. Elle fut définitivement abolie le 15 juillet 1834.

Henri VIII, le cruel et ambitieux souverain

1491


Naissance de l'Empire britannique

Les appétits de Henri VIII (le Tudor) sont légendaires. Le roi est avide de nourriture, de femmes et de pouvoirs. Etant déjà marié, il tombe amoureux de l'une des ses dames d'honneur: Anne Boleyn. Ne pouvant pas obtenir le divorce du Pape. Puisqu'il n'est pas maître de la religion en son pays, il décide de la changer. Il coupe tout lien avec Rome et se nome chef de la Nouvelle Eglise d'Angleterre. Il obtient ainsi le pouvoir absolu dans son royaume. Cependant sa nouvelle femme ne lui donne pas de fils. Il va donc la faire arrêter sous prétexte de s'adonner à des orgies, et la fera enfermer dans la Tour de Londres puis décapiter. Henri VIII rendra tristement célèbre la Tour de Londres en y faisant torturé un grand nombre d'ennemis. Son idée principale est de faire de l'Angleterre un empire au même titre que les deux super-puissance de l'époque: la France et l'Espagne. Il fait équiper les bateaux de lourds canons afin de prendre possession des mers grâce à ses navires de guerre. Il est le premier à utiliser des canons en fonte et plus en bronze (bien trop chers). Ces canon sont fabriqués grâce à des hauts fourneaux. La puissance navale et cette technologie donne à l'Angleterre un avantage certain.

La reconquista

1492


Reprise de Grenade

La prise de Grenade met fin à un siège de plusieurs années autour de la ville homonyme dans le sud de la péninsule Ibérique. La ville est prise le 2 janvier 1492 par les forces combinées des couronnes d’Aragon et de Castille, récemment unies, contre les troupes du royaume musulman de Grenade menées par le sultan Boabdil. Cette victoire met fin aux guerres de Grenade initiées en 1482. Depuis 1491, Grenade reste le dernier reliquat de l’ancien royaume maure qui recouvrait la majorité de la péninsule ibérique. Les forces du roi Ferdinand d'Aragon et de la reine Isabelle de Castille mettent fin à cette présence musulmane en mettant le siège devant Grenade. Le sultan Boabdil tente vainement de se dégager des assiégeants, notamment en cherchant l’appui du royaume zianide. Après une trêve de quatre mois, ne voyant aucune aide lui parvenir, le sultan consent à la capitulation. Cette campagne, relativement courte, a d'importantes conséquences pour les royaumes espagnols, avec la fin de plus de 780 années de présence musulmane dans la péninsule, et signe donc la fin de la Reconquista.

Découverte du nouveau monde

1492


Christophe Colomb découvre les Amériques

En 1484, Christophe Colomb obtient une audience auprès de Jean II du Portugal. Ce jeune navigateur de 33 ans connait les mathématiques et la cartographie. Il est convaincu par la théorie d'Aristote selon laquelle il est possible de rejoindre l'Asie en quelques jours en navigant vers l'Ouest. Les savants de l'Antiquité pensaient que l'Europe et l'Asie occupait la moitié des terres émergées de la planète. Selon Colomb les 2 continents sont plus vastes encore. (en réalité ils ne représentent qu'1/3 des terres). Christophe Colomb sous-estime largement la circonférence du globe. Il a calculé que la Chine et l'Inde ne devaient pas être à plus de 4500 kilomètres des cotes européennes.(en réalité 20 000 km). Il se lance donc dans une entreprise dont il a mal évalué les risques. Les conseillers du monarques portugais sont méfiants et refusent de financer le projet. Finalement ce sont Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon (les rois catholiques) qui lui accordent leur soutien 8 ans plus tard. Le 12 octobre 1492, après 6 semaines en mer, Christophe Colomb atteint une île des Bahamas, puis quelques jours plus tard Cuba, et Hispaniola. Il est persuadé d'avoir accosté en Asie. Colomb a promis à la couronne espagnole de lui fournir de l'or et des esclaves à foison. Son débarquement dans le nouveau monde est donc lourd de conséquences. C'est un très bon navigateur mais un mauvais administrateur. A terre, il est incapable de maintenir la cohésion entre ses hommes et il finit par tomber en disgrâce à la cour d'Espagne. Avec sa découverte il déclenche une catastrophe sans précédent. Les germes introduits par les européens font des millions de victimes auprès des populations indigènes. Ces voyages livrent des terres nouvelles à la merci des conquérants étrangers et vont durablement causer le malheur des Amérindiens. Fin 1493, lors de son deuxième voyage, il découvre à Hispaniola que le fort qu'il avait fait construire a été incendié. De durs représailles donnent le ton des relations à venir entre colons et indigènes. Les 400 000 habitants de Hispaniola ne sont plus que 200 en 1542: une extermination systématique qui touche au génocide. Officiellement la seule justification de la colonisation et de l'asservissement des peuples avec la bénédiction du Pape est "la Mission". L'idée qu'il faut amener les incroyants à la religion chrétienne. Jusqu'à la fin de ses jours Colomb reste persuadé d'avoir trouvé la route du continent asiatique. Les puissances émergentes que sont l'Espagne et le Portugal deviennent des empires immenses. Il est aussi le premier d'une lignée de conquérants sans pitié.

Un esprit sain dans un corps sain

1494


François Rabelais et Gargantua

François Rabelais a une passion pour le savoir : il étudie les langues anciennes, puis le droit et enfin la médecine. Grand érudit, il sait aussi bien traduire des textes grecs et latins que pratiquer la médecine. Après avoir été moine, il devient médecin. Il voyage beaucoup en France et en Italie, qui est alors un foyer culturel très important. Rabelais est un humaniste, peut-être le premier, c'est-à-dire qu'il accorde de l'importance au savoir, aux écrits des auteurs grecs et latins et à la condition physique de l'homme. De plus, à cette époque, c'est une manière de prendre de la distance par rapport aux écrits religieux. En tant qu'humaniste, Rabelais fait sien le proverbe latin mens sana in corpore sano : « un esprit sain dans un corps sain ». Ses personnages les plus célèbres sont les géants Gargantua et Pantagruel, qui n'aiment que boire et manger. Pantagruel est le fils de Gargantua. Tout dans ces livres est gigantesque. Par exemple, les journées de Gargantua font bien plus de 24 heures et ses déjeuners sont proprement « gargantuesques », c'est-à-dire hors de proportions.

Ouverture de la première route commerciale vers les Indes

1497


Vasco de Gama, le cruel navigateur

Le 8 juillet 1497, le roi du Portugal Emmanuel, décide d'envoyer une flotte de quatre navires et 160 hommes afin de relier son royaume aux Indes, une flotte menée par Vasco de Gama, un navigateur qui a déjà fait ses preuves en bottant les fesses des français. La côte Ouest de l'Afrique est déjà bien connue à cette époque car elle a été explorée pendant de nombreuses années par Henri le Navigateur. Cependant au delà du Cap de Bonne Espérance, c'est le flou artistique et pour arriver jusque là il faut se frayer un chemin le long de côtes principalement musulmanes où les chrétiens ne sont pas les bienvenus. Vasco de Gama échappe ainsi à plusieurs pièges tendus par des chefs musulmans tenant les régions dans lesquelles il fait escale. Il parvient quand même à créer des comptoirs commerciaux. Après des conditions météorologiques désastreuses, la dysenterie et le scorbut, Vasco de Gama arrive en Inde, dans la ville de Calicut où il se présente devant le souverain en charge. Les cadeaux qu'il lui offre sont refusés (il y avait notamment un pot de chambre). Il doit donc rejoindre le Portugal. On pourrait considérer ce voyage comme un échec, mais à son retour, il est accueilli comme un héro au Portugal pour avoir ouvert la première route commerciale vers les Indes (même si les Phéniciens et bien d'autres commerçaient déjà depuis bien longtemps avec les Indes). En 1502, après avoir été nommé Amiral des Indes, Vasco de Gama repart en direction de la ville de Calicut où il avait été si mal reçu. Cette fois avec de l'or et de l'argent en guise de marchandises, ainsi qu'une vingtaine de navires armés. L'Amiral compte bien se venger du traitement qui lui a été infligé. Arrivant près de sa destination, il croise et attaque un navire: le Miri qui appartient aux Égyptiens, transportant 400 pèlerins revenant de la Mecque. Ceux-ci décident de se rendre et propose une rançon comme le veux la tradition. Vasco de Gama refuse et met le feu au navire. Femmes et enfants sont brûlés dans le bateau et ceux qui essayent de sauter dans l'eau sont piqués avec des lances. Le cruel Vasco s'est ainsi vengé de ceux qui lui avait tenu tête. La rumeur de se massacre se répand jusqu'à la ville de Calicut où le souverain commence à s'inquiéter des méthodes peu conventionnelles du navigateur. Arrivé devant la ville, Vasco de Gama capture plusieurs navires et fait une cinquantaine de captifs. Alors que Calicut envoie un émissaire pour négocier et ouvrir un comptoir commercial au sein de la ville, la réponse de Vasco est sans ambiguïté. Il pend les 50 captifs à ses mats devant la ville aux yeux de tous, inspirant ainsi la terreur. Il tir ensuite au canon sur la ville mais ne parvient pas à soumettre le souverain. Il laisse derrière lui plusieurs navires afin de bloquer le port et continue sa route et ses échanges commerciaux avec d'autres villes.

Ce n'est pas l'Inde !

1498


Amérigo Vespucci découvre le continent américain

Cet explorateur italien découvre le Brésil (et donc le continent américain). Il donnera son nom aux Amériques, bien qu’il ne fût pas le premier Européen à les explorer. En effet, il traversa l’océan Atlantique plusieurs années après le premier voyage de Christophe Colomb. Il mit en évidence que cette terre n'était pas l'Inde, mais une nouvelle terre.

Début de la Renaissance

1500


Fin du Moyen Âge

La fin du Moyen Âge a lieu entre le XVe siècle et le début du XVIe siècle. Plusieurs dates symboliques ont été proposées par les historiens : 1453, au cours de laquelle Constantinople, l'ancienne Byzance, capitale de l'Empire byzantin, tombe aux mains des Ottomans. Les derniers savants et artistes byzantins se réfugient en Italie, où ils contribueront à l'éclosion de la Renaissance. La même année voit la fin de la Guerre de Cent Ans, avec la victoire française sur l'Angleterre. 1492, qui marque la fin de la Reconquête espagnole (avec, le 2 janvier, la reprise de Grenade) ; la même année voit Christophe Colomb débarquer en Amérique. 1517, avec le début du protestantisme, conduite par l'allemand Martin Luther et par le français Jean Calvin.

Fin des âges sombres

1500


La Renaissance

La Renaissance est une période de l'époque moderne associée à la redécouverte de la littérature, de la philosophie et des sciences de l'Antiquité, qui a pour point de départ la Renaissance italienne. En effet, la Renaissance naquit à Florence (en Italie) grâce aux artistes qui pouvaient y exprimer librement leur art. Suite à la prise de Constantinople par les Ottomans, de nombreux érudits immigrent vers l'Italie. Ils amènent avec eux leurs connaissances et s'efforcent de faire circuler leur idées et écrits. En effet la bibliothèque de Constantinople contenait la totalité des écrits de l'Antiquité. Les hommes vont redécouvrir les arts et les techniques des Grecs et des Romains, tout en réalisant quelque chose de nouveau. L'homme n'est plus considéré comme un pêcheur (au Moyen Âge, le Pape Innocent III comparait ses semblables à des excréments). Au contraire, si l'homme a été crée à l'image de Dieu, c'est qu'il a aussi une part de divin. La science et érudition de l'Antiquité renaît, mais les hommes de la Renaissance vont plus loin et surpassent les maîtres qui leur ont tout appris. Au niveau artistique, on assiste à la création de chefs-d'oeuvre par de grands artistes: "L'école d'Athènes" de Raphael glorifie la pensée des anciens. "La Joconde" de Léonard de Vinci est emblématique de toute une époque. Pendant des siècles l'art de représenter l'espace dans une surface plane était tombé dans l'oubli. L'architecture connait des progrès fulgurants. Ainsi les coupoles monumentales abandonnées au Moyen Âge refont leur apparition. Grâce à la codification en partie double, les entrepreneurs maîtrisent mieux leur trésorerie. Les nouvelles fortunes peuvent promouvoir les savants et les artistes de leur choix. Les inventions et découvertes se succèdent à un rythme effréné. On construit de nouvelles machines mais on étudie également l'anatomie du corps humain. Les premières horloges portatives font leur apparition (elles tiennent dans la poche). On apprend à mesurer l'orbite des planètes. En mer, les navigateurs se repèrent aux astres. Les explorateurs découvrent de nouvelles routes commerciales et la surface du monde connu se retrouve bientôt multiplié par trois. L'invention de l'imprimerie permet de nombreux échanges entre différents groupes de population: les élites, les érudits et les ecclésiastiques. Des idées novatrices voient le jour. Des techniques et connaissances oubliées depuis des siècles refont surface.

L'homme, l'égal de Dieu ?

1501


Le David de Michel-Ange

Le David est un chef-d'œuvre de la sculpture de la Renaissance, réalisé par Michel-Ange entre 1501 et 1504. Il mesure 4,34 mètres de hauteur (5,14 mètres avec le socle) et il est tiré d'un bloc de marbre blanc de Carrare, laissé à l'abandon après l'échec d'autres sculpteurs. Michel-Ange a représenté David, une fronde (lanière de cuir servant de lance-pierre) à la main, juste avant son combat contre le géant Goliath. Avec ses 5 mètres de haut, cette oeuvre constitue la première statue monumentale de la Renaissance. Il mettra 3 ans à le réaliser. Michel-Ange le représente dans la posture d'un Dieu: l'humain et le Divin mit sur le même plan: c'est dans l'ère du temps. La représentation de l'homme change complètement à la Renaissance. Au Moyen Âge, l'homme était vu comme un pêcheur. A la Renaissance on met fin à cette image négative de l'homme. Il est doté de raison et de force, puisqu'il est à son image, il est presque l'égal de Dieu.

Indispensable pour la navigation

1504


La première montre

L'horloger allemand Peter Henlein met au point la première montre qui pouvait marcher 40 heures avant de devoir être remontée. C'est un instrument puissant pour le commerce et la navigation.

Le chef-d’œuvre de Renaissance italienne

1508


Le plafond de la chapelle Sixtine

Le Pape Jules II commande des fresques pour la chapelle Sixtine à Michel-Ange. Le thème central en est la Genèse. Ces représentations impressionnantes, qui démontrent une parfaite maîtrise de l'anatomie humaine et du mouvement des corps, ont radicalement transformé la peinture occidentale. La scène de La Création d'Adam a acquis une renommée universelle.

Le Calvinisme, ancêtre du capitalisme

1509


Le prêt à intérêt

La condamnation du prêt à intérêt figure dans la Bible. C'est un interdit très important, presque autant que la prohibition du meurtre. Aucun homme n'a l'autorisation de faire du profit avec le temps, puisque le temps appartient à Dieu. A la Renaissance, l'économie acquiert une importance nouvelle et a besoin d'être alimentée en argent frais. Ceux qui ont des liquidités possèdent donc un avantage pour lequel ils veulent être rémunérés. On cherche alors toutes sortes de stratagèmes pour contourner l'interdit biblique. Jusqu'alors le secteur des bailleurs de fond était réservé aux Juifs. Le théologien Martin Luther condamne le prêt à intérêt. Mais le réformateur Suisse Jean Calvin n'est pas de cet avis. Selon ce dernier, le degré de réussite économique d'un individu indique qu'il est prédestiné au salut. La ville de Zurich va crée des bureaux de change et également accorder des crédits. C'est ainsi que la Suisse calviniste devient pionnière dans le domaine. Sa prospérité est vue comme une manifestation de la bienveillance divine.

Victoire contre les Suisses

1515


La bataille de Marignan

Francois Ier arriver au pouvoir et gagne la bataille de Marignan contre les Suisses. Cette bataille fit environ 16 000 morts en seize heures de combat.

Le trafic des indulgences

1517


Martin Luther et le protestantisme

L'Eglise s'octroie le pouvoir d'alléger ou de durcir la peine des damnés par autorité divine. Mais les indulgences qu'elle accorde ne sont pas gratuites. La peur de l'Enfer est dans toutes les têtes. "Lorsque les pièces se mettent à tinter, l'âme s'éloigne du brasier". Le trafic des indulgences est une source de revenu essentiel pour les papes. Entre 1470 et 1530, 6 souverains pontife se succèdent à Rome. Corruption, appât du gain, méthodes musclées, orgies, la réputation de ces papes est sulfureuse. Aux yeux de Marin Luther l'Eglise de Rome est la nouvelle Babylone et la ville Sainte est devenue un lieu de perdition. Le moine augustin allemand et docteur en théologie Martin Luther publie les 95 Thèses dénonçant les travers de l'Église catholique romaine comme la vente des indulgences, et affirme que la Bible doit être la seule autorité sur laquelle repose la foi. C'est le début du protestantisme. Martin Luther brave l'Empereur et le Pape pour finir par diviser l'Eglise. Ce n'est pas un révolutionnaire mais un réformateur.

L'homme à tout faire

1519


Léonard de Vinci

Né à Vinci (Toscane) le 15 avril 1452 et mort à Amboise (Touraine) le 2 mai 1519. Léonard de Vinci est un peintre toscan et un homme d'esprit universel. A la fois artiste, organisateur de spectacles et de fêtes, scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain. Après son enfance à Vinci, Léonard est élève auprès du célèbre peintre et sculpteur florentin Andrea del Verrocchio. Ses premiers travaux importants sont réalisés au service du duc Ludovic Sforza à Milan. Il œuvre ensuite à Rome, Bologne et Venise et passe les trois dernières années de sa vie en France, à l'invitation du roi François Ier. Léonard de Vinci est souvent décrit comme l’archétype et le symbole de l’homme de la Renaissance, un génie universel, un philosophe humaniste, observateur et expérimentateur, avec un « rare don de l’intuition de l’espace. Sa curiosité infinie est seulement égalée par la force d’invention. Nombres d'auteurs et d'historiens le considèrent comme l'un des plus grands peintres de tous les temps. Certains comme la personne la plus talentueuse dans le plus grand nombre de domaines différents ayant jamais vécu. Comme ingénieur et inventeur, Léonard développe des idées très en avance sur son temps, comme l'avion, l'hélicoptère, le sous-marin et même jusqu'à l'automobile. Très peu de ses projets sont réalisés ou même seulement réalisables de son vivant. Il va même mettre au point le premier automate grâce à un système de poulies.

Fernand de Magellan, l'optimiste

1519


Le premier tour du monde

Fernand de Magellan est né au Portugal dans une famille noble qui l’envoi assez rapidement à la cour de la Reine, où il apprend l'astronomie et la navigation. Après quelques voyages dans les Indes et au Maroc, Fernand de Magellan nourrit de plus grandes ambitions et veut à l'instar de Christophe Colomb ouvrir une nouvelle voie maritime en atteignant les Indes par l'Ouest. Bien sûr, cela n'intéresse pas le roi du Portugal qui a déjà une voie maritime fonctionnelle ouverte par Vasco de Gama. Donc Magellan va jouer la carte diplomatique. En effet, après la découverte des Amériques par Christophe Colomb, le Portugal et l'Espagne ont du mal à se partager les nouvelles terres. Ils signent donc le traité de Tordesillas qui donne en gros tout ce qui se trouve à l'Ouest de l'Atlantique aux Espagnols et tout ce qui se trouve à l'Est aux Portugais. Ainsi Magellan propose son projet d'expédition au roi d'Espagne en lui expliquant qu’ouvrir une nouvelle voie par l'Ouest (vers les Indes) lui permettrait d'être tranquille vis à vis de la couronne du Portugal qui avait de plus déjà ses marques en Afrique et dans l'océan Indien. Cela permettrait par la même occasion de découvrir de nouvelles terres. Le roi d'Espagne accepte et après le changement de nationalité du navigateur, celui-ci peut enfin partir le 20 septembre 1519, destination l'archipel des Moluques (Indonésie) pour faire le plein d'épices. Une expédition constituée de 5 navires et 237 hommes. Magellan se dirige vers le Sud du Brésil. Il pense qu'il est possible de contourner les terres récemment découvertes par le Sud afin de relier les Moluques. Les cartes mentionnent une baie: la baie de Rio de la Plata, qui pour lui représente un éventuel passage vers l'océan séparant l'Asie du Nouveau Monde. Mais il doit bien se rendre à l'évidence, il ne s'agit pas d'un passage. Après 4 mois de voyage, certains de ses hommes veulent faire demi-tour. Mais Magellan tempère la situation et continue à faire route vers le Sud où les conditions ne sont pas favorables. Il est obligé d'attendre que l'hiver passe dans une baie pendant près de 5 mois. L'un des navire s'échoue pendant cet hiver. En 1520, les navires atteignent la Terre de Feu (nom donné ainsi en raison les nombreux feux allumés par les habitants des côtes) et trouve une énorme baie qui semble s'enfoncer vers des canaux à fort courant: le désormais célèbre Détroit de Magellan. Convaincu que c'est sa porte de sortie, il décide de s'engouffrer à l'intérieur. Au bout de 2 semaines, une mutinerie éclate sur l'un des navires, convaincu que le navigateur fait fausse route et les entraîne vers une mort certaine. Ce navire fait demi-tour vers l'Espagne, pendant que les 3 bateaux restants continuent leur route leur chemin et trouve la fameuse sortie 3 semaines plus tard. Le temps est magnifique, les hommes sont contents d'être sortis de cet enfer, et Magellan en profite pour baptiser l'océan Pacifique (océan qui porte assez mal son nom. L'équipage poursuit son voyage sur cet océan pendant 3 mois et demi (3 mois de faim, de maladie et de désespoir) avant d'arriver dans l'archipel des Mariannes (à l'Est des Philippines) où il peuvent enfin se réapprovisionner. Pendant cette escale, Magellan rencontre plusieurs populations locales qu'il convertit au christianisme. Ceux-ci se laissent convertir, à l'exception du roi Lupu Lupu sur l'île de Mactan qui se rebelle. Magellan accompagné d'une soixantaine de ses hommes armés d’arquebuses marche sur les forces du roi. Magellan est trop optimiste, car les hommes du roi Lupu Lupu sont plus de mille, armés de bouclier et de flèches empoisonnées. Magellan est touché par une des flèches et succombe au poison le 27 avril 1521. Suite à cet épisode, Julian Sebastian Elcano prend le commandement et doit essuyer l'attaque d'autres peuples locaux que certains marins avaient offensé en violant quelques jeunes femmes. Sur les 237 hommes du départ, il n'en reste que 113. Le commandant est alors obligé de brûler l'un de ses bateaux car il n'a plus assez d'effectif pour le manœuvrer. Les 2 bateaux arrivent enfin à destination dans l'archipel des Moluqes où ils font le plein d'épices dans leurs cales. Pour le retour, ils décident de se séparer. Le premier bateau prenant le chemin inverse (retour par l'Océan Pacifique, puis Atlantique), et le second continue par l'Océan Indien faisant le tour de l'Afrique pour revenir jusqu'en Espagne. Celui du Pacifique disparaît en mer. tandis que l’ultime bateau encore flottant poursuit son périple et revient en Espagne le 6 septembre 1522. Entre les attaques durant le trajet et les démêlées avec les Portugais, c'est seulement 18 hommes qui arrivent à bond port après avoir effectué le premier tour complet du monde qui aura duré 3 ans.

Hernan Cortès, le conquistador

1519


La fin de l'Empire aztèque

A l'âge de 19 ans, Cortès embarque pour Saint-Domingue (aux Antilles). Il s'engage dans une expédition pour Cuba (île encore vierge) qui est un succès. Il se fait remarquer pour ses qualités militaires. Il prend ensuite le commandement de l'un des 11 navires partant pour le Yucatan. Les conquistadors débarquent près de Tabasco et rencontrent des indigènes hostiles. La supériorité technique des espagnoles vient à bout des indigènes plus nombreux. Les tribus du Nouveau Monde se soumettent face aux conquistadors munis d'armes à feu et de chevaux (le cheval avait complètement disparu des Amériques de causes naturelles, avant d'être réintroduit par les Espagnols). Cortès tomba amoureux d'une femme locale qu'il épousa après avoir fait baptiser. C'est par elle, qu'il apprit l’existence de l'Empire aztèque et des richesses de cette civilisation. Dona Marina appris l'espagnol et lui fit le récit des merveilleuses cités aztèques avec leur temples recouvert d'or. Il va apprendre également l'existence de Tenochtitlan, la capitale aztèque dirigée par Moctezuma considéré comme un dieu. Cortès rencontre de nombreuses tribus en chemin et comprend que l'Empereur n'est pas apprécié à causes des lourds impôts et des sacrifices humains. Cortès n'oublie pas sa mission d'évangélisation (en plus de sa quête de richesses). Il brise de nombreuses idoles des indiens qui sont terrifiés par ce geste. Mais aucun dieu ne foudroie Cortès, et plusieurs tribus vont se convertir. Les conquistadors fonde la ville de Veracruz et Cortès en devient le gouverneur. Il va ensuite poursuivre sa route vers la capitale Tenochtitlan en s'alliant à plusieurs tribus. L'Empereur s'inquiète de voir arriver cette armée et va leur proposer un tribu contre leur départ qui sera refusé. Moctezuma accepte de rencontrer Cortès dans la ville de Cholula mais lui tend une embuscade. Cortès accuse l'Empereur de traîtrise. Les espagnoles ouvrent le feu sur les notables de la ville. Les indiens Totanaques, alliés de Cortès débarquent et massacrent les forces aztèques. A la suite des événement Moctezuma invite amicalement les espagnols à venir dans sa cité dans le but d'une réconciliation. Suite à cette rencontre Moctezuma comprend que Cortès est cupide des richesses du peuple aztèque. Et Cortès de son coté est révulsé par la pratique des sacrifices humains. Pendant ce temps les différentes tribus ralliés aux espagnoles se sont retournées contre eux. Moctezuma clame son innocence, mais Cortès le tient responsable de cette insurrection. Il va capturer par la force l'Empereur et l'emprisonner. Cortès en profite pour détruire les idoles et imposer la croix (tout en amassant un butin colossal). Moctezuma, piégé ordonne à ses vassaux de se soumettre au conquérant. La menace de l'exécution de l'Empereur calme les guerriers aztèques pour un temps. Pour finir ce sera les jets de pierres de la foules qui mirent fin à la vie de l'Empereur tombé en disgrâce. Rien ne retient plus la colère du peuple aztèque. Ceux-ci vont chasser les espagnols. Cortès parvient à s'enfuir avec le butin. Certains espagnols seront capturés et sacrifiés sur la pyramide. Cortès n'a pas dit son dernier mot et quelques mois plus tard, il revient aux portes de la ville avec une armée de 500 soldats espagnols et 35 000 guerriers indigènes. Cortès fait couper les voies d’approvisionnement, ce qui provoque la famine. Cortès finira par remporté le siège. Il fera exécuter le dernier chef aztèque et mettra ainsi fin à l'Empire après avoir massacré plus de 40 000 aztèques en 60 jours. Après cela Cortès continuera son exploration et ira même jusqu'en Californie.

Un conquistador contre les incas

1523


Francisco Pizarro

Après avoir entendu parler du vaste et riche Empire des incas, Francisco Pizarro projette, en 1523, de conquérir leurs terres au profit de l’Espagne. Peu de gens croient en lui. Ses premières expéditions sont un échec. Mais, en 1531, il atteint enfin les terres des Incas, à l’emplacement de l’actuel Pérou. Le 15 novembre 1531, Pizarro et ses hommes entrent dans la cité inca de Cajamarca. Mieux armés, les Espagnols battent facilement les Incas. Ils s’emparent de leur or. À Cajamarca, il envoie des émissaires auprès d'Atahualpa pour lui proposer une entrevue. Le 16 novembre 1532, en digne émule d'Hernán Cortés, alors que l'entrevue aurait dû se faire sans armes, Pizarro prend le chef inca par surprise et au prix d'un grand massacre, le fait prisonnier. L'Inca livre à Pizarro six tonnes d'or (une pièce remplie du sol au plafond d'or), mais contrairement à la promesse qui lui a été faite, il ne retrouve pas la liberté. Pour éviter un soulèvement, Pizarro le fait exécuter après un procès expéditif. Pizarro fait son entrée dans Cuzco en 1534. Il met à sac cette cité inca, où s'élève encore aujourd'hui l'église de Santo Domingo, construite sur les fondations de granite qui étaient autrefois celles du Temple du Soleil.

Un contre tous

1523


Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche

Bayard se dit « sans peur et sans reproche ». Pendant les guerres d'Italie, il enchaîne les victoires qui permirent à François Ier de conclure deux traités d’une importance majeure pour le Royaume de France. Le premier est le traité de Fribourg, plus communément appelé le « traité de paix perpétuelle », est signé avec les Suisses en 1516 à l’issue de la bataille de Marignan. Les Suisses font notamment la promesse de plus jamais combattre ou être recrutés contre la France. Une promesse qu’ils ont tenu durant plus de 5 siècles, à l’origine de la fameuse neutralité suisse. Le second est signé avec le pape Léon X en 1516: il s’agit du Concordat de Bologne. Pour la première fois dans l’Histoire de France, le pape reconnaît au souverain français un pouvoir sur l’Eglise au sein de son territoire. Lors d'une bataille contre les espagnols, l'armée française en mauvaise posture parvient à franchir un pont étroit et Bayard décide de couvrir la retraite de ses troupes en restant seul sur le pont. Le terrain est à son avantage. Tels les 300 Spartiates aux Thermopyles (mais tout seul!), l’ennemi est obligé d’avancer en colonne sur le pont et Bayard les défait un à un. Cet « exploit » n’a pas servi à grand chose. Le reste de l’armée espagnole arrive en renforts, rattrape les troupes françaises et remporte la victoire. Mais par son inutile exploit, Bayard réussit à faire oublier cette cinglante défaite et rentre dans la légende! Il meurt 20 ans plus tard, l’arme à la main, dans une bataille.

De 1526 à 1857

1526


L'Empire Moghol en Inde

L'Empire Moghol (à ne pas confondre avec Mongol) est fondé en Inde par Babur en 1526. Celui-ci vivant à Kaboul décide d'envahir l'Inde du Nord. Il possède des armes à feu, ce qui lui donne un avantage considérable. L'Empire moghol marque l'apogée de l'expansion musulmane en Inde. Son successeur Akbar est tolérant avec l'hindouisme.

Le monarque universel

1530


Charles Quint, de la famille des Habsbourg

D'abord roi d’Espagne, puis à la tête du Saint-Empire Romain Germanique, Charles Quint dirige un territoire sur lequel le soleil ne se couche jamais grâce à ses nouveaux territoires conquis. Ces possessions se répartissent entre l'Europe, les deux moitiés du continent américain et l'Asie. Quand le soir tombe à Mexico, il fait déjà jour à Manille. Couronné empereur par le Pape en 1530, Charles Quint se voit comme le monarque universel garant de la foi et appelé par Dieu à régner. Au cours de son règne, il promulgue plusieurs ordonnances destinées à abolir l'esclavage des populations indigènes. Il va même jusqu'à proposer l'affranchissement des amérindiens. Mais l'empire a besoin d'or, et la mesure n'est pas appliquée. Il aura tenté d'instaurer une monarchie universelle, non pas dans le sens d'une dictature cruelle, mais d'un pouvoir suprême destiné à chapeauter les différents souverains chrétiens. Il échouera et devra même abdiquer.

Atahualpa, dernier Empereur inca

1533


Fin de l'Empire inca

Atahualpa né vers 1500 et mort en 1533, est le cinquième et dernier empereur inca qui règne sur la Cordillère des Andes en Amérique du Sud. Il est le fils de l'Inca Huayna Copac. Après une lutte pour le pouvoir, il s'empare du trône impérial contre l'empereur légitime Huascar, son demi-frère. Mais peu après qu'il ait gagné le trône, les Espagnols dirigés par Francisco Pizarro débarquent en Amérique du Sud et commencent la conquête. Atahualpa refuse de se convertir au catholicisme et de reconnaître le roi d'Espagne Charles Quint comme son souverain. Il est capturé par traîtrise en 1532 lors de la bataille de Cajamarca. Il paie une énorme rançon pour sa libération. Il accepte alors de se convertir. Mais malgré cela les Espagnols l'exécutent par étranglement en août 1533.

Cartographie du fleuve St Laurent

1534


Jacques Cartier et le Canada

Lors de son premier voyage, Jacques Cartier part avec 61 hommes et deux bateaux. Ils mettent 20 jours à traverser l'Atlantique. Ils arrivent au Canada et rencontrent les Indiens Micmac avec qui ils échangent des couteaux et des tissus contre des peaux d'animaux. Quand Cartier arrive à Gaspé, il descend de son bateau et plante une croix chrétienne dans le sol. Il déclare que dorénavant cette terre appartient au Roi François 1er. Cartier rencontre les Indiens Iroquois et leur chef Donnacona. Jacques rentre à St Malo avec deux princes amérindiens ! Cartier repart en Amérique en 1535. Il repart avec 3 bateaux et les 2 princes indiens qui parlent maintenant français et qui vont pouvoir servir de guides. Cartier commence à dessiner les cartes du fleuve St Laurent. Il construit un petit village de cabanes en bois, ce que les Iroquois appellent un « Canada ». Il remonte le fleuve et traverse des villages iroquois où l'on cultive du tabac et une céréale inconnue : le maïs ! Il nomme une colline « Mont Royal », village qui deviendra la ville de Montréal. Cartier retourne en France : il lui manque 25 marins, morts du scorbut. Il repart avec Donnacona et 9 indiens. En 1541, Cartier repart pour son 3e voyage. François 1er, qui est brouillé avec Charles Quint, lui demande de ramener de l'or et d'installer des français au Canada. François 1er veut que le Canada devienne une terre de chrétiens. Donnacona et ses amis Indiens ne sont pas du voyage : ils restent en France où certains se sont mariés. Jacques Cartier revient en France avec de l'or et des diamants. Après expertise, Cartier s'aperçoit que les Indiens l'ont arnaqué : ces pierres sont en fait de simples pierres, du quartz et de la pyrite... Jacques meurt à St Malo en 1557 alors qu'une épidémie de peste ravage la ville. C'est lui qui a cartographié les rives du fleuve St Laurent et a permis à la France de conquérir le Canada et le Québec. Plus de 460 ans après sa mort, on parle toujours français à Montréal.

L'homme doré

1536


Le mythe de l'Eldorado

Ce mythe est apparu dans la région de Bogota en 1536. Il a rapidement été relayé par les conquistadors espagnols qui y ont cru sur la base du récit du voyage de Francisco de Orellana par Gaspar de Carvajal, et dans le cadre du mythe plus ancien des Cités d'Or, qui était aussi largement diffusé à l'époque chez les conquistadors. Le mirage d'une contrée fabuleusement riche en or a alimenté sur près de quatre siècles une sanglante course au trésor. Les conquistadors n'ont pas trouvé l'Eldorado, mais ils ont arraché aux Incas et aux Chibchas des monceaux d'or. Les pagodes aux toits d'or birmanes, décrites par Marco Polo, sont probablement en partie à l'origine de cette légende. Christophe Colomb croyait découvrir les « Indes » décrites par Marco Polo (c'est-à-dire en fait l'Asie du sud-est). Les conquistadors ont donc recherché les « cités d'or » décrites par Marco Polo en Amérique alors qu'il s'agissait en fait des célèbres pagodes aux toits d'or, situées en Birmanie. Une coutume des Indiens Chibcha a également nourri ce mythe. Une fois par an, le chef (recouvert d'or en poudre) allait dans l'eau du lac de Guatavita (le lac existe toujours aujourd'hui en Colombie) pendant que les villageois lançaient des objets d'or, ainsi que d'autres objets précieux dans l'eau. Cette coutume a été transformée jusqu'à contribuer au mythe d'Eldorado.

Copernic

1540


Le modèle héliocentrique

En Pologne, le chanoine Copernic est passionné d'astronomie. Ses observations et ses calculs dans ce domaine vont à l'encontre de la vision de l'univers élaborée au 2ème siècle par Ptolémée qui veut que la terre se trouve au centre du système solaire. Ce modèle géocentrique est celui qu'enseigne l'Eglise. Copernic, lui est convaincu que c'est le soleil qui est au centre. Cela implique que la Terre tourne et se déplace à grande vitesse. Ce qui n'est pas pour plaire à l'Eglise et à Martin Luther qui le traite de fou. Malgré trois décennies de travaux scientifiques, il ne publiera pas son traité. Ses amis et ses proches tenteront en vain de le faire changer d'avis. Il faudra attendre le 17ème siècle pour que ses observations soient confirmée par les travaux de Galilée, et le 20ème siècle pour que des preuves physiques viennent les corroborer.

Conversions au catholicisme

1542


Les portugais accostent au Japon

Un navire portugais accoste par hasard au Japon. De 1549 à 1551, le missionnaire jésuite espagnol François Xavier, bénéficiant de la tolérance des Japonais, réussit des conversions au catholicisme. Il y aurait eu près de 150 000 convertis vers 1580.

Le chef-d'oeuvre de la Renaissance

1547


Construction de la Basilique Saint-Pierre

Michel-Ange prend la direction du chantier de la Basilique Saint-Pierre à l'âge de 72 ans. La construction de celle-ci requiert des connaissances mathématiques nouvelles disponibles depuis peu à la Renaissance. Ce chef-d'oeuvre aura été financé par la peur qu'inspire aux chrétiens les supplices de l'enfer.

Orgies et tortures

1547


Ivan IV le Terrible

Le 16 janvier 1547, Ivan est couronné souverain à la cathédrale de la Dormition, mais d'une manière bien particulière : il se fait sacrer « tsar », c'est-à-dire empereur, et non simple monarque. C'est une grande première dans l'Histoire de la Russie. Tandis qu'on aurait naturellement attendu qu'il épouse une princesse étrangère par souci de diplomatie ou, plus probablement, pour étendre son empire, il s'unit avec une russe, Anastasia Romanovna Zakharine. Par la suite, il ne cessera de divorcer et de se remarier, totalisant sept noces... Soucieux de renflouer la Russie affaiblie par les calamités et les sinistres, Ivan IV va entreprendre de grandes réformes de l'administration et de la religion. Mais il va également affirmer son autorité en soumettant l'aristocratie et en assujettissant les paysans. Comme tout souverain qui se vaut, il mène aussi des batailles contre ses puissants voisins, certaines malheureuses mais d'autres fructueuses : ainsi, la construction de la fastueuse cathédrale Saint-Basile de Moscou est ordonnée après un grand succès. En définitive, il a laissé l'image d'un personnage très étrange : d'un côté, il est un monarque assidu, mais de l'autre il est sujet à des accès de folie et certaines de ses attitudes sont assimilables à du sadisme. Il s'adonne à des pratiques très peu recommandables : il se délecte de tortures, de morts et de séances d'orgie (repas se déroulant tard et fébrilement, à plusieurs et nu). Cette impression péjorative est restée dans un épisode de sa vie, très connu, qui illustre bien son grand déséquilibre mental. Le fils bien aimé d'Ivan IV vient un jour à critiquer une décision de son père. Celui-ci est très perturbé et alors qu'il rencontre la femme enceinte de son fils, il se rue sur elle et la frappe âprement, si bien que le bébé ne verra pas le jour. Le fils va alors à la rencontre de son père crier scandale, ce qui met le tsar hors de lui. Emporté par la colère, il se jette sur son fils et le frappe à coup de sceptre partout, aveuglément. Le fils qu'il aimait se meurt. Lorsqu'il réalise ce qu'il vient de faire, Ivan s'écroule sur son fils, pleure et prie pour qu'il revienne à la vie. Mais c'est trop tard : le coup a été fatal et le fils s'éteint inexorablement.

1563


Construction de la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux

La cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux est une cathédrale historique orthodoxe de Russie. Construite de 1554 à 1563 sur la place Rouge de Moscou, elle est aujourd'hui le symbole de l'architecture russe.

Le massacre de Huguenots

1572


Massacre de la Saint Barthélemy

En France, le mouvement du protestantisme va se propager où les protestants se font appeler les Huguenots. Le jour de la Saint Barthélémy entre 15 000 et 30 000 huguenots seront massacrés.

Dernier bastion des Incas

1572


Abandon du Machu Picchu

L'ancienne cité inca du Pérou, le Machu Picchu, situé dans les Andes, à 2 045 m d'altitude est découverte. Le site, ignoré des conquistadors, ne fut redécouvert qu'en 1911, par l'universitaire américain Hiram Bingham, qui prit des photos et entreprit des fouilles archéologiques. La cité reste encore aujourd'hui une énigme : on ne sait pas si c'était un temple dédié au Soleil ou une forteresse abritant le dernier Inca. La cité est encore accessible par de nombreux chemins qu'avaient construits les Incas. Cette cité fait partie d'une des « sept nouvelles merveilles du monde ». Les murs des maisons sont faits de pierres taillées de façon que les maisons résistent aux tremblements de terre, car c'est une région très sismique. Il est possible que la plupart de ses habitants soient morts de la variole introduite par les voyageurs peu avant l’arrivée des conquistadors dans la région. Les roches sacrées, qui ont été défigurées par les conquistadors dans d’autres endroits, sont restées intactes au Machu Picchu.

Les peintres paysagistes japonais

1573


La période muromachi

Les Ashikaga conservent le shogunat jusqu'en 1573, mais la réalité du pouvoir appartient aux grands seigneurs, les daimyo. Ceux-ci, quasiment indépendants par rapport au pouvoir shogunal, ne cessent de se faire la guerre, quelquefois sans motif. Les Ashikaga reprennent les relations avec la Chine dirigée par la dynastie Ming. Le groupe des marchands, qui s'organisent en guildes, se développe. Les shoguns favorisent la naissance du théâtre Nô. La « période muromachi » est aussi la grande période des peintres paysagistes japonais.

Persécution des Chrétiens

1582


Tentatives d'unification du Japon

Au milieu du XVIe siècle, un daimyo originaire du centre-nord de l'île d'Honshu, Oda Nobunaga, en s'alliant au daimyo Tokugawa Ieyasu, parvient à éliminer les autres daimyos. En 1576, il est le maître du Japon central. Il modernise l'armée (introduction des armes à feu et des navires cuirassés). Les postes importants sont attribués en fonction de la compétence et non plus de la naissance. Il favorise le commerce intérieur en allégeant les taxes et en encourageant l'emprunt et les relations commerciales avec la Chine et la Corée. Oda Nobugana protège les chrétiens. C'est un grand amateur d'art ; pendant son gouvernement apparaissent le théâtre kabuki et la cérémonie du thé. En 1582, après le suicide forcé d'Oda Nobugana, son lieutenant Hideyoshi Toyotomi, fils d'un paysan pauvre, prend le pouvoir en battant les assassins d'Oda Nobugana. En 1586, l'empereur le nomme « premier ministre ». Il conserve l'alliance avec Tokugawa Ieyasu. Il continue l'œuvre d'unification de son prédécesseur, en particulier en éliminant, en 1587, le clan Hojo dans le centre-est de Honshu et, en 1590, il enlève l'île de Kyushu au clan Shimazu. Mais il persécute les Chrétiens en 1597. Il met en place un nouveau système foncier. Afin d’occuper les guerriers, il entreprend la conquête de la Corée en 1592, puis s'en retire sous la pression des Chinois. Il recommence en 1597, mais sa mort en 1598 interrompt la guerre. Sa tentative pour transmettre le pouvoir à son très jeune fils échoue ; les daimyos les plus importants se combattent ; finalement, c'est Tokugawa Ieyasu qui reste le seul maître dès 1600.

Zacharias Janssen

1595


Invention du microscope

On hésite entre plusieurs personnalités en ce qui concerne l’invention du microscope : Zacharias Janssen, Galilée et Robert Hooke. Le premier l’aurait mis au point à l’aide de son père en 1595, alors que Galilée a confectionné l’occhiolino en 1609, un microscope composé d'une lentille convexe et d'une autre concave, Robert Hooke lui a mis au point le microscope composé, capable de grossir jusque 30 fois.

Conquête de l'Amérique du Nord

1599


Henry IV conquiert la Nouvelle-France

Pour unifier le peuple contre un ennemi commun, Henri IV va lancer la France à la conquête de l'Amérique du Nord et y crée la Nouvelle-France. Il meurt assassiner en 1610.

La période d'Edo  (1603 – 1867)

1603


Le Japon s'isole du monde

Après sa victoire à la bataille de Sekigahara en 1600, Tokugawa Ieyasu prend le pouvoir. En 1603, il est nommé shogun et installe son gouvernement à Edo (aujourd'hui Tokyo). Sa famille conservera le pouvoir jusqu'en 1867. C'est la période Edo. Tokugawa Ieyasu est le dernier unificateur du Japon. Il brise définitivement le pouvoir des grands seigneurs (les daimyo) et leurs tentatives d'indépendance vis-à-vis du pouvoir central. Il met fin aux guerres continuelles entre ces grands seigneurs. Il distribue à ses partisans les biens des daimyo qu'il a vaincus. Les seigneurs sont répartis dans une hiérarchie en fonction des revenus qu'ils tirent de leurs domaines grâce aux impôts fixes fournis par les paysans. Le système féodal préexistant est alors stabilisé. Tokugawa Ieyasu organise les liens d'obéissance et de fidélité avec tous les seigneurs japonais (c'est le système de la vassalité). Il contraint les daimyo à lui obéir et les fait surveiller par des agents dépendants de lui. Il oblige les daimyo à séjourner une partie de l'année auprès de lui et a lui laisser des membres de la famille en otage. Cependant, il y a un partage du pouvoir entre le shogun et les daimyo. Le shogun a la responsabilité des relations extérieures du Japon et de la sécurité du pays (commandement de l'armée) ; les daimyo (environ 250 chefs de clans) disposent d'une certaine liberté pour administrer leurs domaines et les régions. L'empereur (le Tenno), résidant à Kyoto, ne conserve qu'un rôle honorifique et religieux. Pendant le shogunat Tokugawa, le Japon s'isole du reste du monde. Les shoguns veulent lutter contre l'influence des Européens chrétiens, en particulier Portugais et Espagnols, apparus au Japon dès les années 1540. Ceux-ci pratiquent des conversions au catholicisme au détriment des religions traditionnelles (le shintoïsme et le bouddhisme). Souvent, les missionnaires et les commerçants européens apparaissent comme les agents au service des pays étrangers. Contrairement à Toyotomi Hideyoshi, son prédécesseur, Tokugawa Ieyasu avait été tolérant envers les chrétiens ; mais son petit-fils les combat dès 1622. En 1637, les chrétiens qui se révoltent dans le sud sont massacrés. Les Espagnols et les Portugais sont interdits d'entrée au Japon ; seuls les Néerlandais et les Chinois peuvent continuer leur activité au Japon, mais ils sont restreints à un îlot du port de Nagasaki. Afin de diminuer les contacts, les bateaux japonais commerçant en Asie du Sud-Est et de l'Est doivent obtenir une autorisation de navigation délivrée par le gouvernement. Au xVIIIe siècle, le Japon connait de graves crises alimentaires. La famine sévit souvent ; de désespoir, les paysans se révoltent régulièrement. Pour venir en aide aux paysans, le gouvernement cherche à augmenter la surface des terres cultivées et de mieux les répartir. Il essaie aussi d'aider les guerriers (daimyo et samouraïs) en les protégeant contre leurs créanciers. Au XIXe siècle, le développement industriel pousse les Européens à s'intéresser de nouveau au Japon. En 1804 puis en 1808, les Européens tentent de forcer l'entrée à partir du port de Nagasaki. En 1825, le shogun ordonne de couler tous les navires étrangers qui tenteraient d'aborder au Japon. En 1853, par la menace d'une intervention navale, les États-Unis obtiennent l'ouverture de deux ports. Ils sont rapidement suivis par les Anglais, les Néerlandais et les Russes. Les Japonais se divisent sur l'attitude à adopter. Les adversaires de la politique capitulatrice du shogun face aux étrangers se révoltent en 1858. En 1862–1863, pour répondre à l'assassinat de son consul au Japon, le Royaume-Uni bombarde le port d'Hiroshima. Le shogun tente de moderniser le gouvernement. En 1867, quelques grands seigneurs, soutenus par l'empereur Mutsu-Hito, se révoltent et obtiennent la démission du shogun Tokugawa. L'empereur prend alors la totalité du pouvoir. C'est le début de l'ère Meiji, qui va voir la modernisation spectaculaire et rapide du Japon.

Terra australis incognita

1605


Découverte de l'Australie

En 1605, le Hollandais Willem Jansz pénètre dans le golfe de Carpentarie, sur la côte septentrionale de l'Australie, qu'il baptise Nouvelle-Hollande. À partir de cette date, sous l'égide de la Compagnie hollandaise des Indes orientales fondée en 1602. Débute l'exploration plus systématique des côtes de ce nouveau continent, baptisé Terra australis incognita, dont l'existence avait déjà été pressentie à la Renaissance. Par ailleurs, des navires hollandais naviguant plein est en provenance du cap de Bonne-Espérance arrivent parfois en vue des rivages occidentaux de l'île, où ils échouent en raison des intempéries. Mais c'est seulement à partir des voyages du Hollandais Tasman (1642) et de l'Anglais Dampier (1688) qu'apparaissent sur les cartes les premières représentations approchant la réalité de ce continent qui sépare l'océan Indien du Pacifique. Au XVIIIe siècle seulement commencera l'exploration de l'intérieur des terres où Tasman affirme n'avoir vu que de petits hommes nus et misérables.

Les 13 colonies

1607


Les colonies anglaises en Amérique

Entre 1607 et 1732, treize colonies anglaises sont fondées en Amérique. Ces colonies sont prospères mais Londres, qui manque d'argent impose des taxes sur des produits très courants : rhum, café, textile, sucre. Les colons mécontents refusent d'acheter les marchandises anglaises. Au XVIIIe siècle, les treize colonies anglaises d'Amérique du Nord occupent la façade Est du continent nord-américain. Elles sont peuplées de colons venus de différents pays d'Europe (en grande majorité des Britanniques). Ceux-ci ont expulsé les indigènes, les Indiens, vers l'Ouest, au delà des montagnes des Appalaches. Les colons installés dans les colonies du Sud pratiquent une agriculture basée sur l'esclavage des noirs. Chacune des colonies a un peuplement, une économie et des gouvernements différents. Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, une grande partie des colons sont mécontents du gouvernement de Londres, qui selon eux, maltraite les colonies.

Catholiques contres Protestants

1618


La guerre de 30 ans

La guerre de 30 ans (1618-1648) oppose catholiques et protestants dans un conflit meurtrier qui mettra le Saint-Empire romain germanique à feu et à sang. Ces conflits ont opposé le camp des Habsbourg d’Espagne et du Saint-Empire, soutenus par la papauté, aux États allemands protestants du Saint-Empire. Auxquels étaient alliées les puissances européennes voisines à majorité protestante, Provinces-Unies et pays scandinaves, ainsi que la France qui, bien que catholique et luttant contre les protestants chez elle, entendait réduire la puissance de la maison de Habsbourg sur le continent européen.

Le plus beau des mausolée

1631


Construction du Taj Mahal

Construit entre 1631 et 1647 par le souverain moghol Shah Jahan à la mémoire de son épouse préférée, Mumtaz Mahal, le Tadj Mahal s'élève sur une plate-forme au fond d'un vaste jardin quadripartite, orné de canaux et de bassins. L'édifice en marbre blanc translucide est encadré par deux bâtiments en grès rouge (une mosquée et une maison d'hôtes). La terrasse et le groupe d'édifices se reflètent dans la rivière qui longe l'ensemble au sud. Le Tadj Mahal est l'aboutissement d'une longue tradition d'édifices commémoratifs musulmans mais plus spécifiquement indiens, malgré les mises en garde des traditions religieuses de l'islam contre la construction de monuments pour les morts. Le Tadj Mahal n'est ni le premier ni le dernier des mausolées moghols, mais l'harmonie de ses formes et de ses couleurs, le raffinement de son décor sculpté en méplat et incrusté de pierres magnifient ce monument, unique dans l'architecture du monde islamique.

Et pourtant elle tourne

1633


Galilée contre l'Eglise

Galilée, de son vrai nom Galileo Galilei, était un astronome, mathématicien, philosophe, et physicien italien né à Pise le 15 février 1564 et mort à Arcetri près de Florence, le 8 janvier 1642. Il est célèbre pour avoir montré plusieurs lois de physique. Comme la « relativité du mouvement » (si on est dans une voiture qui roule sur une route, alors c'est la même chose de dire que la voiture se déplace par rapport au paysage, ou que le paysage se déplace par rapport à la voiture). Ou la loi qui fait dépendre la durée d'oscillation d'un pendule de sa longueur (ce qui sera plus tard utilisé dans les horloges). Il a aussi utilisé la lunette astronomique qui lui a permis de découvrir les cratères de la Lune, ainsi que les quatre plus gros satellites de Jupiter, que l'on surnomme depuis les « satellites galiléens » (ou lunes galiléennes). Il a défendu la conception du monde mise au point par Copernic, qui dit que la Terre tourne autour du Soleil et n'est qu'une planète parmi les autres du système solaire. La théorie officielle à cette époque était que la Terre était au centre du monde. Vers la fin de sa vie, il a été attaqué pour ses théories et celles de Nicolas Copernic par l'Église catholique, qui les jugeait non conformes à la foi chrétienne. Il a été jugé par l'inquisition qui l'a forcé à renier ses convictions scientifiques, ce qu'il a fait pour éviter la mort. La légende veut qu'à la fin de sa vie il ait prononcé ces mots : « Et pourtant, elle tourne !». Ce n'est qu'en 1992 que l'Église catholique le réhabilite.

Louis XIII et le cardinal Richelieu

1635


La guerre contre les Habsbourg

Louis XIII et le cardinal Richelieu vont déclarer la guerre à la dynastie des Habsbourg (Espagne et Pays-Bas) qui deviennent trop puissants. Cette guerre va durer jusqu'en 1659.

Hurons VS Iroquois

1640


Génocide des Hurons

Les Hurons étaient des amérindiens vivant dans le Maine et le Québec. Ils étaient les pires ennemis des Iroquois. Ils seront tous tués en 1640 dans le génocide provoqué par les Iroquois.

La Pascaline

1642


Invention de la machine à calculer

La première machine à calculer toujours existante aujourd’hui est la Pascaline, inventée par Blaise Pascal en 1642. Neuf exemplaires de cette machine effectuant les quatre opérations ont été recensés. Suivront la machine à calculer de Leibniz en 1673, puis en 1820 l'arithmomètre de Thomas de Colmar qui lancera l’industrie de la machine à calculer. Enfin en 1850 D.D. Parmelee met au point le premier calculateur à touche, c’est l’apparition du clavier.

Le commerce triangulaire

1643


Louis XIV, l'absolutisme royal

Louis XIV arrive au pouvoir et développe à l’extrême l'absolutisme royal. L'armée qui auparavant était détenue par différents nobles revient aux mains de Louis XIV qui en profite pour l'agrandir largement. C'est maintenant le roi qui nomme les prêtres. L'Eglise est donc sous son pouvoir. Il agrandit les frontières de la France et élargit son empire coloniale en Amérique du Nord (Nouvelle-France) et aux Antilles où il va exterminer les populations locales pour y instaurer le commerce triangulaire. On enlève les africains pour les envoyer travailler dans les plantations des îles antillaises et on importe les matières premières en France. Il révoque également l'edit de Nantes (qui autorisait le protestantisme), ce qui provoque un exil massif des Huguenots.

De 1644 à 1912

1644


La dynastie Qing

La dynastie Qing est la dernière dynastie impériale de Chine. Elle est fondée en 1616 par Nurhachi un chef mandchou qui pour faire la conquête de la Chine s'allie à certaines tribus mongoles. En 1642, les Mandchous repoussent les chinois Ming au sud de la Grande muraille et en 1644 ils sont maîtres de la totalité de la Chine. Sous le règne de l'Empereur Kangzi, les Manchous s'emparent de Taïwan (1683) et en 1720 imposent leur protectorat sur le Tibet. Pendant le règne de Qianlong (1735-1796) la Chine s'empare du Xinjiang, de la Mongolie extérieure, elle renforce son protectorat sur le Tibet (1792). Mais Qinlong échoue dans ses tentatives militaires en Birmanie et au ViêtNam. La Chine atteint alors son maximum d'extension. L'adaptation rapide des Mandchous à la civilisation chinoise leur fit conserver la bureaucratie des mandarins qui rejette toutes innovations. Le gouvernement devient de plus concentré et autoritaire. Dans le premier siècle de leur gouvernement les Qing ont mené une politique favorable aux paysans en les exonérant d'impôts. D'abord favorables aux missionnaires catholiques (en particulier les Jésuites qui fournissent des conseillers aux empereurs) les Qing sont déçus par le refus de la papauté de permettre l'existence d'une adaptation du catholicisme à la Chine. À partir de 1717, le gouvernement persécute les Chrétiens. La Chine se ferme alors aux étrangers, seul le port de Xuangzhou (Canton) permet le commerce avec le reste du monde. L'agression militaire des Européens va alors bouleverser la Chine. Les Britanniques qui trafiquent la drogue de l'opium en Asie, sont furieux que le gouvernement chinois interdise l'introduction en Chine de l'opium produit dans l'Inde britannique. En 1839-1842, a lieu la première guerre de l'opium. Vaincus les Chinois doivent céder Hong-Kong au Royaume-Uni, et ouvrir cinq ports aux navires anglais. Des avantages identiques sont rapidement obtenus par les États-Unis et la France. Cette défaite qui s'ajoute à de graves difficultés économiques provoque le soulèvement des Taïping. De 1851 à 1864, ces paysans révoltés contre le gouvernement impérial créent un royaume en Chine du Sud ; ils y installent une société de type communiste. (pas de propriété privée, biens de consommations distribués en fonctions des besoins des familles, égalité des sexes, interdiction des drogues). Il faudra l'aide de mercenaires étrangers pour que le gouvernement parvienne à anéantir la révolte. Une seconde intervention franco-britannique a lieu en 1858 et 1859-60. Elle aboutit au ravage de Pékin (sac du palais d'été). La Chine doit alors accepter la présence de missions chrétiennes à l'intérieur de l'empire, elle doit ouvrir de nouveaux ports, elle est contrainte de verser une très forte indemnité de guerre. Parallèlement les Russes en profitent pour annexer des territoires sur la rive sud du fleuve Amour et en Mandchourie où ils construisent Vladivostok. En 1894-1895, le Japon attaque la Chine. Victorieux le Japon obtient la Corée, Taïwan. Cette succession d'humiliations permet au jeune empereur Guangxu de tenter en 1898 une modernisation politique de la Chine en proposant une monarchie constitutionnelle. Mais l'impératrice douairière Xici, qui gouverne de fait depuis 1861, fait interner l'empereur. Pour lutter contre les Occidentaux, Xici favorise le mouvement xénophobe des Boxers (1898-1901). La défaite des Boxers permet aux Occidentaux d'obtenir des droits supplémentaires. Xici se résout à faire des réformes mais elle meurt en 1908. Le nouvel empereur Xuangtong-Puyi est un enfant de trois ans, son entourage annule les réformes. En 1911, en Chine du Sud puis en Chine du nord des révoltes parviennent à abattre le gouvernement impérial. La république est proclamée en décembre à Nanjing. En février 1912, Puyi abdique, mais jusqu'en 1924, il restera cloîtré dans la Cité interdite à Beijing.

L'empire de l'Ouest

1670


Rencontre avec les Sioux

Les Français, venus de la Nouvelle-France (Est du Canada actuel) furent les premiers Européens à rencontrer les Sioux, dans les régions voisines des Grands Lacs dans les États actuels du Minnesota et du Wisconsin, dans les années 1670. Les Sioux étaient alors sédentarisés en de gros villages ; ils pratiquaient la culture du maïs, celle du riz sauvage et la chasse aux bisons. Ils commencèrent ensuite leur migration vers l'ouest. Ce mouvement au-delà du Mississippi était également motivé par l'abondance du bison dont la chasse était facilitée par l'apparition du cheval (introduit en Amérique par la conquête espagnole du Mexique, au XVIe siècle). Au cours du XVIII siècle, les tribus sioux se constituèrent un véritable « empire » dans l'Ouest. Pressés par des tribus possédant déjà des fusils, ils se déplacèrent à nouveau plus à l’ouest, poussant devant eux des tribus plus petites comme les Cheyennes. À l'arrivée des pionniers (colons américains) dans les Grandes Plaines, dans les années 1830-1840, les Sioux occupaient ainsi un vaste territoire. Celui-ci s'étendait depuis le Missouri jusqu'aux actuels États du Dakota du Nord et du Dakota du Sud, ainsi que sur une partie du Wyoming et du Nebraska. C'est-à-dire tout le centre nord des États-Unis actuels. Dans cette conquête, la Confédération sioux s'est alliée avec d'autres tribus. Cette union dura tout au long du xixe siècle, ainsi les Sioux étaient la puissance militaire la plus imposante des plaines du Nord.

La révolte des paysans

1670


La révolte cosaque

Un jour, alors que la vie devenait trop dure, un groupe de paysans nommé Cosaques ("évadé" en turc) partirent s'installer vers l'Est de l'Empire former des républiques. Le tsar les laissa faire, car ils explorèrent l'Est de la Russie (La Sibérie). De 1670 à 1671, une révolte cosaque menée par Stenka Razine enflamme le Tsarat. Des paysans restés en Russie se joignirent à Stenka. Après la prise de deux villes, Stenka fut exécuté sur la place Rouge de Moscou.

Isaac Newton

1671


Invention du télescope

Le télescope possède un miroir concave, contrairement à la lunette astronomique. En 1671, Isaac Newton construit le premier télescope à base d'un principe énoncé par James Gregory, un mathématicien écossais en 1663. Actuellement le plus gros télescope au monde est le Southern African Large Telescope constitué de 91 miroirs hexagonaux d'un mètre, soit un miroir primaire de 11,1 mètres.

Isaac Newton

1684


Gravitation et loi du mouvement

Isaac Newton est un scientifique britannique né entre le 25 décembre et le 4 janvier 1642 à Woolsthorpe Manor au Royaume-Uni et mort entre le 20 et le 31 mars 1727 à Westminster, Londres, au Royaume-Uni. Il s'est intéressé à plusieurs disciplines : physique, mathématiques, astronomie, alchimie, théologie ou encore philosophie. Il est considéré comme l'un des plus grands scientifiques de tous les temps en raison de ses nombreuses découvertes importantes. En physique, Newton a expliqué le principe de la gravitation en 1684 et les lois du mouvement. Il a analysé le fonctionnement de la lumière et sa décomposition en un arc-en-ciel à travers un prisme. Il a aussi étudié la vitesse du son et les effets de la température sur les corps. En astronomie, il a inventé un type de télescope qui porte son nom : le télescope newtonien. En mathématiques, Newton a contribué à développer l'analyse, en parallèle de Gottfried Leibniz, un scientifique allemand. Le nom de ce scientifique a été donné à une unité de mesure, le newton.

La famine en France

1689


La guerre provoquée par Louis XIV

L'absolutisme royal de Louis XIV provoque une guerre avec les pays voisins de la France: l'Allemagne, l'Angleterre et l'Espagne vont s'allier. Cette guerre durera jusqu'en 1714. 400 000 français partent à la guerre, ce qui va provoquer une énorme famine en 1709.

L'Empire Moghol vacille

1707


Révolte des Marathes hindous

Le successeur du roi Moghol Akbar est nettement moins tolérant. Ce qui va provoquer une rébellion des Marathes hindous dirigé par Shivâjî Bhonslé. Ceux-ci vont récupérer leurs territoires et s'étendre vers le Nord.

La révolution des esprits

1715


L'esprit des Lumières

A la mort de Louis XIV, un parlement va se créer, ce qui va affaiblir la monarchie. Le peuple va découvrir de nouveaux modèles de société chez les Hollandais et les Anglais. La France va copier ces pays sur de nombreux points, notamment la création des banques, la compagnie des Indes française et l'apparition de journaux indépendants critiques. C'est la révolution des esprits avec : Voltaire, Marivaux, Diderot, Montesquieu. Pour la première fois dans l'histoire nationale française, un pouvoir intellectuel se crée en dehors des institutions monarchique ou religieuse.

La France se lance dans la colonisation

1720


Premier empire colonial français

La France se lance dans la colonisation avec d'abord la Nouvelle-France (l'Acadie, le Canada, Terre-Neuve, et la Louisiane). Puis les cinq comptoirs des établissements français de l'Inde, La Réunion, l'île de Gorée au Sénégal, quelques îles des Antilles (Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin…), ainsi que la Guyane et Saint-Pierre-et-Miquelon.

Déforestation abusive

1722


Découverte de l'île de Pâques

De la demi-douzaine de civilisations disparues pour fait de déforestation abusive, celle de l'île de Pâquesest la plus symptomatique de la folie des hommes. Isolée au milieu de l'océanPacifique, cette île de 171 km2 était un paradis couvert de belles forêts et peuplé d'innombrables espèces d'oiseaux lorsqu'elle fut atteinte par une première piroguevers l'an 900 de notre ère. Maîtrisant les techniques de la pierre taillée (Paléolithique), les nouveaux habitants prospérèrent et se multiplièrent jusqu'à être 10.000 ou 15.000. Mais les chefs de clans qui se partageaient l'île se mirent en tête de se défier en érigeant des statues à vocation religieuse (les moaï) qui se voulaient plus grandes les unes que les autres. Ils n'avaient pas de difficulté à excaver la pierre dans les flancs des trois anciens volcans de l'île. Tout le problème était de faire glisser ces statues jusqu'aux plates-formes de pierre (les ahu) qui leur étaient destinées (on en a recensées pas moins de 300 !). Pour cela, les Pascuans fabriquèrent des rails et des cordages avec les palmiers géants qui couvraient l'île... jusqu'au moment où les palmiers se firent rares. Oh, sans doute n'eurent-ils pas à couper le dernier arbre. Fragilisé par les coupes, le tissu forestier devint à partir d'un certain seuil de déforestation incapable de résister aux éléments et disparut de lui-même, entraînant aussi la disparition du sol végétal et de la faune. Victime de pénuries croissantes, la population ne tarda pas à décliner. En quête de bois pour transporter les statues et surtout fabriquer les pirogues indispensables à la pêche, les clans se combattirent de plus en plus sauvagement. Le cannibalisme fit son apparition... Le 5 avril 1722 (c'était le jour de Pâques d'où le nom de l'île), l'explorateur hollandais Jacob Roggeveen ne découvrit plussur l'île que quelques centaines de miséreux qui avaient perdu jusqu'au souvenir de leurs fiers ancêtres.

Évolution de l'économie et de la politique

1750


La révolution industrielle

La révolution industrielle est une période historique allant du 18e au 20e siècle, marquée par la modernisation de nombreux pays. L'industrie est née, les transports se sont beaucoup améliorés (les chemins boueux sont devenus des routes bien entretenues, les chemins de fer, l'automobile et l'aviation ont été créés...) et même l'agriculture et la navigation ont été révolutionnées par le Célèbre Luca Donzel Tous ces domaines ont été radicalement transformés ; c'est pour cela que l'on parle de « révolution ». Comme cette révolution a développé l'industrie (la production d'objets identiques en grand nombre, grâce à des machines), on parle de révolution « industrielle ». Il y a eu deux périodes pendant la révolution industrielle : la Première Révolution industrielle (au Royaume-Uni, de 1750 à 1800, grâce à l'invention de la machine à vapeur et à l'exploitation du charbon) qui va rapidement s'étendre à la Belgique (la première ligne de train public sur le continent sera la jonction Malines-Bruxelles) puis à la France et la Deuxième Révolution industrielle (dans toute l'Europe et au Japon, vers la fin du 19e siècle, grâce au pétrole qui a permis le développement de l'automobile et de la chimie). Première Révolution industrielle. Dès le début du XVIIIe siècle, la machine à vapeur actionnant des pompes d'évacuation de l'eau infiltrée dans les galeries de mines permet d'extraire le charbon en Grande-Bretagne, qui n'était jusque-là pas accessible. D'autres machines à vapeur développées par James Watt en 1769, servant de moteur, ont fait naître l'industrie et de nombreuses usines de textile ont vu le jour. L'exploitation massive du charbon transforme en « Pays noir » le nord du Pays de Galles et de l'Angleterre, zone connue sous le nom d'« anneau des Midlands ». Deuxième Révolution industrielle. Basée sur le pétrole et l'électricité (découverte en 1800 par Volta et appliquée à l'éclairage en 1879 par l'américain Thomas Edison) elle commence vers 1870, soit un siècle après la première Révolution industrielle. La production de masse et à bon marché (grâce à l'industrie) a fait évoluer l'économie. Le capitalisme (le fait de posséder les usines (ce qu'on appelle le capital) et de vendre ou d'acheter sans contraintes en voulant gagner un maximum d'argent (c'est ce qu'on appelle le profit) est né. Les paysans sont devenus des ouvriers et ont formé une classe ouvrière aux conditions de vie et de travail médiocres, provoquant l'essor du socialisme ou communisme (le fait de défendre les ouvriers et leurs droits).

Le trou noir de Calcutta

1756


Les britanniques envahissent le Bengale

Les comptoirs commerciaux se sont crées en Inde. D'abord avec Vasco de Gamma en 1498 à Goa pour le Portugal. En 1600, les Anglais crée un comptoir à Calcutta et les français en crée un à Pondichéry en 1676. Les comptoirs commerciaux britanniques fonctionnent très bien. Le Maharadja de Calcutta voit cela d'un mauvais œil et va attaquer les britanniques et enfermer les prisonniers dans le Trou Noir de Calcutta, une cellule ou les conditions d'entassement provoque la mort par étouffement, écrasement ou encore du fait de la chaleur étouffante. 123 prisonniers seraient morts sur 146 en une seule nuit. Les britanniques vont réagir et envahir le Bengale. Ils vont lever beaucoup d'impôt et vont obliger les artisans bengali à vendre leur produit à très bas prix à la compagnie des Indes. Ce qui provoquera la famine de 1769 qui va tuer entre 7 et 10 millions de bengalis.

Samuel Wallis à bord du Dolphin

1767


Découverte de Tahiti

Le 19 juin 1767, au cours d'un voyage autour du monde entrepris à la recherche du continent austral, le navire Dolphin, venant du détroit de Magellan, commandé par l'Anglais Samuel Wallis, toucha l'île d'Otaheite (Tahiti) par le sud-est. Le Dolphin fut assailli par un grand nombre de pirogues dont la première arborait en signe d'amitié un plant de bananier. Tandis que les Tahitiens montaient à bord, recevaient couteaux et clous en échange de bananes, de noix de coco, de fruits de l'arbre à pain et de cochons, des embarcations étaient envoyées à terre pour chercher de l'eau douce et du bois de chauffe et pour reconnaître le pays environnant. Après avoir longé la côte Est de Tahiti, Wallis s'arrêta au-delà de la pointe à laquelle Cook devait donner le nom de Vénus, dans la baie de Matavai qu'il appela Port-Royal, tandis qu'il donnait à Tahiti le nom d'île du Roi-George-III. La période de cinq semaines que Wallis passa à Tahiti fut très mouvementée. Les Tahitiens, inquiets de l'attitude des Européens, attaquèrent ceux-ci à coups de pierres ; ils ripostèrent au fusil. Lorsque le lieutenant Furneaux planta le pavillon britannique sur la plage de Matavai, les Tahitiens comprirent son geste et lui déclarèrent la guerre. Leur flotte de trois cents pirogues ayant été finalement détruite ou dispersée au canon, ils demandèrent la paix en faisant une offrande de conciliation qui fut acceptée. À cette occasion, Wallis fit connaissance avec celle qu'il appela la « reine » Purea et qui était, avec son mari, le personnage le plus puissant de l'île. L'avenir de Tahiti, réalités et mythes, était contenu dans cette visite. La vie paradisiaque des îles et les mœurs idylliques des habitants, leur avidité de nouveautés techniques, le rôle déterminant des armes à feu. L'intervention des Européens et les incompréhensions réciproques qui devaient amener la ruine de l'ancienne structure sociale polynésienne.

Bougainville à Tahiti

1768


Premier tour du monde par un français

De 1766 à 1769, le comte Louis-Antoine de Bougainville va réaliser le premier tour du monde effectué par un officier de la marine royale française (14ème tour du monde). Il part avec ses deux navires: la Boudeuse et l'Etoile. Il sera le premier à établir une colonie aux Malouines. Il va traverser et cartographier le Détroit de Magellan. Il fera une description émerveillé de l'île de Tahiti. Il prendra possession de l'île au nom du roi de France. Dans le Pacifique il nomme de nombreuses îles et explore les côtes de la Papouasie-Nouvelle Guinée. Au-delà du relevé précis des côtes auxquelles il aborda, Bougainville dut sa célébrité au séjour de La Boudeuse à Tahiti, en avril 1768. L'île, qui avait été découverte l'année précédente par le Britannique Samuel Wallis, lui sembla un tel enchantement qu'il la baptisa « Nouvelle-Cythère ». Après être rentré en France, à Saint-Malo, le 16 mars 1769, il publia, en 1771, le compte rendu de sa mission scientifique, sous le titre Voyage autour du monde. L'ouvrage fut un véritable succès, principalement en raison de sa description des mœurs tahitiennes. La peinture du Tahitien en « bon sauvage », les représentations de l'état de nature censé régner à Tahiti servirent de base à bien des réflexions philosophiques, telles celles de Diderot.

James Cook, le plus grand navigateur britannique

1768


Les voyages du capitaine Cook

Rejeton aventureux d'une famille modeste de cultivateurs anglais, autodidacte féru d'observations, de mathématiques et d'astronomie, James Cook gravit rapidement les échelons de la Royal Navy à la faveur de la guerre avec la France (1756-1763). Au lendemain de la guerre de Sept Ans, il est suffisamment connu et estimé pour se voir confier de nombreuses missions de relevé topographique dont il s'acquitte avec brio. Chargé par la Société royale de géographie de Londres de gagner le Pacifique Sud, afin d'observer le passage de la planète Vénus devant le disque solaire, il s'embarque en août 1768 à Plymouth à bord de l'Endeavour. Délaissant le détroit de Magellan, il cingle vers le Cap Horn, qu'il réussit à doubler après avoir essuyé une furieuse tempête et manqué cent fois s'éventrer sur des écueils mal indiqués. En mars 1769, il atteint une petite île appartenant aux Tuamotu. Le mois suivant, il accoste à Tahiti où sa diplomatie courtoise lui vaut l'amitié indéfectible de la population indigène et lui permet d'établir un campement et un observatoire astronomique. Il reconnaît peu après les îles de l'archipel, découvert avant lui par Bougainville, auxquelles il donne le nom d'îles de la Société. Après en avoir fait minutieusement le relevé, il se dirige vers le continent austral. Le 7 septembre 1769, après une tempête d'une rare violence, il aperçoit les côtes de la Nouvelle-Zélande ; il en dresse la carte malgré l'hostilité des indigènes. Le 31 mars 1770, il lève l'ancre et mouille vingt jours plus tard dans Botany Bay sur la côte orientale de l'Australie. La férocité des aborigènes et la présence de récifs et de hauts fonds ne le découragent pas d'explorer sur 1 600 miles l'est de l'Australie, qu'il baptise Nouvelle-Galles du Sud et dont il prend possession au nom du roi George III. Après s'être échoué sur un récif de corail dont il parvient à se dégager in extremis, Cook se décide à prendre le chemin du retour. Avec un équipage décimé par la malaria et les fièvres tropicales, il double le Cap de Bonne Espérance avant de revenir à Londres. En avril 1772, James Cook repartait vers le sud à la tête de deux vaisseaux, la Resolution et l'Adventure, avec un objectif mythique : découvrir le continent austral. Ce voyage, comme le premier, s'inscrivait dans la logique scientifique des grands périples de circumnavigation de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Pour ce second voyage, il s'agissait d'établir de façon précise le dessin des côtes de toutes les îles et de tous les continents. Cook fut le premier à franchir le cercle polaire antarctique (ce qu'il fit à plusieurs reprises, atteignant 71010' de latitude sud). Il navigua pendant 171 jours en direction des glaces du sud, mais ne rencontra pas le continent. Au XIXe siècle, le continent austral, l'Antarctique, demeura la dernière terre de mystère de cette géographie des navigateurs. Cook réalisa son troisième voyage de 1776-1778. Le but de ce voyage était dans l’espoir de découvrir un passage du Pacifique à l’Atlantique au nord du continent nord-américain. Pour sa troisième expédition, Cook décida d’explorer la zone nord du Pacifique. Il partit de Plymouth en juillet 1776 avec le Resolution et un autre charbonnier, le Discovery. Il fut le premier Européen à naviguer sur la côte du nord-ouest de l'Amérique du Nord et, en 1778, débarqua sur l'île de Vancouver (qui recevra ce nom en 1792 en l’honneur du capitaine George Vancouver envoyé par le Royaume-Uni) en Colombie-britannique (Canada) où il y installa un commerce de fourrures avec les Amérindiens. Puis, il parvint à l'océan Arctique par le détroit de Béring. James Cook poursuivit sa route vers les îles Sandwich (appelées Hawaii aujourd’hui) où il fut reçu comme un dieu. Toutefois, les compagnons de Cook ne respectèrent pas ou plutôt ignorèrent une série de tabous importants pour les autochtones. Le capitaine Cook dut organiser une expédition punitive contre les autochtones aux îles Sandwich, mais il mourut, le 14 février 1779, après avoir été poignardé dans le dos. Les deux bateaux durent retourner en Angleterre avec leur équipage.

Le fardier à vapeur

1769


Invention de l'automobile

L'histoire de l'automobile commence en 1769, lorsque Joseph Cugnot présente le "fardier à vapeur", un chariot propulsé par une chaudière à vapeur. Son invention, qui atteignait 4km/h et avait une autonomie moyenne de 15 minutes, était destinée à déplacer de lourds canons.

1775


La guerre d'indépendance américaine

En 1773, les habitants de Boston jettent à la mer une cargaison de thé. Cet épisode marque la rupture avec le Royaume-Uni. La guerre d'Indépendance éclate en 1775. L'indépendance est proclamée le 4 juillet 1776 par le Congrès continental. Cette date est commémorée chaque année par des feux d'artifices et des fêtes. Ensuite commence une guerre d'indépendance longue de 8 ans contre les Britanniques. En 1777, ils reçoivent l'aide de la France. En 1779, ils reçoivent l'aide de l'Espagne. En 1781, à la bataille de Yorktown, les Américains gagnent définitivement la guerre. En 1783, au traité de Paris, l'Angleterre reconnaît définitivement les États-Unis comme un pays indépendant.

We the people

1787


Rédaction de la constitution des États-Unis

De 1776 à 1787 les États-Unis étaient formés de 13 états plutôt séparés les uns des autres avec peu de pouvoir centralisé ce qui provoqua vite de nombreuses révoltes. En 1787 les états décidèrent de faire une réunion à Philadelphie en Pennsylvanie pour faire une constitution. Des délégués des 13 états sont envoyés. À la fin de la réunion qui dura presque tout l'été, les délégués avaient écrit ce qui allait devenir la constitution des États-Unis.

Louis XVI perd la tête

1789


La révolution française

Grâce aux journaux, le peuple se rend compte des dépenses folles de la famille royale et le roi devient l'incarnation des inégalités. Quand Louis XVI veut faire un prêt de 400 millions de livres et ainsi endetter la France pendant des générations, même la bourgeoisie d'affaires (le tiers-état) se retourne contre lui. Tout va alors très vite. Le 20 juin 1789, les députés du Tiers-Etat se réunissent dans la salle du jeu de paume pour rédiger la constitution. Ils créent l'Assemblée Nationale. Le pouvoir législatif est désormais séparé du pouvoir exécutif. Le 14 juillet c'est la prise de la Bastille et le 26 août la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. La révolution française est en marche. Deux camps se crée parmi les révolutionnaires: les modérés qui veulent une monarchie constitutionnelle (et donc arrêter la révolution) avec Barnave et Lafayette. Et les radicaux (aussi appelés les sans culottes) qui veulent la proclamation de la République avec Danton et Robespierre. De son côté, Louis XVI appelle à l'aide l'Empire germanique et la Prusse pour attaquer le peuple français révolté. Ce qui va avoir pour effet de rassembler tout le peuple français auprès des radicaux. Aux armes citoyens. Robespierre prend les commandes et décide d'éliminer tous ceux qui s'opposent à lui. Louis XVI est guillotiné parmi 100 000 autres personnes (dont Danton, son ancien allié).

Le très sévère capitaine Bligh

1789


La mutinerie de la Bounty

La Bounty, vaisseau britannique commandé par un ancien officier de Cook, le lieutenant William Bligh, était venue chercher à Tahiti en 1789 des plants d'arbre à pain pour les colonies anglaises des Antilles. Le 29 avril, une mutinerie éclata à bord. Les causes en ont été discutées : il est possible que l'autorité de Bligh, exercée sévèrement, ait été contestée par certains de ses officiers. L'un deux, Fletcher Christian, suivi de quelques autres, se débarrassa de Bligh et de dix-huit de ses hommes en les abandonnant en pleine mer à bord d'une chaloupe. Après une traversée de plus de 5 000 kilomètres, la chaloupe réussit à gagner l'île de Timor le 12 juin, tandis que Fletcher Christian ramenait la Bounty à Tahiti, espérant s'y établir avec les mutins. Le projet échoua en partie puisque seulement seize mutins restèrent à Tahiti ; les autres, au nombre de vingt-sept Européens et dix-huit Tahitiens et Tahitiennes, Fletcher en tête. Ils durent repartir pour atteindre une île, inconnue des cartes maritimes de l'époque, celle de Pitcairn, dans laquelle ils établirent une colonie. En 1791, Bligh ayant survécu, la frégate Pandora commandée par le capitaine Edward est envoyée dans les mers du Sud à la recherche des mutins. Ceux qui étaient restés à Tahiti, vivant dans l'entourage du roi Pomaré Ier, sont livrés par celui-ci. Le retour en Angleterre est mouvementé et la Pandora fait naufrage près de l'Australie. Parmi les survivants, arrivés en Angleterre et traduits en justice, cinq seront acquittés, deux bénéficieront des circonstances atténuantes, et les trois derniers seront pendus. Quant à Fletcher Christian et à ses compagnons, ils s'entretuèrent et il ne resta qu'un survivant mâle, Alexander Smith, sur l'île de Pitcairn. La colonie demeura dans l'île jusqu'en 1831, date à laquelle elle fut ramenée à Tahiti. Un des officiers de la Bounty a écrit un Journal qui, le premier, a fourni une documentation précieuse sur la société et l'histoire de l'île de Tahiti. Mark Twain a repris le thème de cette mutinerie dans l'une de ses nouvelles.

Dernière grande période de l'Histoire

1792


L'époque contemporaine

L'époque contemporaine est la dernière grande période de l'Histoire. Elle couvre la fin du XVIIIe siècle, le XIXe, le XXe et le début du XXIe siècle, de la Révolution française jusqu'à aujourd'hui. L'époque contemporaine est caractérisée en particulier par l'affirmation puis le déclin progressif de la puissance de l'Europe et l'essor des États-Unis d'Amérique. Beaucoup de nouveaux États se créent. L'économie et les guerres se mondialisent.

En France.
1789 : Révolution française.
1792 : Première République.
1799-1815 : Premier Empire (Napoléon Ier).
1815-1848 : Monarchie constitutionnelle.
1848-1852 : IIe République.
1852-1870 : Second Empire (Napoléon III).
1870-1871 : Guerre franco-prussienne. Perte de l'Alsace-Lorraine.
1870-1940 : IIIe République.
1896-1906 : Affaire Dreyfus.
1936 : Front populaire.
1946-1958 : IVe République.
1954-1962 : Guerre d'Algérie.
1958 : Début de la Ve République.

En Belgique.
1830 : Indépendance de la Belgique.
1950 : Montée sur le trône de Baudouin Ier.
1993 : Montée sur le trône d'Albert II.

En Europe.
1848 : Une vague révolutionnaire balaie l'Europe.
1859-1870 : L'Italie réalise son unification politique.
1864-1870 : L'Allemagne réalise son unification politique.
1914-1918 : Première Guerre mondiale.
1917 : La révolution en Russie qui amènera la naissance du communisme.
1922-1945 : L'Italie est gouvernée par les fascistes.
1933-1945 : L'Allemagne est gouvernée par les nazis (Troisième Reich).
1939 : Début de la Seconde Guerre mondiale en Europe.
1945 : Fin de la Seconde Guerre mondiale par la défaite de l'Allemagne nazie.
1947-1990 : Démocraties populaires dans l'est de l'Europe.
1957 : Traité de Rome (Union européenne).
1991 : Éclatement de l'URSS.

Dans le monde.
1862-1866 : Guerre de Sécession qui ravage les États-Unis.
1914-1918 : Première Guerre mondiale.
1929 : Début de la grande dépression économique.
1939-1945 : Seconde Guerre mondiale en Europe, en Afrique et en Asie.
1945 : Début du mouvement de décolonisation et d'indépendance dans les colonies européennes d'Afrique et d'Asie.
1947 : Début de la guerre froide.
1947 : Naissance de l'État d'Israël. Début de nombreux conflits armés au Moyen-Orient.
1949 : La Chine devient communiste.
2001 : Attentats terroristes aux États-Unis.
2015: Attentats terroristes en France.

Un corsaire au service de la France

1795


Surcouf, roi des corsaires

Embarqué dès l'âge de 13 ans, Robert Surcouf devient ensuite capitaine corsaire. Il harcèle les marines marchandes et militaires britanniques , non seulement sur les mers de l'Europe, mais aussi sur celles de l'Inde. Ses activités le font reconnaître et l'enrichissent. En 1795, il prend le commandement de l'Emilie officiellement pour commercer. Mais il va réussir à prendre possession d'un grand nombre de navire britanniques (l'Angleterre a rejoint la coalition contre la France). Il capture également des navires négriers dont il libère les prisonniers. La propagande britannique le décrit comme un cruel pirate. Pourtant Surcouf traite toujours ses prisonniers avec respect. Il sera l'un des premiers à être décoré de la légion d'honneur par Napoléon. En 3 campagnes, il aura réussi à capturer 47 navires avec un nombre inférieur d'hommes.

Le Far West

1803


La conquête de l'Ouest

Le territoire américain s’agrandit rapidement en direction de l’ouest. D'abord en 1803 quand Thomas Jefferson acheta une grande partie de ce qu'est aujourd'hui le territoire américain à Napoléon Bonaparte empereur de France. De nombreux colons se déplacent dans l’espoir d’une vie meilleure. Les terres des Indiens sont annexées. Finalement, le pays s’étend jusqu’à l’océan Pacifique.

L'Empereur français

1804


Napoléon Bonaparte

Le général Bonaparte profite de l’instabilité politique et fait un coup d'État en 1799 et devient consul à vie. Le peuple français accepte qu'il devienne Empereur en 1804. Bonaparte crée la Banque de France, le franc, le code civil et remet en ordre le pays. Il va ensuite se lancer dans une politique d'extension du territoire. Il décide de se venger de l'Angleterre qui avait mis en place un embargo sur les navires français. Il décide donc de créer un blocus contre le Royaume-Unis pour asphyxier économiquement. Pour cela il doit dominer toute l'Europe. en 8 ans, il va parvenir à conquérir une grande partie de l'Europe, jusqu'en Russie, sans qu'aucune coalition ne parvienne à l'arrêter. Mais lorsque la grande armée napoléonienne arrive à Moscou, ils s'aperçoivent que les moscovites ont brûlé la ville après l'avoir vidée. Sans abris, ni nourriture les troupes vont mourir de froid. C'est à partir de ce moment que Napoléon va subir de multiples défaites qui aboutiront à l'invasion de la France par la coalition. Napoléon est emprisonné mais il s'échappera pour subir sa défaite finale à Waterloo (Belgique) contre les Anglais. Il sera exilé sur l’île de Saint-Hélène où il mourra.

Les Habsbourg d'Autriche

1804


Création de l'Empire d'Autriche

Il est créé en 1804 lors de la fin du Saint-Empire romain germanique et regroupe les actuelles Autriche, Hongrie, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Croatie et une partie du nord de l'Italie. C'est une monarchie absolue, sur laquelle règnent les Habsbourg d'Autriche. Il disparaît en 1867 en devenant l'Autriche-Hongrie.

Réduction de la douleur

1804


Découverte de la morphine

La morphine est plus une découverte qu’une invention mais elle n’en a pas moins révolutionné la médecine, avec la possibilité de réduire la douleur des malades, chronique ou aigue. La découverte de la molécule est due à Séguin, Courtois et Charles Derosne en 1804. Cependant, c’est Friedrich Sertürner, un pharmacien allemand, qui en décèle les vertus pharmaceutiques quelques années plus tard.

La suprématie navale britannique

1805


La bataille de Trafalgar

Grâce à leurs navires sophistiqués, les anglais écrasent les flottes française de Napoléon.

L’ancêtre de la bicyclette

1818


Invention de la draisienne

L’ancêtre de la bicyclette, la draisienne, fit son apparition en 1818, suivie du vélocipède à deux roues en 1830. Les pédales arrivèrent dès 1861, ce fut le début de la bicyclette moderne. En 1884 apparut la bicyclette de sécurité, avec une taille de roue raisonnable (contrairement à celle du grand-bi) et la transmission par chaîne. Vinrent ensuite le vélo de course puis le VTT dans les années 1980.

Le Point de vue du Gras

1826


Première photographie

Le Point de vue du Gras est la première photographie (ou héliographie : littéralement « écriture par le soleil » ou « gravure par la lumière ») permanente réussie et connue de l'histoire de la photographie, prise par l'inventeur français Nicéphore Niépce en 1826. À partir de 1816, Nicéphore Niépce entreprend dans sa maison de Saint-Loup-de-Varennes de multiples recherches sur la photosensibilité des matériaux pour tenter de fixer sur un support l'image du fond d'une chambre noire. Il y parvient à l'été 1826 au moyen d'une plaque d'étain recouverte de bitume de Judée (goudron naturel connu depuis l'Antiquité) rincée dans un bain d'essence de lavande. Il réalise depuis la fenêtre du premier étage de l'atelier de son domicile baptisé « Le Gras », la première héliographie/photographie de l'histoire de la photographie baptisée « point de vue du Gras » avec un niveau de netteté surprenant.

La première locomotive à vapeur

1829


Invention du chemin de fer

L'ingénieur anglais George Stephenson et son fils Robert ajoutent un foyer, une chaudière, des pistons et une cheminée au moteur à vapeur inventé par James Watt en 1782. Ils créent ainsi une locomotive appelée la "fusée". Celle-ci peut atteindre 40 km/h. Le transport commercial terrestre connait alors une transformation radicale avec la naissance du "chemin de fer".

Nouvelle colonisation de la France

1830


Second empire colonial français

Les Français se lancent dans la colonisation de l'Afrique de l'Ouest. D'abord avec la conquête d'Alger, puis avec une partie du reste du continent. Le Second Empire étend le domaine français et entreprend également la conquête de la Cochinchine et du Cambodge, de la Nouvelle-Calédonie, de nombreuses îles dans le Pacifique (aujourd'hui en Polynésie française) et du Sénégal.

La zone tampon

1830


La révolution belge

La Révolution belge d'août 1830, aboutit à l'indépendance et à la neutralité de la Belgique. Elle fait partie du mouvement révolutionnaire qui a lieu en Europe à la suite de la révolution de juillet 1830 à Paris. Unis aux Néerlandais depuis 1815, les Belges se sentent maltraités par leur roi, le Néerlandais Guillaume Ier des Pays-Bas. Ils sont écartés des postes de responsabilité politique et les mesures économiques prises par le roi, les défavorisent au profit des Néerlandais. Encouragés par la révolution parisienne de juillet 1830, les « patriotes » belges se soulèvent à Bruxelles le 25 août 1830. Les soldats néerlandais doivent évacuer la ville à la fin du mois de septembre. Les Belges proclament leur indépendance le 4 octobre 1830. Les puissances européennes, ne pouvant ou ne voulant pas intervenir militairement au profit de Guillaume Ier, se réunissent à Londres en décembre 1830-janvier 1831. Elles proclament l'indépendance et la neutralité permanente de la Belgique et fixent ses frontières avec les Pays-Bas. Les tentatives de retour en force de Guillaume Ier échouent devant l'intervention militaire française en 1831 et 1832. Les Pays-Bas ne reconnaissent l'indépendance de la Belgique qu'en 1839.

Construction de Big Ben

1834


L'incendie du palais de Westminster

Le palais de Westminster qui avait tenu bon depuis le 11ème siècle est ravagé par les flammes. Il sera reconstruit en plus grand. L'ajout de l'horloge de Big Ben (l'horloge la plus sophistiquée du monde) démontre l'importance de la maîtrise du temps à cette époque.

 Samuel Colt

1836


Invention du revolver

Le revolver moderne est apparu dans son principe en 1836 avec le modèle Colt Paterson à simple action inventé (le chien est armé à la main, faisant tourner le barillet en même temps pour aligner la chambre chargée en face du canon) par Samuel Colt. Il constituait un progrès considérable sur les poivrières possédant plusieurs canons tournants, en général de faible calibre et puissance, ainsi que sur les pistolets à un ou deux canons fixes, pouvant être plus puissants.

La reine Victoria

1837


L'époque victorienne

Montée sur le trône en 1837, et disparue le 22 janvier 1901, la reine Victoria aura symbolisé le Royaume-Uni à l'apogée de sa puissance. L'ère victorienne résume ainsi le succès et les ambiguïtés de l'Angleterre de la seconde moitié du XIXe siècle. Le pays a en effet été épargné par les guerres et les révolutions, tout en se taillant le premier empire colonial du monde (Victoria régnait sur un empire « sur lequel le soleil ne se couche jamais »). La Royal Navy, la City de Londres sont les symboles d'une réussite qui est d'abord économique, articulée autour de la trilogie sidérurgie, charbon et coton. Victoria a été la reine de la première puissance industrielle et commerciale de la planète. Elle a été aussi la reine du plus ancien régime parlementaire d'Europe, qui s'est alors considérablement démocratisé.

La première autoroute de l'information

1840


Invention du télégraphe

Le 20 juin 1840, un brevet est accordé pour l'invention du télégraphe électrique pour lequel son assistant Alfred Vail invente un code original de transmission. Le code Morse, via la transcription en une série de points et de traits des lettres de l'alphabet, des chiffres et de la ponctuation courante. L’Angleterre va largement l'utiliser car son empire couvre toute la planète de l’Amérique du Nord à l'Australie. Au milieu du 19ème siècle, 150 000 kilomètres de câbles sont placés.

Les égouts de Londres

1848


La grande épidémie de Choléra de Londres

Une épidémie de choléra s’abat sur la ville congestionnée de Londres faisant plus de 14 000 morts. Londres était surpeuplée (2 millions d'habitants) et confrontée à de graves problèmes sanitaires (déversement d'ordures dans la Tamise). 3 ans plus tard, une nouvelle épidémie fait 10 000 victimes de plus. La ville la plus moderne du monde fait face à une situation qui ne s'était pas présentée depuis la Grande Peste du Moyen âge. Suite à cette épidémie, Londres s’équipera d'un système d'égouts novateur placé sur la Tamise. Cette prouesse technique fera de Londres la toute première métropole moderne.

Disparition de l'Empire Moghol

1856


L'Empire britannique prend possession de l'Inde

En 1856, l'Empire britannique possède la totalité de l'Inde. Les indiens vont se rebeller mais les anglais prendront le dessus et placeront l'Inde sous la couronne britannique. Les britanniques développent des cultures de café, de coton, de thé et installe un grand réseau de chemin de fer, encore utilisé aujourd'hui. Les richesses vont être pillée, ce qui va provoquer de grandes inégalités. Vont apparaître les intouchables qui ne font pas partie des 4 castes. Ils ne possèdent rien et vivent dans la rue.

L'Origine des espèces

1859


Charles Darwin et la théorie de l'évolution

Le tour du monde de Darwin à bord du Beagle durera cinq ans : parti le 27 décembre 1831, il ne rentrera que le 2 octobre 1836. Il effectuera de nombreuses étapes, dont l'Amérique du Sud, l'Australie, la Réunion, et, surtout, les îles Galapagos. Son travail à bord consiste à décrire et inventorier les nombreuses espèces animales et végétales découvertes au cours du voyage. Le trajet effectué par Darwin à bord du Beagle. C'est au cours de ce fantastique tour du monde qu'il élabora la plupart de ses théories. Grâce aux lettres qu'il envoyait durant son voyage pour faire connaître ses travaux, Darwin était à son retour en Angleterre devenu un scientifique réputé. Il s'installa à Londres, pour continuer ses études, en tant que membre de la société zoologique de Londres. À l'époque de Darwin, deux courants opposent les scientifiques : les créationnistes croient que le monde est tel que Dieu l'a créé, tandis que les évolutionnistes, eux, pensent que les êtres vivants changent au cours du temps. Ils rassemblent leurs idées dans une théorie de l'évolution. À l'époque, le naturaliste français Jean-Baptiste de Lamarck est un des pionniers de la théorie de l'évolution des espèces. Il pense que les êtres vivants peuvent changer au cours de leur vie pour s'adapter à leur milieu, et ensuite transmettre ces modifications à leur descendance. Charles Darwin va beaucoup contribuer au développement de cette théorie : les espèces qu'il a découvertes, et notamment les tortues et les pinsons qu'il a observé aux îles Galapagos, lui donnent le sentiment qu'ils pourraient avoir évolué à partir d'un même ancêtre commun. Il va notamment découvrir ce qui est le principal moteur de l'évolution : la sélection naturelle. Darwin observe que chaque être vivant est parfaitement adapté à son milieu. Il découvre que les êtres vivants les plus adaptés ont de meilleures chances de survie et ont une descendance plus nombreuse. De ce fait, ils ont le plus de chance de transmettre à leur descendance les caractères qui font qu'ils sont plus adaptés que les autres à ce milieu. Au cours du temps, les êtres vivants les plus adaptés au milieu se multiplient tandis que les moins adaptés se reproduisent moins et que leurs caractères disparaissent dans la population. Petit à petit, on accumule les différences, et on finit par ne plus trop ressembler à son ancêtre. Darwin propose donc que ce soit la nature, qui sélectionne les êtres vivants les plus adaptés à leur milieu, pour survivre. Ce principe prend le nom de sélection naturelle. Darwin publiera ses théories en 1859, dans un livre, L'Origine des espèces. De nos jours, l'existence de la sélection naturelle a été prouvée. Celle-ci a même été mesurée. Mais à l'époque, Darwin choque beaucoup de monde. Les gens trouvent que sa théorie contredit ce que dit la Bible. Pire, Darwin a supposé que l'Homme et le singe pourraient avoir un ancêtre commun (on sait aujourd'hui que c'est vrai). Mais les gens ont compris que « l'Homme descend du singe » ! Cette idée a choqué beaucoup de gens, qui ne voulaient pas se voir comparés à des singes. Des caricatures de l'époque représentent Darwin avec une longue barbe et un corps de singe, accroché à un arbre. À cause de ces préjugés, il a fallu beaucoup de temps pour démontrer toutes les idées de Darwin.

La guerre contre l'esclavage

1861


La guerre de Sécession

La guerre de Sécession (appelée aux États-Unis the Civil War) est une guerre civile qui se tint au sein des États-Unis entre les nordistes et les sudistes de la période entre 1861 et 1865. Il y avait une opposition culturelle et économique entre les États du Nord et ceux du Sud. Le problème de l'esclavage oppose les États du Nord à ceux du Sud. Le nord ne veut pas une extension de l'esclavage dans les nouveaux États qui se créent à l'ouest du Mississippi, à la fois pour éviter la concurrence avec les paysans blancs, et aussi pour des raisons humanitaires. Le Sud, a une partie de ses planteurs de coton qui émigrent vers l'ouest où veulent installer l'esclavage à leurs yeux nécessaire pour cette culture. En 1860, l'élection à la présidence des États-Unis, d'Abraham Lincoln, partisan de l'interdiction de l'extension de l'esclavage, provoque la sécession de onze États du Sud. Ils quittent l'Union et fondent la Confédération. Rapidement la guerre commence entre le Nord et le Sud. La guerre fut déclenchée par une attaque des Sudistes sur Fort Sumter à Charleston, en Caroline du Sud, tenu par des unités fidèles aux Nordistes. Au début des hostilités, ce sont les armées sudistes qui l'emportent, commandés par le général Robert Lee. Les Nordistes, dont les armées sont composées de citoyens inexpérimentés du point de vue militaire, lancent de sanglantes offensives. Les sudistes, bien encadrés par de très nombreux officiers expérimentés ont moins d'hommes mais ceux-ci sont très ardents au combat. Après deux ans d'affrontements, les Nordistes (l'Union), commandés par les généraux Ulysses S., Grant et William T. Sherman, réussissent à envahir les États du Sud. Les Confédérés (Sudistes) capitulent le 8 avril 1865. Cette guerre a fait au moins 620 000 morts et des centaines de milliers de blessés. La signature de la paix laissa dans le Sud et l'Ouest un climat de violence, aboutissant à des règlements de comptes personnels. L'esclavage est interdit, mais dans de nombreux États du Sud les Blancs parviennent à intimider les Noirs pour les empêcher de participer à la vie politique.

Pasteur

1865


Invention de la pasteurisation

Le terme pasteurisation est dérivé du nom du grand scientifique : Pasteur. En 1865, le scientifique était parvenu à conserver du vin grâce à ce procédé. Désormais, elle est répandue dans de nombreux aliments tels que le lait, le jus de fruit, le miel, la compote

Le Capital

1867


Karl Marx, socialisme et communisme

Karl Marx est né le 5 mai 1818 à Trèves en Allemagne et mort le 14 mars 1883 à Londres en Angleterre. C'est un activiste politique et philosophe allemand. Il est célèbre pour sa critique du capitalisme et sa mise en valeur d'un monde sans classes (sans riches et sans pauvres), le marxisme, qui est divisé en deux idéologies, le socialisme et le communisme. Selon lui, les conditions économiques et matérielles déterminent les actions des hommes et leur futur. Ces conditions, ils ne les ont pas choisies, mais ils en font leur histoire. L'histoire repose sur la lutte des classes, qui doit s'achever par le triomphe des travailleurs (prolétaires ) sur les propriétaires du capital (capitalistes). Karl Marx reprend beaucoup des idées de partage des terres et des biens, déjà formulées par Platon (dans la République). D'autres penseurs révolutionnaires, comme Gracchus Babeuf, avaient déjà essayé de mettre en place les bases d'un tel régime. Mais c'est au XXe siècle, principalement en URSS et en Chine, communistes, que ces principes ont été appliqués dans la construction de nations entières se réclamant du marxisme. Depuis le XIXe siècle et le développement industriel, les théories marxistes ont inspiré de nombreuses lois et modes d'organisation sociale, aussi bien en France que dans la plupart des pays d'Europe et du monde. C'est en grande partie sur ces idées que la plupart des règles permettant l'amélioration de la vie des citoyens et la protection des salariés ont été édictées (sécurité sociale, systèmes de retraite, assurances chômage…). Ses œuvres principales sont : - Le Manifeste du Parti communiste (1848). - Le Capital (1867).

L'ère Meiji (1867-1912)

1867


L'expansion coloniale japonaise

Pendant l'ère Meiji de 1867 à 1912, le Japon va se moderniser et conquérir un empire colonial. Le Japon adopte des institutions politiques imitées des pays européens et des États-Unis tout en conservant un rôle important à l'empereur (le Tenno). Il va développer son industrie en important les méthodes et les techniques occidentales. Le Japon crée une armée et une marine de guerre moderne. Elles sont destinées à conquérir des territoires proches en Asie pour permettre une colonisation de peuplement mais aussi l'accès aux matières premières indispensables qui sont rares au Japon. La recherche d'un espace nécessaire, celle de matières premières bon marché et la constitution d'un ensemble de pays clients des produits japonais, va pousser le Japon à des guerres de conquête. S'y ajoute l'idée de la revanche à prendre sur les voisins chinois, coréens et sur les Russes (les trois pays les plus proches). En 1894–1895, le Japon attaque l'empire chinois. Il est rapidement vainqueur. La Chine doit céder au Japon, l'île de Formose (actuellement Taïwan), les îles Pescadores, la presqu'île du Liao-toung en Chine. Cependant les pressions occidentales contraignent le Japon à restituer la Liao-toung à la Chine qui le cède à la Russie. Celle-ci y installe le port militaire de Port-Arthur.

Dmitri Mendeleïev

1869


Tableau périodique des éléments

Le tableau périodique des éléments regroupe tous les éléments chimiques connus qui constituent l'Univers : les atomes. Il en manque peut-être dans l'état actuel des connaissances. Ils sont classés en colonnes et en lignes. Dans une même colonne, se trouvent des atomes qui ont des propriétés similaires. Le premier à imaginer une classification des éléments selon leur masse fut le géologue français Alexandre-Émile Béguyer de Chancourtois. Mais son travail ne fut jamais très connu des chimistes car il était géologue et avait employé des mots propres à la géologie dans la publication où il présentait sa classification. Quelques années plus tard le chimiste Dmitri Mendeleïev publia un tableau où il classait les éléments en fonction de leur masse et de leurs propriétés chimiques. Ce tableau était plus complet que celui du géologue français et il permettait de prédire l'existence d'autres éléments là où il y avait des "trous" dans le tableau. Il eu donc beaucoup de succès et même si la classification a beaucoup évolué depuis et que d'autres tableaux ont été proposés, la classification périodique des éléments est encore souvent appelée tableau de Mendeleïev. La classification périodique des éléments fut l'une des plus remarquables avancées de la science moderne.

The Writing Ball

1870


Invention de la machine à écrire

Avant d’être remplacée par les ordinateurs et logiciels de traitement de texte, la machine à écrire a connu ses heures de gloire. La première, commercialisée en 1870 et mise au point par Rasmus Malling-Hansen fut appelée The Writing Ball en raison de sa forme. Plus d'un siècle plus tard, en 1992 on assista à l'apparition d'une machine à écrire avec écran, l'annonciation de son remplacement par le clavier d'ordinateur.

Docteur Livingstone, je présume

1871


Le docteur Livingstone explore l'Afrique

« Docteur Livingstone, je présume ? - Oui, c'est mon nom » Cela se serait passé le 25 novembre 1871 à Mugere sur la rive est du lac Tanganyika. Une pierre fut érigée sur place pour immortaliser la rencontre entre le célèbre savant David Livingstone et le jeune reporter Henry Morton Stanley, parti à sa recherche. Forcément que c'était Livingstone, il n'y avait qu'un seul blanc dans cette région d'Afrique à cette époque. Livingstone travaille à Londres, mais il souhaite devenir missionnaire et faire partie des membres de la London Society (institution destinée aux sciences). Il est envoyé dans l'actuelle Afrique du sud en tant que missionnaire et médecin. David Livingstone commence son travail parmi les Africains du Bechuanaland (Botswana), et traverse des territoires encore inconnus des Européens, comme par exemple le désert du Kalahari en 1849 ou les chutes Victoria (1855). À son retour en Grande-Bretagne en 1856, Livingstone est considéré comme un grand explorateur et ses découvertes entraînent la révision des cartes géographiques. Il devient célèbre grâce à son ouvrage «Missionary Travels, and researches in South Africa ». En 1871, il rencontre auprès du lac Tanganyika le journaliste John Stanley, parti à la recherche de Livingstone alors que celui-ci tente de découvrir les sources du Nil.

James Clerk Maxwell

1873


L'Électromagnétisme

Jusqu'au début du XIXe siècle, l'électricité et le magnétisme forment deux disciplines séparées. En 1819, le physicien danois Hans Christian Orsted montre que l'aiguille d'une boussole peut être déviée par un courant électrique montrant ainsi le lien entre électricité et magnétisme. Le physicien français André-Marie Ampère établit la première théorie de l’électromagnétisme en 1827. Le physicien anglais Michael Faraday découvre l'induction en 1831. Il montre qu'un aimant en mouvement crée un courant électrique. Il introduit également la notion de champ électromagnétique. En 1873, le physicien écossais James Clerk Maxwell met en place ses quatre équations sur lesquelles repose l’électromagnétisme moderne. Il déduit de ses équations que la lumière est une onde allant à une vitesse régulière, il émet également l’hypothèse de l'existence d'autres ondes électromagnétiques ayant des propriétés similaires à celle de la lumière. Le premier rayonnement de ce type est observé par Heinrich Hertz qui réussit à produire des ondes radios avec toutes les propriétés de la lumière. En 1895, le physicien allemand Wilhelm Röntgen découvre les rayons X. En 1896, Henri Becquerel découvre la radioactivité.

Graham Bell

1876


Invention du téléphone

Alexander Graham Bell invente le premier téléphone en 1876. L'Américain A.G. Bell est un ingénieur et professeur dans une école de sourds-muets. En février 1876, il dépose le brevet de son invention le téléphone. Le même jour un autre américain Elisha Grey en fait de même, en juillet 1877 Thomas Edison dépose, lui, aussi un brevet de téléphone. Les nombreux procès qui suivirent confirmèrent A.G.Bell comme l'inventeur du téléphone. L'invention prend son essor en 1876, à l'exposition internationale de Philadelphie.

Thomas Edison

1877


Invention du phonographe

Le phonographe est un ancien appareil mécanique inventé par Thomas Edison. Il sert à reproduire les sons. Il a été ensuite remplacé par le gramophone (plateau) puis l’électrophone et le magnétophone. Les anciens phonographes, appelés plus simplement « phonos », possédaient un moteur mécanique se remontant à la manivelle (comme les vieilles horloges). Si l'on avait oublié de remonter le moteur à fond, le disque ralentissait soudain et le son devenait désagréable. De plus, il fallait changer souvent l'aiguille de lecture pour qu'elle n'abîme pas les disques. Le brevet a été déposé par Edison le 19 décembre 1877. La machine utilise des cylindres de cire, puis des cylindres d'étain. La gravure sur disque a permis un succès exceptionnel à cette nouvelle technique dans le domaine des loisirs privés. Plus tard, on appela électrophone le phono dont le moteur fonctionnait électriquement. Cela supprimait la manivelle et permettait d'amplifier les sons qui, depuis longtemps, ne sortaient plus d'un énorme pavillon mais d'un haut-parleur.

Lumière pour tous

1879


La lampe à incandescence

La lampe à incandescence est constituée d'un filament métallique enfermé dans une ampoule en verre. Lorsque l'électricité passe dans le filament électrique, il est porté à incandescence. Il est chauffé, alors, il produit de la lumière. L'ampoule est remplie d'un gaz inerte pour que le filament ne se consume pas. Les lampes à incandescence ont été mises au point à partir de 1879 par Joseph Swan, Thomas Edison (filament de carbone) et Carl Auer von Welsbach (filament de tungstène).

Le phénomène naturel le plus bruyant

1883


Explosion du Krakatoa

Le volcan indonésien Krakatoa explose le 27 août 1883. Il y eût beaucoup de morts et ce fût le phénomène naturel le plus bruyant des 200 dernières années. Aujourd'hui ce volcan est très surveillé pour que la catastrophe de 1883 ne se reproduise pas.

Le plus célèbre des ponts basculants

1886


Construction de Tower Bridge

Londres est complètement congestionnée. La circulation y est infernale. La construction d'un deuxième pont est donc nécessaire. Mais ce ne sera pas un pont classique mais un pont basculant pour laisser passer les navires.

Tous pour Geronimo !

1886


La fin des Apaches

Les Apaches (peuple amérindien vivant dans le sud-ouest des États-Unis) luttèrent contre les Mexicains (qui étaient jusqu'en 1848, les possesseurs de ce qui deviendra la Californie, l'Arizona, le Nouveau-Mexique et le Texas). Lorsque les États-Unis s'emparèrent de ces territoires, les six tribus Apaches accueillent favorablement le changement d'occupants. Cependant dans les années 1850, les expéditions constantes des colons et de l'armée américaine tendent les relations entre les « visages pâles » et les Apaches. Ceux-ci tentent de repousser l'envahisseur en menant des raids, des embuscades contre les colons ou les moyens de transport (diligences). Pendant la Guerre de Sécession, les armées de l'Union (nordistes) renforcées par des colons volontaires mènent la guerre contre les Apaches. En 1863, Mangas Colorado, chef des Apaches Bedonkohe, tente de négocier, mais il est capturé, torturé et abattu au cours d'une prétendue tentative de fuite. La guerre continue menée par Cochise, un chef des Apaches Chiricahua. Après sa mort en 1874, l'homme-médecine Géronimo mène le combat des Apaches. Mais il doit se soumettre en 1886.

Cadeau de la France

1886


Construction de la Statue de la Liberté

La statue de la Liberté est une statue située à New York, sur une petite île à côté de Manhattan : Liberty Island. Elle fut offerte par la France pour le centenaire de l'indépendance des États-Unis et inaugurée par le président Grover Cleveland le 28 octobre 1886. Elle fut exécutée à Paris par le sculpteur Auguste Bartholdi et l'architecte Gustave Eiffel pour la charpente métallique. Celle-ci est en effet creuse, recouverte de plaques de cuivre rivetées. Son socle est en pierre de Kersanton. D'une hauteur de 46,50 m (92,99 m en comptant le socle), elle représente une femme drapée brandissant une torche de la main droite. Dans sa main gauche, elle tient une tablette sur laquelle on peut lire la date de l'indépendance américaine : le 4 juillet 1776. Située à l'entrée du port de New York, à l'embouchure de l'Hudson River, elle était la première image de l'Amérique pour les immigrants transitant par Ellis Island en arrivant par bateau. Son vrai nom est "la liberté éclairant le monde". La Statue de la liberté à été offerte aux États-Unis dans le but de renforcer l’alliance et l'amitié franco-américaine. Elle à était transportée sur le bateau l'Isère dans 214 contenaires différents. Symbole de nombreuses choses comme la liberté, la démocratie, l'espoir, l'immigration ou encore le Rêve américain, elle est rapidement devenue un emblème national des États-Unis et un des symboles les plus universels de la liberté et de la démocratie.

La plus longue ligne de chemin de fer

1888


Construction du Transsibérien

À la fin du XIXe siècle, suivant l'exemple du transcontinental canadien (compagnie de chemin de fer canadienne), le gouvernement russe entreprend la construction du Transsibérien, afin de développer l'économie de la Sibérie et d'accroître la puissance économique et politique en Chine. La première portion du Transsibérien est terminée en 1888. Le prolongement jusqu'à Vladivostok se fait en 1891, sous le tsar Alexandre III. La ligne complète a été ouverte en 1903. Elle fut construite par près de 30 000 hommes qui, pour la plupart, étaient des détenus. Le Transsibérien est une voie ferrée et une ligne de chemin de fer, d'une longueur de 9 288 kilomètres, qui relie Moscou, la capitale russe, à Vladivostok, une ville portuaire de l'Est de la Russie. Le Transsibérien est la ligne de chemin de fer la plus longue du monde. Il parcourt sept fuseaux horaires.

Le symbole de la France

1889


Construction de la Tour Eiffel

La tour Eiffel est une tour en fer située sur le Champ de Mars, à Paris en France. Elle doit son nom à l'ingénieur Gustave Eiffel, qui en est le créateur. Elle a été inaugurée le 31 mars 1889, lors de l'Exposition universelle qui se déroulait à Paris cette année-là. Sa hauteur est de 324 mètres, en comptant les antennes disposées à son sommet. Au départ, la tour Eiffel devait être détruite après l'Exposition. Son nombre de visiteurs diminua beaucoup après 1889, et la baisse du prix du ticket n'y changea rien. Gustave Eiffel, sachant très bien que sa tour était en danger, prit l'initiative de l'utiliser pour mener des expériences scientifiques, notamment en matière de météorologie. Puis, l'ingénieur a permis d'installer une antenne pour la télégraphie sans fil au sommet de la tour. En prouvant l'intérêt scientifique de la tour Eiffel, il décourage les autorités d'ordonner sa destruction. La tour Eiffel est redevenue un lieu touristique important avec l'apparition du tourisme de masse, dans les années 1960. La tour Eiffel pèse seulement 10 100 t, ce qui est incroyablement léger : si l'on imagine un cylindre vertical capable d'entourer la tour, alors l'air contenu dans le cylindre est plus lourd que la tour ! Dit d'une autre manière, à 0 et à pression normale, un cylindre vide capable d'entourer la tour Eiffel serait capable de la soulever (voir poussée d'Archimède). La charpente métallique de la tour Eiffel comporte 18 038 pièces métalliques préfabriquées, assemblées au moyen de 2 500 000 rivets. Le principal travail pour monter la tour était de poser les rivets. Pour évaluer l'avancement des travaux, Gustave Eiffel notait chaque jour le total des rivets posés dans la journée. La tour Eiffel est considérée comme le symbole de Paris et de la France. Elle est le monument payant le plus visité au monde, avec près de 7 millions de visiteurs chaque année.

L’Eole

1890


Premier avion

Le 9 octobre 1890, Clément Ader parvient à voler à une hauteur de 20cm sur une distance de 50 mètres à bord de l’Eole. Cependant, ce vol ne sera pas homologué car trop bas. Le 14 octobre 1897, il vole sur une distance de 300 mètres devant un comité militaire. Une fois les appareils améliorés, le 25 juillet 1909, Louis Blériot, un aviateur français, traverse la Manche de Calais à Douvres en 38 minutes et à une vitesse de 75 km/h.

Les frères lumières

1895


Invention du cinématographe

Auguste et Louis Lumière, couramment appelés les frères Lumière, sont des industriels français (le premier, biologiste de formation, et le second, chimiste) qui ont, en 1895, inventé le cinématographe : un appareil capable à la fois d'enregistrer une suite de photographies donnant l'impression de mouvement (donc, de filmer) et de projeter ces images animées. Ils sont donc les inventeurs du cinéma. Leur premier film qu'ils ont tourné est La Sortie de l'usine Lumière à Lyon. Il a une durée de 45 secondes.

La radiotélégraphie

1896


Invention de la radiodiffusion

En 1896, Marconi dépose un brevet de radioélectricité, cependant, sa première émission de radiotélégraphie n’a lieu que 3 ans plus tard, entre la France et l’Angleterre. La première émission radio de voix et de musique a lieu en 1906. Ce système s’étendit considérablement pendant la première guerre mondiale.

Ces rayons uraniques

1896


Découverte de la radioactivité

En février 1896, Henri Becquerel (1852-1908) prépare des cristaux de sulfate double d'uranyle et de potassium et, afin d'étudier leur phosphorescence, les place sur une plaque photographique entourée d'un papier. Le soleil étant absent, il enferme ses plaques dans un tiroir. Quelques jours plus tard, il constate qu'elles ont été fortement impressionnées dans le noir. Il en conclut que le sel émet un rayonnement de façon intrinsèque. Ces rayons « uraniques » aiguisent la curiosité de Pierre et Marie Curie qui comprennent que l'origine de ce rayonnement est due à certains éléments, l'uranium en particulier. Après avoir manipulé des tonnes de minerai, ils parviennent à isoler deux nouveaux éléments radioactifs, le polonium et le radium. Pour ces découvertes capitales, Henri Becquerel et les Curie reçoivent le prix Nobel de physique en 1903.

Les îles prisons

1898


Du bagne de Nouméa à l'Australie

L’Australie est à l’origine une simple colonie pénitentiaire britannique, établie en 1788. Un effet de la perte de la colonie américaine. En 1841, trois habitants de la Nouvelle-Galles du Sud (Sidney) sur cinq étaient des déportés. En 1851, seulement trois sur dix. Le pays attirait en effet de plus en plus de colons. Et la présence des forçats devint dérangeante. La déportation cessa en 1840 et l’Australie construisit le modèle peut-être le plus pur de société libérale. Mais au moment de l’abandon de son statut pénitentiaire, c’est la France qui décida d’ériger l’île voisine de Nouvelle-Calédonie en colonie de forçats. La proximité des côtes australiennes à l’échelle du Pacifique Sud (1960 km) a effectivement suscité l’espoir de nombreux bagnards détenus en Nouvelle-Calédonie. L’évasion était assez aisée puisqu’en cas de peine de longue durée, ou après sa libération, le prisonnier était assigné à résidence. On l’établissait sur un lopin de terre. Le condamné devenait un colon. En 1884, l’autorité pénitentiaire recensa 381 évasions réussies en vingt ans, au total 675 évasions entre 1866 et 1913. Mais la plupart du temps, les évadés étaient arrêtés par les autorités australiennes et renvoyés au bagne. La plus célèbre évasion fut celle du journaliste Henri Rochefort, en 1874, déporté pour son soutien à la Commune de Paris. Mais ce n’est pas mon propos, qui concerne des condamnés de droit commun. Je prendrai ci-après un exemple particulier d’évasion, celui d’une insoumission à l’assignation à résidence.

Théories de la relativité

1905


Albert Einstein

Albert Einstein est probablement le scientifique le plus célèbre du XXe siècle. Il a publié beaucoup de travaux de toute première importance, dont la fameuse théorie de la relativité qui rend plus précise la théorie de la gravité d'Isaac Newton. Mais Einstein a contribué à beaucoup d'autres domaines de la physique et a presque toujours apporté une contribution très importante aux domaines sur lesquels il a travaillé. Il est mort en 1955 d'une rupture d'anévrisme. Il a reçu le prix Nobel de physique pour sa découverte de l'effet photoélectrique, un principe physique qui permet de produire de l'électricité à partir de la lumière du soleil utilisée dans les panneaux solaires. Albert Einstein est l'auteur de grandes découvertes dans la physique du XXe siècle, on peut citer:

L'étude de l'effet photoélectrique, qui prouve la nature ondo-corpusculaire de la lumière (1905).
- L'explication du mouvement brownien, qui prouve l'existence théorique des atomes et des molécules (1905).
- La théorie de la Relativité restreinte (1905), qui montre la relativité de l'espace et du temps, et le conduit à la découverte de la célèbre formule E=mc², formule de l'équivalence entre la masse et l'énergie (1905).
- La théorie de la Relativité générale (1915).
Le concept de base du fonctionnement d'un laser (1916).
- De nombreuses contributions à la physique quantique (principalement de 1905 à 1927, mais il continuera à y réfléchir jusqu'en 1954).

Les éclaireurs

1907


Baden-Powell, invente le scoutisme

Baden-Powell, n'ayant jamais été très bon élève, il rate les examens d'entrée à l'Université, ce qui le conduit à se présenter au concours de l'école militaire. Il y est reçu à 19 ans, en 1876. Il intègre ensuite le 13e hussards, un régiment de cavalerie, et part en Inde. C'est au cours de son temps libre qu'il commence à s'intéresser aux méthodes d'éclairage. Le siège de Mafeking, où lui et ses troupes tiennent pendant 217 jours au sein d'une petite ville assiégée en étant moins nombreux que leurs adversaires, le rend célèbre dans tout l'Empire britannique. La victoire de Baden-Powell est liée à l'implication des jeunes assiégés, qui ont eu des rôles de sentinelles, d'éclaireurs, de transporteurs de messages. Après avoir constaté le succès de son livre Aids to scouting, auprès des garçons britanniques, Baden-Powell décide d'organiser en 1907 le premier camp scout de l'Histoire, sur l'île de Brownsea. Le mouvement scout commence alors à se développer très rapidement, d'abord en Angleterre puis dans le monde entier.

Événement de la Toungouska

1908


La plus grosse explosion de météorite de l'histoire de l’humanité

Le 30 juin 1908 en Sibérie à Toungouska a lieu une violente explosion. L'origine de l’explosion est encore aujourd'hui inconnue, même si plusieurs pistes sont avancées comme une collision entre deux météorites qui aurait produit une onde de choc, ou bien la chute d'un fragment de comète. La violence de la déflagration fut telle que des millions d’arbres furent déracinés et que l'onde de choc s'est propagée sur 1 000 km à la ronde. C'est la plus grosse explosion de météorite de l'histoire de l’humanité.

Robert Peary

1909


Conquête du Pôle Nord

Le 6 avril 1909, six hommes atteignent pour la première fois le pôle Nord. Il s'agit de Robert Edwin Peary, de Matthew Henson, son serviteur de race noire, et de quatre Inuits (aussi appelés à tort esquimaux). La conquête de ce point hautement symbolique avait jusque là donné lieu à plusieurs tentatives infructueuses et parfois tragiques, dont la première en 1827. Le chef de l'équipée, Robert E. Peary, est un officier de la Marine américaine. À 53 ans, il a déjà accompli six expéditions dans l'océan Arctique depuis 1891 et prouvé que le Groenland était une île. C'est après cela qu'il s'est mis en tête d'atteindre le Pôle. Après deux premières tentatives, la troisième sera la bonne. L'explorateur s'engage sur la banquise qui recouvre l'océan Arctique avec une équipe de 24 hommes, 19 traîneaux et 133 chiens. Le 20 mars 1909, Peary choisit de parcourir seul avec Henson et ses accompagnateurs Inuits les 133 derniers miles. L'information est reçue par le gouverneur de Terre-Neuve et transmise au monde entier le 6 septembre 1909. Mais par une curieuse coïncidence, la veille même, un communiqué venu de Copenhague fait savoir qu'un ancien compagnon de Peary, le médecin américain Frederick Cook, aurait atteint le pôle Nord un an plus tôt, le 21 avril 1908. Le Congrès américain s'en mêle. Il attribue finalement la paternité de l'exploit à Robert E. Peary, et lui offre en cadeau le grade de commodore.

Roald Amundsen

1911


Conquête du Pôle Sud

Le vendredi 14 décembre 1911, le Norvégien Roald Amundsen devient à 39 ans le premier homme à atteindre le pôle Sud. Roald Amundsen est né le 16 juillet 1872 près d'Oslo. Déterminé à devenir explorateur, il participe à l'âge de 25 ans à une première expédition vers l'Antarctique. En 1903-1905, le Norvégien s'illustre en franchissant pour la première fois en bateau le mythique passage du Nord-Ouest, de la mer de Beaufort au détroit de Bering, à l'extrême-nord du continent américain. À cette occasion, il apprend à utiliser les chiens d'attelage. Au vu de ce premier exploit, Amundsen se lance à la conquête du pôle Nord. Trop tard ! Voilà qu'en ce printemps 1909, Frederick Cook annonce avoir déjà atteint le pôle. Qu'à cela ne tienne. Le Norvégien retourne son ambition vers le pôle Sud. Une organisation minutieuse et un itinéraire optimum lui permettent d'arriver au pôle le 14 décembre. Il plante le drapeau norvégien et retrouve le camp de base le 25 janvier 1912, après 2824 km parcourus en 94 jours.

Le Dépravé

1912


Raspoutine

Paysan sibérien, surnommé Raspoutine (le Dépravé) à cause de sa vie dissolue, il n'était ni moine, ni pratiquant de l'Église orthodoxe, mais appartenait très probablement à l'une des sectes chrétiennes fort nombreuses en Russie. Il fut recommandé à l'impératrice parce qu'il avait le pouvoir d'arrêter les hémorragies et pouvait soulager le grand-duc héritier, atteint d'hémophilie ; il ne put cependant jamais le guérir. Il mène une vie débauchée et s'entoure de gens sans aveu et d'aventuriers qui désirent profiter de son crédit. Dès 1912, toute la Russie bien pensante est dressée contre Raspoutine, mais celui-ci, usant de chantage à l'amour maternel, impose sa volonté à l'impératrice et, par elle, à l'empereur. Le rôle politique de Raspoutine a été beaucoup exagéré, mais certaines nominations de hauts fonctionnaires sont dues à son influence. Quand, au mois de décembre 1916, le grand-duc Dimitri Pavlovitch, cousin du Tsar, le prince Youssoupov et le député d'extrême droite Pourichkevitch organisent l'assassinat de Raspoutine, cet acte et surtout la manière dont il est perpétré desservent la dynastie. Raspoutine est empoisonné pendant un dîner avec les conjurés et, comme il n'arrive pas à mourir, il est achevé à coups de revolver. Raspoutine ne manquait pas de clairvoyance et répétait souvent qu'une guerre mènerait la Russie vers une révolution, d'où peut-être les rumeurs l'accusant d'être à la solde de l'Allemagne.

La mécanique quantique

1913


La théorie quantique

Niels Bohr est le créateur de la théorie quantique. En 1913 il publie un modèle sur la structure des atomes et la liaison chimique, couramment appelé Modèle de Bohr, et base de la mécanique quantique. Ce modèle affirme que les électrons sont répartis autour du noyau de l'atome en plusieurs couches et que les électrons peuvent passer d'une couche à l'autre en émettant ou en absorbant une quantité fixée d'énergie, le photon. Il a de nombreux échanges avec Albert Einstein afin de discuter sur leurs désaccords concernant cette théorie. La mécanique quantique est un domaine de la physique qui explique comment se comportent les particules élémentaires (les électrons, les protons, …), les atomes ou les molécules, … c'est-à-dire des objets extrêmement petits dont la taille est inférieure à environ un nanomètre. Les lois de la mécanique quantique sont très différentes de celles dont nous avons l'habitude. Une particule élémentaire ne se comporte pas du tout comme une petite bille, par exemple, mais de manière bien plus complexe et parfois très surprenante ! Par exemple, on ne peut pas savoir où se trouve une particule quantique, on peut seulement trouver un pourcentage de chance qu'un objet se trouve à un endroit précis. On parle alors de probabilité de présence. Les lois de la mécanique quantique paraissent étranges même aux physiciens. La matière est constituée d'atomes qui sont eux-mêmes composés d'électrons et d'un noyau contenant des protons et des neutrons. Avant la mécanique quantique, les physiciens pensaient qu'un atome ressemblait au système solaire. À cause de sa charge électrique, le noyau attire les électrons un peu comme le Soleil attire la Terre. Ils pensaient donc que l'atome était formé d'électrons tournant autour du noyau. La mécanique quantique a montré que cette image est fausse. Tout d'abord, l'électron est à la fois une onde et une particule. Il ne peut donc pas tourner autour du noyau comme la Terre autour du Soleil. En fait, un atome est un peu comme une boîte. Parce qu'ils sont attirés par le noyau, les électrons peuvent difficilement sortir de cette boîte. D'après la mécanique quantique, les électrons ont tendance à remplir complètement la boîte. C'est comme si les électrons formaient une espèce de nuage autour du noyau. Mais la mécanique quantique interdit aussi à deux électrons d'occuper le même espace. Les électrons sont donc obli